Death Stranding

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Aller en bas

Death Stranding  - Page 13 Empty Re: Death Stranding

Message par Tonkatsu le Mar 17 Nov 2020 - 22:47

J'en suis au cinquième chapitre (purée le troisième j'ai cru qu'il n'en finirai jamais MDR).

Jeu atypique, un OVNI comme je les aime. Quand t'as l'impression d'avoir touché à un peu tout, ça fait du bien de nouveau concept. Moi qui adore les landscapes notamment ceux d'Europe du Nord, j'suis servi. Une bouffée d'air frais à l'heure du confinement.

Je précise que je ne suis pas fan de Kojima. Peu apprécié MGS 3 et 4. Juste le premier, pas loin du chef d'œuvre, le cinquième top et les ZOE, bons mais pas de quoi se taper le cul par terre. J'ai toujours eu du mal avec les scénars confus du monsieur. Par moment j'avais l'impression qu'il souhaitait plus être réalisateur de long métrage plutôt que concepteur en JV.

Dans le cas présent, je trouve que c'est bien équilibré. L'histoire me pousse à en vouloir connaître le dénouement final même si par moment encore je suis parfois un peu perdu avec un trop plein d'infos mais ça commence à se mettre en place.

Le casting est dingue, avec notamment un de mes acteurs préférés qu'est Mads Mikkelsen que j'avais découvert dans les Pushers !

Concernant le jeu en lui même, magnifique ! jJaime le gameplay à pieds par contre celui en trois roues un peu moins pour les collisions. J'aurai préféré un quad a dire vrai.

Reste que c'est un kiff de préparer son matos, s'organiser, tracer son itinéraire, participer au réseau avec les autres joueurs, checker la météo à venir etc franchement c'est mortel. C'est terriblement chronophage.

Bémol par contre pour l'interface des menus, au début t'es un peu largué, plein d'infos à lire de partout dont des textes écrit en tout petit. Un peu galère pour ma part sur une TV d'environ 50cm.

En tout cas une expérience unique qui m'emballe pas mal pour le moment. Cette OST aussi, au casque on se croirait dans la peau de Cruise dans Oblivion  Razz

Tonkatsu
Patient incurable

Nombre de messages : 1323
Date d'inscription : 16/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Death Stranding  - Page 13 Empty Re: Death Stranding

Message par le basque le Ven 20 Nov 2020 - 13:31

@Myrage a écrit: Là, c'est (je vais grossir le trait) comme si un indé avait pu garder sa vision mais avec un budget triple A.

Trés juste.

et c'est tellement rare ! C'est peut etre l'aspect le plus fou de ce projet. Qu'une vision d'auteur, aussi singulière (et donc clivante) ait pu bénéficier d'autant de moyens. Un peu comme la derniere de saison de Twin Peaks de David Lynch. Complétement barré mais avec des moyens holywoodiens. Et ca fait un bien fout de se retrouver face à des oeuvres absolument pas formatées et malgrés tout ambitieuses.
le basque
le basque
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1070
Age : 47
Localisation : 92
Date d'inscription : 22/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Death Stranding  - Page 13 Empty Re: Death Stranding

Message par saeba13 le Ven 20 Nov 2020 - 16:09

La derniere saison de twin peaks quelle horreur.....
saeba13
saeba13
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 3872
Age : 38
Localisation : KaméHouse
Date d'inscription : 26/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Death Stranding  - Page 13 Empty Re: Death Stranding

Message par Tonkatsu le Sam 21 Nov 2020 - 21:50

Finis.

Assurément une chef œuvre, un excellent jeu vidéo, j’ai des doutes. En tout cas il a le mérite d’être source de débats sur notre passion commune. 

Séduit d’emblée par son ambiance atypique, à base de décors à s’en décoller la rétine et une bande son planante, ce qui est moins euphorique c’est le fond plus que la forme. Les escapades sont géniales mais en 60h j’ai dû utiliser seulement dix échelles/cordes, peu d’intérêts au final et tu privilégies la moto pour les trajets car t’es moins soumis à la perte d’équilibre de tes marchandises sur le dos. Bizarrement en bécane, la physique n’a plus lieu Razz Enfin non sans mal car c’est par moment une purge de la conduire. Outre les grosses (ou minuscules What the fuck ?!? ) pierres, elle est parfois inegérable et il est difficile de l’arrêter (recule connement aussi).

Franchement ça gâche un peu les balades, ce qui est LE gros point fort du jeu car les phases de TPS, comment dire... Putain mais ces boss (la baleine, mais que c’est nul). Zéro challenges, c’est du one shoot. Faut dire que t’es pas non plus à court de munitions avec les gars blancs qui te balancent des réapprovisionnements plus que tu n’en as besoin. Concernent Mikkelsen que j’adore, je redoutais de le revoir car c’était synonyme d’affrontement d’une platitude digne du temps de la PS2. D’ailleurs c’est assez dingue qu’on ne puisse pas se plaquer contre les éléments du décor pour un jeu de 2019. Les converses des PNJ dans les relais sont aussi datés. Les quêtes annexes se répètent trop. L’apothéose étant les missions principales de paléontologie de Heartman en haute montagne qui m’ont gonflé.

Pourtant j’ai aimé le concept mais purée que c’est loooong et cette map qui devient illisible, déjà que l’interface te ruine les yeux et n’a rien d’ergonomique.

En fait plus le temps s’écoulait et moins j’étais enthousiaste. J’avais tout de même conscience d’avoir entre les mains une œuvre atypique et l’histoire même si elle n’a as pris la tournure que je souhaitais, m’a tenu en haleine jusqu’à la fin. J’ai pigé les grandes lignes mais encore une fois du Kojima qui frôle l’indigestion. Des lourdeurs scénaristiques typique du monsieur a grosse tête (on a bien pigé qu’il en est responsable, son nom est partout in game). La mise en scène est chouette bien que le casting chiale à tout bout champ et nous avec pour ses longueurs.

Comme par ex :
Spoiler:
Les premiers credits. Mais pourquoi ? Pourquoi devoir s’infliger cette séquence sur la plage où tu erres comme un con, ne sachant quoi faire (effet de style bidon) et du fait que c’est scripté, te ramène au même point après les monologues d’Amélie ! Imbuvable ! Heureusement la « vrai » fin clôture l’aventure comme il se doit. Émouvante et apportant enfin des réponses claires. 

Je critique mais j’ai sincèrement aimé. Il m’aura marqué aussi bien en mal qu’en bien et j’ai vraiment kiffé certains aspects du jeu car oui ça en est un, mauvaise foi à part. J’ai pris plaisir à lancer une partie à chaque fois malgré ces nombreux défauts mais je comprend que ce Death Stranding puisse diviser.
Tonkatsu
Tonkatsu
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1323
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Death Stranding  - Page 13 Empty Re: Death Stranding

Message par Fleetwood le Sam 21 Nov 2020 - 23:48

J4en suis au 8e chapitre et pour le moment j'adore...
Fleetwood
Fleetwood
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1129
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Death Stranding  - Page 13 Empty Re: Death Stranding

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum