GAMOPAT
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

JE VIENS DE MATER UN FILM !

+50
youk
ace76
Anarwax
Feyd
ichigobankai
Atmostfear
ArchieForEver
groovykid
Gilles_fx
Jack O'Lantern
Aziz de Boulazac
kain
Maxicrash
TheoSaeba
Carzou
fofo.rider
cact88
Shovel Knight
copel
Arkansas
rhod-atari
polton
sneazzysneazzy
herboratum
killvan
darktet
Tonkatsu
LuckyGame
Susanoorbatos
Captain Obvious
spip
esperluette
petitevieille
Cormano
Still good
jeff buckley
Urbinou
Cathedrale
Lequintal
drfloyd
G-fly
dav1974
wiiwii007
antifrog
Maskass
avalon471
lessthantod
Tryphon
M. Korekuta
Mbx
54 participants

Page 26 sur 27 Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27  Suivant

Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par rhod-atari Lun 20 Sep 2021 - 18:56

Oui, très bon ce Frenzy

rhod-atari
Infirmier

Nombre de messages : 3345
Date d'inscription : 21/01/2009

http://www.rhod.fr

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Dim 26 Sep 2021 - 13:37

Je viens de mater Complot de famille, le tout dernier film d'Alfred Hitchcock ...
JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Complot_de_famille

Complot de famille est le dernier film d'Alfred Hitchcock et ce fut une légère déception pour moi, surtout si on le compare à son avant-dernier film Frenzy qui était autrement plus réussi l

On sent dans son dernier film, qu'Alfred Hitchcock est moins impliqué, fatigué et physiquement affaibli par la maladie. Il n'est manifestement plus capable d'assumer l'entièreté de la réalisation de son film et de se montrer tous les jours actif sur les plateaux. Son manque d'influence se fait réellement ressentir ici et j'imagine qu'il a dû beaucoup déléguer à ses assistants, tellement ça manque d'une ligne directrice. Le film est trop théâtral, sans assumer complètement être une comédie. Autant Frenzy était cohérent à tous les niveaux, autant Complot de famille manque d'une structure solide et d'une cohérence de ton ... le ton du film ne colle pas à son propos.

Complot de famille, c'est l'histoire de deux couples qui se croisent et que tout oppose. Nous avons donc le couple formé d'une "fausse" voyante Blanche (aka Barbara Harris) et de son petit ami George (aka Bruce Dern) chauffeur de taxi dévoué, deux petits escrocs inoffensifs qui gagnent tout de suite notre sympathie. Puis nous avons deux criminels experts en kidnapping et en recherche de sensations fortes, lui Arthur (William Devane) est le manipulateur émotionnel du couple et elle Fran (Karen Black) est son amante soumise. Dans le premier couple Blanche - George, c’est la femme qui domine, tandis que dans le second couple Arthur - Fran, c’est l’homme qui domine. Le jeu du chat et de la souris va alors démarrer entre ces deux couples.

Le film profite d'un scénario très solide et de dialogues d'une constante drôlerie, sauf que tout ça n'est pas entièrement assumé par Alfred Hitchcock et c'est dommage. Autant le jeu du couple Blanche - George est complètement dans le ton de la comédie, autant le jeu du couple Arthur - Fran est dans le ton du polar ... mais encore faut-il savoir lequel est le bon ton souhaité par Hitchcock ? Je ne sais pas quel est la direction d'acteur, j'ai vraiment l'impression qu'Alfred Hitchcock a laissé faire ses acteurs. On est à la limite de l'improvisation et ce "laisser faire" est très étonnant de la part d'un réalisateur "le plus inflexible et de tous les réalisateurs" connu pour l'extrême rigueur de travail qu'il impose sur les plateaux. J'ai aussi l'impression qu'il est tombé amoureux de son couple haut en couleurs Barbara Harris - Bruce Dern et que du coup il s'est désintéressé de l'autre couple de criminels.

Côté casting, Bruce Dern est fantastique et porte le film sur ses épaules. Le couple qu'il forme avec Barbara Harris, elle aussi excellente, est le vrai bon point du film. Malheureusement, face à eux l'autre couple du film a bien du mal à nous intéresser. William Devane est vraiment très bon en pervers narcissique, mais Karen Black est beaucoup trop dans le surjeu émotionnel et ça ne colle pas du tout avec le cinéma d'Alfred Hitchcock qui habituellement refuse de se complaire le trop plein émotionnel.

Complot de famille ne réussi pas tout, car trop inégal, mais il réussi au moins son entrée et sa sortie. L'habituelle apparition d'Alfred Hitchcock dans ses films est très réussie ici. On aperçoit sa silhouette tout de suite reconnaissable derrière une porte vitrée dans l'une des premières scènes du film. C'est la première fois qu'il apparait dans son film sous la forme d'une ombre et donc sans le voir vraiment. Ensuite le film se termine par un clin d'œil adressé au spectateur, via le personnage de Blanche, sans qu'on sache alors que ce serait le dernier film du maitre. Forcément, ce clin d'œil prend maintenant une tout autre saveur. Entre ces deux séquences qui ouvrent et ferment le film, Complot de famille alterne entre le bon et le moins bon.

Malgré tout, Complot de famille reste plaisant à suivre, surtout pour son couple Bruce Dern - Barbara Harris, pour ses dialogues à double sens et ses situations très drôles, mais le film souffre trop de l'absence d'une ligne directrice pour être totalement réussi.


Dernière édition par lessthantod le Dim 14 Nov 2021 - 14:27, édité 3 fois
lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 72582
Age : 39
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Dim 3 Oct 2021 - 20:00

Je viens de mater Mais qui a tué Harry ? ...
JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Mais_qui_a_tue_Harry

Avec Mais qui a tué Harry ? c'est l'occasion pour Alfred Hitchcock de s'essayer à la pure comédie, ce qui en a surpris "voir même dérangé" plus d'un.

Un cadavre (Harry) est découvert par plusieurs habitants, chacun pensant (et ayant de bonnes raisons de penser) être l'auteur du crime par accident. En l'espace d'une seule journée et alors qu'une histoire d’amour est en train de naitre entre Sam (John Forsythe) et Jennifer (Shirley McLaine), l'enquête menée par les habitants eux même va avancer et de nombreux quiproquos vont se succéder.

Alfred Hitchcock déploie ici un humour noir dévastateur, tout en maintenant un suspense constant tout le long du film. Et pour cela, il peut s'appuyer sur des dialogues d'une finesse et d'une drôlerie folle, ainsi que sur une intrigue à double sens à la mécanique parfaite. Il film le tout dans des décors automnales magnifiques, parfois en naturel (dans le Vermont) et parfois reconstitués en studio sans qu'on repère une seule seconde la différence. C'est aussi l'une des meilleures BO de Bernard Herrmann, une BO enjouée et parfaitement dans le ton du film.

Mais qui a tué Harry ? c'est aussi un petit film choral. Le casting est restreint, mais tous ont leur rôle a joué et apportent leur pierre à l'édifice. Ils ont chacun une personnalité forte et sont tous attachants. John Forsythe (aka la voix de Charlie dans la série Drôles de dames) est très bon, mais c'est clairement Shirley MacLaine (aka Fran dans La Garçonnière) qui vole la vedette à tout le monde. Elle est littéralement rayonnante et on tombe amoureux d'elle dés le premier regard. Pour son tout premier rôle au cinéma, qui plus est sous la direction d'Alfred Hitchcock, elle fait preuve d'une aisance et d'un naturel remarquable.

Non vraiment, Mais qui a tué Harry ? ne me semble pas être reconnu à sa juste valeur. C'est une perle d'humour noir, un film rafraichissant et qui détonne au sein de la filmographie d'Alfred Hitchcock. Et on se souviendra longtemps de Shirley McLaine qui déploie ici une énergie folle ... et une raison de plus pour voir cette jolie petite comédie noire de toute urgence, si vous êtes fan du maître. Mais bon, si vous êtes fan du maitre, vous l'avez forcément déjà vu ... alors pour tous les autres, foncez !
lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 72582
Age : 39
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Dim 3 Oct 2021 - 22:55

Cette semaine j'ai également eu le temps de mater L’Homme qui en savait trop ...
JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 L_Homme_qui_en_savait_trop

L’Homme qui en savait trop version US de 1956 est le remake de L’Homme qui en savait trop version UK de 1934. C'est aussi l'un des rares exemples de remake d’un film par le même réalisateur, avec Funny Games version originale et version US de Michael Haneke. Que ce soit la version UK ou US, L'Homme qui en savait trop est une énigme pour moi. Pour beaucoup, il s'agit là de l'un des plus grands film d'Alfred Hitchcock. Pour moi, c'est un film mineur au sein de la filmographie du maitre, sachant que je suis beaucoup ennuyé devant ce spectacle terriblement plat et long, très long.

Ben (James Stewart) et sa femme Jo (Doris Day) visitent Marrakech avec leur fils de 8 ans Hank. Lui est un médecin aisé et elle est une ancienne chanteuse renommée qui a décidé d’arrêter sa carrière pour s’occuper de leur fils. Impliqué dans un complot politique et criminel, Hank sera enlevé par des terroristes pour les empêcher de parler. Une course poursuite va alors démarre entre ben et sa femme et les ravisseurs.

L'intrigue prend la forme du jeu du chat et de la souris entre les parents du jeune garçon et les ravisseurs. Tout ça, ça traine en longueur et j'ai bien du mal à me passionner pour cette histoire de kidnapping. Que ce soit sur le fond ou sur la forme, c'est d'une terrible platitude tout ça. Cette histoire de kidnapping d'enfant sur fond de complot politique ne semble intéresser qu'Alfred Hitchcock qui s'efface complètement derrière son propos. Je ne reconnait qu'à de trop rare moment le génie de mise en scène du maitre du suspense. en de nombreux point ce film me fait penser à Faux-coupable, deux films où la mise en scène d'Alfred Hitchcock disparait complètement.

Par contre, James Stewart est génial et le film mérite d'être vu rien que pour lui. James Stewart + Alfred Hitchcock = la formule gagnante (cf. La Corde, Fenêtre sur Cours et Vertigo). C'est clair qu'Alfred Hitchcock se voit en lui et que James Stewart personnifie Alfred Hitchcock à l'écran, avec son charme naturel, sa simplicité et son physique de "monsieur tout le monde". Dans l'idée d'Alfred Hitchcock, James Stewart c'est l'anti Gary Grant, quoi ! Je n'en dirais malheureusement pas autant pour Doris Gray, que je trouve insupportable. Elle surjoue beaucoup et d'elle on ne retiendra QUE la chanson "Que sera". Alfred Hitchcock se trompe rarement dans ses choix (on peut même dire jamais), mais pour moi, Doris Gray c'est une erreur de casting.

Certaines scènes (et la performance de James Stewart aussi) sauvent le film de l'ennuie. Je pense en premier lieu à la mythique séquence du Royal Albert Hall, mise en scène avec Bernard Herrmann lui-même en chef d'orchestre, dans une montée en puissance du suspense orgasmique, un orgasme qui tourne court par la faute d'une Doris Day, dont le cri stop tout-court l'arme à feu du tireur. encore une preuve du génie d'Alfred Hitchcock qui a toujours une immense considération pour la musique au sein de ses films.

Sans être complètement raté, j'ai trouvé le temps bien long devant L'Homme qui en savait trop, d'où ma note de 6/10 ... ce qui est bien, mais pas top !
lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 72582
Age : 39
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par jeff buckley Dim 10 Oct 2021 - 14:58

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 M-night-shyamalan-60afbedc006a0

Vu hier. Ça se laisse regarder sans plus.
Les personnages sont tous un peu caricaturaux et remplissent les quotas (une vieille, une black, un black rappeur suspect idéal, le couple avec enfant, la blonde écervelée, le blanc raciste, un asiatique). Manque un(e) gay.

Par contre c'est assez chiant d'avoir un film qui se déroule sur une plage et ils ont pas été foutus de tourner sur une vraie plage. Quasi tous les décors sont en image de synthèses...
jeff buckley
jeff buckley
Patient incurable

Nombre de messages : 1714
Date d'inscription : 31/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Lun 11 Oct 2021 - 0:43

Je viens de mater Le Petit Soldat ...
JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Le_Petit_Soldat

Réalisé en 1960, mais dont la sortie sur grand écran sera repoussée de trois ans en 1963, Le Petit Soldat est seulement le second film de Jean Luc Godard après A Bout de Souffle. D'ailleurs les deux films se ressemblent tellement sur de nombreux points, que la comparaison est inévitable. On retrouve la même direction artistique, la même mise en scène, la même importance donnée aux dialogues (Godard est homme d'images et de lettres), la même dynamique de couple entre Anna Karina - Michel Subor et Jean Seberg - Jean-Paul Belmondo ... mais bizarrement dans un style plus posé et moins expérimental que son ainé.

Le Petit Soldat est très riche au niveau de ses thèmes abordés, à la fois film politique (le conflit algérien), film de guerre (les scènes de torture), film d'espionnage et film de couple. Mais plus que le propos politique du film, qui pourtant prend beaucoup de place ici, c'est le couple Anna Karina - Michel Subor qui attire principalement mon attention. Anna Karina illumine l'écran de sa beauté. Son jeu est approximatif et son français encore très hésitant, mais jamais elle n'aura été aussi belle à l'écran. Cette fraicheur, ce naturel et ce regard innocent, entre candeur et réalisme des sentiments, me fait fondre immédiatement. Quant à Michel Subor qui interprète un agent secret, il s'affirme comme l'alter-ego parfait de Jean Luc Godard devant la caméra. Son physique et son phrasé collent bien à l'idée que je me fais d'un Jean-Luc Godard jeune.

Au final, que retenir du film ? Moi je retiens certaines fulgurances de mise en scène (la séance photo improvisée avec Anna Karina, le monologue final de Michel Subor ...) et surtout le couple Anna Karina - Michel Subor dont l'alchimie à l'écran est évidente.
lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 72582
Age : 39
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par drfloyd Lun 11 Oct 2021 - 8:17

@jeff buckley a écrit:JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 M-night-shyamalan-60afbedc006a0

Vu hier. Ça se laisse regarder sans plus.
Les personnages sont tous un peu caricaturaux et remplissent les quotas (une vieille, une black, un black rappeur suspect idéal, le couple avec enfant, la blonde écervelée, le blanc raciste, un asiatique). Manque un(e) gay.

Par contre c'est assez chiant d'avoir un film qui se déroule sur une plage et ils ont pas été foutus de tourner sur une vraie plage. Quasi tous les décors sont en image de synthèses...

Ce realisateur a vraiment perdu le fil....

En plus comme tu dis il ne respecte pas le standard : y a pas de gay/lesbienne... Y a du y avoir des manifs de boycott du film aux USA non ? Mr. Green

_______________________________________________________
JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Giphy10
Ma brocante de poilu :
https://www.gamopat-forum.com/t113082-le-retour-de-la-brocante-du-doc
Mon profil Gamopat Advisor :
https://www.gamopat-forum.com/t94659-dr-floyd-advisor





drfloyd
drfloyd
DOYEN ET PROFESSEUR FOU DE L'HOPITAL

Masculin Nombre de messages : 168127
Age : 52
Localisation : Dpt 62
Date d'inscription : 05/12/2004

http://www.gamopat.com

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par jeff buckley Sam 16 Oct 2021 - 20:31

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 3694895

Fuyez c'est une daubasse, ou un bon somnifère..... Pas pû aller au bout tellement mou.
J'avais un peu la tronche de l'actrice en regardant.
jeff buckley
jeff buckley
Patient incurable

Nombre de messages : 1714
Date d'inscription : 31/03/2005

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Dim 17 Oct 2021 - 14:25

Je viens de mater Le Rideau déchiré ...
JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Le_Rideau_dechire

Aprés l'échec commercial de Marnie, pourtant considéré encore au jour d'aujourd'hui comme son dernier grand film, Alfred Hitchcock se voit contraint et forcé pour son prochain projet de tourner avec un couple stars de la nouvelle génération montante. C'est la condition imposée par les studios pour retrouver le succès au box office et en l'occurrence pour Hitchcock de regagner leur faveur.

Pour ce nouveau projet qui sera son cinquantième film, ce sera donc un film d'espionnage mêlant suspense et romance. Et pour le couple de stars, ce sera Julie Andrews (au sortir de Mary Poppins et La mélodie du bonheurs) et Paul Newman (La Chatte sur un toit brûlant et L'arnaqueur).

Nous sommes en pleine guerre froide et nous découvrons le couple Paul Newman - Julie Andrews qui incarnent respectivement un scientifique américain Michael Armstrong et son assistante (et fiancée) Sarah Sherman, tous deux invités à un congrès à Copenhague. Alors que le soir même Michael doit prononcer un discours pour présenter ses travaux, il décide brusquement de partir pour l'Allemagne de l'est et de laisser derrière lui Sarah sans lui donner la moindre explication. Déconcertée par la situation et soupçonnant une histoire louche, Sarah décide de le suivre sans qu'il le sache.

Le film est construit en trois parties, une première partie selon le point de vue de Sarah, une seconde partie selon le point de vue de Michael et une troisième et dernière partie selon le point de vue du couple les deux réunis. La première partie est la plus faible des trois, le scénario fait du surplace, la trame du film prenant beaucoup (trop) de temps avant de réellement démarrer. Mais lorsqu'on bascule du côté du point de vue de Michael après le premier tiers du film, là tout s'accélère pour de bon. On retrouve alors toute l'énergie et le génie d’Alfred Hitchcock dans la mise en scène. Aprés un démarrage aussi lent et poussif, on pouvait craindre le pire, mais c'est vite oublié tout le génie d'Alfred Hitchcock. Le suspense et le mystère sont donc bien au rendez-vous ici une fois encore.

Bien qu'Alfred Hitchcock ne se soit pas entendu avec son couple de stars, ça ne se voit vraiment pas à l'écran. Julie Andrews est sublime et pleine d'énergie au côté d'un Paul Newman charismatique et séduisant, rappelant une Ingrid Bergman et un Gary Grant de la nouvelle génération. L'alchimie est évidente entre les deux acteurs et on se prend immédiatement d'affection pour eux, la dynamique de leur couple suscitant le principal intérêt du film.

Malgré un premier tiers du film plaisant, mais bien en dessous de ce que nous propose d'habitude Alfred Hitchcock, force est de constater que la magie opère de nouveau. Le Rideau Déchiré est excellent au niveau du suspense. Parmi les scènes marquantes du film, on retiendra surtout le jeu du chat et de la souris dans le musé, la scène du meurtre dans la ferme et la scène du bus pour fuir l'Allemagne de l'Est. Par contre, la BO n'est vraiment pas à la hauteur de nos attentes pour un film d'Alfred Hitchcock et on regrette amèrement l'absence de Bernard Herrmann qui s'est vu congédié du film, le maitre du suspense n'étant pas satisfait de ses compositions.

Film (trop) sous-estimé au sein de la filmographie d'Alfred Hitchcock, la faute à une première partie manquant d'entrain, Le Rideau déchiré déploie pourtant un suspense haletant et délivre un propos passionnant sur fond de guerre Froide. Bien réalisé et interprété (Paul Newman en tête), Le Rideau déchiré mérite d'être réhabilité. C'est un film d'espionnage très efficace, qui respecte tous les codes genre (le faux-semblant, la duperie et la manipulation) et qui ravira tous les fan du maitre du suspense.
lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 72582
Age : 39
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Dim 17 Oct 2021 - 20:45

J'ai également rematé Les Oiseaux ...
JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Les_Oiseaux

Pour moi, Les Oiseux c'est deux films en un et donc du bien et du moins bien. Le moins bien, c'est la première heure qui se focalise sur la romance bien guimauve entre Mélanie (Tippi Hedren) et Mitch (Rod Taylor). Le meilleur, c'est la seconde heure avec l'attaque des oiseaux.

La première attaque qui arrive au bout d'une heure et dont est victime Tipi Hedren, une petite égratignure sur la chevelure de la belle blonde, sonne enfin le début des hostilités entre les oiseaux et sa victime préférée Mélanie. Tippi Hedren s'en sort remarquablement bien pour un premier film, se montrant néanmoins plus l'aise lorsqu'elle exprime la frayeur (et pour cause, elle a réellement souffert sur le tournage) que dans la romance avec Rod Taylor. Ceci dit elle n'est pas aidée par son partenaire masculin au charisme inexistant et par l'écriture des dialogues d'une mièvrerie pas possible.

Mais là où le film brille de milles feux, c'est par les effets visuels et les astuces de mise en scène qui exploitent toutes les ruses possibles (l'animatronique, les incrustations et le dressage des oiseaux réels) pour rendre ces attaques d'oiseaux complètement crédibles. Et les idées de mises en scène fusent, entre la scène des corbeaux qui se rassemblent près de l'école et quelques moments bien gores (le zoom en trois temps sur le cadavre sans ses yeux dévorés par les oiseaux). Le seul fait de ne pas connaitre la cause de l'attaque des oiseaux les rends encore plus effrayants. De plus Hitchcock n'utilise aucune musique, juste des effets sonores saisissants qui renforcent l'ambiance pesante du film.

Ce qu'on retiendra aussi du film, c'est son final saisissant. Quand la famille se barricade dans la maison, l'angoisse retombe d'un seul coup. C'est le calme avant la tempête et la tempête va faire mal, quinze minutes non stop d'action sans le moindre répit. Chaque plan semble avoir été pensé et préparé minutieusement. Et puis ce tout dernier plan final magnifique en map painting avec la voiture qui s'en va au loin et les oiseaux rassemblés par milliers qui restent passible et qui semblent nous avertir que ce n'est qu'un répit de courte durée. Une autre fin était prévue, mais elle aurait nécessité quatre à six semaine de plus de travail et une grosse rallonge de budget ...

Spoiler:
Les oiseaux attaquent la voiture qui est un décapotable et à coups de becs ils déchirent la toile de la capote. Tous les occupants y passent et personne n'est épargné.

Au final je ne sais pas trop quoi penser du film. La première heure est très poussive, mais une fois que les oiseaux entrent en scène, on ne peut plus quitter l'écran des yeux.

A découvrir également, la bande annonce d'époque très drôle ...

lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 72582
Age : 39
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par Keirdul Dim 17 Oct 2021 - 21:20

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Raya-et-le-dernier-dragon-585x853

Je viens de visionner RAYA THE LAST DRAGON ! Un des dernier Disney en date !

Humains et dragons vivaient en harmonie au royaume de Kumandra, jusqu'à ce qu'une force maléfique ne s'abatte sur le royaume. Les dragons se sacrifièrent alors pour sauver l'humanité. Lorsque cette force réapparait cinq siècles plus tard, Raya, une guerrière solitaire, se met en quête du dernier dragon pour restaurer l'harmonie sur Kumandra, désormais divisée. Commence pour elle un long voyage au cours duquel elle découvrira qu'il lui faudra bien plus qu'un dragon pour sauver le monde.

Je vais faire court. J'ai trouvé le film très agréable à regarder, très très très beau, les couleurs sont superbes. Il me semble qu'aujourd'hui Disney a plusieurs "style" de films et plusieurs types de spectateurs. En effet ce Disney n'est pas du tout dans le style des Disney du genre Aladdin ou le Roi Lion. Nous sommes ici plus dans un film d'ado, avec un style "film" et non pas "animation". Il y a de "faux" mouvements de caméra, des effets qui ne sont produits que lorsqu'on utilise des caméras (or ici, sauf si je dis des bêtises, tout est fait par ordinateur donc nul besoin de faire ces effets normalement, sauf pour donner un style "film" ...). Il n'y a pas non plus de chanson avec des paroles que l'on va retenir (Libérée, délivrée par exemple !!!) mais de la musique d'ambiance qui a été très bien construite pour le film. Pareil pour les personnages qui ont un côté plus adultes et mature que pour les Disney a destination des enfants.
Donc ici nous sommes plus dans un film pour ado je pense.
Nous avons le droit a une grande fable, un récit d'amour filial et un périple à travers l'imaginaire asiatique, pendant lequel nous suivons une héroïne guerrière vraiment attachante. De belles scènes d'action, des combats d'arts martiaux dignes de grands films d'actions et une histoire qui tourne autour du thème de la confiance, qui pourra tirer une petite larme à certains je pense. Enfin, je le redis, le film est vraiment TRES beau !

Peut être pas un chef d’œuvre, un petit Disney sans prétention, mais il est à voir, je le recommande ! thumleft
Keirdul
Keirdul
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 232
Age : 29
Localisation : Space
Date d'inscription : 14/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Mer 20 Oct 2021 - 21:52

Merci Arte ...

lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 72582
Age : 39
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par Still good Lun 25 Oct 2021 - 11:32

J'ai vu L'honneur du dragon (Tom Yum Goong) film thailandais sorti en 2005 dans la lignée de Ong-Bak.
Autant dire que le scénario et les dialogues sont à la ramasse, mais pour ce genre de film on attend simplement du bon gros fight à tout va.

Le film vaut surtout pour son superbe plan séquence de 4 minutes où ça castagne dans les escaliers :

Still good
Still good
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 260
Age : 41
Localisation : 44
Date d'inscription : 25/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par dav1974 Mer 27 Oct 2021 - 15:15

J'ai attaqué "Dune"
... Je sais pas. J'ai pas vu long pour le moment, je le reprend a zero ce soir. Mais je pense que ça va etre dur de faire table rase de tous les avis que j'ai vu, du souvenir du premier film, et de l'idée que je me faisais moi du roman.
 J'espere que c'est pas trop marvelisé.
 Par contre, la direction artistique déboite mémé.
dav1974
dav1974
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 8451
Age : 47
Localisation : Drome
Date d'inscription : 20/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par Jack O'Lantern Mer 27 Oct 2021 - 15:26

@lessthantod a écrit:
Au final je ne sais pas trop quoi penser du film. La première heure est très poussive, mais une fois que les oiseaux entrent en scène, on ne peut plus quitter l'écran des yeux.

Les oiseaux aurait du être un moyen-métrage mais ce film est peut être un des plus connus du grand public quand on évoque Hitch' Wink 
(je suis d'accord sur les longueurs de la première heure)
Jack O'Lantern
Jack O'Lantern
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2101
Age : 47
Localisation : Dans ma citrouille !
Date d'inscription : 09/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par dav1974 Dim 31 Oct 2021 - 13:13

Ben Dune il est trés bien.

 Voila je peux pas en dire +, parce que je vois que c'est un film qui partage un peu les "pros" et les "roturiers" , mais perso, je le trouve superbe, les acteurs font leur taf, et j'attends la suite avec impatience
dav1974
dav1974
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 8451
Age : 47
Localisation : Drome
Date d'inscription : 20/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Ven 5 Nov 2021 - 18:19

Je viens de mater Le Troisième Homme ...
JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Le_Troisieme_homme

Le troisième homme de Carol Reed est un film noir qui réunit tous les ingrédients pour en faire une référence du genre, un casting prestigieux, une ambiance très soignée (musique et photographie du film) et une intrigue mystérieuse ... ou tout du moins mystérieuse pour ceux qui auront échappé à la vue de l'affiche du film.

Holly Martins (Joseph Cotten) est un écrivain américain de romans de gare complètement fauché. Ils se voit alors invité par son vieil ami Harry Lime qui réside à Viennes, avec la promesse de le sortir de ses ennuis financiers. Mais voilà qu'à peine arrivé en ville, il apprend que ce dernier a été tué le matin même, renversé par une voiture. Est-ce un simple accident ou une machination ? Les deux éléments cruciaux qui vont alors motiver son enquête, seront l’existence d’un "troisième homme" sur la scène de l'accident et la rencontre avec Anna (Alida Valli) la fiancée d'Harry dont il tombe immédiatement amoureux.

Difficile de passer à côté de la révélation du film, sachant que la silhouette d'Orson Welles apparait en gros sur l'affiche et que son nom y apparait en troisième position. L'identité du troisième Homme n'est donc une surprise pour personne. Orson Welles est donc ce troisième homme, qui débarque après plus d'une heure de film pour interpréter l'un des méchants les plus mythique de toute l'histoire du cinéma. Il éclipserait presque les pourtant excellents Joseph Cotten et Alida Valli, c'est dire à quel point sa prestation est magistrale. Sa première apparition avec son sourire espiègle est d'ailleurs le moment le plus jouissif du film. Mais ça ne doit pas nous faire oublier pour autant, l'importance des deux acteurs têtes d'affiches Joseph Cotten et Alida Valli, tous les deux parfaits dans les rôles respectifs du détective pas très doué (un piètre détective, mais un détective sacrément charmeur) et de la femme fatale (belle, mais difficile à charmer). Par ailleurs, tous les seconds rôles interprétés par des acteurs britanniques ou autrichiens sont eux aussi excellents, une collection de salles gueules aussi improbables que réjouissants.

Le noir et blanc du film est splendide et la mise en scène est très soignée, directement influencée par l'expressionnisme allemand. On se souviendra longtemps des jeux d'ombres et des plans désaxés qui rajoutent de l'étrangeté à une intrigue déjà fort étrange. Et on se souviendra encore plus de toutes ces scènes exploitant parfaitement les magnifique décors de Viennes. Le film se tourne uniquement en décors réels (aucune reconstitution en studios), ce qui n'est pas commun dans les années 40 et ce qui rend donc Le Troisième Homme plus réaliste et moins théâtral que bon nombre de films de cette époque.

Pour finir, il faut évoquer la musique composée par un parfait inconnu jusqu'alors, l'autrichien Anton Karas. Son petit air de cithare, tour à tour mystérieux, angoissant, léger et aérien en est devenu presque plus célèbre que le film lui-même, tellement il semble "inadapté" pour le cinéma. D'ailleurs on ne peut s'empêcher de se demander ce qu'aurait donné une BO orchestrales plus classique en lieu et place de cette musique cithare décalée ? Mais c'est peut-être ce côté décalé de la musique, couplée à la mise en scène désaxée, qui renforce le côté retors du scénario.

Le troisième homme est un vrai film noir, très sombre et pessimiste. C'est aussi un vrai film européen, réalisé par un anglais avec un casting cosmopolite. C'est de ce fait un film noir très différent de la Dame de Shangaï d'Orson Welles, plus théâtral et dans le grandiloquent. Le Troisième Homme est au contraire un film noir plus réaliste et qui mise plus sur l'ambiance que sur la performance d'acteurs ... bien qu'on ne dira jamais assez, à quel point Orson Welles est (aussi) un acteur de génie.
lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 72582
Age : 39
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Dim 7 Nov 2021 - 13:27

Je viens de mater Laura ...
JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Laura

Gene Tierney est Laura et Laura est Gene Tierney. La beauté de son visage, parfaitement capturé par la caméra d'Otto Preminger, illumine l'écran comme jamais dans toute l'histoire du cinéma. Tous les hommes qui la côtoie, le journaliste Waldo Lydecker (Clifton Webb), le lieutenant McPherson (Dana Andrews) et son fiancé Shelby Carpenter (Vincent Price), tous sont à ses pieds et on comprend tout de suite pourquoi en voyant le regard et les lignes du visage de Gene Tierney, ici filmée comme une déesse.

Laura c'est quoi ? Laura c'est la rivalité amoureuse entre Lydecker, McPherson et Shelby Carpenter pour la jeune femme tout juste assassinée. Dans une première partie du film, le lieutenant McPherson mène l'enquête au sein de l'entourage de Laura et très vite Laura devient une obsession pour lui. Dans la seconde partie du film ... je vous laisse la surprise de le découvrir par vous-même

Que ce soit sur le fond ou sur la forme, Laura est un film très sophistiqué et stylisé. La photo, la mise en scène, la musique et les acteurs, tout est juste beau et captivant de bout en bout ... et surtout obsédant. On se retrouve face à une énigme criminelle compliquée et une histoire d'amour obsessionnelle à la figure géométrique inédite ici (le rectangle amoureux). Le lieutenant McPherson est amoureux en quelque sorte d'un cadavre, le journaliste Waldo Lydecker est amoureux d'une femme qu'il a façonné (Laura est de son point de vue sa création) et le fiancé Shelby Carpenter s'accroche désespérément à elle.

Laura c'est un film qui m'apparait maintenant comme une immense pierre à l'édifice du genre film noir. Plus jamais maintenant je ne pourrai voir Vertigo sans penser à Laura et probablement qu'il n'y aurait jamais eu Vertigo sans Laura, tellement Alfred Hitchcock semble s'être inspiré du chef d'œuvre d'Otto Preminger pour faire son film. On y retrouve la même obsession pour son héroïne, la même mise en scène fantasmée et la même structure du récit en deux parties bien distinctes (deux films dans le film).

Laura est peut-être bien le sommet du film noir et Gene Tierney est sans aucun doute la plus belle, la plus captivante et la plus obsédante de toute les femmes fatales. C'est aussi une femme fatale qui ne répond à aucune des définitions de la dénomination, à savoir qu'elle n'est pas venimeuse au premier degré et que si elle mène les hommes à leur destruction, ce n'est pas intentionnel de sa part. C'est sa sensualité et son charme fou qui séduisent les trois hommes et qui leur font perdre toute lucidité.

J'ai beaucoup parler de Gene Tierney parce qu'elle est d'une beauté incroyable et parce tout repose sur elle ou presque. Aprés avoir vu le film, on ne peut plus voir personne d'autre qu'elle dans le rôle de Laura, tellement elle façonne le rôle à son image. Elle est tellement parfaite et semble si à l'aise dans le rôle de Laura, qu'on se demande si elle joue vraiment le rôle ou si elle joue elle-même. Laura ne serait-t-elle pas tout simplement une version fantasmée de Gene Tierney ?

Mais le film ne repose pas que sur les épaules et le beau visage de Gene Tierney. Les trois rôles masculins sont également très importants et les trois acteurs qui les interprètent sont tous très impressionnants, à commencer par Dana Andrews. Je ne connaissais pas cet acteur, c'est pourtant avec Gene Tierney l'autre révélation de film. Sa facette de jeu est impressionnante. Il est capable de jouer les dures à la Humphrey Bogart, mais aussi être séducteur à la Gary Grant ou malicieux à la James Stewart ... et tout ça dans un même film.

Ensuite, nous avons Clifton Webb qui impressionne avec son jeu très subtil et félin, dans un rôle pourtant très casse-gueule. Il joue un type très étrange et immensément antipathique, mais avec ce côté pince-sans-rire qui en fait un bad guy délicieux. Quant à Vincent Price, il est excellent avec ce petit côté charmeur, espiègle et manipulateur. Il joue à la perfection cet arriviste total, indigne de confiance, mais qui dégage une telle sympathie qu'on lui pardonne tout, ce qui lui permet de se sortir de toutes les situations les plus désespérées. C'est qui plus est, l'un de ses tout premiers rôles au cinéma et probablement son plus grand rôle.

Laura c'est un film qu'il est important de voir au moins une fois dans sa vie. Dans toute l’histoire du cinéma, il y a des films cultes, pour leur scénario, pour leur mise en scène ou pour la performance des acteurs. Or Laura coche vraiment toutes les cases du film culte. Romantique, sombre, mystérieux, palpitant, drôle, captivant ... les adjectifs me manquent pour définir ce chef d'œuvre absolu.
lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 72582
Age : 39
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Dim 7 Nov 2021 - 21:16

Et pour finir ma semaine du film noir, Le Grand Sommeil ...
JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Le_Grand_Sommeil

Pour une fois, je vais m'abstenir de faire le pitch du film car le scénario est incompréhensible. Trop de personnages se croisent, trop de personnages viennent et repartent sans explications, des meurtres qui ne trouvent aucune explication, tout ça c'est très bavard et moi je m'y perds très vite. Mais peu importe les ombres de l'intrigue, la force du film c'est son ambiance, les dialogues (dont certains, très certainement improvisés) et le couple Humphrey Bogart - Lauren Bacall.

Le Grand Sommeil est très classique dans sa mise en scène et la photographie du film n'attire pas particulièrement l'attention. Mais voilà, le film ne ralentit jamais, toutes les scènes s'enchainent à un rythme très soutenu et on n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer (une marque de fabrique du cinéma d'Howard Hawks). Le couple Humphrey Bogart - Lauren Bacall s'amusent comme des fous, leur complicité à l'écran (et pas que à l'écran) saute aux yeux. Il en ressort des scènes de séduction mythiques, une tension palpable, une ambiance torride et des lignes de dialogues inoubliables.

Tous les codes du film noir sont respectés ici, le détective privé qui mène l'enquête, les meurtres mystérieux, la femme fatale, le bad guy affable et ses homme de main, la cigarette, l'imperméable et le chapeau noir. Mais on oublie tout, dés que Lauren Baccall entre en scène pour la première fois, le film change alors totalement de registre et tout est mis au service du jeu de séduction avec Humphrey Bogart. L'acteur n'est pourtant pas particulièrement beau, plutôt petit et chétif, mais il dégage un charisme absolument fou (il suffit d'avoir vu Casablanaca au moins une fois dans sa vie pour en être convaincu). Quant à Lauren Bacall, c'est la femme fatale dans toute sa splendeur, belle, forte et intelligence. Dans le couple Humphrey Bogart - Lauren Bacall, aucun des deux ne prend le dessus sur l'autre et c'est là que le jeu de séduction en devient jubilatoire.

Le Grand Sommeil est un film noir casse gueule, à l'intrigue incompréhensible et qui donne des maux de tête. C'est aussi un film entièrement au service de deux acteurs, le couple Humphrey Bogart - Lauren Bacall qui est au sommet de son art.
lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 72582
Age : 39
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par rhod-atari Lun 8 Nov 2021 - 20:08

Jamais vu Laura. une séance de rattrapage s'impose..

La musique du 3eme homme, j'adore ce petit air.

Tu as déjà vu, The shop around the corner ? d'Ernst Lubitsch
rhod-atari
rhod-atari
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 3345
Age : 51
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 21/01/2009

http://www.rhod.fr

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par drfloyd Lun 8 Nov 2021 - 21:05

@Still good a écrit:J'ai vu L'honneur du dragon (Tom Yum Goong) film thailandais sorti en 2005 dans la lignée de Ong-Bak.
Autant dire que le scénario et les dialogues sont à la ramasse, mais pour ce genre de film on attend simplement du bon gros fight à tout va.

Le film vaut surtout pour son superbe plan séquence de 4 minutes où ça castagne dans les escaliers :


meme si la castagne n'a rien de réaliste, ce genre de plan séquence m'impressionne au plus haut point.

_______________________________________________________
JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Giphy10
Ma brocante de poilu :
https://www.gamopat-forum.com/t113082-le-retour-de-la-brocante-du-doc
Mon profil Gamopat Advisor :
https://www.gamopat-forum.com/t94659-dr-floyd-advisor





drfloyd
drfloyd
DOYEN ET PROFESSEUR FOU DE L'HOPITAL

Masculin Nombre de messages : 168127
Age : 52
Localisation : Dpt 62
Date d'inscription : 05/12/2004

http://www.gamopat.com

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Mar 9 Nov 2021 - 0:20

@rhod-atari a écrit:Jamais vu Laura. une séance de rattrapage s'impose.
Chef d'œuvre absolu amoureux
Non mais sérieux, quel immense chef d'œuvre, ça faisait longtemps que je n'avais pas pris une telle claque devant un film, qui plus est un film des années 40.
Et puis Gene Tierney est une véritable déesse, d'une beauté incroyable.
Et mon enthousiasme n'est pas feint, comme l'impression qu'on ressent quand on vient de découvrir une pépite.
@rhod-atari a écrit:La musique du 3eme homme, j'adore ce petit air.
Je ne peux m'empêcher d'imaginer ce qu'aurait donné le film avec une musique orchestrale à la place de la musique cithare ... aurait-il eu autant de succès ? Je n'en ai pas la réponse !
Avant de voir Le Troisième Homme, je ne connaissais aucune œuvre de Carol Reed et je suis très surpris par l'élégance et la modernité de sa mise en scène, les longs plans séquences, les travelings, les plans obliques ... surtout les plans obliques dont j'ai adoré l'utilisation, ça met vraiment mal à l'aise. C'est d'ailleurs une signature de mise en scène souvent reprise par Brian De Palma et quand c'est exploité à bon escient, c'est ultra jouissif.
Et puis j'ai pris un pied fou quand il apparait pour la première fois avec son sourire espiègle, un vrai moment jubilatoire. Et puis la scène de la grande roue est magistrale aussi.
@rhod-atari a écrit:Tu as déjà vu, The shop around the corner ? d'Ernst Lubitsch
Pour être honnête je crois n'avoir jamais vu un seul film du bonhomme, du coup je le note :)
lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 72582
Age : 39
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par rhod-atari Mar 9 Nov 2021 - 16:51

C'est une comédie avec James Stewart. le film se passe dans un magasin hongrois
c'est un classique. j'aime le revoir de temps en temps. j'aime les personnages et l'ambiance général du film.
rien d'extraordinaire, mais sympathique.

Avec J Stewart il y a aussi North 777 ou Appelez-nord 777. très sympa. découvert il y a 7/8 ans.

Je recommande aussi Histoire de détective de William Wyler, vu il y a quelques années.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_d%C3%A9tective

un Kirk Douglas torturé...


un autre sujet, autre époque :

Découvert il y a 15 ans environ,  L'Empereur du Nord avec Lee Marvin ,Ernest Borgnine
https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Empereur_du_Nord

un thème certainement très très rarement abordé. jamais vu d'autre film sur le sujet
rhod-atari
rhod-atari
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 3345
Age : 51
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 21/01/2009

http://www.rhod.fr

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par Irata64 Mar 9 Nov 2021 - 17:10

lessthantod, tu m'as trop donné envie de regarder LAURA ! je suis fan des vieux films en noir et blanc d'une façon général. Merci pour tes post ici :-)
Irata64
Irata64
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 921
Age : 50
Localisation : Grand Est
Date d'inscription : 25/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par Cormano Mer 10 Nov 2021 - 10:40

@lessthantod : belle brochette de films, y en a que je n'ai pas vu et que j'ai envie de découvrir du coup Wink Tu as accès à ces classiques sur une plateforme particulière ou tu les as en DVD ou autre format ?

Pour ma part j'ai vu :

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 51GJ4EMJ9KL

Un film taillé pour Kathleen Turner qui le porte à merveille, elle s'éclate à incarner cette maman américaine idéale qui a un léger penchant pour le crime sanguinolent Mr. Green

J'ai été agréablement étonné par le mélange dérangeant entre un style sitcom bon enfant et bien pensant, et des scènes qui le sont beaucoup moins... de même que par la liberté de critique sociale, surtout pour un film US, avec des petites piques qui fusent constamment, à l'exemple de ce prêtre qui encourage la peine de mort, arguant que Jésus ne s'en était pas plaint lorsqu'il était sur la croix... Razz
Cormano
Cormano
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1724
Age : 52
Localisation : Italie
Date d'inscription : 01/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Mer 10 Nov 2021 - 13:31

@Cormano a écrit:@lessthantod : belle brochette de films, y en a que je n'ai pas vu et que j'ai envie de découvrir du coup Wink Tu as accès à ces classiques sur une plateforme particulière ou tu les as en DVD ou autre format ?
En DVD ... vive les supports physique cheers
lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 72582
Age : 39
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par dav1974 Mer 10 Nov 2021 - 17:12

Sur molotov tv il y a pas mal de vieux films.
Du noir et blanc (ciné classic), en passant par les polars noirs années 40/50...aux nanards des années 80/90. Sans oublier les films gros budgets et les chaines ciné et documentaires.

 Molotov c'est pas mal.


Edit :
https://www.molotov.tv/fr_fr/p/34931-88/laura
dav1974
dav1974
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 8451
Age : 47
Localisation : Drome
Date d'inscription : 20/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Jeu 11 Nov 2021 - 12:52

J'ai rematé le trilogie Jason Bourne originale avec Matt Damon, en finissant hier soir par La Vengeance dans la peau ...
JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 La_Vengeance_dans_la_peau

Avec La Vengeance dans la peau, Paul Greengrass conclu en beauté sa trilogie Jason Bourne. C'est toujours aussi nerveux et novateur dans la mise en scène de l'action, une véritable leçon sans précédent dans le genre et qui n'est pas prêt d'être dépassée.

Paul Greengrass manie comme personne sa caméra et filme caméra à l'épaule un Matt Damon qui une fois encore se surpasse physiquement. Ajoutez-y un sens du découpage et du montage proche du génie, conférant encore plus d'urgence et de folie aux scènes d'action. Mention spéciale à la scène de course poursuite haletante sur les toits de la cité marocaine et à la scène de traque en pleine gare londonienne d'un suspense tout aussi haletant.

Matt Damon est Jason Boure et Jason est Matt Damon, il maitrise son personnage à la perfection. Je dirais même plus, il est encore plus impressionnant ici, que lors des deux volets précédents. Il est véritablement habité par le rôle, un rôle et un personnage qui marquera sa filmographie (pourtant déjà très impressionnante) comme aucun autre.

Dans le genre film d'action et d'espionnage, les Jason Bourne version Matt Damon + Paul Greengrass, c'est du lourd, du très lourd ! Ils surclassent aisément toutes les productions du genre et inspireront bon nombre de franchises voulant marcher sur ses plates-bandes (les Jack Reacher de Tom Cruise et les John Wick de Keanu Reeves entre autres) et voulant imiter la patte de Paul Greengras, sans jamais l'égaler.

J'en ai profité pour rematé aussi le Jason Bourne de 2016 avec le retour de Matt Damon et Paul Greengrass dans la franchise ...
JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Jason_Bourne

Malgré le retour de Paul Greengrass derrière la caméra et Matt Damon de devant, il n'est vraiment pas terrible le dernier Jason Bourne 2016. Jason Bourne 5 "le retour aux sources" se révèle être un bête film d'action totalement générique. La seule chose que je pourrais sauver dans tout ça, c'est que visuellement c'est très réussi.

On sent la patte du réalisateur de Bloody Sunday, ce qui nous laisse d'abord présager d'un retour aux sources bienvenu ... mais alors, qu'est-ce que c'est con aussi. C'est à cause du scénario que le retour aux sources est complètement raté, les deux premiers Jason Bourne étant infiniment plus malin que ce cinquième opus. C'est tellement prévisible et convenu, sans la moindre surprise. Et en plus ça reprend en copier-coller de très nombreux éléments des trois premiers films, laissant encore moins de surprises.

Tous, absolument tous les personnages sont caricaturaux et remplissent uniquement leur fonction dans le déroulement de l'histoire. Vincent Cassell en bad Guy de service, nous sort son habituel jeu monolithique et totalement inexpressif (cinq mots de vocabulaires tout au plus sur les 2h00 du film). Quant à Tommy Lee Jones, il est uniquement là pour prendre son chèque. Matt "fucking" Damon se la joue trop super héros invincible, une immense déception. Et sans rien dévoiler sur le rôle de la jolie Alicia "Lara Croft" Vikander, son personnage est tellement, mais alors tellement prévisible ... on comprend très vite pourquoi elle est là.

Bref, Jason Bourne n'est clairement pas au niveau de la trilogie originale qui aurait dû s'arrêter là.
lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 72582
Age : 39
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par Cormano Jeu 11 Nov 2021 - 15:01

@dav1974 a écrit:Sur molotov tv il y a pas mal de vieux films.
Du noir et blanc (ciné classic), en passant par les polars noirs années 40/50...aux nanards des années 80/90. Sans oublier les films gros budgets et les chaines ciné et documentaires.

 Molotov c'est pas mal.


Edit :
https://www.molotov.tv/fr_fr/p/34931-88/laura

Merci pour l'info Wink

Vu

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 33478_320_470

Alors j'aime bien Jake Gyllenhaal, et sa prestation est bonne, et j'ai beaucoup aimé le concept d'un film où l'on ne voit rien d'autre qu'un gars au téléphone dans un centre d'appels d'urgence, qui va tenter de sauver une interlocutrice. La tension et l'intérêt arrivent à se créer dans cette situation à base de frustration de ne pas pouvoir agir directement, et de curiosité pour l'intrigue qui se construit comme un puzzle, fait de bouts d'informations que le protagoniste va récupérer grâce aux appels.

Mais... il y a quand même quelque chose qui me dérangeait, comme une mise en scène pas adaptée, trop... américaine ? Pris d'un doute je jette un œil à la fiche allociné du film, et paf : il s'agit du remake d'un film danois... et dans les critiques spectateurs beaucoup disent que le film est nul par rapport à l'original (qui ne date que de 2018), qu'il en a perdu l'esprit etc. Du coup j'ai très envie de voir celui-ci.

PS: Je me demande si les américains ont déjà réussi à faire un remake valable de film international ? Peut-être Les 7 mercenaires et encore...
Cormano
Cormano
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1724
Age : 52
Localisation : Italie
Date d'inscription : 01/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par dav1974 Jeu 11 Nov 2021 - 15:29

Bon, j'ai vu Bond. (Typiak)
A force d’écouter (encore une fois) les youtubé critiquer (sans les spoils) le film, je m'attendais a vraiment pire.
 Pour commencer et s'en débarrasser rapidement : les moins ? juste une ou deux incohérences dans le film.
 Les + ? tout !!! c'est un des meilleurs Bond que j'ai vu. Surtout que je suis pas fan du coté kitch des Connery et Brosman...je suis plutôt Bond quand c'est Dalton ou Craig.
 Daniel Craig est au top, Ian Fleming serait content ...petit exemple: enfin des réflexions des autres sur sont alcoolismes ! C'est con mais voila... le genre de détails qui me touchent.
 Bref, un trés bon moment, du vrai cinéma spectacle.
JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 52840810
dav1974
dav1974
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 8451
Age : 47
Localisation : Drome
Date d'inscription : 20/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Empty Re: JE VIENS DE MATER UN FILM !

Message par lessthantod Jeu 11 Nov 2021 - 17:37

Aujourd'hui, j'ai rematé Pique-nique à Hanging Rock de Peter Weir ...
JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Pique_10

Aussi fascinant qu'hypnotique, Pique-nique à Hanging Rock de Peter Weir est un film qui touche au sublime.

Des élèves d’un collège de jeunes filles partent pique-niquer le jour de la Saint-Valentin de l'année 1900 à l’ombre de Hanging Rock, en pleine nature, en dehors des règles et du temps. C'est alors qu'une force invisible piège les quatre visiteuses du rocher qui ont osées s'y aventurer, l’angoisse monte et on assiste à leur disparition sans en comprendre la cause ni la raison.

A la fois drame, film d'époque et film fantastique, Peter Weir utilise la force des images pour instaurer le mystère et distiller le doute. Le film développe peu à peu un rapport compliqué au réel, on se croirait dans un rêve. Ici, aucun effet de manche, le surnaturel n'a pas besoin d'explication.

Voilà c'est tout, j'ai rien d'autre à dire sur Pique-nique à Hanging Rock. C'est un film à ranger parmi les plus grands film du septième art. C'est étrange, poétique, enivrant, dérangeant, terrifiant ... et putain que c'est beau à en pleurer, un véritable tableau d'art.

Et cette fois-ci une découverte, pour l'un des derniers films d'Alfred Hitchcock qui me reste à voir ...
JE VIENS DE MATER UN FILM ! - Page 26 Soupcons

Soupçons est le second film américain d'Alfred Hitchcock, réalisé juste après le triomphe de Rebecca à Hollywood (Oscar 1940 du meilleur film) et toujours avec Joan Fontaine, mais cette fois-ci sans Laurence Olivier (l'acteur était pourtant le premier d'Alfred Hitchcock pour le rôle). C'est Cary Grant qui endosse donc le rôle principal et l'alter ego d'Alfred Hitchcock, pour la première collaboration entre l'acteur et le réalisateur, mais certainement pas la dernière (Les Enchainés, La main aux collets et La mort aux trousses suivront après).

Nous sommes dans un train et la jeune aristocrate un peu rigide (et très frigide) Lina McLaidlaw (aka Joan Fontaine) fait "par hasard ?" la rencontre du séducteur impénitent et amuseur mondain Johnny Aysgarth (aka Cary Grant). Elle tombe tout de suite amoureuse et ils se marièrent ... et n'eurent pas beaucoup d'enfants, n'allons pas si vite. Car très vite après le mariage, les mensonges s'accumulent tout comme les dettes de Johnny et le rêve idyllique se transforme en véritable cauchemar pour Lina. Elle le soupçonne alors de l’avoir épousée pour sa fortune, au point de redouter que son mari veuille se débarrasser d’elle pour récupérer la fortune en question.

Le scénario pris tel quel n'a rien de très original, une romance ultraclassique entre une bourgeoise de bonne famille et un bourgeois bohème, mais la mise en scène d'Alfred Hitchcock et surtout sa direction d'acteurs (l'une des grandes forces du maitre du suspense) transforme une histoire banale, en véritable film d'angoisse haletant. C'est en filmant les visages et les petits gestes les plus anodins, que le maitre du suspense traduit les pensées des personnages et instaure le doute. Le film déborde de séquences mémorables et d'idées de mise en scènes remarquables. C'est vraiment un film de "metteur en scène" qui privilégie la forme sur le fond, en résulte un plaisir de cinéphile inégalable.

Sous la direction d'Alfred Hitchcock, Joan Fontaine brille de mile feux, ce qui lui valu pour l'occasion l'Oscar de la meilleure actrice principale. Elle possède un visage si expressif et un réel talent pour le drame. Elle est capable de tout interpréter, passant en un clin d'œil de la "vieille fille" fragile et pleurnicharde, à la femme belle et majestueuse sur son cheval. Quant à Cary Grant, il déploie tout son charme dévastateur et son charisme habituel ici au service du cinéma d'Alfred Hitchcock. Jusque là plus habitué aux comédies, dont il reste des stigmates dans son jeu sur ce film, peu à peu il se transforme sous la direction du maitre du suspense pour laisser percevoir un visage bien plus sombre et inquiétant.

Dans un sens, on pourra déplorer que le dénouement final annule à ce point la montée en tension du film. Ce twist scénaristique peut paraître grossier au premier abord voir carrément risible, comme un happy-end préfabriqué ... ce qu'il est vraiment.
Spoiler:
Criblé par les dettes de jeu et accablé par ses mensonges, Johnny ne voit pas d'autres échappatoires que le suicide. Il n'avait donc pas des idées de meurtres, mais plutôt des idées suicidaires.
Contraint de conclure son film par un happy-end, Alfred Hitchcock a dû renoncer à la fin initiale qui était très différente, bien plus sombre et plus en adéquation avec le ton du film.
Spoiler:
Hitchcock confie à Peter Bogdanovitch la fin qu’il souhaitait tourner : "Joan Fontaine écrit une lettre à sa mère, indiquant qu’elle aime son mari mais aussi qu’elle a l’impression qu’il est un assassin. Elle ne souhaite plus vivre avec lui et est prête à mourir de ses mains à lui. Mais elle pense en même temps que la société doit être protégée contre lui. Il arrive avec le fatal verre de lait et lui donne. Avant de boire, elle lui dit : « Peux-tu poster cette lettre que j’ai écrite à ma mère ? » Elle boit le lait et meurt. On voit ensuite Cary Grant de bonne humeur et sifflotant aller jusqu’à la boîte aux lettres et poster la lettre !"
lessthantod
lessthantod
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 72582
Age : 39
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 26 sur 27 Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum