GAMOPAT
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

JE VIENS DE MATER UN FILM !

+61
polton
Samus le Hareng
Mor4nk
Elritone
Samkukai
TheoSaeba
Le super cancre
Romano
Ryo Saeba
Vortex
rnooo
chacs
Feldo
thief
xinyingho
RetroBalboa007
jahfwed
corben
Ataré
on-off
Gilles_fx
matt-e-gnon
Sauzâ
Kristof
JimmyDeanInTheStreets...
speed4
Paradis
SMR
darktet
MajorTom
Xorion
Evola
Cormano
xtopher
Kulten
youki
G-fly
Matari
Laucops
Alfaccc
Solon Jee
Pouish4k
rhod-atari
kainrijames
Anarwax
Lequintal
Still good
Feyd
Carzou
skyw4lkr
dav1974
avalon471
Jack O'Lantern
iwillbeback
drfloyd
dami1
lessthantod
François
RPG
jeff buckley
Maxicrash
65 participants

Page 24 sur 26 Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26  Suivant

Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Jeu 28 Mar 2024 - 23:47

J'ai rematé la postlogie Star Wars ...

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Star_wars_le_reveil_de_la_force

Non seulement Le Réveil de la Force est un bon Star Wars, mais c'est aussi et surtout un très bon divertissement. J'ai beau chercher, je ne vois aucune faute de goût niveau scénario (après c'est vrai qu'il ne prend pas beaucoup de risques), réalisation, effets visuels, musique, mise en scène et rythme du film ... JJ Abrams était vraiment l'homme idéal pour faire renaître cet univers et le proposer à une nouvelle génération.

Et puis les deux personnages centraux de ce ''remake'', Rey (Daisy Ridley) et Kylo Ren (Adam Driver) sont excellents. Rey est tout de suite ultra attachante et l'actrice est parfaite dans ce rôle, forte, belle et un jeu très subtil. Quant à Kylo Ren, j'apprécie que ce ne soit pas une pâle copie de Vador. C'était impossible de faire oublier Dark Vador, c'est donc une bonne chose d'avoir voulu s'en différencier/distancer un peu et Adam Driver apporte, de par son physique et son jeu, beaucoup de fraîcheur/originalité à ce rôle vraiment casse gueule ... et il sort avec les honneurs.

Par contre, je sais déjà que Finn (John Boyega) va être LE personnage agaçant de cette nouvelle trilogie. L'acteur ''tête à claques'' surjoue à mort, aucune subtilité dans son jeu et un boulet qu'il faudra traîner dans le futur de la trilogie. Pour Poe Dameron (Oscar Isaac), on se demande ce qu’il est venu faire là. L'acteur ne démérite pas, mais son personnage est juste mal écrit, ou devrais-je dire, pas écrit du tout. Il vient, il repart et au final on ne sait pas trop à quoi il sert dans tout ça.

Et puis c'est triste à dire, mais Carrie Fisher et Harrison Ford ont sacrément vieilli, ça ne rend pas forcément honneur à leurs deux personnages iconiques Leia et Han Solo. Pour Luke (Mark Hamill) qui fait une apparition éclair, il faudra voir dans les opus suivant. J'espère quand même que Mark Hamill va assurer sur ce coup. Dernier point qui fâche, c'est le laps de temps avec l'opus précédent, 30 ans c'est très court pour évacuer l'empire et l'étoile noire.

Réécrire Star Wars n'est pas une chose facile, ça nécessite de faire des mises à jour et d'apporter de nouvelles solutions, sans trahir le mythe. C'est réinventer les codes de la saga, sans faire table rase du passé, ce qui exige de faire preuve de beaucoup d'humilité. Or, on peut reprocher beaucoup de choses à JJ Abrams, mais pas de faire preuve d'arrogance. Pour moi, JJ Abrams a donc réussi son pari difficile, car le Réveil de la Force s'inscrit totalement dans la ligne de la trilogie fondatrice ... même si on peut légitimement lui reprocher de beaucoup trop ressembler à l'épisode IV - Un Nouvel Espoir.

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Star_wars_les_derniers_jedi

J'ai revisionné la postlogie Star Wars (épisodes VII à IX de la saga) et plus j'y pense, plus j'ai la conviction que Rian Johnson a sciemment sabordé son film. Alors certes, l'épisodes VII ne révolutionne rien, mais le VIII ... une totale abomination ! En sortant de la salle (en 2017), j'avais cette impression que le réalisateur nous disait, à nous les fans de la saga originelle : " Circulez, y’a rien à voir !" Le gars a coupé court à tout ce qui nous motivait à poursuivre la saga Star Wars : le retour de Luke, une remonté en puissance de Kylo, l'entrée en jeu de Snoke, pourquoi Rey a une telle affinité avec la force ... pour au final, n'en rien faire !

C'est à se demander si Rian Johnson, en amoureux de Star Wars comme il se prétend, n'aurait pas volontairement raté son film, afin d'enterrer la saga Star Wars. Et pourtant, le bonhomme nous donne droit, à quelques rares occasions, à de belles séquences, à commencer par la scène d'ouverture, le combat sur la planète de sel/rouge et le duel opposant Kylo à Luke. C'est la preuve qu'il est capable de mettre en scène du space opéra, mais tout cela tranche tellement avec la banalité des autres scènes, quand elles ne tiennent tout simplement pas de la parodie façon Spaceball, qu'on est en droit de se demander si cet épisode n'a pas justement été conçu dans l'idée d'entraver la nouvelle trilogie ... la question mérite d'être posée.

Pour un fan de Star Wars comme je le suis et ceci depuis l'âge de 7 ans, c'est très dur de regarder la vérité en face, c'est même un déchirement. Moi qui attendait ce film comme le messie, en espérant retrouver une part de la magie de mon enfance ... la pilule est difficile à avaler ! Rian Johnson s'est amusé pendant tout le film à déjouer les attentes des spectateurs, pour faire le malin, sans proposer quelque chose de meilleur derrière. C'est très difficile de trouver des excuses à Rian Johnson. Sans même parler des incohérences liés à l'univers Star Wars, Les Derniers Jedi présente des lacunes scénaristiques grossières pour moi. Et avant même d'être un mauvais Star Wars, c'est déjà un mauvais film. Et même si le film n'a pas que des défauts, Adam Driver et Daisy Ridley sont très bons (les deux seuls personnages intéressants de cette nouvelle trilogie) et les batailles spatiales sont très bien fichues ... mais pour le reste, c'est un foutoir absolu.

Et si Les Derniers Jedi est selon moi l'un des pires épisodes de la saga Star Wars, c'est à cause de ses incohérences et non de ses partis pris qui sont louables (en partie). La scène d'ouverture résume à elle seule tout le film, mais il ne faut pas la voir uniquement via les personnages, mais pour ce qu'il se passe entre l'épisode VII et celui-ci. Luke jette le sabre, geste inconsidéré, quel que soit son état d'esprit. Il peut très bien déprimer ou autre, pas de soucis ... mais ce sabre, c'est celui de son père, il y est donc forcément attaché. A la limite, Il aurait pu refuser le sabre et le rendre à Rey, ça aurait été dans la logique des choses.

Mais c'est bien ça le problème avec Rian Johnson, rien n'est logique dans son film. A trop vouloir d'une part surprendre le spectateur en allant à contre courant coûte que coûte et d'autre part en déconstruisant sciemment l'épisode précédent, il détruit tout le mythe Star Wars. C'est louable, quand derrière tout ça, on veut créer quelque chose de nouveau. C'est moins louable, quand on ne sait pas faire autre chose que déconstruire le mythe, sans apporter une once d'idée pour relancer la saga. Et tout le film est ainsi, en parfaite contradiction entre les scènes et les dialogues d'un bout à l'autre. rien n'est structuré, un vide scénaristique.

Bon, soyons factuels et essayons de lister toutes les incohérences de cet épisode VIII. Alors, par quoi commencer ? Déjà, la mort de Snoke qui est complètement risible, outre le fait que ce soit un perso totalement inutile, la scène de Leia dans l'espace complètement grotesque (en mode Superman/Mary Poppins), le combat Finn vs Phasma qui dure 30 secondes ... le manque d'enjeux pour l'épisode IX, aucune tension niveau global, on se croirait dans West Side Story in Space. Et puis, il y a Luke qui s'avance vers Kilo Ren et son armée, avec la promesse de de voir une grosse baston, la grosse scène avec un Luke "fucking" Skylwalker bien badass de la mort ... et là rien, le néant ! Mais tout ça, ce n'est pas ce qui m'a le plus choqué, finalement. Pour moi, le problème majeur c'est comment ils ont traité le personnage de Luke, un névrosé qui veut buter un gamin dans son sommeil, c'est totalement à côté de la plaque, ça balaye tout son parcours dans la trilogie originale (sans oublier la scène de la traite de la vache ... risible).

Bref, malgré toute les bonnes intentions (supposées) de Rian Johnson, tout ce qu'il tente, il le foire : la mort de Leia, le visuel de Snoke, la trahison de Kylo Ren, le changement de bord de Kylo Ren et Rey, l'histoire de Kylo Ren, la romance de Kylo Ren et Rey, le retour de Phasma, l'introduction du personnage incarné par Benicio Del Toro, le suicide de Finn, le combat Luke/Kylo Ren, la mort de Luke ... et tout le passage au casino, sans le moindre intérêt. L'heure passée à suivre la quête débile de Finn et de sa copine parachutée là on ne sait comment, n'a strictement aucune incidence sur l'histoire. C'est probablement ce qui est le plus frustrant, ils auraient aussi bien pu rester assis dans le vaisseau avec Poe, le résultat aurait été le même. Même leur assaut final raté est sans conséquence sur les événements.

Encore une fois, que Rian Johnson ait voulu faire autre chose, c'est parfaitement recevable, mais pas pour faire n'importe quoi. Quand on s'inscrit dans une trilogie, il y a un minimum syndical à respecter, s'inscrire dans la continuité, ne pas oublier les personnages au détriment de ses ambitions personnelles et au contraire relancer le fil rouge pour la suite (l'épisode IX de JJ Abrams). En l'état, Les Derniers Jedi est un film bancal, anarchique et plat, ne dégageant aucune émotion, noyé par des incohérences en roue libre.

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Star_wars_l_ascension_de_skywalker

On pouvait sortir déçu par le manque de surprise de l'épisode VII, du fait de sa trop grande ressemblance avec l'épisode IV, mais il mettait en place des personnages et des éléments très intéressants et prometteurs. Rian Johnson en a fait n'importe quoi, en voulant tout déconstruire, comme l'illustre parfaitement la première scène avec Luke qui jette le sabre. JJ Abrams avait donc la lourde tâche de recoller les morceaux et je trouve qu'il s'en sort avec les honneurs, en offrant un film qui est une bonne conclusion à cette postlogie.

J'ai vraiment l'impression que les défauts de l'épisode IX sont en grande partie (mais pas totalement, n'exagérons pas) les conséquences des choix faits par Rian Johnson dans l'épisode VIII. Je pense notamment au retour abrupte de Palpatine dès le début de cet épisode, qui aurait pu être amené plus en douceur dans l'épisode précédent, si Rian Johnson n'avait pas voulu démonter dans son film tout ce que JJ Abrams avait mis en place auparavant.

Evidemment, tout le monde a bien vu que la trilogie a été improvisée à chaque épisode et ça, ce n'est pas la faute de Rian Johnson, c'est avant tout la faute de Kathleen Kennedy dont le travail était de coordonner toute la trilogie. Mais si Rian Johnson n'avait pas décidé de tuer Snoke dans son film, supprimant ainsi le principal antagoniste, JJ Abrams n'aurait pas été contraint à ressortir Palpatine de son chapeau. A mes yeux, toute la trilogie aurait donc dû être confiée à la même personne, JJ Abrams, car contrairement à Kevin Feige qui assume son rôle de showrunner sur la franchise Marvel, Katheleen Kennedy n'a pas du tout assuré le job et a donc laissé Rian Johnson en roue libre totale.

J.J Abrams a clairement sauvé les meubles et fait du bon boulot avec les éléments qu'il avait sous la main. Je m'attendais clairement à une catastrophe, mais le film se conclu de façon honnête. Alors certes, JJ Abrams a un peu trop recours au "ta gueule, c'est magique", mais clairement ça passe et ça reste crédible dans cette troisième trilogie. Mon plus grand regret, c'est de ne pas avoir eu une trilogie bien meilleure que ça. Avec un travail préparatoire et une coordination entre les films, ça aurait clairement pu être possible.

Cet épisode IX dure un peu moins de deux heures trente et ne vous laissera pas une seule seconde répit. Le travail sur le montage est parfait, on a pas le temps de souffler, tout est très rythmé, très dynamique. Dés les premières minutes, le film nous embarque dans une grande aventure qui n'est pas sans rappeler les productions Lucasfilms des années 80/90, avec un p'tit côté Indiana Jones dans l'espace qui n'est pas pour me déplaire. Mais rassurez-vous, avec Star Wars IX c'est le retour au vrai Space Opera. On oublie le VIII et on revient aux fondamentaux de la saga, pas d'humour forcé, on se débarrasse de Rose qui ne servait à rien, des combats au sabre laser très spectaculaires, une relation Rey - Kylo Ren enfin aboutie (la concrétisation de leur amour) et le retour de Palpatine qui fait plaisir (plus machiavélique que jamais).

Alors certes, certains diront que le retour de Palpatine, ça sent encore le réchauffé et que la relation Rey - Kylo Ren est vraiment trop cucul la praline. On peut aussi parler du retour de Billy Dee Williams dans le rôle de Lando Calrissian qui est assez inutile ou de Keri Russell (actrice que j'aime beaucoup) qui est totalement sous exploitée. Mais tout ça, ce n'est rien à côté du plaisir ressenti devant un film qui a fait renaître le fan de Star Wars qui sommeillait en moi.

Bref, pour moi L'Ascension de Skywalker est le meilleur épisode de la postlogie. Alors certes, il y a encore beaucoup d'incohérences, mais le fan-service (même si grossier) fonctionne bien ici et l'aventure est prenante. On a vraiment l'impression qu'ils ont mis au placard toutes les débilités du VIII et refondu un socle sympathique qui pourrait presque (voire même carrément) être une suite directe du VII, tellement le VIII ne sert juste a rien (sinon a détruire la saga). La meilleure chose que le IX ait pu faire, c'est d'effacer les conneries du VIII (en particulier Rose qui ne sert à rien).

L'Ascension de Skywalker m'a un peu réconcilié avec la saga ... j'ai dit un peu hein, car tout n'est pas parfait (loin de là). Mais c'est plaisant a suivre et je reste convaincu que JJ Abrams aurait dû gérer toute la postlogie.


Dernière édition par lessthantod le Jeu 4 Avr 2024 - 13:34, édité 1 fois

lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Nombre de messages : 73741
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par xinyingho Ven 29 Mar 2024 - 0:03

lessthantod a écrit:Non seulement Le Réveil de la Force est un bon Star Wars, mais c'est aussi et surtout un très bon divertissement. J'ai beau chercher, je ne vois aucune faute de goût niveau scénario (après c'est vrai qu'il ne prend pas beaucoup de risques), réalisation, effets visuels, musique, mise en scène et rythme du film ... JJ Abrams était vraiment l'homme idéal pour faire renaître cet univers et le proposer à une nouvelle génération.
Permets moi d'avoir un son de cloche différent.

Je trouve le film très moyen justement parce que c'est un remake de l'épisode IV. On a des nouveaux personnages mais qui répète une histoire déjà raconté. Ca n'a pas beaucoup d'intérêt malgré le charme de Daisy Ridley en Rey. Et puis ce film contient le pire dénouement face à une difficulté : comment traverser la protection de la nouvelle étoile de la mort ? Han Solo répond de façon désinvolte qu'on fait comme il y a 30 ans en arrivant à la vitesse lumière. Ca a déjà marché pourquoi ça ne marcherait pas encore ? Les scénaristes ont décidé que les méchants ne peuvent pas apprendre de leurs erreurs : la même étoile de la mort avec les mêmes points faibles. C'est vraiment le niveau 0 du scénario.

Autant rester sur les films originaux que de faire une histoire montée par des fainéants.

Tous les aspects graphiques du film sont d'une très grande qualité mais la base d'un film reste une bonne histoire. Et ce film a une mauvaise histoire. saispas
xinyingho
xinyingho
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4595
Age : 44
Localisation : Noisy-le-Grand
Date d'inscription : 23/07/2018

RetroBalboa007, JimmyDeanInTheStreets..., Arrakis et Matari offrent 1 suppo à ce post!

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par avalon471 Ven 29 Mar 2024 - 0:42

lessthantod a écrit:

C'est à se demander si Rian Johnson, en amoureux de Star Wars comme il se prétend, n'aurait pas volontairement raté son film, afin d'enterrer la saga Star Wars.

Oh il n'était pas seul!

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 _4069910
avalon471
avalon471
Docteur agrégé **
Docteur agrégé **

Masculin Nombre de messages : 23403
Age : 37
Localisation : un peu partout
Date d'inscription : 08/06/2013

JimmyDeanInTheStreets... offre 1 suppo à ce post!

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par RetroBalboa007 Ven 29 Mar 2024 - 9:02

xinyingho a écrit:
lessthantod a écrit:Non seulement Le Réveil de la Force est un bon Star Wars, mais c'est aussi et surtout un très bon divertissement. J'ai beau chercher, je ne vois aucune faute de goût niveau scénario (après c'est vrai qu'il ne prend pas beaucoup de risques), réalisation, effets visuels, musique, mise en scène et rythme du film ... JJ Abrams était vraiment l'homme idéal pour faire renaître cet univers et le proposer à une nouvelle génération.
Permets moi d'avoir un son de cloche différent.

Je trouve le film très moyen justement parce que c'est un remake de l'épisode IV. On a des nouveaux personnages mais qui répète une histoire déjà raconté. Ca n'a pas beaucoup d'intérêt malgré le charme de Daisy Ridley en Rey. Et puis ce film contient le pire dénouement face à une difficulté : comment traverser la protection de la nouvelle étoile de la mort ? Han Solo répond de façon désinvolte qu'on fait comme il y a 30 ans en arrivant à la vitesse lumière. Ca a déjà marché pourquoi ça ne marcherait pas encore ? Les scénaristes ont décidé que les méchants ne peuvent pas apprendre de leurs erreurs : la même étoile de la mort avec les mêmes points faibles. C'est vraiment le niveau 0 du scénario.

Autant rester sur les films originaux que de faire une histoire montée par des fainéants.

Tous les aspects graphiques du film sont d'une très grande qualité mais la base d'un film reste une bonne histoire. Et ce film a une mauvaise histoire. saispas

Je suis 1 million de fois en accord avec tout ça, c'est d'ailleurs ce que j'allais moi-même écrire.
Le VII n'est qu'une pâle copie remake/reboot du IV, un film qui prend vraiment les spectateurs pour des jambons à de nombreuses reprises durant le visionnage (ma suspension d'incrédulité n'a pas tenu 5 minutes...) et qui ajoute même déjà la petite surcouche inclusive en bonus.
Personnellement je trouve que Rey joue extrêmement mal et n'a aucun charisme.
Ne reste que la hype Starwars et les effets spéciaux récents, tout le reste est totalement nul, à tel point que pour moi qui est quand même assez fan de l'univers depuis petit ça a tué purement et simplement tout intérêt pour la saga, qui s'arrête donc pour moi à l'excellent Rogue One.
La postlogie (dès le VII) est clairement un ZERO scénaristique et total.
RetroBalboa007
RetroBalboa007
Patient incurable

Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 1381
Age : 24
Localisation : Philadelphie
Date d'inscription : 08/05/2023

Matari offre 1 suppo à ce post!

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par Matari Ven 29 Mar 2024 - 9:42

200% d'accord également, heureusement qu'il y a Utorrent ! popcorn
Matari
Matari
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 13281
Age : 52
Localisation : Somewhere in your ass
Date d'inscription : 26/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par François Ven 29 Mar 2024 - 14:02

A part un retour en Force (gag) de l'esthétique des films originaux, après le massacre de la prélogie, y a pas grand chose à sauver. Les acteurs sont plutôt bons pour la plupart, mais leurs personnages accumulent les loupés, à commencer par les deux antagonistes principaux, Rey et Kylo : à ma gauche, j'ai la Mary-Sue ultime, le cas d'école de TOUT ce qu'il ne faut pas faire en termes de caractérisation et de pouvoirs abusés, et à ma droite j'ai le méchant très méchant mais quand même pas si méchant que ça, de telle sorte qu'on se retrouve avec un émo naze qui a le cul entre deux chaises. 

Les Derniers Jedi n'est certes pas un bon film, mais il restera pour moi le seul de cette postlogie avec quelques bonnes idées, malgré une séquence finale ultra décevante (une pseudo bataille qui n'en n'est pas vraiment une, un duel qui n'en n'est pas vraiment un... merci pour les actes manqués). Snoke se fait certes sortir comme une merde, mais aura au moins eu le temps de faire son show, le combat dans la salle du trône est assez classieux, et il y a des trucs sympas à picorer à gauche et à droite, comme Benicio Del Toro qui campe un bel enfoiré de première classe.
François
François
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 596
Age : 46
Localisation : Chatville
Date d'inscription : 21/04/2022

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par dami1 Lun 1 Avr 2024 - 10:09

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 9RPGzGvsSlcSFoOGxbCuttglfCP

Dans les griffes du dragon rouge (1991)

Hier, nous "fêtions" les 31 ans de la mort de Brandon Lee. À cette occasion, je me suis plongé dans les rares films d'action que je n'avais pas vu : Dans les griffes du dragon rouge. Une série B qui sent bon le début des années 90 avec son casting de trognes bien connues. En plus des stars, Lee et surtout, Lundgren, au top de sa forme. Nous retrouvons : Tia Carrere (Sydney Fox sur M6, vous vous souvenez ? ou la meuf de Wayne dans Wayne's World), Cary-Hiroyuki Tagawa, le jap' habitué aux rôles de méchants (Shang Tseug dans MK et PLEIN d'autres rôles), ou encore Toshishiro Obata (le bras droit de Shredder dans les films Tortues Ninja). Un joyeux casting pour un joyeux bordel : c'est mal écrit, les situations s'enchainent sans grande logique et sont souvent parfois complétement débiles, les personnages sont caricaturaux... 
Bref, pas de doute, c'est un nanar mais un nanar sympathique. 
1h20 (seulement !) de plaisir régressif pour un film dans lequel le spectateur n'est pas très impliqué mais, qui se savoure comme une bonne bière.


Dernière édition par dami1 le Lun 1 Avr 2024 - 13:26, édité 1 fois
dami1
dami1
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4724
Age : 40
Localisation : Oise
Date d'inscription : 26/04/2012

Kristof offre 1 suppo à ce post!

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par RetroBalboa007 Lun 1 Avr 2024 - 10:38

Merci, je ne connaissais pas !
Je vois parfaitement de quoi tu parles quand tu dis "plaisir régressif" et "nanar sympathique" du début des années 90.
Je vais me mettre le titre de coté pour une prochaine fois, surtout pour 1h20 Wink
RetroBalboa007
RetroBalboa007
Patient incurable

Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 1381
Age : 24
Localisation : Philadelphie
Date d'inscription : 08/05/2023

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par Matari Lun 1 Avr 2024 - 11:00

L’affiche est soignée pour un nanar, je suis sûr de l’avoir vu à l’époque mais je ne me rappelle d’absolument rien ! scratch
Matari
Matari
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 13281
Age : 52
Localisation : Somewhere in your ass
Date d'inscription : 26/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par dami1 Lun 1 Avr 2024 - 13:35

Sans doute, ça fait parti de ces films qui ont une belle carrière en vidéo club. 
En France, il est directement arrivé par ce format à l'été 92.
dami1
dami1
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4724
Age : 40
Localisation : Oise
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Ven 5 Avr 2024 - 16:44

J'ai rematé The King of NY et Bad Lieutenant d'Abel Ferrara ...

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 The_king_of_new_york

The King of New York est un pur film de gangsters. Comme à son habitude, Abel Ferrara filme un New York sinistre, très sombre, violent et désespéré. Et comme toujours avec le réalisateur italo-américain et profondément new-yorkais, la violence est ultra exacerbée et pas toujours de très bon goût.

Dans The King of New York, on suit les aventures de Frank White (Christopher Walken) qui est l'archétype du gangster impitoyable aux méthodes quelque peu radicales. C'est le patron de la pègre à NY (aka The King of New York) et il est craint de tous. Au début du film, on le voit sortir de prison et plutôt que de "se ranger", il se lance dans la reconquête de son territoire en reprenant peu à peu le contrôle sur l'ensemble du trafic de drogue dans le Bronx.

Abel Ferrara nous montre la vraie ville de NY des années 80/90, dans ce qu'elle a de plus sombre, une ville extrêmement dure, où on peut vous abattre en pleine rue pour un simple "mauvais regard". La photographie est splendide lors des scènes de nuit, sachant qui plus est que les trois quart du film nous montre NY en pleine nuit. Et comme Bad Lieutenant, c'est un film très noir centré sur la corruption et la conquête du pouvoir. Il nous montre ce que c'est que d'être le roi de NY à cette époque là. Et tout le monde est pourri dans ce milieu, les politiques, la police et les trafiquants.

Et puis The King of New York c'est aussi un casting excellent, avec Christopher Walken bien sûr (l'un de ses plus grands rôles), mais aussi David Caruso (le flic), Laurence Fishburne (le second de Frank White), Victor Argo, Wesley Snipes, Steve Buscemi ... que des sales tronches en somme (et de futures stars en devenir). Il n'y a aucune concession, ce sont tous des sales types, avec leur face sombre qui rejaillit dans ce film. Ces types sont très violents et n'hésitent pas à exécuter leur rivaux, avec gerbes de sang et agonies qui s'ensuivent.

The King of New York est un film que Martin Scorsese n'aurait certainement pas renié, à ranger au côté de Taxi Driver et des Affranchis. C'est un pur film de gangsters, à voir absolument pour tous les fans du genre. Mais du même réalisateur, je lui préfère cependant Bad Lieutenant, parce que plus lugubre et donc encore plus terrifiant.

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Bad_lieutenant

Sorti en 1992 et réalisé par Abel Ferrara, Bad Lieutenant est un film culte, une œuvre désespérée et très sombre, dérangeant et glauque, en somme une véritable descente aux enfers. Abel Ferrara est un réalisateur sans concession, qui aime la provocation ... et nous avons là son film le plus abouti (son meilleur film), magnifié par l'interprétation hallucinante de Mr Harvey Keitel.

On suit l'histoire d'un inspecteur de police à NY qui est complètement défoncé. On ne connait pas son nom, mais ça n'a aucune importance. Par contre ce qui est bien souligné dans le film, c'es yqu'il est tout le temps sous l’emprise de drogues dures ou d’alcool. Il essaie, tant bien que mal, de traquer les délinquants et de résoudre des enquêtes. Et surtout, il a un comportement très malsain et masochiste avec lui-même, limite suicidaire. En gros, on suit la descente en enfer d'Harvey Keitel qui se confond littéralement avec son personnage de lieutenant de police sous crack.

Film coup de poing dans l'univers d'un toxico, avec Bad Lieutenant Abel Ferrara offre à Harvey Keitel son meilleur rôle, le plus marquant. Il incarne à la perfection le rôle du "mauvais lieutenant", un flic pourri, un flic violent et pervers, avide d'argent et toxicomane. C'est un homme résigné et en proie à ses vices, à son mal être, sans la moindre lueur d'espoir ... seul échappatoire pour lui, la rédemption christique, le pardon.

Et le côté très dérangeant du film vient aussi du fait que c'est un film quasi documentaire. Il est maintenant avéré qu'Abel Ferrara et Harvey Keitel (et la coscénariste Zoë Lund aussi, morte d'overdose quelque années plus tard) consommaient de la drogue à l'époque du tournage. Le film est donc ultra réaliste et on a vraiment l'impression de descendre en enfer avec Harvey Keitel, de vivre tout l'horreur qu'il subit (et qu'il fait subir aux autres). C'est pourquoi Bad Lieutenant est un film très important à mes yeux, mais qui peut vraiment diviser de par son parti pris très tranché.


Dernière édition par lessthantod le Ven 5 Avr 2024 - 18:55, édité 1 fois
lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 73741
Age : 42
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Sauzâ offre 1 suppo à ce post!

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par Sauzâ Ven 5 Avr 2024 - 17:27

Cette musculature de statue grec qu'il se tape dans ce film ! Cool
Sauzâ
Sauzâ
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 7255
Age : 42
Localisation : Ici et Ailleurs
Date d'inscription : 14/03/2023

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par Maxicrash Ven 5 Avr 2024 - 17:28

Un "remake" avec Nicolas Cage / Eva Mendes existe
https://www.amazon.fr/Bad-Lieutenant-Escale-Nouvelle-Orl%C3%A9ans-Blu-ray/dp/B003MS0YY4
Maxicrash
Maxicrash
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 9396
Age : 45
Localisation : Hauts de France
Date d'inscription : 21/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par Sauzâ Ven 5 Avr 2024 - 17:32

Ah je savais pas, il vaut le coup ?
Sauzâ
Sauzâ
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 7255
Age : 42
Localisation : Ici et Ailleurs
Date d'inscription : 14/03/2023

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par Maxicrash Ven 5 Avr 2024 - 17:35

Jamais vu, mais il a bonne presse et certains le trouve supérieur (carrément, ouais).
Maxicrash
Maxicrash
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 9396
Age : 45
Localisation : Hauts de France
Date d'inscription : 21/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par Sauzâ Ven 5 Avr 2024 - 17:47

Bon ben, je le materai alors, mais supérieur ça reste à voir ! Rolling Eyes
Sauzâ
Sauzâ
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 7255
Age : 42
Localisation : Ici et Ailleurs
Date d'inscription : 14/03/2023

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par rozans Ven 5 Avr 2024 - 18:33

Maxicrash a écrit:Un "remake" avec Nicolas Cage / Eva Mendes existe
https://www.amazon.fr/Bad-Lieutenant-Escale-Nouvelle-Orl%C3%A9ans-Blu-ray/dp/B003MS0YY4

Yep, mais il est un cran en dessous de l'original d'Abel
rozans
rozans
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 1714
Age : 51
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 29/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par avalon471 Ven 5 Avr 2024 - 21:00

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 37730610




Je viens de voir Tetris et je ne m'en remets pas!
Je dirais qu'une chose à ceux qui n'ont pas encore eu la chance de le regarder: Foncez le voir!
avalon471
avalon471
Docteur agrégé **
Docteur agrégé **

Masculin Nombre de messages : 23403
Age : 37
Localisation : un peu partout
Date d'inscription : 08/06/2013

Lequintal, dami1 et Kristof offrent 1 suppo à ce post!

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par dami1 Sam 6 Avr 2024 - 8:37

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Mv5bzd10

Rapid Fire (1992)

Premier rôle de Brandon Lee en tant qu'interprète principal d'un long-métrage, Rapid Fire est l'une de ces séries B qui sent bon le début des années 90 mais que le temps à effacer abruptement des mémoires. 

Réalisé par Dwight H.Little, real' souvent moqué et dont la filmographie est quelque peu semblable à celle d'un "Yes man" (de Halloween 4 à...Sauvez Willy 2 en passant par Tekken), il a néanmoins oeuvré efficacement dans le domaine de l'action avec précédemment l'excellent Désigné pour mourir (best Seagal ever). Avec Rapid Fire, le bougre va confirmer une certaine efficacité dans le registre de l'action.

Evidemment, le scénario ne sera ici qu'un prétexte à un film au rythme relevé : Jake Lo, un étudiant en Art, assiste à l'assassinat d'un trafiquant notoire. Démasqués, les criminels lancent une vendetta afin d'éliminer ce témoin gênant. 

Pour Lee, fils, il s'agit ici de démontrer son habileté au combat, le film a pour principale spécificité de privilégier les scènes d'action faisant intervenir les éléments de décors donnant ainsi des impacts violents et des séquences efficaces et bien découpées. Le tout s'enchaîne dans une production d'un peu plus de 1h30 sans grande fioritures, ni grandes vedettes (on reconnait quelques "trognes" du genre comme Powers Boothe ou Al Leong). 

J'ai d'ailleurs appris qu'une suite était prévue mais n'a évidemment jamais vu le jour après le décès de Brandon Lee. Le scénario a échoué dans plusieurs mains avant de devenir...Die Hard 3 ! Mais oui ! Le "buddy movie" devait donc mettre en scène Lee et...Angela Bassett. Finalement, il n'en a rien été et le duo fut remplacé par Willis et Samuel L.Jackson pour les besoins du film que nous connaissons.

Bref, RAPID FIRE est un bon petit film, sorti trop tard en France (soit après la mort de l'acteur principal) et qui aura surtout eu une carrière en vidéo club, d'où sa faible notoriété. À recommander si vous cherchez une série B sans prétention.
dami1
dami1
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4724
Age : 40
Localisation : Oise
Date d'inscription : 26/04/2012

Kristof offre 1 suppo à ce post!

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par dami1 Sam 6 Avr 2024 - 13:14

Maxicrash a écrit:Un "remake" avec Nicolas Cage / Eva Mendes existe
https://www.amazon.fr/Bad-Lieutenant-Escale-Nouvelle-Orl%C3%A9ans-Blu-ray/dp/B003MS0YY4

Ce n'est PAS un remake, malgré l'histoire qui a quelques points communs avec le film de Ferrara. Ce sont deux productions totalement indépendantes l'une de l'autre.
https://www.lejdd.fr/Culture/Nicolas-Cage-nouveau-Bad-Lieutenant-178984-3276050
dami1
dami1
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4724
Age : 40
Localisation : Oise
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Mar 9 Avr 2024 - 15:30

J'ai maté Le Dernier Duel ...

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Le_dernier_duel

Avec Le Dernier Duel, Ridley Scott (alors âgé de 83 ans) fait son grand retour au film de chevalerie. Alors que sa carrière de réalisateur débuta en 1977 avec Les Duellistes, il s'attaque de nouveau à une histoire de rivalité entre deux chevaliers, extrait des limbes de l'histoire de France. Mais dans le Dernier Duel, il sort du cadre de la simple chevalerie pour toucher à la société dans tout son ensemble, dans une histoire qui va traverser les âges. Il nous présente trois points de vue sur une accusation de viol, portée par une femme qui n'a rien à y gagner dans cette affaire. Ridley Scott nous montre comment un viol aussi flagrant a pu mettre la victime en danger de mort ... condamnée à être brûlée vive, si elle ne dit pas la vérité.

Le film débute par la version du mari de la victime du viol (chapitre 1), à savoir "sir" Jean de Carrouges (Matt Damon) qui se croit chevalier valeureux et sans reproches. Ensuite, on passe à la version du violeur (chapitre 2), à savoir Jacques Le Gris (Adam Driver) qui est un tombeur invétéré et qui croit qu'aucune femme ne peut lui résister. Le film se termine par la version de la victime du viol (chapitre 3), à savoir Dame Marguerite de Carrouges (Jodie Comer) qui demande à laver son honneur devant la justice ordalique (aka le jugement de Dieu). Le film ne fait aucun mystère sur la véracité des dires de Dame Marguerite. A-t-elle été, oui ou non, victime d'un viol ? la question n'est pas là ! L'intérêt du film est ailleurs ...

Le film a bénéficié d'un gros travail sur le montage, en présentant trois versions différentes d'une même histoire. Mais les trois versions ne se valent pas et le film nous dit clairement que la vérité est donnée par Dame Marguerite. Jean de Carrouges est un homme de guerre aux valeurs nobles, mais ne réfléchissant que très peu aux conséquences. C'est aussi un frustre qui ne cherche qu'à lui nuire pour se venger de déconvenues matériels. Jacques Legris est un homme séduisant et intrigant, mais aussi un manipulateur et un menteur. C'est un homme intelligent et éloquent, profitant pleinement de la vie et ayant des aventures sans demander le consentement de la femme qu'il vise. Dame Marguerite est donc coincée entre son mari Jean, rigide, possessif et jaloux, et Jacques Legris, un violeur qui prend ce qu'il veut sans se soucier du consentement de quiconque et qui met la pression ensuite.

Dans Le Dernier Duel, on nous montre un Jacques Legris aux mœurs légères (avec plusieurs aventures) mais aussi coutumier du fait, avec un mode opératoire qu'il a déjà suivi avec une autre femme et qu'il maîtrise bien, qui plus est sous la protection et la complicité du seigneur Pierre d'Alençon (Ben Affleck) peu respectueux de la femme, surtout de la sienne. Il est bien conscient que son acte est violent, mais il ne le considère pas comme un viol, parce que pour lui la chasse faisait partie d'un jeu. Et il est convaincu que Dame Marguerite l'a bien cherché et l'a bien voulu, parce qu'elle lui aurait souri un jour, ou lui aurait donné un baiser (sous ordre de son mari).

Aidé de ses deux coscénaristes Ben Affleck et Matt Damon, Ridley Scott veut dénoncer une société qui maltraite les femmes (physiquement et psychologiquement), en les réduisant au rôle de porteuse de dot et de descendance, sans aucune valeur pour elle même. Le film prend un aspect très contemporain en dénonçant, à mon sens, une histoire qui se déroule au moyen-âge, mais qui est toujours d'actualité de nos jours. Aujourd'hui encore, une femme qui dénonce son violeur est toujours stigmatisée, peut-être pas avec la même violence et les mêmes enjeux, mais les mêmes accusations reviennent ... "Tu l'as bien cherché", "tu l'as provoqué", "n'aurais-tu pas pris du plaisir durant le viol ?". Très peu de femmes victimes de viol arrivent aujourd'hui encore, à porter plainte pour les mêmes craintes et c'est ce qui rend le film intéressant.

Bref, Le Dernier Duel est le meilleur film de Ridley Scott depuis très très longtemps. Est-ce un chef d’œuvre du niveau des Duelliste, d'Alien et de Blade Runner? Non, assurément pas ! Même si les trois points de vue sont un partis pris très intéressant, la redondance se fait sentir a partir du troisième chapitre, voire même dés le chapitre 2. Après, la reconstitution est très soignée et les acteurs sont au top de leur forme, notamment Ben Affleck qui à ma grande surprise est très convainquant dans un rôle où je ne l'attendais pas, dans celui du comte d’Alençon qui est un véritable salop de première classe. Mention spéciale aussi aux scènes de batailles viscérales et ultra violentes bien que trop courtes. le duel de fin est brutal, froid, très immersif et bien chorégraphié, c'est l'un de mes moments préférés ! Papy Rydley a donc bien retrouvé la main, pour peut-être son meilleur film depuis Gladiator.
lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 73741
Age : 42
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Kristof offre 1 suppo à ce post!

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Ven 12 Avr 2024 - 11:03

J'ai rematé Wall-E ...

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Wall_e

Sorti en 2008, Wall-E est l'un des films d'animations les plus appréciés des fans du studio Pixar. C'est une œuvre dystopique qui délivre un message écologique puissant. Le film prend place dans un monde post-apocalyptique, à des centaines d'années après que la Terre ait été dévastée par l'homme, à cause des nouvelles technologies, de la surconsommation et de l'accumulation des déchets. C'est une critique habile de notre société ultra-consumériste en poussant son concept à l'extrême.

Dans Wall-E, on suit donc les aventures d'un robot compacteur de déchets du nom de Wall-E (aka "Waste Allocation Load Lifter Earth-class" ou "compacteur terrien de déchets"). Tous les autres robots de la même série ne fonctionnent plus, il est donc seul sur Terre et peut continuer de fonctionner en récupérant des pièces pour effectuer ses propres réparations. Il est seul depuis plusieurs centaines d'années, ce qui lui a permis de développer certaines émotions humaines. Mais voilà qu'un beau jour, un autre robot débarque sur Terre du nom de Eve (ou "Extra-terrestrial Vegetation Evaluator" ou "évaluateur de végétation extra-terrestre"). Eve est donc là pour détecter toutes traces de vie sur Terre, ce qu'elle va finir par trouver. Une relation "sentimentale" va alors s'établir entre les deux Robots qui ne voudront plus se quitter, même lorsque le vaisseau Axium, regroupant toute l'humanité ayant survécu depuis plusieurs centaines d'années, voudra récupérer Eve pour exploiter ses données et revenir sur Terre.

Wall-E nous montre une planète Terre transformée en enfer par les hommes et on aura beau chercher à se déresponsabiliser, à se déculpabiliser, à construire un paradis dans l'espace ... au final, il faudra bien y revenir un jour. L'humanité vit donc un sorte de "confinement dans l'espace" à cause des problèmes écologiques et difficile de ne pas penser à ce qui pourrait nous arriver, si nous aussi nous continuons à surexploiter les ressources de notre planète de façon déraisonnée. On peut également faire un parallèle avec l'épisode du Covid19, le confinement en France et les restrictions sanitaires, qui s'apparente à ce qui vit l'humanité dans le vaisseau Axium.

Le film est clairement divisé en deux parties, une première partie sur Terre et une seconde partie dans l'espace. La partie sur Terre est absolument brillante, sans dialogues (dans la grande tradition des films muets) et d'une intelligence folle. La deuxième partie n'est pas moins intéressante, mais plus conventionnelle et sans surprise. Si dans le film c'est Eve qui apporte la connaissance, le seul véritable diable ici c'est bien Auto (aka "Autopilot" ou "Pilote automatique") inspiré de HAL dans 2001 l'Odyssée de l'espace. C'est lui qui libère les humains de leurs devoirs en les maintenant dans l'ignorance. Auto n'est pourtant pas maléfique, il ne fait qu'obéir à un ordre millénaire lancé au décollage de l'Axiom, preuve qu'une fois de plus, "l'Homme est un loup pour l'Homme". Et finalement, ce sont les deux robots Wall-E et Eve qui expriment plus d'humanité que les hommes eux-mêmes. La grande force de ce film Pixar, plus encore que les autres, c'est d'arriver à nous faire ressentir des émotions à travers de simples robots. Arriver à rendre un tas de clous et de boulons attachant, ça c'est très fort !

Alors, le film n'est pas dénué de défauts non plus. Déjà, comme je le disais précédemment, le film démarre tellement fort avec une première partie sur Terre franchement emballante, que le film a du mal à maintenir le niveau dans seconde partie sur le vaisseau. Ensuite, le message écologique manque quand même de subtilité, même si ça a le mérite d'être très pédagogique (mais un peu trop pédagogique à mon goût). Et puis le scénario abuse de certaines facilités, comme lorsque Wall-E trouve une fleur, juste au moment où Eve débarque (n'importe où) sur Terre pour chercher des traces de vie et tombe par hasard sur Wall-E qui en a trouvé une justement. Il y a aussi le moment dans l'Axium lorsque Eve et Wall-E se retrouvent "comme par hasard" ensemble dans la capsule qui est évacuée du vaisseau. Mais tout ça, c'est bien peu de défauts comparé aux immenses qualités du film.

Bref, Wall-E est un film d'animation qui a beaucoup plus de profondeur qu'il n'y paraît de prime abord : solitude, progrès, amour, consommation, confort, écologie, perte de contact avec le réel et avec les autres. Il y a bien sûr de nombreuses référence à 2001 l'Odyssée de l'espace et le film a beaucoup de sens de lecture et ne cesse de prendre sens au fil des ans.
lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 73741
Age : 42
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Kulten et Kristof offrent 1 suppo à ce post!

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par Kulten Ven 12 Avr 2024 - 13:05

"La Malédiction : l'origine". Vu mercredi soir.

Je suis fan du film original, j'ai beaucoup aimé cette préquelle. On retrouve le Père Brennan, le Père Spiletto, on a du fan service dans les morts (dont une séquence qui en mélange deux de "The Omen" et "Damien", celle de Keith Jennings et celle du Docteur Kane) mais ça va on s'y attend avec un peu de plaisir sadique et puis ça donne une cohérence dans le modus operandi du Diable. On a de la Nonnespoitation bien cool, ça joue bien, les plans sont bons, pas trop de jump scare, vraiment bien foutu.

Surtout, j'ai aimé le fait qu'en recréant le début des '70s en Italie on retrouve dans certaines séquences une atmosphère oscillant entre Dario Argento et Lucio Fulci, j'ai a-do-ré ça.

Tout n'est pas rose non plus. Je suis mitigé sur la scène de la naissance de Damien : bien sûr, on parle de la conception et de la naissance de l'Antéchrist, donc "Rosemary's baby" n'est pas loin, mais ça c'est difficile de mettre de côté ce repère cinématographique. Mitigé aussi sur le vrai but des Satanistes, je croyais que c'était plus simple dans le film de 1976 (Satanistes = méchants, point). Un truc nul : les flammes en CGI ça se voit, dommage.

Et donc, je le reverrais bien avec plaisir ce film, voir même regarder la préquelle et "La Malédiction" à la suite.
Kulten
Kulten
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1051
Age : 51
Localisation : Caen
Date d'inscription : 17/03/2012

dami1 offre 1 suppo à ce post!

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par Kulten Ven 12 Avr 2024 - 13:09

lessthantod a écrit:J'ai rematé Wall-E ...

Je l'utilise chaque années en cours avec certaines classes, ça colle a plein de choses au programme, on en discute avec les élèves, et puis ce film est tout simplement beau !!
Kulten
Kulten
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1051
Age : 51
Localisation : Caen
Date d'inscription : 17/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par dami1 Ven 12 Avr 2024 - 14:15

Kulten a écrit:"La Malédiction : l'origine". Vu mercredi soir.

Je suis fan du film original, j'ai beaucoup aimé cette préquelle. On retrouve le Père Brennan, le Père Spiletto, on a du fan service dans les morts (dont une séquence qui en mélange deux de "The Omen" et "Damien", celle de Keith Jennings et celle du Docteur Kane) mais ça va on s'y attend avec un peu de plaisir sadique et puis ça donne une cohérence dans le modus operandi du Diable. On a de la Nonnespoitation bien cool, ça joue bien, les plans sont bons, pas trop de jump scare, vraiment bien foutu.

Surtout, j'ai aimé le fait qu'en recréant le début des '70s en Italie on retrouve dans certaines séquences une atmosphère oscillant entre Dario Argento et Lucio Fulci, j'ai a-do-ré ça.

Tout n'est pas rose non plus. Je suis mitigé sur la scène de la naissance de Damien : bien sûr, on parle de la conception et de la naissance de l'Antéchrist, donc "Rosemary's baby" n'est pas loin, mais ça c'est difficile de mettre de côté ce repère cinématographique. Mitigé aussi sur le vrai but des Satanistes, je croyais que c'était plus simple dans le film de 1976 (Satanistes = méchants, point). Un truc nul : les flammes en CGI ça se voit, dommage.

Et donc, je le reverrais bien avec plaisir ce film, voir même regarder la préquelle et "La Malédiction" à la suite.

Je ne lis que des retours positifs ! Surprenant quand on voit la qualité relative des suites et remake, et les tentatives de résurrection après des années de placard (l'exorciste récemment).
En tout cas, ça donne envie de voir ça au plus vite.
dami1
dami1
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4724
Age : 40
Localisation : Oise
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Ven 12 Avr 2024 - 14:31

Kulten a écrit:
lessthantod a écrit:J'ai rematé Wall-E ...

Je l'utilise chaque années en cours avec certaines classes, ça colle a plein de choses au programme, on en discute avec les élèves, et puis ce film est tout simplement beau !!
Ah oui, bonne idée, je n'y avais pas pensé ... je tenterais le visionnage en fin d'année au collège en 5°/4° :)
lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 73741
Age : 42
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Kulten offre 1 suppo à ce post!

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par MarcelPentium Sam 13 Avr 2024 - 21:56

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Willys-wonderland-nicholas-cage
J'ai regardé ca il n'y a pas longtemps et j'ai adoré!
MarcelPentium
MarcelPentium
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 142
Age : 46
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 08/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par dami1 Dim 14 Avr 2024 - 22:59

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Best_of_the_Best_2_1993_original_film_art_5000x

Généreuse série B, vantant le soft power américain mais de façon (un peu) moins manichéenne et naïve que beaucoup d'autres films hollywoodiens (les ricains ne gagnent pas à la fin), Best of the best reste un excellent souvenir de la fin des années 80. On espérait que sa suite serait du même acabit et marque sympathiquement le début des années 90.

Dès le départ, ça part mal : un générique ringard qui reprend les images du film d'origine et l'une des pires composition musicale de tous les temps, en total décalage avec le genre. David Michael Frank nous pondant ici quelque chose nettement plus approprié pour le film pour adultes. Le reste n'est hélas guère mieux, les scènes d'actions sont nettement en deçà du film original, le regretté Chris Penn est plutôt risible en combattant et le personnage d'Alex Grady (Eric Roberts) est sous exploité.

Malgré ses quelques guests (Sonny Landham, Wayne Newton, Ralf Moeller), cette suite ne prend jamais et a des airs de DTV avant l'heure (direction des opus suivants). Difficile de croire qu'il s'agit du réalisateur du film d'origine (Robert Radler) dont on comprend mieux la carrière (des dtv, des séries à la con comme Power Rangers ou Hercule). 
À oublier !
dami1
dami1
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4724
Age : 40
Localisation : Oise
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Ven 19 Avr 2024 - 10:30

J'ai maté Vice-Versa ...

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Vice_versa

C'est le grand retour en force du studio Pixar, avec ce qui est très certainement leur meilleur film d'animation jusqu'à présent. Vice-Versa est super beau, mais ça on y était déjà habitué avec la firme américaine. Par contre, là où le film fait vraiment la différence avec ses aînés, c'est au niveau de l'écriture qui est juste brillante. Le film joue habillement sur la complexité des cinq émotions (joie, tristesse, colère, peur et dégoût) et sur la façon dont elles interagissent avec la mémoire. Et l'humour n'est pas en reste, avec des moment très drôles. On passe souvent des rires aux larmes, parfois même lors de la même scène. Et comme souvent avec Pixar, le film s'adresse tout autant à des enfants (ou plutôt à des ados) qu'à des adultes. Avec Vice-Versa, Pixar ne révolutionne pas les films d'animation 3D, mais il prouve qu'il est toujours capable de proposer des films intelligents, émouvants et drôles à la fois.

Après son déménagement, tout a l'air d'aller pour mieux pour Riley, mais c'est parce qu'elle refoule toutes les autres émotions. Et si à première vue elle respire la joie (ou je ris "jaune" de joie), c'est uniquement pour garder le morale. En réalité, elle ressent de la colère (ou "rouge" de rage), du dégout (ou je suis "verte" de dégoût), de la peur (ou "parme" de peur) et de la tristesse (ou le blues de "bleue"), mais ne les exprime pas ouvertement, préférant les cacher derrière la joie. Riley est nostalgique et veut retourner en enfance, n'étant pas prête à affronter le monde des "plus grands".

La joie est généralement perçue comme une émotion positive et pourtant, en fonction des circonstances, elle peut traduire un fort mal être intérieur, un sentiment refoulé, un sentiment qu'il faut absolument cacher. Le film montre aussi que nos émotions se complexifient au passage à l'âge adulte. On a un réel besoin d'équilibre émotionnel, prenant en compte toutes les émotions, qu'elles soient positives ou négatives (en fonction des circonstances, encore une fois). La joie n'est pas la seule émotion positive, parce que toutes les émotions ont un effet positif selon la situation donnée.

La joie, c'est bien, c'est réconfortant ... mais c'est aussi un sentiment fuguasse et puérile ! Dans la même idée, la tristesse n'est pas forcément une émotion négative, c'est aussi un signe de maturité et elle permet de se construire. C'est parce que Riley ignore sa tristesse, qu'elle est sur le point de tomber dans la psychose et dans la dépression. Toutes les émotions sont positives, car elles permettent de vivre pleinement l’expérience comme elle se manifeste à nous en cet instant, en étant plus présent et plus conscient à ce qui est là. Il faut juste être capable de les gérer et de les exprimer de la bonne façon. Et puis quelqu'un qui est tout le temps joyeux ou euphorique, est tout autant agaçant que quelqu'un qui est toujours apeuré ou triste.

Pour finir, mention spéciale au personnage qui m'a le plus touché dans Vice-Versa, il s'agit de l'ami imaginaire. Je le trouve tellement bien écrit et tellement bien amené ...
Spoiler:
L'ami imaginaire porte en lui un très beau message, celui de l'enfant qui doit grandir et donc oublier une partie des rêves (aka l'ami imaginaire), pour mieux avancer dans la vie. Et non content d'avoir des musiques magistrales avec un thème principal absolument superbe, le film peut se targuer de ne pas être manichéen. Vice-Versa est l'un des seuls films d'animation des studios Disney et Pixar sans grand vilain qui planifie un projet démoniaque et dont il faut se débarrasser à la fin. Certes, le clown peut être considérer comme un obstacle pour Joie, mais on ne peut pas vraiment le considérer comme un grand méchant.

Bref, Vice Versa est l'un des meilleurs, si ce n'est LE meilleur film d'animation des studios Pixar. C'est vraiment l'un des seuls qui ait réussi à réellement me toucher, avec Wall E et Toy Story.
lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 73741
Age : 42
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par dami1 Dim 21 Avr 2024 - 16:49

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 4413094

L'immaculée (2024)

La Nonne a-t-il fait des émules au point de motiver les producteurs à relancer les films de genre clérical ?


Une jeune soeur américaine dont la paroisse locale ferme est transférée en Italie, où elle doit se familiariser avec un nouveau couvent quelque peu étrange...

Portée par l'actrice en vogue du moment, Sydney Sweeney, plutôt convaincante, l'oeuvre se place comme un film modeste dont le reste du casting est relativement méconnu et dont l'empreinte visuelle se place vers les productions génériques type Netflix.

Au-delà de ses problèmes de rythme, le long-métrage souffre d'une écriture très scolaire qui manque de bases contextuelles et d'épaisseur. On ne s'implique que peu avec l'héroïne et surtout on peine à avoir quelques frissons. Le dernier acte reste sympathique mais le film laissera forcément un goût de déception.
dami1
dami1
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4724
Age : 40
Localisation : Oise
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 24 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par François Lun 22 Avr 2024 - 16:02

La Nonne a-t-il fait des émules au point de motiver les producteurs à relancer les films de genre clérical ?

Clérical... ou anti-clérical ? Je demande sincèrement, vu que les deux tendances sont en hausse.
François
François
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 596
Age : 46
Localisation : Chatville
Date d'inscription : 21/04/2022

Revenir en haut Aller en bas

Page 24 sur 26 Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum