DUNKIRK, L'après Interstellar

Page 2 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

J'ai vu DUNKIRK, c'est...

28% 28% 
[ 10 ]
28% 28% 
[ 10 ]
28% 28% 
[ 10 ]
16% 16% 
[ 6 ]
 
Total des votes : 36

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par spip le Mer 19 Juil 2017 - 15:13

@lessthantod a écrit:
@spip a écrit:C'est à croire qu'on ne peut pas aimer à la fois Nolan, Kubrick, Spielberg et Carpenter. Et bien d'autres réals vu ce que j'ai pu en lire sur les topics de ciné.
C'est pourtant mon cas.
Oui on peut tous les aimer (c'est mon cas), mais tout ne se vaut pas ... on a le droit de hiérarchiser un peu tout ça dans nos préférences Wink
Tout à fait d'accord Less.
Mais autant j'arrive sans mal à hiérarchiser la filmo d'un réalisateur (et encore...), autant dire qu'un tel à réalisé de meilleurs films qu'un autre, est bien plus complexe.
On ne peut pas comparer un "Indiana Jones", un "Barry Lyndon" ou un "Inception" à un "Big Trouble in Little China" !
C'est comme comparer la bouffe anglaise et japonaise...
Pas, le même but, la même époque de réalisation, les mêmes moyens, etc.

spip
Patient contaminé

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 01/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par Gringos10 le Mer 19 Juil 2017 - 16:25

+1 avec spip
y'a des bons trucs à manger partout Mr. Green

Mais comme le dit Less, si on hiérarchise ce n'est qu'une affaire de goûts personnels, on peut préférer la bouffe italienne à la bouffe japonaise Twisted Evil


Dernière édition par Gringos10 le Mer 19 Juil 2017 - 16:34, édité 1 fois

_______________________________________________________
Ma boutique Mes recherches Liquidation collec' Big Box Fiche de confiance / Feedback
"Is all that we see or seem But a dream within a dream"
avatar
Gringos10
Docteur agrégé Modérateur **
Docteur agrégé Modérateur **

Masculin Nombre de messages : 28649
Age : 36
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 04/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par lessthantod le Mer 19 Juil 2017 - 16:26

+1 avec spip et avec moi-même
avatar
lessthantod
Docteur Chef de Service Modérateur ***
Docteur Chef de Service Modérateur ***

Masculin Nombre de messages : 61265
Age : 36
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par Cathedrale le Jeu 20 Juil 2017 - 10:18

Vu hier.


et voici ce que j'en pense :

Ruisselant d'écume ou de sang, l'uniforme du soldat n'est pas un voile ordinaire. C'est un symbole mystique de l'âme retranchée, où la vie future se recroqueville dans les plis des manches en sanglotant. Enrobés de Silence, un groupe d'adolescents déambule dans les rues mortes de Dunkerque, à la recherche de quelques miettes d'eau ou de pain. À la manière d'un rêveur fou, Nolan nous plonge in medias res dans le cauchemar, évoluant par à-coups (mimant les mouvements cycliques des vagues), entraînés par une infernale musique aux doigts de feu, qui jamais ne reprend son souffle. Terre molle, eaux troubles et azur laiteux, tels sont les terrains de jeux du réalisateur. Imprégnés de son obsession maladive du temps qui coule, les trois tableaux ont chacun leur fonctionnement qui leur est propre, ainsi que leurs propre règles du jeu. Si les fuyards passent de courtes secondes à scruter l'horizon de leurs yeux chlorés, les passages aériens, qui étirent leurs ailes sous un soleil rieur, semblent défier le temps, puisque vu de Là-Haut, leur sort ne se joue qu'en une brève poignée de minutes, à la manière d'un jet de dés héroïque qui viendrait renverser une partie perdue d'avance. Les mots sont économisés au profit des souffles saccadés et des amples mouvements de fuite, sombre ballet répétitif, orchestré d'une main de maître par la machine sobrement nommée Guerre. Broyant homme et métaux, Elle s'avance inlassablement vers le rivage, vomissant ses rejetons explosifs à intervalles déments, ne laissant que peu de répit aux caméras étourdies, affolées par la danse de ces êtres épuisés, à bout de force et rongés par la faim, que le temps semble avoir délaissé. Possédés d'une envie de rentrer chez eux spectaculaire et prêts à tout, c'est lors de quelques échanges vocaux musclés que leur désespoir éclatera au grand jour; violence des esprits et ratatouille bouillante de sentiments opprimés enfin libres, qui rongent et qui grignotent petit à petit tous leurs espoirs de délivrance.
Dunkirk est un râle de désespoir craché par la gorge enflammée de milles ombres déconfites et paumées, animées cependant du désir de toucher des doigts une fois encore quelques fragments de vie, contre la cuisse verte de la Terre natale, et, pourquoi pas, s'éteindre de honte mais à l'abri, loin de l'invisible ennemi au goût de plomb.
avatar
Cathedrale
Interne
Interne

Féminin Nombre de messages : 9050
Age : 29
Localisation : Strasburger
Date d'inscription : 30/07/2013

http://www.lachambredurobot.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par lessthantod le Jeu 20 Juil 2017 - 11:20

On dirait l'analyse d'un film de Terrence Malick.
avatar
lessthantod
Docteur Chef de Service Modérateur ***
Docteur Chef de Service Modérateur ***

Masculin Nombre de messages : 61265
Age : 36
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par spip le Jeu 20 Juil 2017 - 11:34

@lessthantod a écrit:On dirait l'analyse d'un film de Terrence Malick.
...Faite par Malick himself Mr. Green

Edit : C'est très bien écrit, Cathedrale Wink
avatar
spip
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 950
Age : 41
Localisation : Lyon le jour, chez moi la nuit
Date d'inscription : 01/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par lessthantod le Jeu 20 Juil 2017 - 11:45

C'est bien une prof de lettres!
avatar
lessthantod
Docteur Chef de Service Modérateur ***
Docteur Chef de Service Modérateur ***

Masculin Nombre de messages : 61265
Age : 36
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par Cathedrale le Jeu 20 Juil 2017 - 14:06

haha, merci :)

j'ai hâte de savoir ce que vous penserez du film!!
avatar
Cathedrale
Interne
Interne

Féminin Nombre de messages : 9050
Age : 29
Localisation : Strasburger
Date d'inscription : 30/07/2013

http://www.lachambredurobot.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par marchapite le Jeu 20 Juil 2017 - 14:19

Vu en AVP au Grand Rex avec la présence de Mr Nolan HIMSELF.

 Pour ma part, j'ai vraiment adoré ses derniers films, qui font partis de mes films favoris (Interstellar, Inception, Dark Knight, Memento ...).

 Pour ce Dunkerque, je n'ai personnelement pas été emballé. Ça manque d'émotion, de sensation, de frisson, d'attachement aux personnages, d'action ... C'est un mélange de tout qui n'est pas parvenu à me toucher. 

Seule la musique m'a quand même scotché ! Mais en remarquant qui était à l'origine de ça dans le générique de fin, j'ai rapidement compris pourquoi (Hans Zimmer). Toujours impeccable ce me , c'est impressionant.

 Maintenant vu les avis élogieux, je suis sur que le film plaira à certains, voir beaucoup d'entre vous ! Curieux de voir vos avis.

 ++ :)
avatar
marchapite
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1475
Age : 28
Localisation : Paris / Grenoble
Date d'inscription : 08/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par Vaval le Jeu 20 Juil 2017 - 14:22

Vu hier soir. Alors je manque un peu de recul, mais je dirais que le film est une semi-déception et que, contrairement aux précédents métrages de Nolan auxquels je voue un amour fanatique, il m'a plutôt laissé indifférent.

Tout d'abord, le film est une réussite visuelle incroyable. La photographie est dantesque, le montage est impeccable et le tout est filmé d'une main de maître. De ce point de vue, rien à dire, c'est du grand Nolan et il est plus que conseillé d'en profiter au cinéma plutôt que chez soi. Le film est également bien rythmé et loin d'être bavard, ce qui est un parti pris intéressant compte tenu de la densité narrative des précédents métrages du bonhomme.

Maintenant, trois choses qui fâchent. Tout d'abord, j'ai trouvé la ligne temporelle assez bancale, et on rame souvent pour raccrocher les wagons. La chronologie des événements aurait mérité d'être beaucoup plus claire. Ensuite, les personnages ont des rôles purement "figuratifs" (Styles représente l'humanité, Rylance la sagesse et le temps qui passe, Hardy la ponctuation entre les événements) et ne sont pas au service du récit (contrairement à l'événement, qui est finalement le seul vrai personnage du film). L'exercice de style est intéressant, mais du coup je ne me suis pas du tout attaché à ces hommes, et leur sort me laissait complètement indifférent. Après Batman, Inception et surtout Interstellar, la déception fut immense, et le charisme incroyable de Kenneth Branagh (que je ne connaissais absolument pas et que j'aimerais beaucoup revoir) n'y changera rien. Enfin, où est la bande son? Le fond et le montage sonore ok, il sont là, on ne peut pas les manquer. Par contre, niveau orchestration musicale c'est le néant, rien. Si vous attendiez, comme moi, une suite à  Mountains, Time ou encore I'm Not a Hero, c'est raté.

En résumé, Dunkirk est un exercice de style extrêmement soigné, parfaitement réalisé et original dans sa proposition narrative. Malheureusement, il se limite à un film conceptuel, et doit être donc consommé comme une expérience et non comme oeuvre cinématographique. Un excellent documentaire donc, mais un film moyen et surtout un Nolan décevant, qui risquera plus que jamais de diviser.
avatar
Vaval
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 517
Age : 26
Localisation : Romainville
Date d'inscription : 17/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par blueblack le Jeu 20 Juil 2017 - 15:43

ça ne donne plus trop envie vos critique.

Kenneth BRANAGH pour moi c'est Gilderoy Lockhart (inoubliable, surtout dans le roman)



Ou le méchant dans wild wild west (un peu plus oubliable);
avatar
blueblack
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1636
Age : 37
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par kenshiraoh le Jeu 20 Juil 2017 - 23:18

Pour moi, Kenneth Branagh, c'était Beaucoup de bruit pour rien, Frankenstein et Good Morning england.

Vu hier Dunkerque.
J'ai trouvé ça fou. 
Un film de guerre choral avec des personnages qui pourraient sortir de films de Robert Bresson ou Bruno Dumont.
Le montage est génial et souvent très malin (c'est ce que je retiens le plus du film). 

C'est sur que les adorateurs du Nolan aux thèmes et histoires ambitieux peuvent être déçus.
Je ne suis pas pas d'accord avec Vaval sur le terme "expérience cinématographique". En quoi n'est-ce pas un film ? 
Tu veux vraiment voir des films conceptuels, regarde Film de Beckett ou Sleep de Warhol et remate toi Dunkerque Wink.
Ce n'est pas du tout un documentaire non plus. Car tu as énormément de points de vue sur l'action que tu ne verras jamais sur des vidéos d'époque, sans oublier le montage de malade mental.

Je me répète encore mais j'ai toujours reproché à Nolan de faire justement des personnages creux, auxquels il tente de donner de la consistance par des liens et situations souvent "pathos" (Inception avec la relation Di Caprio/Cotillard, Interstellar avec McConaughey/Chastain). Ses films aux personnages les plus intéressants (ceux non ensevelis justement sous un scénario et une action grandiloquents) sont justement les moins "connus" : Insomnia et Le Prestige.
Dans Dunkerque, l'événement est justement qu'un prétexte au suivi du destin de quelques héros ordinaires et simples post-adolescents souhaitant juste retourner chez eux. 
Pour moi, c'est justement lorsque les personnages ne sont pas "esclaves" du récit que l'on s'attache le plus. L'équilibre entre récit et personnages est très bien dosé dans Dunkerque.

Pour en terminer, je retiendrai ce terme de la très belle critique de Cathédrale (tu mets combien de temps pour écrire un tel texte par curiosité ?) : "râle de désespoir".
Pendant le film, le mot "désespéré" résonnait dans ma tête. Et ça faisait très longtemps que je n'avais plus ressenti ça devant un film (après, il faut aimer, certes).
avatar
kenshiraoh
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4622
Age : 33
Date d'inscription : 13/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par Cathedrale le Ven 21 Juil 2017 - 3:45

Ton analyse des personnages me plaît beaucoup, kenshiraoh !! Je ne savais pas que Beckett avait fait des films, je vais me renseigner.

(boah, une fois la première phrase trouvée, je dirais 30 minutes/ 1heure. Mais il faut la première phrase x) et des fois celle-ci ne me vient pas avant des joooours, voire jamais.)
avatar
Cathedrale
Interne
Interne

Féminin Nombre de messages : 9050
Age : 29
Localisation : Strasburger
Date d'inscription : 30/07/2013

http://www.lachambredurobot.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par Cathedrale le Ven 21 Juil 2017 - 3:53

@Vaval a écrit:Vu hier soir. Alors je manque un peu de recul, mais je dirais que le film est une semi-déception et que, contrairement aux précédents métrages de Nolan auxquels je voue un amour fanatique, il m'a plutôt laissé indifférent.

Tout d'abord, le film est une réussite visuelle incroyable. La photographie est dantesque, le montage est impeccable et le tout est filmé d'une main de maître. De ce point de vue, rien à dire, c'est du grand Nolan et il est plus que conseillé d'en profiter au cinéma plutôt que chez soi. Le film est également bien rythmé et loin d'être bavard, ce qui est un parti pris intéressant compte tenu de la densité narrative des précédents métrages du bonhomme.

Maintenant, trois choses qui fâchent. Tout d'abord, j'ai trouvé la ligne temporelle assez bancale, et on rame souvent pour raccrocher les wagons. La chronologie des événements aurait mérité d'être beaucoup plus claire. Ensuite, les personnages ont des rôles purement "figuratifs" (Styles représente l'humanité, Rylance la sagesse et le temps qui passe, Hardy la ponctuation entre les événements) et ne sont pas au service du récit (contrairement à l'événement, qui est finalement le seul vrai personnage du film). L'exercice de style est intéressant, mais du coup je ne me suis pas du tout attaché à ces hommes, et leur sort me laissait complètement indifférent. Après Batman, Inception et surtout Interstellar, la déception fut immense, et le charisme incroyable de Kenneth Branagh (que je ne connaissais absolument pas et que j'aimerais beaucoup revoir) n'y changera rien. Enfin, où est la bande son? Le fond et le montage sonore ok, il sont là, on ne peut pas les manquer. Par contre, niveau orchestration musicale c'est le néant, rien. Si vous attendiez, comme moi, une suite à  Mountains, Time ou encore I'm Not a Hero, c'est raté.

En résumé, Dunkirk est un exercice de style extrêmement soigné, parfaitement réalisé et original dans sa proposition narrative. Malheureusement, il se limite à un film conceptuel, et doit être donc consommé comme une expérience et non comme oeuvre cinématographique. Un excellent documentaire donc, mais un film moyen et surtout un Nolan décevant, qui risquera plus que jamais de diviser.


ça risque de partir en latte totale, mais purée Vaval, le concentré d'aberration de ce post O_O
Ton académisme me brûle les yeux...
"où est la bande son"???
une effroyable montée de plus d'une heure, crispante comme pas permis pour toi c'est pas de la musique??? il te faut quoi??
des petits morceaux bien cadrés avec des mélodies évidentes pour que t'approuves??

tu as le droit de pas aimer, mais delà à oser écrire qu'ia pas de musique..


"exercice de style".... "documentaire".... mais secoue-tes habitudes et essaye de voir plus loin!!
avatar
Cathedrale
Interne
Interne

Féminin Nombre de messages : 9050
Age : 29
Localisation : Strasburger
Date d'inscription : 30/07/2013

http://www.lachambredurobot.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par kenshiraoh le Ven 21 Juil 2017 - 8:48

Cathédrale : tu avais l'inspiration sur ce coup alors Wink.
Ça change de ce qu'on lit sur le forum, c'est vraiment cool !
Et même si je ne suis pas forcément d'accord avec Vaval, j'apprécie aussi le soin de ses posts.
Bref, c'était la partie "pommade" ^^.

Pour Film, il est abusivement attribué à Beckett car il l'a juste écrit et non réalisé. Et c'est accessoirement la dernière apparition de Buster Keaton.
avatar
kenshiraoh
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4622
Age : 33
Date d'inscription : 13/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par drfloyd le Ven 21 Juil 2017 - 9:06

Nolan c'est effectivement de l'exercice de style visuel.... Le fond est toujours médiocre

_______________________________________________________

Mes objets en vente :
http://www.gamopat-forum.com/t98267-la-caverne-du-doc-poilu#2765310
Mon profil Gamopat Advisor :
http://www.gamopat-forum.com/t94659-dr-floyd-advisor





avatar
drfloyd
DOYEN ET PROFESSEUR FOU DE L'HOPITAL

Masculin Nombre de messages : 137317
Age : 48
Localisation : Dpt 62
Date d'inscription : 05/12/2004

http://www.gamopat.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par marmotjoy le Ven 21 Juil 2017 - 10:17

@Tryphon a écrit:La comparaison avec Spielberg n'était péjorative ni pour Nolan, ni pour Spielberg.

Celle avec Carpenter je sais pas (avec le Doc on sait jamais) Very Happy
un peu péjoratif pour Nolan, parce qu'à titre personnel Spielberg m'a souvent fait bailler (à part la Liste de Shindler), Nolan jamais MDR Carpenter, culte.

j'espère trouver le temps pour aller au ciné.
avatar
marmotjoy
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 5631
Age : 40
Localisation : Agen
Date d'inscription : 08/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par Tryphon le Ven 21 Juil 2017 - 10:34

Oui mais toi t'as pas comparé Nolan à Spielberg ? Confused

Y'a que Less et moi qui l'avons fait, et je pense que ni dans un cas, ni dans l'autre, c'était péjoratif.

Cela dit, j'aurais préféré bailler devant Interstellar Mr. Green
avatar
Tryphon
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 9950
Age : 41
Localisation : Un peu plus à l'Ouest
Date d'inscription : 23/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par Cathedrale le Ven 21 Juil 2017 - 13:33

@kenshiraoh a écrit:Cathédrale : tu avais l'inspiration sur ce coup alors Wink.
Ça change de ce qu'on lit sur le forum, c'est vraiment cool !
Et même si je ne suis pas forcément d'accord avec Vaval, j'apprécie aussi le soin de ses posts.
Bref, c'était la partie "pommade" ^^.

Pour Film, il est abusivement attribué à Beckett car il l'a juste écrit et non réalisé. Et c'est accessoirement la dernière apparition de Buster Keaton.

haha, c'est gentil! j'écris toujours des textes du genre, que ce soit pour la musique ou les films.
j'y prends plus de plaisir qu'à lister les qualités/défauts , ça je le réserve pour l'oral ou les débats x)

ah mais c'est cool, j'aime beaucoup Beckett, je vais regarder ça :)
avatar
Cathedrale
Interne
Interne

Féminin Nombre de messages : 9050
Age : 29
Localisation : Strasburger
Date d'inscription : 30/07/2013

http://www.lachambredurobot.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par marmotjoy le Sam 22 Juil 2017 - 0:15

@Tryphon a écrit:À la lumière d'Interstellar (le seul Nolan que j'ai vu), oui, ça rappelle plutôt Spielberg (très beau, facile d'accès et un peu niais). Va pitêt' falloir en voir d'autres Mr. Green

Il faudrait qu'il fasse des films cons, à la Indiana Jones, c'est là que Speilberg est le meilleur Very Happy

@Tryphon a écrit:Oui mais toi t'as pas comparé Nolan à Spielberg ? Confused

Y'a que Less et moi qui l'avons fait, et je pense que ni dans un cas, ni dans l'autre, c'était péjoratif.

Cela dit, j'aurais préféré bailler devant Interstellar Mr. Green

c'est juste une question de goût pour moi Wink le simple fait de mettre Nolan et Spielberg sur le même niveau est pour moi péjoratif pour Nolan tellement je me suis fait chier devant quasiment tous les Spielberg. Il y a la Liste de Shindler qui est magnifique, mais après c'est toujours gentil, même quand l'idée de départ est bonne. Du coup, en effet ça passe pour des films spectacle-détente comme Indiana Jones mais alors quand çà part dans le sentiment à la E.T (quoique j'ai bien aimé La Couleur Pourpre aussi, mais pas vu depuis très longtemps, pourtant je l'ai en LD), ou la SF sans grande surprise (3ème type, Minority Report, AI, La Guerre des Mondes, pourtant je suis très bon client en SF) ou bien les films historiques (Lincoln ou Amistad, Il Faut ..... Ryan est le seul film où je me suis endormi au cinoche, véridique), je trouve çà très bof, finalement un ratio énorme de films moyens par rapport au nombre sorti. Pour moi, le problème de Spielberg est qu'il fait trop de films, j'ai toujours un sentiments d’œuvres inaccomplies.

Alors que Nolan, tout ses films m'ont scotchés dans le fauteuil. Mes préférés: Memento, Le Prestige et Inception. Donc, je considère Nolan vraiment un cran au dessus. C'est peut-être le réalisateur qui m'a le plus scotché dans le 21ème siècle. J'aurais parié sur les Washowski pour le 21ème siècle, après Matrix, mais que de déceptions également (mais là je diverge).
avatar
marmotjoy
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 5631
Age : 40
Localisation : Agen
Date d'inscription : 08/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par kenshiraoh le Sam 22 Juil 2017 - 0:50

Spielberg a fait de grands films, souvent gâchés par un côté grand public et niai certes, mais purée, quelle filmographie quoi :
Duel, Les Dents de la mer, Les aventuriers de l'arche perdue, Jurassic Park, La Liste de Schindler, Il faut sauver le soldat Ryan, Arrête moi si tu peux (un des meilleurs "petits grands films" ; je me délecte à chaque revisionnage), La guerre des mondes....
Se faire chier devant le soldat Ryan au cinéma en 1998 (?), c'est soit que tu as vu le film un dimanche soir sur TF1 avec une installation pas optimale, soit que tu n'aimes tout simplement pas les films de guerre (?). D'ailleurs, as-tu vu Dunkerque pour le coup ?

Nolan ravit les fans de SF. Ce dont tu sembles faire parti vu que tu misais beaucoup sur les sœurs Wachowski.
J'ai rematé Matrix dernièrement et je fus très embêté car dans mes souvenirs, le film était génial. En fait, il est très inégal : quelques séquences chocs et spectaculaires, pour beaucoup de passages poussifs et explicatifs. Bof quoi. C'est un film pour geek/amateur de SF mais beaucoup de films de Spielberg sont bien plus maîtrisés que Matrix. J'ai même du mal à comprendre pourquoi certains philosophes s'en sont emparé (certainement que je ne suis pas assez intellectuel pour saisir l'intérêt de la matrice...).
Chez les Wachowski, je retiendrais plutôt Cloud Atlas en pièce maîtresse.

Mais je te rejoins : Nolan est clairement l'un des réalisateurs grand public les plus talentueux de ces 20 dernières années. Je lui préfère encore Paul Thomas Anderson, bien que le cinéma de ce dernier me touche moins depuis 2 films.
avatar
kenshiraoh
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4622
Age : 33
Date d'inscription : 13/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par kenshiraoh le Sam 22 Juil 2017 - 1:07

@drfloyd a écrit:Nolan c'est effectivement de l'exercice de style visuel.... Le fond est toujours médiocre
Médiocre, tu vas fort....
Dunkerque, tu n'auras pas à te prendre la tête sur le fond : laisse toi juste happer par le film.
En fait, d'ailleurs, je comprends presque pas pourquoi tu cherches du fond au cinéma : le cinéma te fait souvent réfléchir et te remettre en question ? Tu as souvent changé radicalement d'avis sur une question grâce à un film ? Je crois qu'il y a d'autres médias plus percutants sur les questions de fond (documentaires, débats sur radio/télé/web, philosophie (pour ceux qui y arrivent), litterature etc.).
Ou pour toi le fond, c'est juste la "crédibilité" ?
Le cinéma, c'est plus un vecteur d'émotions et de sensations pour moi. Et Dunkerque m'a fourni beaucoup d'émotions et surtout de nouvelles sensations visuelles et auditives (le montage, beaucoup de plans magnifiques qui me restent en tête, le vrombissement quasi incessant...). Je ne sais pas quel est le dernier film m'ayant autant étonné. Ah si, Birdman.

J'aimerais trop le revoir en IMAX mais pas de possibilité vers chez moi.
avatar
kenshiraoh
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4622
Age : 33
Date d'inscription : 13/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par lessthantod le Sam 22 Juil 2017 - 1:14

Ce Dunkerque me donne l'impression de rallonger sur 1H30 la scène de débarquement dans Soldat Ryan, non?
@kenshiraoh a écrit:Les Dents de la mer, Les aventuriers de l'arche perdue
Stop, rien que ça ... ça classe le bonhomme! Cool
avatar
lessthantod
Docteur Chef de Service Modérateur ***
Docteur Chef de Service Modérateur ***

Masculin Nombre de messages : 61265
Age : 36
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par Mastergurt le Sam 22 Juil 2017 - 1:42

Nolan c' est The Dark Knight le meilleur film Batman. Sont souvent très graves et dramatiques les films du Monsieur.
avatar
Mastergurt
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 4143
Age : 40
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 31/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par marmotjoy le Sam 22 Juil 2017 - 2:21

@kenshiraoh a écrit:Spielberg a fait de grands films, souvent gâchés par un côté grand public et niai certes
donc ce ne sont pas des grands films s'ils sont gâchés  scratch  d'ailleurs, grand public n'est pas un gros mot chez moi
@kenshiraoh a écrit:Duel, Les Dents de la mer, Les aventuriers de l'arche perdue, Jurassic Park, La Liste de Schindler, Il faut sauver le soldat Ryan, Arrête moi si tu peux (un des meilleurs "petits grands films" ; je me délecte à chaque revisionnage), La guerre des mondes....
beh là, dans ta liste, à part La Liste de Shindler, je décolle pas, désolé saispas mais j'avais oublié  Arrête moi si tu peux, bien aimé celui-là, dur de suivre, il en fait trop. Les Dents de la Mer, il peut surtout remercier John Williams avec son thème angoissant.
@kenshiraoh a écrit:Se faire chier devant le soldat Ryan au cinéma en 1998 (?), c'est soit que tu as vu le film un dimanche soir sur TF1 avec une installation pas optimale, soit que tu n'aimes tout simplement pas les films de guerre (?). D'ailleurs, as-tu vu Dunkerque pour le coup ?
non non, j'ai bien dit au cinoche ... dans la grande salle, mais une fois passée la demi-heure de débarquement qui est magistrale, je m'endors, le film ne fait pas 30 mn hélas. Sinon, j'adore les films de guerre: La Ligne Rouge, Full Metal Jacket, Apocalypse Now par exemple, pour les gros classiques. Pas encore vu Dunkerque, faut que je trouve quelqu'un pour me garder la petite (3 ans, je vais éviter de l'emmener).
@kenshiraoh a écrit:Nolan ravit les fans de SF. Ce dont tu sembles faire parti vu que tu misais beaucoup sur les sœurs Wachowski.
pas que Wink
@kenshiraoh a écrit:J'ai rematé Matrix dernièrement et je fus très embêté car dans mes souvenirs, le film était génial. En fait, il est très inégal : quelques séquences chocs et spectaculaires, pour beaucoup de passages poussifs et explicatifs. Bof quoi. C'est un film pour geek/amateur de SF mais beaucoup de films de Spielberg sont bien plus maîtrisés que Matrix. J'ai même du mal à comprendre pourquoi certains philosophes s'en sont emparé (certainement que je ne suis pas assez intellectuel pour saisir l'intérêt de la matrice...).
Chez les Wachowski, je retiendrais plutôt Cloud Atlas en pièce maîtresse.
ça ne m'étonne pas, c'est le genre de film qui a tellement été copié dans son style, qu'on trouve ça pas très bon 20 ans après. Mais c'était une belle claque à l'époque. Mais le film est excellent tant qu'on ne connait le "twist" de la pilule rouge ou bleu. Ce qui est intéressant, c'est le malaise qu'on a alors qu'on ne sait pas ce qui se passe vraiment. Une fois qu'on a l'explication, c'est plus la même chose de le revoir. Mais ça avait été fait superbement. Visuellement le film était une révolution, mais tellement imité qu'il est devenu banal.
J'avoue que j'ai bien tripé sur Cloud Atlas ...... même s'il faut vraiment que le regarde à nouveau étant donné qu'il m'a laissé un goût bizarre de "j'ai rien compris mais j'ai adoré", ce qui en soi est un tour de force. J'aurais vraiment du mal à faire un résumé.
@kenshiraoh a écrit:Mais je te rejoins : Nolan est clairement l'un des réalisateurs grand public les plus talentueux de ces 20 dernières années. Je lui préfère encore Paul Thomas Anderson, bien que le cinéma de ce dernier me touche moins depuis 2 films.
J'aime bien Paul Thomas Anderson, mais Nolan c'est autre chose, à mon goût.

Spielberg, je vais en faire hurler, pour moi c'est comme les Beatles: il parait que ça a révolutionné la musique, mais je me fais chier sur 90% des morceaux alors que je vais décoller sur du Pink Floyd, du Led Zep, du Hendrix de la même époque. Trop consensuel, je préfère des choses plus "coup de poing", que je ne retrouve pas forcément chez Spielberg. D'ailleurs, la plupart de ses films ne m'ont pas fait passer un mauvais moment. Je me suis vraiment agacé sur 3ème type et Ryan. Mais il me manque un petit plus.
avatar
marmotjoy
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 5631
Age : 40
Localisation : Agen
Date d'inscription : 08/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par ichigobankai le Sam 22 Juil 2017 - 9:12

@marmotjoy a écrit:[...](mais là je diverge).

Juste histoire de détendre l'atmosphère, c'est cadeau Razz


avatar
ichigobankai
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1347
Age : 39
Localisation : 49
Date d'inscription : 04/04/2011

http://www.mastersystem-france.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par kenshiraoh le Sam 22 Juil 2017 - 9:22

Marmotjoy => merci pour ton retour détaillé Wink.
Désolé mais je n'arrive pas à gérer les citations depuis ma tablette.

C'est justement car ses films sont parfois trop grand public/niais que Spielberg ne fait en majorité que des grands films à mes yeux (ce qui est déjà fort). Je ne mettrais jamais un de ces films dans mon top 50, (voire 100), cela n'empêche qu'il a une superbe filmographie.
Idem pour Nolan, ses films sont souvent aussi gâchés par des personnages peu profonds (le récit les écrase complément), une non gestion de l'émotion (très rarement touché par des situations qui devraient en procurer), des actions un peu "brouillonnes", du didactisme de bas étage...(comment un gars aussi intelligent peut aussi mal intégrer des tutos dans ses films...).
Avec Dunkerque, il arrive à gommer tout ce qui me gênait. Mais attention, j'adore son travail (époustouflé par Le Prestige visionné sur le tard, vu 2 fois Inception au cinéma ainsi que Dark Knight, hâte de remater Interstellar dans de bonnes conditions vu je n'avais pas vu passer les 2h50 etc...). 
C'est juste qu'il y a des choses qui me gênent dans ses films, alors que chez Paul Thomas Anderson, Boogie Nights et surtout There Will Be blood sont parfaits.

C'est marrant que tu parles des Beatles, car je réécoute en ce moment, tout en adorant Pink Floyd et Led Zeppelin.
J'aime bien ton parallèle entre Beatles/Spielberg, je comprends très bien ce que tu veux dire ^^.
avatar
kenshiraoh
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4622
Age : 33
Date d'inscription : 13/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par lessthantod le Sam 22 Juil 2017 - 9:30

Si maintenant on se met à critiquer les beatles, où va-t-on? Evil or Very Mad



@marmotjoy a écrit:bà part La Liste de Shindler, je décolle pas, désolé saispas mais j'avais oublié  Arrête moi si tu peux, bien aimé celui-là, dur de suivre, il en fait trop. Les Dents de la Mer, il peut surtout remercier John Williams avec son thème angoissant.
Et Les aventuriers de l'arche perdue, alors? Shocked
Et puis Jaws est un chef d'oeuvre absolu! On peut remercier John Williams pour la musique, mais pour la mise en scène (et le cinéma c'est avant tout de la mise en images) c'est Spielberg qu'il faut remercier!
avatar
lessthantod
Docteur Chef de Service Modérateur ***
Docteur Chef de Service Modérateur ***

Masculin Nombre de messages : 61265
Age : 36
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par Cathedrale le Sam 22 Juil 2017 - 9:49

Intelligence Artificielle > ALL


plus le temps passe, plus je me dis que mine de rien, si je ne devais en sauver qu'un, d'entre TOUS (tous les films, de tous les temps) ça serait celui-ci.

Mais pourquoi on en est à parler de Spielberg?? scratch


J'ai envie de revoir Dunkirk!!
avatar
Cathedrale
Interne
Interne

Féminin Nombre de messages : 9050
Age : 29
Localisation : Strasburger
Date d'inscription : 30/07/2013

http://www.lachambredurobot.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par lessthantod le Sam 22 Juil 2017 - 9:50

@ichigobankai a écrit:
@marmotjoy a écrit:[...](mais là je diverge).

Juste histoire de détendre l'atmosphère, c'est cadeau  Razz
Spoiler:
clown:
@Cathedrale a écrit:Mais pourquoi on en est à parler de Spielberg?? scratch
Pardon, c'est ma faute! Embarassed
avatar
lessthantod
Docteur Chef de Service Modérateur ***
Docteur Chef de Service Modérateur ***

Masculin Nombre de messages : 61265
Age : 36
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par Cathedrale le Sam 22 Juil 2017 - 9:53

t'excuse pas! DU COUP, tu ne l'as toujours pas vu, Dunkirk?? qu'attends-tu?
avatar
Cathedrale
Interne
Interne

Féminin Nombre de messages : 9050
Age : 29
Localisation : Strasburger
Date d'inscription : 30/07/2013

http://www.lachambredurobot.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: DUNKIRK, L'après Interstellar

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum