GAMOPAT
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Super Mario Bros. : LE FILM

+31
Luke
Lequintal
dw85
Retro PAL
michaelmivowa
jeuxnes
chacs
Nall SSS
tikiandskull
Lysimaque
le gamer
Jack O'Lantern
SMR
Carzou
Maxicrash
Fellock
Ataré
Kurokishi
BULSARA
Srogneugneu
Vortex
oldgamer24
chronodream
drfloyd
xinyingho
Tonkatsu
JimmyDeanInTheStreets...
dami1
Matari
suisseretrogaming
Kenshinro
35 participants

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Tonkatsu Ven 7 Oct 2022 - 8:58

BULSARA a écrit:P..... mec ,tu tiens 1 pepite, je crois avoir lu quelque part qu eve elise blanc deleuze , responsable marketing de chez nintendo a l epoque ne savait meme  d'ou ca sortait cette emission du club nintendoqui etait  juste avant ou apres amuse 3.

Peut etre que ca sera bien de le signaler a florent gorges, pour qu 'il face 1 enquete et 1 mise a jour de l histoire nintendo V3 partie france , car cette emission est 1 sacré mystere .
Il en a déjà parlé, tu peux trouver dans Génération Zelda. Ça été réalisé par le groupe français Bruno-René Huchez. Ils produisaient l' émission avec Bandai. C'est eux qui ont réalisés les Tortues Ninja plus tard.

Tonkatsu
Guéri miraculeux

Nombre de messages : 2622
Date d'inscription : 16/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par BULSARA Ven 7 Oct 2022 - 9:02

Merci tu m 'as donné le smile pour la journée.
BULSARA
BULSARA
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2159
Age : 41
Localisation : perpignan
Date d'inscription : 05/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Kenshinro Ven 7 Oct 2022 - 10:51

Mais vous etes blasés de la vie déjà ? Razz J'en attend rien il a l'air joli, sympa, c'est sûre ce sera à l'image des productions "lisses" actuelles (Minions machin), mais très hâte d'aller le voir au ciné avec mon petit qui aura presque 5 ans au moment de la sortie ^^ On avait bien kiffé Sonic 2 ensemble, je suis bon pigeon public oui Wink
Kenshinro
Kenshinro
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4773
Age : 37
Localisation : Metz
Date d'inscription : 11/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Kenshinro Ven 7 Oct 2022 - 11:06

chronodream a écrit:Vivement le jeu vidéo tiré du film, Super Mario the movie the game  MDR
J'ai hâte! MDR
Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 B3ab3210
Kenshinro
Kenshinro
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4773
Age : 37
Localisation : Metz
Date d'inscription : 11/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par BULSARA Ven 7 Oct 2022 - 11:16

Mieux que super mario the movie the game
je presente "super mario the interactive movie the game" bientot disponible sur vos ps1 et saturn dans toutes le bonnes cremeries de France et de navare;

MDR MDR
BULSARA
BULSARA
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2159
Age : 41
Localisation : perpignan
Date d'inscription : 05/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Srogneugneu Sam 8 Oct 2022 - 7:58

Kenshinro a écrit:Mais vous etes blasés de la vie déjà ? Razz

Rhooo, non, tout de suite ^ ^
Ne t'en fais pas, cela n'a rien à voir avec un manque de goût pour savourer ce que le monde a de meilleur à proposer (si blasitude il y a, ce serait plutôt face à la pancarte "t'es blasé" brandie presque systématiquement face à un avis non-enthousiaste qui aurait tendance à me blaser effectivement).
On peut tout de même exprimer une forme de déception, en sachant depuis le début qu'il y avait Miyamoto derrière, face à la quasi confirmation qu'il s'agira d'un pur produit d'exploitation standardisé (donc sans le moindre intérêt me concernant), non ?
Depuis quand on est "blasé de la vie" lorsque l'on ne trouve ni plaisir ni intérêt à se nourrir culturellement de ce genre de projets ?

Tant mieux, très sincèrement, si cela vous fait kiffer, et j'espère que vous apprécierez le film, mais je connais mes sensibilités cinématographiques Wink
Srogneugneu
Srogneugneu
Patient contaminé

Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 708
Age : 34
Localisation : Brest
Date d'inscription : 14/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Ataré Sam 8 Oct 2022 - 8:07

je trouve la bande annonce au top
je pense que ça va cartonner

dommage que cela ne sorte pas à Noël. peut être un lancement de la switch 2 en simultané ?

mais le film gagnera en succès s'il ajoute des personnages, gay lesbiens et surtout trans dans l'intrigue. avec la magie des tuyaux de Mario ça devrait le faire
Ataré
Ataré
Dr du Suppo Suprême *****
Dr du Suppo Suprême *****

Masculin Nombre de messages : 19621
Age : 47
Localisation : Nord
Date d'inscription : 27/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Srogneugneu Sam 8 Oct 2022 - 8:09

Ataré a écrit:je pense que ça va cartonner

C'est couru d'avance que ça va tout déchirer au box-office.
Je viens de voir le trailer en pub youtube, la batterie marketting va y aller sévère.
Srogneugneu
Srogneugneu
Patient contaminé

Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 708
Age : 34
Localisation : Brest
Date d'inscription : 14/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Tonkatsu Sam 8 Oct 2022 - 8:27

Srogneugneu a écrit:L'intérêt pour Nintendo est purement financier.
Pour les fans, c'est un nouveau produit à consommer.
Cela se présente comme un PUR produit d'exploitation.
Et je ne suis pas étonné, c'est la trajectoire que prend Nintendo depuis la fin de la présidence du regretté Satoru Iwata (free2play sur smartphone, parc d'attraction, films, etc.) : ne plus produire uniquement des oeuvres, mais s'élargir vers du produit de consommation courante.
Ouais enfin Iwata, c'est le monsieur à l'origine de la Wii et de la DS, si c'est pas du produit de consommation. Tu peux émettre un avis bien sûr et nous d'y répondre  Very Happy

Srogneugneu a écrit:Je pense qu'il ne faut pas se leurrer, la licence Zelda aura tôt ou tard droit à ce genre de travestissement.
Il n'y a qu'à voir la demande ardente des "fans" sur les réseaux...
Déjà, les Zelda Musô de l'abysse...
Zelda a connu des adaptations manga et personne ne s'en est offusqué. Il y a encore plus orignal que les Musô pour un Zelda : Cadence of Hyrule. Pour un "travestissement" c'est excellent, je t'invite à y jouer  Wink

En parlant de se travestir :

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 M1g33xg
Tonkatsu
Tonkatsu
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2622
Age : 42
Localisation : South Town
Date d'inscription : 16/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Kenshinro Sam 8 Oct 2022 - 8:42

J'en attend rien, comme la plupart des prod marvel, juste un contexte de passer un bon moment en famille au ciné avec popcorns ^^ En attendant ensuite un prochain film d'animation popcorn Avec le rachat de Nintendo du studio d'animation Dynamo Pictures devenu donc Nintendo Pictures, va falloir s'attendre à d'autres films du genre xD
Kenshinro
Kenshinro
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4773
Age : 37
Localisation : Metz
Date d'inscription : 11/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Tonkatsu Sam 8 Oct 2022 - 9:10

Pour moi on peut faire le parallèle avec une boîte comme Disney. Un studio d'animation à l'origine et qui a su se diversifier avec des livres, JV, produits dérivés et un parc d'attraction. Nintendo suit le même chemin en commençant par les JV, ils ont même un parc à thème aussi maintenant. Qui sait s'ils ne concurrenceront pas Disney plus tard au ciné. Pourront même racheter DC pour une gueguerre de super héros.
Tonkatsu
Tonkatsu
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2622
Age : 42
Localisation : South Town
Date d'inscription : 16/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Srogneugneu Sam 8 Oct 2022 - 9:39

Tonkatsu a écrit:Ouais enfin Iwata, c'est le monsieur à l'origine de la Wii et de la DS, si c'est pas du produit de consommation. Tu peux émettre un avis bien sûr et nous d'y répondre  Very Happy

Avec plaisir oui, si cela t'intéresse...
La Wii et la DS sont des supports hardware, je me contrefiche de leur tamponner un logo dévalorisant que l'on connait tous (casu, etc.). Ce ne sont que de vulgaires supports sans intérêt en soit.
Ceci dit, je considère ces supports comme s'inscrivant pas mal dans la philosophie Nintendo (pensée latérale des technologies désuètes, console familiale FAMILY COMPUTER, toussa toussa).

Pour ce qui est des jeux dessus (ce qui m'intéresse ici, pas le support, mais les oeuvres qu'ils accueillent), Il y a eu des purs produits sans grand intérêt, même de la part de Nintendo, mais aussi du très bons, bref, c'est du cas par cas.
Le rapprochement que tu fais avec mon désintérêt (et ma déception) face à ce film est très curieux...
Oui, j'ai eu des déceptions et du désintérêt pour quelques rares titres Nintendo sur Wii et DS, et ?...

Zelda a connu des adaptations manga et personne ne s'en est offusqué. Il y a encore plus orignal que les Musô pour un Zelda : Cadence of Hyrule. Pour un "travestissement" c'est excellent, je t'invite à y jouer  Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Icon_wink

Cadence of Hyrule est très bien.
Très intéressant dans son gameplay (jeu de rythme et de simili aventure), les musiques sont excellentes et l'habillage Zelda est très pertinent justement (étant donné l'inspiration évidente des devs lorsqu'ils ont créé Crypt of the NecroDancer).

Quant aux adaptations manga de Zelda, comme pour les dessins animés américains des années 90 cités plus haut, ce ne sont pas des productions financées et supervisées par Nintendo.
Autrement, sans les avoir lus, Zelda a un univers autrement moins "creux" que celui de Mario (Mario sans le gameplay...), même si je ne me fais pas trop d'espoir quant à leur qualité en tant que manga...

Je me fiche de la mesure / comparaison des gens qui s'offusquent ou pas (quels gens, qui, ou, quand...), ici ce n'est pas un produit de la même ampleur, ce n'est pas marketté grands tambours battants (tu as eu des Nintendo Direct pour les mangas ?) et ce n'est tout simplement pas le sujet, on parle du film Mario ici, non ?! Bref, le whataboutisme n'est jamais très recommandé dans les discussions saines.

En parlant de se travestir :

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 M1g33xg

Je ne parlais bien évidemment pas de travestissement costumiers...
Tu vois, je ne sais pas si tu as une dent contre Iwata (j'ai beaucoup de critiques à émettre à son encontre par ailleurs, mais cela pourrait faire l'objet d'un autre topic si t'es partant), mais je préfère mille fois le ton de la communication de cette époque (avec un second degrés assumé, Reggie qui y mettait du sien aussi MDR) plutôt que celle froide voire déprimante d'aujourd'hui (fond rouge, raides comme des piquets avec le seul gimmick du claquement de doigt ohnon )... Mais bref.
Srogneugneu
Srogneugneu
Patient contaminé

Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 708
Age : 34
Localisation : Brest
Date d'inscription : 14/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Srogneugneu Sam 8 Oct 2022 - 9:49

Tonkatsu a écrit:Pour moi on peut faire le parallèle avec une boîte comme Disney. Un studio d'animation à l'origine et qui a su se diversifier avec des livres, JV, produits dérivés et un parc d'attraction. Nintendo suit le même chemin en commençant par les JV, ils ont même un parc à thème aussi maintenant. Qui sait s'ils ne concurrenceront pas Disney plus tard au ciné. Pourront même racheter DC pour une gueguerre de super héros.

Le rapprochement avec Disney est évident.
C'est l'aboutissement d'une certaine croissance / mondialisation, d'une logique économique de grande échelle qui en découle appliquée à des produits culturels de consommation, à l’icône qu'est devenu Mario. 
Personnellement, ce n'est pas du tout ce qui me réjouit ! Puis-je l'exprimer sans me faire taxer de blasé de la vie s'il vous plait ? thumleft
Comme je le précisais, tant mieux si cela fait plaisir à certains, je me garde bien de juger le consommateur (par contre, pour les mécanismes qu'il y a derrière et les décisionnaires, je suis moins bienveillant).
Srogneugneu
Srogneugneu
Patient contaminé

Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 708
Age : 34
Localisation : Brest
Date d'inscription : 14/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Fellock Sam 8 Oct 2022 - 10:05

Tonkatsu a écrit:Pour moi on peut faire le parallèle avec une boîte comme Disney. Un studio d'animation à l'origine et qui a su se diversifier avec des livres, JV, produits dérivés et un parc d'attraction. Nintendo suit le même chemin en commençant par les JV, ils ont même un parc à thème aussi maintenant. Qui sait s'ils ne concurrenceront pas Disney plus tard au ciné. Pourront même racheter DC pour une gueguerre de super héros.
Pour moi, c'était l'évolution évidente. Mario est une mascotte aussi puissante que Mickey Mouse.
Beaucoup de gens disaient à tort que Ghibli était le Disney japonais. Non, c'est Nintendo le vrai Disney japonais.
Fellock
Fellock
Docteur agrégé **
Docteur agrégé **

Masculin Nombre de messages : 11684
Age : 44
Localisation : Kyoto
Date d'inscription : 10/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Tonkatsu Sam 8 Oct 2022 - 10:17

Oui, je pense même que la tendance s'inverse auprès des petits ils privilégient l'univers Nintendo à celui de Disney. Nintendo a senti le filon avec Lego, à moins que ce ne soit l'inverse.

La bande annonce VF, paraît que les anglophones nous envient pour la voix de Mario. Elle colle plus au personnage que celle de Chris Pratt. Alors VO ou VF pour vous ? 



Tant qu'ils ne prennent pas des doubleurs pour faire plaiz aux jeunes comme Benthalla sur Sonic (horrible cette VF), je pourrai me laisser séduire en français mais ça m'obligerait à zapper Jack Black  Mad


Dernière édition par Tonkatsu le Sam 8 Oct 2022 - 10:21, édité 1 fois
Tonkatsu
Tonkatsu
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2622
Age : 42
Localisation : South Town
Date d'inscription : 16/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Srogneugneu Sam 8 Oct 2022 - 10:20

Fellock a écrit:Beaucoup de gens disaient à tort que Ghibli était le Disney japonais. Non, c'est Nintendo le vrai Disney japonais.

Je suis totalement d'accord avec cela. L'évènement avec la mascotte de Mario auprès de Shinzo Abe était le parfait révélateur de cela.
Ghibli n'y va certes pas de main morte sur son merchandising (Japon quoi, société de surconsommation), mais pour ce qui du contrôle de ses licences et de la sauvegarde des intentions des créateurs derrière les oeuvres qu'ils produisent (faire une oeuvre culturelle de qualité sans concession mondialiste ni motivation purement financière), ça se pose en gros modèle selon moi.

Après, ils sont en difficulté financière... triste logique de ce monde...
Srogneugneu
Srogneugneu
Patient contaminé

Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 708
Age : 34
Localisation : Brest
Date d'inscription : 14/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par xinyingho Sam 8 Oct 2022 - 11:05

Srogneugneu a écrit:l’icône qu'est devenu Mario.
Dit comme ça, ça me donne l'impression que Mario est devenu une icone que récemment alors que c'est devenu plus gros que Mickey depuis les années 90 au moins. Mais ce virement consumériste de Nintendo au niveau mondial (parce qu'au Japon, ça a toujours été la fête du goodies) est à remettre dans le cadre de l'évolution de l'industrie vidéoludique dans sa globalité. Ubisoft avec Assassin's Creed, Activision Blizzard avec Warcraft, Sega avec Sonic, CD Projekt Red avec The Witcher, Xbox avec Halo et PlayStation avec Uncharted ont relancé la tendance transmédia avec une force et un succès qui ne se dément pas. Nintendo ne pouvait décemment pas se pointer dans les AG avec leurs actionnaires et dire que ce développement parallèle de l'activité ne les intéresse pas. Dans le genre création d'un univers propre à une société, Nintendo est le roi dans le domaine vidéoludique avec la création de nombreuses séries qui perdurent depuis 40 ans pour les plus vieilles.

Je pense que c'est une évolution qui ne venait pas en interne de Nintendo comme Miyamoto et la vieille garde préfère largement rester sur le jeu vidéo mais c'est un développement de l'activité que les actionnaires ont imposé.

Tonkatsu a écrit:La bande annonce VF, paraît que les anglophones nous envient pour la voix de Mario. Elle colle plus au personnage que celle de Chris Pratt. Alors VO ou VF pour vous ? 
Je l'avais dit plus haut dans ce thread mais voir Mario avoir la voix naturelle de Chris Pratt... C'est complétement abscon et pas très respecteux du personnage. Il est où l'accent italien ? La voix un peu haut perchée par moment ? Clairement, ils ont privilégié la mise en place de tête d'affiche que d'essayer d'avoir des acteurs sachant perpétuer les personnages. Parce que j'imagine que Chris Pratt a fait des essais sur l'accent italien et qu'il n'a pas réussi à le rendre sans être ridicule.

Srogneugneu a écrit:Après, ils sont en difficulté financière... triste logique de ce monde...
Le problème de Ghibli est le même que celui de Disney au moment de la mort de Walt. Ghibli, c'était surtout la patte artistique de 2-3 compères dont Hayao Miyazaki. Depuis la mort de ce dernier, le studio a sorti d'autres films d'animation mais aucun n'a eu le succès mondial des films dirigés par Miyazaki.
A la mort de Walt Disney, l'entreprise Disney ont réussi à se reprendre en abandonnant les cartoons à la TV pour se concentrer sur les gros films d'animation au cinéma et en ajoutant les films mixtes (animation + live). Parce qu'ils ont gardé et trouvé des créatifs qui arrivaient à recréer une magie Disney en passant plus de temps sur des gros projets. La spontanéité des cartoons et autres court-métrages ne pouvait que se faire avec la direction du maître.
Voilà le problème de Ghibli : ils n'ont pas trouvé de successeurs à Miyazaki et les autres fondateurs. Il y a bien eu des gens qui ont été formés à leurs méthodes mais ils sont partis de leur côté pour faire des choses différentes.
xinyingho
xinyingho
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4651
Age : 44
Localisation : Noisy-le-Grand
Date d'inscription : 23/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Kenshinro Sam 8 Oct 2022 - 12:03

Srogneugneu a écrit:Puis-je l'exprimer sans me faire taxer de blasé de la vie s'il vous plait ? thumleft
Rhoooo vient boire un coup à la maison ça va bien se passer, je suis à Montévrain en plus, justement à côté du parc Disney Wink
Kenshinro
Kenshinro
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4773
Age : 37
Localisation : Metz
Date d'inscription : 11/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Matari Sam 8 Oct 2022 - 12:26

xinyingho a écrit:
Srogneugneu a écrit:Après, ils sont en difficulté financière... triste logique de ce monde...
Le problème de Ghibli est le même que celui de Disney au moment de la mort de Walt. Ghibli, c'était surtout la patte artistique de 2-3 compères dont Hayao Miyazaki. Depuis la mort de ce dernier, le studio a sorti d'autres films d'animation mais aucun n'a eu le succès mondial des films dirigés par Miyazaki.
A la mort de Walt Disney, l'entreprise Disney ont réussi à se reprendre en abandonnant les cartoons à la TV pour se concentrer sur les gros films d'animation au cinéma et en ajoutant les films mixtes (animation + live). Parce qu'ils ont gardé et trouvé des créatifs qui arrivaient à recréer une magie Disney en passant plus de temps sur des gros projets. La spontanéité des cartoons et autres court-métrages ne pouvait que se faire avec la direction du maître.
Voilà le problème de Ghibli : ils n'ont pas trouvé de successeurs à Miyazaki et les autres fondateurs. Il y a bien eu des gens qui ont été formés à leurs méthodes mais ils sont partis de leur côté pour faire des choses différentes.

On dirait que tu parles de Miyazaki comme s’il n’était plus de ce monde !? Il a toujours un animé en préparation depuis 2016 (annoncé pour 2023), même si c'est plus sous Ghibli le maître est toujours là...

Pour en revenir à Mario, j’attendrai le MKV, hors de question d’aller au ciné pour ÇA !
Matari
Matari
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 13458
Age : 52
Localisation : Somewhere in your ass
Date d'inscription : 26/10/2019

https://musique-libre.fr

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Srogneugneu Sam 8 Oct 2022 - 12:39

xinyingho a écrit:ont relancé la tendance transmédia avec une force et un succès qui ne se dément pas. Nintendo ne pouvait décemment pas se pointer dans les AG avec leurs actionnaires et dire que ce développement parallèle de l'activité ne les intéresse pas. Dans le genre création d'un univers propre à une société, Nintendo est le roi dans le domaine vidéoludique avec la création de nombreuses séries qui perdurent depuis 40 ans pour les plus vieilles.

Je pense que c'est une évolution qui ne venait pas en interne de Nintendo comme Miyamoto et la vieille garde préfère largement rester sur le jeu vidéo mais c'est un développement de l'activité que les actionnaires ont imposé.

C'est toute cette logique, avec au centre l'influence de l'actionnariat, qui ne me réjouit pas. 
Déjà que niveau de mes sensibilités politiques (donner de l'argent, rétribuer ce genre de produits m'est douloureux mentalement), mais aussi au niveau des qualités des oeuvres qui en résultent (la standardisation, vouloir plaire au plus grand nombre qui ne fait que rabougrir l'essence d'une oeuvre culturelle, les intentions de créateurs etc.).
Bref, aussi bien de par ce que ce genre de produits représentent, des logiques capitalistes qu'elles entretiennent, que des "qualités" qu'elles proposent, je ne m'y retrouve absolument pas.

Et voir un Miyamoto s'y impliquer et donner de son image pour survendre le film, cela me désole encore plus (même si comme je le disais, je dois être trop naïf, cela fait longtemps que Miyamoto, bon, voilà quoi...).

Le problème de Ghibli est le même que celui de Disney au moment de la mort de Walt. Ghibli, c'était surtout la patte artistique de 2-3 compères dont Hayao Miyazaki. Depuis la mort de ce dernier, le studio a sorti d'autres films d'animation mais aucun n'a eu le succès mondial des films dirigés par Miyazaki.
A la mort de Walt Disney, l'entreprise Disney ont réussi à se reprendre en abandonnant les cartoons à la TV pour se concentrer sur les gros films d'animation au cinéma et en ajoutant les films mixtes (animation + live). Parce qu'ils ont gardé et trouvé des créatifs qui arrivaient à recréer une magie Disney en passant plus de temps sur des gros projets. La spontanéité des cartoons et autres court-métrages ne pouvait que se faire avec la direction du maître.
Voilà le problème de Ghibli : ils n'ont pas trouvé de successeurs à Miyazaki et les autres fondateurs. Il y a bien eu des gens qui ont été formés à leurs méthodes mais ils sont partis de leur côté pour faire des choses différentes.

C'est intéressant ce que tu dis. Je partage pas mal de choses avec ton propos.
Mais au delà de Miyazaki, il y avait Takahata (dont j'apprécie tout autant l'oeuvre, si ce n'est plus), et je n'aurais rien eu à objecter face à la relève d'un Yoshifumi Kondō (rip), Hiroyuki Morita ou encore Hiromasa Yonebayashi Wink Hélas, leurs films n'ont pas été assez rentables en salles. Le problème, il vient également du public quelque part ("Miyazaki" est presque devenu un argument tristement marketing depuis Mononoke et Chihiro en Occident, depuis que Disney Evil or Very Mad s'est approprié les droits de distribution à l'étranger, tiens tiens ^ ^).

Les réalisateurs que j'ai cités ont réalisé au sein du studio des oeuvres que je trouve sublimes. Ghibli s'est un peu perdu à mon sens à accepter de donner sa chance à Goro Miyazaki, cela a été une perte de temps considérable, même si cela se comprend : il aurait été idyllique que le fils soit doté d'autant de talent que son paternel (ce qui n'est pas vraiment le cas ^ ^).
Miyazaki prépare un nouveau long métrage, il n'arrive pas à prendre sa retraite, je redoute qu'après lui, le studio ne se vide de ses talents, de son savoir-faire sur celluloïd, et qu'il ne devienne qu'une coquille vide à accepter des projets qui ne viennent pas de lui juste pour y plaquer le style graphique "Ghibli" (Ni no Kuni, Ronja clown , etc,...).

Au Japon, il y a quand même de nombreux réalisateurs qui créent des oeuvres puissantes d'auteur, sans concession artistique ni velléités mondialistes à l'intention purement financière. L'après Ghibli, même funeste pour le studio, est assuré quelque part par ses réalisateurs autonomes... Mais qu'est qu'il sera regrettable de perdre le seul studio capable de faire de l'animation traditionnelle, dessinée sur papier, colorisée en peinture...
Srogneugneu
Srogneugneu
Patient contaminé

Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 708
Age : 34
Localisation : Brest
Date d'inscription : 14/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Tonkatsu Sam 8 Oct 2022 - 12:45

xinyingho a écrit:A la mort de Walt Disney, l'entreprise Disney ont réussi à se reprendre en abandonnant les cartoons à la TV pour se concentrer sur les gros films d'animation au cinéma et en ajoutant les films mixtes (animation + live). Parce qu'ils ont gardé et trouvé des créatifs qui arrivaient à recréer une magie Disney en passant plus de temps sur des gros projets. 
Ouais, merci Pixar car sans eux Disney ça ne vaut plus grand chose à l'instar de Encanto, dernière production de la firme en animation. Madre de dios que c'était quelconque. Quant aux films live, on oscille entre le bon et le mauvais (Mulan, la vache pauvre Gong  Li). Les critiques ne sont pas élogieuses concernant Pinnochio.
Tonkatsu
Tonkatsu
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2622
Age : 42
Localisation : South Town
Date d'inscription : 16/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Srogneugneu Sam 8 Oct 2022 - 12:50

Kenshinro a écrit:
Srogneugneu a écrit:Puis-je l'exprimer sans me faire taxer de blasé de la vie s'il vous plait ? thumleft
Rhoooo vient boire un coup à la maison ça va bien se passer, je suis à Montévrain en plus, justement à côté du parc Disney Wink

Aucun mal à ton encontre Kenshinro.
C'est plus, en général, sur la non-acceptation d'un avis moins enthousiaste (tendance qui s'amplifie j'ai l'impression) que je m'offusque sensiblement.
Je sais que sur internet (dans des communautés qui se réunissent autour d'une passion commune), on recherche à partager son plaisir, et que le "bougon" qui ne sait s'amuser avec les autres casse l'ambiance. Mais pour moi, internet permet avant tout de s'exprimer et je valorise l'avis contraire (pour cultiver une ouverture d'esprit, comprendre l'autre sans forcément être d'accord avec lui, ce genre de choses quoi).
Srogneugneu
Srogneugneu
Patient contaminé

Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 708
Age : 34
Localisation : Brest
Date d'inscription : 14/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Maxicrash Sam 8 Oct 2022 - 13:02

Tonkatsu a écrit:
xinyingho a écrit:A la mort de Walt Disney, l'entreprise Disney ont réussi à se reprendre en abandonnant les cartoons à la TV pour se concentrer sur les gros films d'animation au cinéma et en ajoutant les films mixtes (animation + live). Parce qu'ils ont gardé et trouvé des créatifs qui arrivaient à recréer une magie Disney en passant plus de temps sur des gros projets. 
Ouais, merci Pixar car sans eux Disney ça ne vaut plus grand chose à l'instar de Encanto, dernière production de la firme en animation. Madre de dios que c'était quelconque. Quant aux films live, on oscille entre le bon et le mauvais (Mulan, la vache pauvre Gong  Li). Les critiques ne sont pas élogieuses concernant Pinnochio.
Pour avoir vu Pinocchio récemment, il est magnifique de bout en bout. Aucun temps mort, des passages sublimes, de bonnes chansons et un Tom Hanks méconnaissable.
Le reste des films live est plus que quelconque.
Maxicrash
Maxicrash
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 9522
Age : 45
Localisation : Hauts de France
Date d'inscription : 21/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Tonkatsu Sam 8 Oct 2022 - 13:03

Ah ? Merci pour ton avis, du coup j'essaierai de le regarder  Wink
Tonkatsu
Tonkatsu
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2622
Age : 42
Localisation : South Town
Date d'inscription : 16/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par xinyingho Sam 8 Oct 2022 - 17:23

Matari a écrit:On dirait que tu parles de Miyazaki comme s’il n’était plus de ce monde !? Il a toujours un animé en préparation depuis 2016 (annoncé pour 2023), même si c'est plus sous Ghibli le maître est toujours là...
Ah oui, avec tous les morts de la période Covid, j'avais oublié que Miyazaki avait juste pris sa retraite  Razz . De fait, je savais donc pas qu'il avait décidé de faire un dernier film qui va sortir l'année prochaine. On verra bien s'il arrive encore à diriger une équipe et avoir de bonnes idées malgré son âge avancé. Parce que dans le genre grand maître déchu, Spielberg est un bon exemple. Son dernier film Ready Player One est un film pour ado assez générique sur le métavers, là où les japonais avaient déjà sorti 10 000 séries animées de type isekai, certains génériques, d'autres novateurs.

Srogneugneu a écrit:C'est intéressant ce que tu dis. Je partage pas mal de choses avec ton propos.
Mais au delà de Miyazaki, il y avait Takahata (dont j'apprécie tout autant l'oeuvre, si ce n'est plus), et je n'aurais rien eu à objecter face à la relève d'un Yoshifumi Kondō (rip), Hiroyuki Morita ou encore Hiromasa Yonebayashi Wink Hélas, leurs films n'ont pas été assez rentables en salles. Le problème, il vient également du public quelque part ("Miyazaki" est presque devenu un argument tristement marketing depuis Mononoke et Chihiro en Occident, depuis que Disney Evil or Very Mad s'est approprié les droits de distribution à l'étranger, tiens tiens ^ ^).

Les réalisateurs que j'ai cités ont réalisé au sein du studio des oeuvres que je trouve sublimes. Ghibli s'est un peu perdu à mon sens à accepter de donner sa chance à Goro Miyazaki, cela a été une perte de temps considérable, même si cela se comprend : il aurait été idyllique que le fils soit doté d'autant de talent que son paternel (ce qui n'est pas vraiment le cas ^ ^).
Miyazaki prépare un nouveau long métrage, il n'arrive pas à prendre sa retraite, je redoute qu'après lui, le studio ne se vide de ses talents, de son savoir-faire sur celluloïd, et qu'il ne devienne qu'une coquille vide à accepter des projets qui ne viennent pas de lui juste pour y plaquer le style graphique "Ghibli" (Ni no Kuni, Ronja clown , etc,...).
Oui, je ne retiens jamais son nom mais, quand j'écrivais l'âme de Ghibli étaient Miyazaki et les autres fondateurs, je pensais à Isao Takahata. Je ne connais pas les mêmes films de Ghibli donc je ne peux pas juger du travail de la nouvelle génération chez eux. Mais si Disney a lâché la distribution occidentale des films Ghibli, c'est pas un hasard. Ils doivent être largement 10 crans en-dessous des films de Miyazaki et de Takahata.

Srogneugneu a écrit:Au Japon, il y a quand même de nombreux réalisateurs qui créent des oeuvres puissantes d'auteur, sans concession artistique ni velléités mondialistes à l'intention purement financière. L'après Ghibli, même funeste pour le studio, est assuré quelque part par ses réalisateurs autonomes... Mais qu'est qu'il sera regrettable de perdre le seul studio capable de faire de l'animation traditionnelle, dessinée sur papier, colorisée en peinture...
Effectivement, le Japon ne manque pas d'artistes de talent pour faire des films ou des séries d'animation. Ca reste quand même le 1er pays producteur du monde dans ce domaine. C'est juste que la plupart sont occupés sur les séries TV Very Happy
Dans les noms que j'ai retenu pour les films d'animation indépendents, il y a Makoto Shinkai qui a fait "The Place Promised in Our Early Days", "5 Centimeters per Second" et "Kimi no Na wa" (titre anglais : Your Name).

Tonkatsu a écrit:
xinyingho a écrit:A la mort de Walt Disney, l'entreprise Disney ont réussi à se reprendre en abandonnant les cartoons à la TV pour se concentrer sur les gros films d'animation au cinéma et en ajoutant les films mixtes (animation + live). Parce qu'ils ont gardé et trouvé des créatifs qui arrivaient à recréer une magie Disney en passant plus de temps sur des gros projets. 
Ouais, merci Pixar car sans eux Disney ça ne vaut plus grand chose à l'instar de Encanto, dernière production de la firme en animation. Madre de dios que c'était quelconque. Quant aux films live, on oscille entre le bon et le mauvais (Mulan, la vache pauvre Gong  Li). Les critiques ne sont pas élogieuses concernant Pinnochio.
Ah moi, je parlais de la situation de Disney à la fin des années 60 / début 70. Mais effectivement au début des années 2000, ils se sont encore retrouvés le bec dans l'eau quand les artistes sur La Belle et la Bête, Aladdin et le Roi Lion se sont cassés. La rachat de Pixar les a sauvé pour un moment mais ça suffisait pas car Mickey est sur le point d'aller dans le domaine public, et avec lui le début de la perte d'une ribambelle de personnages va commencer : Donald, Pluto, Dingo, etc. C'est pour ça qu'ils ont racheté Star Wars, Marvel et la Fox et qu'en plus ils ont commencé à réadapter leurs classiques en films full live action. C'est pour être sûr que la perte de tous ces persos classiques qu'ils n'exploitent plus qu'en BD puisse ne pas impacter leurs bénéfices futurs en s'appuyant sur des franchises qui iront dans le domaine public que dans 50 ans et plus.
xinyingho
xinyingho
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4651
Age : 44
Localisation : Noisy-le-Grand
Date d'inscription : 23/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Srogneugneu Sam 8 Oct 2022 - 21:40

xinyingho a écrit:Oui, je ne retiens jamais son nom mais, quand j'écrivais l'âme de Ghibli étaient Miyazaki et les autres fondateurs, je pensais à Isao Takahata. Je ne connais pas les mêmes films de Ghibli donc je ne peux pas juger du travail de la nouvelle génération chez eux. Mais si Disney a lâché la distribution occidentale des films Ghibli, c'est pas un hasard. Ils doivent être largement 10 crans en-dessous des films de Miyazaki et de Takahata.

Je ne me risquerais pas trop à affirmer que la retraite de Disney dans la distribution des films Ghibli découlerait d'un talent moindre d'un Morita ou Yonebayashi. Ce sont des talents différents.
10 crans en dessous ?!
Ce sont des films que l'on pourrait considérer encore plus d'auteur, plus "intimistes" que ceux de Miyazaki.
Un peu moins bankable certes (et c'est fort dommage) pour une exploitation internationale de grande échelle, mais pas moins intéressants et savoureux !
Le marketing de Disney a propulsé Miyazaki auprès du grand public et de la critique mainstream comme un Dieu, une référence admise grâce à son travail sur Mononoke, puis Chihiro (les 2 projets les plus "ambitieux", les plus "spectaculaires" du studio). Sans Miyazaki, Ghibli ne fait pas des films moins bons ni moins intéressants, juste des films à la sensibilité différente, moins vendeurs auprès des masses (mille fois hélas !).


Dans les noms que j'ai retenu pour les films d'animation indépendents, il y a Makoto Shinkai qui a fait "The Place Promised in Our Early Days", "5 Centimeters per Second" et "Kimi no Na wa" (titre anglais : Your Name).


Je n'en peux plus de Shinkai perso ^ ^ Je trouve qu'il tourne en rond dans sa réalisation et les thèmes qu'il aborde.
Depuis le buz autour du succès de Kimi no Na Wa, j'ai du mal à apprécier ses nouvelles ambitions.
Le film que je préfère de lui est Garden of Words mais aujourd'hui, je ne suis plus aussi enthousiaste à la sortie de ses nouveaux films (à voir par la suite).
Je parlais plutôt d'un Hiroyuki Okiura, d'un Mamoru Hosoda, d'un Keiichi Hara, etc.
Srogneugneu
Srogneugneu
Patient contaminé

Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 708
Age : 34
Localisation : Brest
Date d'inscription : 14/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par xinyingho Sam 8 Oct 2022 - 23:01

Srogneugneu a écrit:Je ne me risquerais pas trop à affirmer que la retraite de Disney dans la distribution des films Ghibli découlerait d'un talent moindre d'un Morita ou Yonebayashi. Ce sont des talents différents.
[...]
Sans Miyazaki, Ghibli ne fait pas des films moins bons ni moins intéressants, juste des films à la sensibilité différente, moins vendeurs auprès des masses (mille fois hélas !).
Ok, j'ai peut être trop exagéré en disant 10 crans en-dessous. Mais si Disney a arrêté leur distribution, c'est effectivement que les nouveaux sont clairement moins bankable. Encore une fois, je n'ai pas vu les dernières productions Ghibli. Mais du coup, j'essayerai d'aller voir 1-2 prod récentes pour faire mon propre avis.

Srogneugneu a écrit:Je n'en peux plus de Shinkai perso ^ ^ Je trouve qu'il tourne en rond dans sa réalisation et les thèmes qu'il aborde.
Depuis le buz autour du succès de Kimi no Na Wa, j'ai du mal à apprécier ses nouvelles ambitions.
Le film que je préfère de lui est Garden of Words mais aujourd'hui, je ne suis plus aussi enthousiaste à la sortie de ses nouveaux films (à voir par la suite).
Je parlais plutôt d'un Hiroyuki Okiura, d'un Mamoru Hosoda, d'un Keiichi Hara, etc.
Perso, j'ai découvert Shinkai avec la sortie de "The Place Promised in Our Early Days" en 2004. C'est vrai qu'il reste beaucoup sur le même thème de l'amour adolescente. Mais bon, avec un film tous les 3-4 ans en moyenne, c'est pas trop grave. C'est un peu comme les jeux Nintendo : on reprend le même jeu avec suffisament de petits twists pour pouvoir dire que c'est nouveau. Les gens adorent quand même Very Happy

J'apprécie pas mal de travaux de Hiroyuki Okiura, même si finalement il n'a pas été le réalisateur de la plupart des films où il a travaillé. J'ai vu pratiquement aucun film de Mamoru Hosoda, je sais pas, ça m'a pas attiré. Je connaissais pas Keiichi Hara, apparemment il a principalement travaillé sur Crayon Shin-chan et Doraemon. C'est clairement pas ma tasse de thé là MDR
xinyingho
xinyingho
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4651
Age : 44
Localisation : Noisy-le-Grand
Date d'inscription : 23/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Srogneugneu Dim 9 Oct 2022 - 10:38

xinyingho a écrit:Ok, j'ai peut être trop exagéré en disant 10 crans en-dessous. Mais si Disney a arrêté leur distribution, c'est effectivement que les nouveaux sont clairement moins bankable.

C'est un sujet compliqué, parce qu'avec les Japonais, on est jamais très au fait des motivations, des affaires et enjeux réels derrière les contrats.
Ce qui est sûr (attesté par des interviews), c'est que Miyazaki n'aime pas les films Disney ni l'impérialisme américain (et il est aussi culturel : leur collaboration sur ce film Mario en est une des manifestations). Comme le soulignait Fellock, Ghibli n'est pas le Disney japonais, et Miyazaki ne souhaite pas que l'on fasse cette comparaison.
En outre, Wild Bunch (la société en charge de la distribution dorénavant) a déjà co-produit un film avec Ghibli (La Tortue Rouge) et ils ont joué un rôle essentiel dans la présence des films du studio dans le catalogue Netflix (en plus d'autres trucs).

Dans tous les cas, je ne pense pas que l'on puisse corréler le changement de Disney à Wild Bunch pour la distribution à des réalisateurs qui seraient "moins talentueux" chez Ghibli ^ ^

apparemment il a principalement travaillé sur Crayon Shin-chan et Doraemon. C'est clairement pas ma tasse de thé là Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 3621806995

Pour Keichi Hara, j'avais en tête plutôt son travail sur Un été avec Coo, Miss Hokusai mais surtout Colorful que j'apprécie énormément Wink
(J'élude leur "rodage" sur les adaptations animés de mangas populaires, tous les réalisateurs quasiment passent par là pour gravir les échelons).

Si tu aimes le genre cinématographique naturaliste (ce dont je suis très friand) chez Mamoru Hosoda, Les Enfants loups et Miraï ma petite sœur sont vraiment recommandables !

Pas très fan du délire science-fiction sur fond de romance de The Place Promised in Our Early Days de Shinkai. Son rapport prononcé à la mise en scène contemplative, presque léthargique dans ce film ne m'a pas du tout paru adapté. Pour cela que Garden of Words me plait beaucoup plus (plus intimiste, plus naturaliste, une sorte de huit-clos d'une grande sensibilité sous la pergola d'un parc municipal) dans sa filmographie (pour moi, c'est clairement sa meilleure oeuvre).

Quant on voit la bouse sans nom qui est sortie du studio Ghibli récemment (Aya et la sorcière pale) sous la direction de Goro (mais laissez-le au musée celui-ci !) et l'élargissement à la production 3d... je ne sais pas ce que mijote Toshio Suzuki, mais s'il n'y a plus personne pour créer et diriger correctement un film d'animation en 2d traditionnelle, je n'aurais aucune peine à voir disparaitre le studio après la retraite de Miyazaki.


Dernière édition par Srogneugneu le Dim 9 Oct 2022 - 14:27, édité 1 fois
Srogneugneu
Srogneugneu
Patient contaminé

Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 708
Age : 34
Localisation : Brest
Date d'inscription : 14/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par xinyingho Dim 9 Oct 2022 - 11:33

Srogneugneu a écrit:Ghibli n'est pas le Disney japonais, et Miyamoto ne souhaite pas que l'on fasse cette comparaison.
On est d'accord que Ghibli n'est pas comparable à Disney. Disney a eu pendant longtemps le monopole des films d'animation aux Etats-Unis jusqu'à ce que les films en cellulo disparaissent pour être remplacé par les films en CGI. A partir de là, Disney a perdu ce monopole. Ils ont racheté la 1ère société qui menaçait leur hégémonie : Pixar. Mais le succès de Pixar et des films de Don Bluth (Fievel et le Nouveau Monde) dans les années 90 a réveillé la concurrence, certains des anciens de Disney, certains venant d'autres horizons.
Ghibli au Japon n'a jamais été dans une situation de monopole. En même temps que Ghibli sortait ses propres films, il y avait aussi d'autres phénomènes comme Akira ou Ghost in the Shell. Sans oublier tous les films provenant de mangas bien établis. C'est juste que les productions Ghibli ont été les seules à avoir été mis en avant en occident pendant longtemps grâce aux gros moyens de Disney, malgré l'explosion des mangas en Europe dans les années 90 et bien avant l'explosion des mangas aux Etats-Unis à partir de 2007 avec le simulcast.

Srogneugneu a écrit:Dans tous les cas, je ne pense pas que l'on puisse corréler le changement de Disney à Wild Bunch pour la distribution à des réalisateurs qui seraient "moins talentueux" chez Ghibli ^ ^
Je continue à penser qu'il s'agit quand même d'un argument déterminant. Un autre argument que j'ai pour expliquer l'abandon de Disney des droits sur les productions Ghibli vient aussi de l'explosion de l'animation japonaise aux USA à partir de 2007. Le public américain s'est aperçu que la production japonaise ne se limite pas aux films du studio Ghibli mais dépasse très largement tout ce qui existe ailleurs dans le monde et aborde tous les genres, y compris la sensibilité shinto prédominante dans les plus gros succès de Ghibli. A partir de là, le studio Ghibli a aussi perdu son statut de producteur unique et différencié. On peut dire que l'étiquette du Disney japonais est devenu fallacieuse aux yeux du public américain MDR

Srogneugneu a écrit:Pas très fan du délire science-fiction sur fond de romance de The Place Promised in Our Early Days de Shinkai. Son rapport prononcé à la mise en scène contemplative, presque léthargique dans ce film ne m'a pas du tout paru adapté. Pour cela que Garden of Words me plait beaucoup plus (plus intimiste, plus naturaliste, une sorte de huit-clos d'une grande sensibilité sous la pergola d'un parc municipal) dans sa filmographie (pour moi, c'est clairement sa meilleure oeuvre).
C'est clair qu'avec le recul The Place Promised in Our Early Days n'est pas le meilleur de Shinkai. Il se faisait encore la main mais il avait déjà ce plus qui le différenciait des autres productions. C'est ce qui m'avait frappé à l'époque et ça s'est confirmé avec son film suivant "5 cm".

Srogneugneu a écrit:Quant on voit la bouse sans nom qui est sortie du studio Ghibli récemment (Aya et la sorcière pale) sous la direction de Goro (mais laissez-le au musée celui-ci !) et l'élargissement à la production 3d... je ne sais pas ce que mijote Toshio Suzuki, mais s'il n'y a plus personne pour créer et diriger correctement un film d'animation en 2d traditionnelle, je n'aurais aucune peine à voir disparaitre le studio après la retraite de Miyazaki.
J'ai l'impression que la production japonaise est à un virement qui ressemble à ce qui s'est passé aux Etats-Unis avec les films Pixar. Aux USA, il n'y a plus de films dessinés traditionnels, tout est fait en images de synthèse. Quand je vois le dernier Dragon Ball Super actuellement au cinéma, avec du CGI, malgré le succès du précédent avec Broly, presque tout en dessins, je me dis que les producteurs japonais aussi veulent aller dans ce sens.
xinyingho
xinyingho
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4651
Age : 44
Localisation : Noisy-le-Grand
Date d'inscription : 23/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par Srogneugneu Dim 9 Oct 2022 - 14:26

xinyingho a écrit:On est d'accord que Ghibli n'est pas comparable à Disney. Disney a eu pendant longtemps le monopole des films d'animation aux Etats-Unis jusqu'à ce que les films en cellulo disparaissent pour être remplacé par les films en CGI. A partir de là, Disney a perdu ce monopole. Ils ont racheté la 1ère société qui menaçait leur hégémonie : Pixar. Mais le succès de Pixar et des films de Don Bluth (Fievel et le Nouveau Monde) dans les années 90 a réveillé la concurrence, certains des anciens de Disney, certains venant d'autres horizons.
Ghibli au Japon n'a jamais été dans une situation de monopole. En même temps que Ghibli sortait ses propres films, il y avait aussi d'autres phénomènes comme Akira ou Ghost in the Shell. Sans oublier tous les films provenant de mangas bien établis. C'est juste que les productions Ghibli ont été les seules à avoir été mis en avant en occident pendant longtemps grâce aux gros moyens de Disney, malgré l'explosion des mangas en Europe dans les années 90 et bien avant l'explosion des mangas aux Etats-Unis à partir de 2007 avec le simulcast.

Je suis d'accord.
Correction en lisant ton post : je parlais de "Miyazaki" qui ne souhaitait pas que l'on compare Ghibli à Disney ^ ^
Je vais éditer, ce n'est pas "Miyamoto" bien sûr.

Pour l'"abandon" des droits d'exploitation de Disney, alors, il faudrait regarder dans les news de l'époque sur le web américain et japonais, mais il me semble avoir lu à plusieurs reprises que c'était plutôt Ghibli qui avait voulu changer Disney par Wild Bunch Wink
A creuser, je checkerais à l'occasion.


C'est clair qu'avec le recul The Place Promised in Our Early Days n'est pas le meilleur de Shinkai. Il se faisait encore la main mais il avait déjà ce plus qui le différenciait des autres productions. C'est ce qui m'avait frappé à l'époque et ça s'est confirmé avec son film suivant "5 cm".

Oui, on sent déjà une patte langoureuse et contemplative, avec une emphase marquée sur la composition des décors.
Bon nombre de wallpapers "anime" de l'époque venait de ce film (et des suivants comme 5cm per Second) d’ailleurs. Avec ces lumières par ordinateur pseudo romantico-poétiques.



J'ai l'impression que la production japonaise est à un virement qui ressemble à ce qui s'est passé aux Etats-Unis avec les films Pixar. Aux USA, il n'y a plus de films dessinés traditionnels, tout est fait en images de synthèse. Quand je vois le dernier Dragon Ball Super actuellement au cinéma, avec du CGI, malgré le succès du précédent avec Broly, presque tout en dessins, je me dis que les producteurs japonais aussi veulent aller dans ce sens.


Ah, justement, je pense, du moins pour les réalisateurs que j'ai cités, qu'ils sont très attachés au dessin à la main au Japon. Au moins 90% des animes qui sortent par camions industriels encore sont en 2d. C'est sur tablette graphique certes, et non plus sur celluloïd, mais c'est la main humaine qui trace les contours. L'ordinateur vient parfois assister pour faire des mouvements de caméra trop couteux à réaliser à la main.

Il y a quelques studios qui s'essayent au tout 3d (dont Ghibli avec son effroyablement mauvais Aya et récemment la Toei avec son navet hideux Budokai Super Hero PS3 comme tu le cites), mais je pense que c'est plus par soucis de facilité et d'opportunisme financier plutôt que par aspiration artistique.
Du moins, je dirais qu'ils sont dans une phase de tentation, avec la "crise" des studios japonais (problème du modèle économique des freelances, etc.), mais avec une production encore essentiellement en 2d (sur tablette graphique quoi). Au global, je trouve que leur tests et intérêt pour la full 3d est encore très mineure (depuis Advent Chidren, AppleSeed, etc, le film d'animation en pure 3d est quand même là depuis un sacré moment au Japon mais ne semble pas prendre des masses). Beaucoup de dessinateurs au Japon (merci le manga), et pour encore longtemps j'imagine, les compétences de modélisateurs 3d sont différentes.
Heureusement j'ai envie de dire, les 2 méthodes d'animation sont drastiquement différentes et je préfère à titre perso nettement la 2d.
Srogneugneu
Srogneugneu
Patient contaminé

Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 708
Age : 34
Localisation : Brest
Date d'inscription : 14/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Super Mario Bros. : LE FILM  - Page 2 Empty Re: Super Mario Bros. : LE FILM

Message par xinyingho Dim 9 Oct 2022 - 15:44

Srogneugneu a écrit:Il y a quelques studios qui s'essayent au tout 3d (dont Ghibli avec son effroyablement mauvais Aya et récemment la Toei avec son navet hideux Budokai Super Hero PS3 comme tu le cites), mais je pense que c'est plus par soucis de facilité et d'opportunisme financier plutôt que par aspiration artistique.
Du moins, je dirais qu'ils sont dans une phase de tentation, avec la "crise" des studios japonais (problème du modèle économique des freelances, etc.), mais avec une production encore essentiellement en 2d (sur tablette graphique quoi). Au global, je trouve que leur tests et intérêt pour la full 3d est encore très mineure (depuis Advent Chidren, AppleSeed, etc, le film d'animation en pure 3d est quand même là depuis un sacré moment au Japon mais ne semble pas prendre des masses). Beaucoup de dessinateurs au Japon (merci le manga), et pour encore longtemps j'imagine, les compétences de modélisateurs 3d sont différentes.
Heureusement j'ai envie de dire, les 2 méthodes d'animation sont drastiquement différentes et je préfère à titre perso nettement la 2d.
On est d'accord que le dessin reste largement majoritaire au Japon et que le synthétique existe aussi depuis pas mal de temps là-bas sans prendre l'ascendance contrairement à ce qui s'est passé aux Etats-Unis. Maintenant, j'imagine que si cette transition a été rapide aux Etats-Unis, c'est parce que Disney avait le monopole sur le dessin sur films celluloïd et la concurrence s'est développé au moment où les outils assistés par ordinateur se développaient pour l'animation 3D. Il suffit de voir ce que ça donnait sur la génération de consoles 32 bits.

Au Japon, il n'y avait pas de monopole dans les années 90 et donc effectivement il y a une sorte d'inertie qui s'est créé. Pour les jeux vidéo, il a été naturel de passer à des cinématiques en images de synthèse. Pour les animés, la vieille garde qui ne savait faire que des dessins a résisté au changement. Comme tu le dis, ils ont quand même abandonné le cellulo. Le support a changé mais pas la technique.

Mais je pense que cette inertie est aujourd'hui surtout dû au fait qu'au Japon ils n'ont pas réussi à avoir un rendu synthétique satisfaisant, qui se rapprocherait du style traditionnel. Aux Etats-Unis, ça a marché parce que le dessin était "rond" et riche en détails et donc ces détails ont permis de cacher certaines imperfections. Au Japon où la majorité de la production est fait de dessins "carrés", relativement pauvre en détails, animés à 15 fps au lieu de 60 et avec des déformations et exagérations constantes pour compenser cette pauvreté, le passage au CGI ne marche pas. Pourtant, certains studios essayent de mettre plus en avant le CGI en utilisant de grandes licences comme Berserk et Dragon Ball Super. Mais il y a toujours cet uncanny valley qui persiste malgré tous les efforts des animateurs 3D.

Du coup, si un jour les japonais trouvent la technique pour faire du CGI animé reproduisant quasi-parfaitement le style japonais traditionnel, je pense que la proportion actuelle passerait facilement vers du 50/50 au lieu du 99/1 en faveur du style traditionnel qu'on a maintenant.
xinyingho
xinyingho
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4651
Age : 44
Localisation : Noisy-le-Grand
Date d'inscription : 23/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum