Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par FK-corporation le Lun 27 Mar - 0:13

Nous sommes tous réunis dans cet hôpital pour partager une passion commune, cette passion ne nous atteint pas de la même manière et surtout, nous ne la gérons pas de la même façon. Nous sommes tous des malades dans notre genre et avec le recul, j'arrive à mettre des mots sur cette maladie. Le terme maladie est un peu fort mais pas tant que cela en soi, c'est une réalité qu'il faut accepter.

Je pense que je fais parti de ceux qui sont trop attachés aux objets. Ces objets, ces morceaux de plastiques et cartons occupent une énorme place dans ma vie.
Je suis atteint d'une sensation qui peut s'apparenter à de la honte. J'assume collectionner les jeux vidéos mais pas tant que cela non plus. Je ne le cris pas sur tous les toits et surtout, cela ne se voit pas sur moi. Mes amis proches le savent que je collectionne mais je ne m'en vante pas, je n'assume pas tant que cela. Avant quand j'étais célibataire, il m'est arrivé plusieurs fois de ramener des filles chez moi, des maitresses, des amantes et j'ai parfois eu honte de ma collection. Honte car on nous prend pour des fous. Et il faut se l'avouer, nous le sommes un peu. Heureusement aujourd'hui j'ai trouvé quelqu'un qui accepte mes jeux.

Je n'ai pas le style du collectionneur maladif, il y a encore un an j'étais conseiller en banque mais j'ai eu envie de changer de voie, aujourd'hui je suis agent immobilier. Je suis avenant, je parle et je rencontre beaucoup de gens, je suis toujours très bien habillé et je sais que je ne ressemble pas à la majorité des barbus. Là vous allez me poser une question importante. Le collectionneur maladif a t-il un style particulier ? Un mode de vie particulier ? Je suis moi même un collectionneur et j'ai pourtant un regard péjoratif sur notre mouvement. Je n'aime pas ce milieu, je fais une exception de Gamopat qui est vraiment le haut du panier en terme de fréquentation, il y a une sorte de sélection naturelle qui fait que je me sens bien sur ce forum mais malheureusement, il n'est pas représentatif de la communauté.
La n'est pas la question de juger les autres, j'écris cela pour me juger moi.

Comme vous le savez, j'ai pris une grande décision, j'ai décider de revendre une partie de ma collection et cela m'a fait un bien fou. J'avais parfois l'impression d'être prisonnier de ces bouts de plastiques, je le suis toujours mais à un degré moindre. Je me suis vu me rendre malade pour une bonne affaire me passer sous le nez en vide greniers.
Il y a deux ans, j'ai vu un Secret Of Mana, Illusion Of Time, Secret Of Evermore tous en boites partir sous mon nez en vide greniers pour environ une dizaine d'euros, j'en étais malade. Cette boule au ventre qui te coupe l'appétit pendant des heures, j'avais la gorges serrée, j'en suis devenu exécrable avec ma compagne car pour moi, elle était fautive, elle m'avait mis en retard le matin. Tout cela pour des boites en carton...
J'ai pris du recul la dessus et quand j'y repense, la seule chose qui me vient à l'esprit c'est « T'es sérieux Floris de te prendre la tête pour des jeux vidéos ? Regarde toi, tu es en train de te rendre malade » Je me suis littéralement pourri la vie pour cette affaire de jeux.
Je fais régulièrement un rêve qui me fait prendre conscience de ma maladie. Parfois je rêve que je suis en train d'acheter des jeux vidéos et que je trouve des jeux très rares à des prix dérisoires et lorsque je me réveille le matin, j'ai un sentiment de déception qui m'empare car ce n'était qu'un rêve. C'est ce genre de moment qui m'a fait prendre du recul. Je me trouvais ridicule, complètement ridicule.

L'idée à fait son petit bout de chemin, on se rend compte que l'on a un problème mais ce n'est pas pour autant qu'on peut le régler immédiatement. Un peu comme un alcoolique qui va acheter sa boisson, il le fait à reculons, il se déteste mais le fait quand même, le corps domine notre raison.
Au final nous sommes tous malades ici mais à des degrés différents.

J'ai fait un gros travail sur moi même pour essayer de désacraliser ces jeux qui me hantent. Je ne pense pas que je guérirais totalement un jour, il y aura toujours une partie de moi addict aux jeux et à la collection. J'essaye de la maitriser pour garder le contrôle sur ma vie. Ce travail m'a permis de revendre une partie de ma collection et de calmer mes dépenses.
Ces dépenses empêchent certains d'avancer et maintenant je me rends compte que ma collection m'a enfermé dans une auto-satisfaction qui me déplait désormais.
J'ai dû faire un choix il y a environ 6 mois, en septembre-octobre 2016. Je venais d'avoir 29 ans, pas encore d'enfant, j'étais encore locataire d'une maison. Depuis 10 ans je payais un loyer, je servais à rembourser l’emprunt de mon propriétaire, je lui payais sa retraite. J'ai fait le calcul du total des loyers versés, ça m'a rendu malade. Il a fallu faire un choix, calmer la collection, réduire mes dépenses en jeux vidéos pour investir dans la pierre. Une page venait de se tourner, je pense que je suis sur la voie de la guérison.
Après je sais que je ne serais jamais guéri car il y a une partie de ma collection que je ne pourrais jamais revendre, jamais. Il y a certains objets auquel je voue un culte quelque peu ridicule mais pourtant très fort. Mon Suikoden 2 sous blister, mon Terranigma sous blister, mon Nier sous blister, ceux là, je n'imagine pas ma vie sans eux. C'est triste de parler de jeux vidéos comme si c'était des amis et pourtant, je ne pense pas être le seul ici.
Alors voilà, j'avais juste besoin d'en parler, j'avais besoin de m'exprimer.

Si tu souhaites Doc tu peux publier cette nouvelle sur le site, peut-être que cela aidera certains membres du forum, je l'espère.


FK-corporation de mon vrai prénom, Floris.


Dernière édition par FK-corporation le Lun 27 Mar - 6:23, édité 1 fois
avatar
FK-corporation
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 11145
Age : 30
Localisation : Entre Rennes et Laval
Date d'inscription : 27/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par Mbx le Lun 27 Mar - 5:36

Bonjour et merci pour ce témoignage sincère Floris.
On ne se connait pas, pourtant on se ressemble, je me reconnais dans plusieurs morceaux de vie que tu cites.
Prendre conscience de ce travers qu'est la joie de posséder et d'amonceler du brol, c'est déjà pas mal.
Accepter de s'en séparer, c'est une autre affaire.
Beaucoup autours de moi n'arrivent pas à croire que je collectionne les jv. Et pourtant, si ils voyaient le bazar à ce sujet.... C'est comme ça depuis tout petit, je stocke, je nettoie, je bricole, je contemple, ce faisant je me détends.
Et parfois, ainsi faisant, je rate des occasions de passer du temps avec ma femme, mes enfants, mes amis...là c'est peu acceptable. Des spécialistes pourraient nous parler pendant des heures à 80 euros l'unité des origines de cet attachement au plastique, je pense, cela n'engage que moi, qu'en lâchant prise et en se rendant compte de toute la futilité de ceci, c'est déjà un soulagement pour tout le monde. Voir un gus s'exciter fiévreusement en brocante et courrir de stand en stand, tout rouge, en gueulant "vous avez des jeux?" et se dire, sourire aux lèvres ".....j'ai été ça ?"
Si ça peut te rassurer, j'exerce aussi un métier contraignant, j'ai femme et enfants, je ne pense pas être un psycho ou emmerder le monde avec mes trucs.
Quand certains se défoulent dans les bars en picolant comme des brutes avec les suites possibles que l'on connait, je nettoie et tente de réparer un vieille nes dans mon grenier...Wink, mais pas que.

Amicalement

Aki.


Dernière édition par Mbx le Lun 27 Mar - 6:24, édité 1 fois
avatar
Mbx
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2860
Age : 41
Localisation : Lost somewhere on Earth, but in Belgium.
Date d'inscription : 31/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par Marazizou le Lun 27 Mar - 5:52

Salut Floris,
c'est très intéressant ce que tu dis, ce que tu exprimes comme ressenti face à cette "maladie". En te lisant je me suis posé une question qui ne m'était jusqu'alors jamais venu à l'esprit: "Est-on accroc aux jeux vidéo ou est-on dépendant à la collection ?"
Comme beaucoup en te relisant j'ai parfois eu l'impression que tu parlais de moi! Et je me demande si notre passion pour les jeux vidéo ne s'est pas fait doubler par notre plaisir d'amasser des objets de choix pour notre collection; Ton post fait réfléchir, sur notre condition et nos possibilités d'évolution, mais je pense aussi que tu es un peu sévère avec toi-même. Les jeux vidéo, je n'ai aucune honte à dire que je les collectionne, ceux qui ne comprennent pas font parfois partie de ceux qui amassent des DVD ou des pin's (ou que sais-je d'autre), il n'y a pas de passion malsaine tant qu'on parvient à ne pas oublier de vivre Wink
avatar
Marazizou
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4260
Age : 36
Localisation : Var
Date d'inscription : 26/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par Ataré le Lun 27 Mar - 6:14

Beau temoignage
avatar
Ataré
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 12572
Age : 41
Localisation : Nord
Date d'inscription : 27/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par sebnec le Lun 27 Mar - 6:46

@FK-corporation a écrit:j'ai décidé de revendre une partie de ma collection et cela m'a fait un bien fou

Un conseil : continue ! Si tu es dans l'optique de te sevrer, tu verras que plus on se dépouille et moins on se sent dépendant de cette merde (je parle de la collection, à savoir l'entassement d'objets ; bien entendu, je ne parlerais pas ainsi du jeu vidéo qui est ma passion première).

J'ai eu énormément de machines jusqu'au début des années 2000. Et bien souvent des consoles en double : une pour jouer, une neuve en boîte pour la collec. J'ai eu une borne d'arcade, un nombre considérable de consoles (jusqu'aux plus obscures du genre Playdia, Virtual Boy, Jaguar, j'en passe et des meilleures - ou des pires !). J'avais bien entendu des tas de jeux qui allaient avec (et que j'ai revendus une misère au fil des années : quand on voit le prix d'un Earthbound de nos jours et combien je l'ai revendu... Enfin, ceci est un autre problème).

Tout ceci s'entassait, je dépendais des objets et je n'avais pas suffisamment de temps pour jouer à tout, bien entendu. J'étais juste heureux de savoir que ces machines et jeux étaient là, chez moi, et de pouvoir les montrer à mes copains joueurs.

Mais à côté de ça j'ai tellement d'autres centres d'intérêt, à commencer par la musique et plus généralement l'actualité culturelle, que m'enfermer dans l'entassement de jeux, et surtout devoir assumer les dépenses considérables qui vont avec, a commencé à sérieusement me lasser. Sans compter que mes étagères sont également pleines de CD, de romans (bien moins) et de bandes dessinées (surtout) Et que dans ce domaine je continue de les entasser car je trouve que le papier a quelque chose de sacré et qu'on ne peut pas l'émuler (contrairement aux jeux sur console, j'y reviendrai).

Cette lassitude d'être accro à la collection s'est accentuée quand j'ai acheté mon appart en 2004, ce qui a entraîné une hausse de mes dépenses courantes (crédit, taxes d'habitation et foncières, assurance, énergie, etc. à un niveau supérieur à ceux que je payais en étant locataire). Lassé de voir ces objets dormir sur des étagères, de voir la cote du jeu vidéo augmenter mois après mois, d'enrichir seulement des revendeurs (amateurs pour certains) qui vivaient de la chose sans que les éditeurs n'en tire le moindre bénéfice, et lucide sur le fait que jouer en émulation me procure le même plaisir que jouer avec le matos original, je me suis donc décidé de me séparer de la quasi-totalité de ce que je possédais.

J'ai eu la satisfaction de posséder un nombre considérable de jeux, cela me permet de considérer que j'ai fait ma part du boulot en faisant vivre l'industrie en les achetant au moment de leur sortie et, en quelque sorte, de me sentir lavé de mes pêchés : à savoir continuer d'y jouer via l'émulation ou des dispositifs divers (cartes flash, émulateurs de disques optiques, etc.). Je continue d'acheter des titres rétro sur les consoles virtuelles, pour faire gagner de l'argent aux éditeurs, mais je n'ai plus envie d'engraisser des particuliers. Et je n'ai plus à cœur d'entasser autant de jeux que par le passé, surtout que si je voulais m'y remettre il me faudrait repartir à zéro (ce qui me dissuade donc de me lancer à nouveau dans la collection) : moins on en conserve, moins la tentation de replonger est grande !

J'ai tout de même conservé quelques consoles mais je les ai toutes modifiées. Parce que jouer sur le hardware original est tout de même un plaisir rare (je viens d'ailleurs d'investir dans un OSSC, un super scaler, pour mieux en profiter). J'ai une SNES US avec une cartouche flash, une DC et une Saturn avec un GDEMU et un Phoebe, plusieurs PC Engine avec carte flash et je compte à l'avenir me reprendre des MD, N64 et autres que je doterais de pareils dispositifs. S'ils avaient existé à l'époque j'aurais conservé mes machines et revendu uniquement leurs jeux. Je laisse à d'autre le plaisir de faire vivre les spéculateurs (pour la plupart) qu'on croise en ligne, je continue à faire vivre l'industrie vidéoludique en achetant des jeux actuels ou des titres sur consoles virtuelles. C'est un choix.

Bon, je n'ai quand même pas totalement coupé les ponts avec mon vice passé. J'ai conservé mes PC Engine et j'ai bouclé le full set HuCARD l'an dernier, après avoir énormément investi ces trois dernières années afin de réussir à le terminer. Mais c'est la seule entorse que j'ai fait à ma règle de ne plus investir dans du carton et du plastique qui prendra la poussière ! C'était un sprint final qui m'a mis dans le rouge jusqu'à 2016 et qui est maintenant derrière moi.

Jusqu'à présent je n'ai parlé que de retrogaming mais je continue de suivre l'actu vidéoludique, je possède d'ailleurs toutes les consoles du moment (jusqu'à la Switch, même si j'ai revendu ma Xbox One S car les titres de cette console sortent sur PC désormais) et je continue d'investir de bonnes sommes tous les mois dans les titres actuels. Reste que mon budget est moindre par rapport à celui dont je claquais lorsque je collectionnais, et que je vide mes étagères le plus possible lorsque j'ai fini mes titres en cours (sauf exception comme par exemple The last guardian ou Breath of the wild, que je conserverai jalousement jusqu'à la mort des consoles sur lesquels ils tournent). Et puis j'ai appris à aimer jouer en dématérialisé, vu que c'est bien plus pratique (pas de support physique à insérer, accès immédiat à ma ludothèque) et souvent plus économique. Je suis sorti du tout physique : j'ai tenté de racheter quelques jeux indés en boîte sur PS4 ces derniers mois, mais je les ai revendus car j'ai rapidement eu marre de les voir dormir dans un meuble.

D'ailleurs il y a pas mal de titres modernes qui trainent dans mes étagères mais ils s'intègrent bien au milieu des CD et décorations qui les ornent. J'évite l'exposition de jeux. Désormais mes consoles sont rangées dans des meubles fermés, je n'ai plus de grosses étagères remplies de jeux (j'en ai juste une petite dans mon bureau, le set HuCARD ne prenant pas trop de place), quelque part cela me fait du bien car j'essaie de briser (pas forcément pour les autres, surtout pour moi) l'image de geek que je pouvais avoir alors que le jeu vidéo n'est pas la seule chose qui me définit. Et que je n'ai pas le profil qu'on peut assigner (parfois à tort) à la plupart des collectionneurs. D'ailleurs j'avoue que, lorsque je vais en conventions ou en salons (j'y ai même représenté Pix'n Love lors de la sortie des deux Bibles PC Engine jusqu'en 2012, maintenant c'est fini), je me sens souvent peu à ma place au milieu de certaines personnes qui portent sur elles leur enfermement dans le jeu vidéo. Je ne suis pas toujours à l'aise avec le public jeu vidéo (des collectionneurs en errance sociale jusqu'aux ados boutonneux incultes et fans de FPS guerriers, soit dit en passant).

Désormais, quand par miracle je vois une bonne affaire en magasin ou en vide-grenier je peux passer devant la tête haute et la laisser filer car je n'ai plus envie de retomber dans mes travers passés. Je conserve un excellent souvenir de cette période où mon appart débordait de jeux, mais je me sens aussi bien sans eux et mes finances ne s'en portent pas plus mal, bien au contraire !

Avoir une passion est une excellente chose. S'enfermer dans une lubie car elle nous renvoit à un passé qui nous rend nostalgique alors que le présent doit être vécu avec tant d'urgence et de plaisir en est une autre. Mais j'ai conscience qu'on peut trouver son bonheur dans la collection, que la vie est une question de choix et que les miens, s'ils me semblent les plus judicieux par rapport à mon caractère, ne seront pas forcément ceux des autres. Choose life.
avatar
sebnec
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2698
Age : 41
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 13/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par anachronox le Lun 27 Mar - 7:05

Témoignage assez poignant dans le fait que tu te vois clairement dépendant de tes objets, mais comme tout collectionneur ! Ce n'est pas le jeu vidéo mais l'objet en général et je suis tout à fait d'accord avec toi quand tu dis qu'on est tous atteint mais à des degrés différents. Le plus dur est la, savoir se restreindre, vendre,... C'est dur mais tu es bien parti =)
avatar
anachronox
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1434
Age : 32
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par Gringos10 le Lun 27 Mar - 8:32

@FK-corporation a écrit: Parfois je rêve que je suis en train d'acheter des jeux vidéos et que je trouve des jeux très rares à des prix dérisoires 
Ça m'arrive aussi! MDR

_______________________________________________________
Ma boutique Mes recherches Liquidation collec' Big Box Fiche de confiance / Feedback
"Is all that we see or seem But a dream within a dream"
avatar
Gringos10
Docteur agrégé Modérateur **
Docteur agrégé Modérateur **

Masculin Nombre de messages : 27176
Age : 35
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 04/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par sebnec le Lun 27 Mar - 8:51

Ca m'est aussi arrivé. C'est grave, docteur ? Embarassed
avatar
sebnec
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2698
Age : 41
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 13/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par Djam le Lun 27 Mar - 9:26

Idem...

Djam
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 7066
Age : 36
Localisation : 93
Date d'inscription : 12/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par JN2B le Lun 27 Mar - 9:40

Beau témoignage effectivement. Il y a cependant un peu de cliché là dedans, et de fait, on se ressemble un peu tous mais je vais apporter ma pierre à l'édifice de ton introspection.

Le collectionneur JV est (contrairement à ce qu'on pense), rarement un barbu enfermé dans son antre, collectionnant des objets geek et des consoles, partageant son temps entre le jeu, le jeu de rôle papier, la branlette sur youporn et les épisodes de the big bang theory.
Pour avoir aujourd'hui les moyens de se payer sa collection, et ses jeux futiles (car ne l'oublions pas, ça ne sert strictement à rien, et nous voyons une valeur dans un objet qui pourrait servir à d'autres pour caler un meuble), il faut être bien intégré socialement et avoir un job si possible rémunérateur.
Si vous n'aviez pas de quoi manger avec votre RSA et votre loyer, vous ne seriez pas ici; c'est un fait.
Marié, deux enfants, en charge de la direction commerciale d'une société d'informatique, mon job est le contact, les contrats, le relationnel. Je roule en jolie berline (française car allemande, ça fait mauvais genre et les clients négocient beaucoup plus Mr. Green) de fonction. Je suis propriétaire de mon appartement ainsi que d'un investissement locatif, ma fille va en école privée, et sa soeur va la rejoindre d'ici peu. Je vous laisse donc déduire le milieu que je fréquente, car malheureusement, on ne côtoie en général que des gens qui gravitent dans les mêmes horizons que les nôtres. Cependant, je ne suis pas du genre à me pignoler l'esprit, et j'adore jeter des pavés dans la mare de ce milieu parfois bobo qui me fait souvent rire. Je suis du genre à lancer une blague de cul pendant une réunion, j'adore voir les regards aussi offusqués qu'amusés (certains ont honte de rigoler  Mr. Green ) et je touche du bois, cela ne m'a jamais nui. Je prends la vie au 10ème degré, tout ça n'est qu'un jeu, et je n'ai pas honte de ma modeste collection. J'adore les réalisations techniques, la fabrication, et j'essaie, même si parfois je m'énerve plus que de raison, de partager ça avec mes enfants. De mon côté, je réapprends à faire des scoubidous, des maquettes à jouer aux cartes Pokemon, je connais tous les personnages de My Little Pony, et je joue à Metal Slug et Cadillacs and Dinosaurs avec mes enfants. J'adore également les voitures anciennes, mais je n'ai plus de temps à consacrer à cette passion (ni d'argent non plus), j'ai donc tout revendu, avec une larme au coin de l'oeil car mes voitures, c'est un peu une part de moi même, un membre de ma famille. Mais je ne regrette rien ! Je n'ai honte de rien ! Je suis un grand enfant, et je veux que ça continue. Je veux que mes enfants sachent qui je suis, avec mes qualités, mes défauts, mes passions que j'essaie de leur faire partager. Je partage également les leurs, et je suis très fier de savoir que ma grande préfère le poney Apple Jack quand ma petite, voudrait être Twilight Sparkle.
Et comme le dit ma petite qui commence à aller faire pipi au pot: "Papa ! ça y est je suis grande, je peux jouer aux "jeuvidéos" !!!"
N'ayez jamais honte de vous, cette passion est importante et vous apporte également des compétences techniques que d'autres n'auront jamais. Soyez fiers, sachez cependant vendre et vous détacher de ces choses lorsque cela est nécessaire: C'est vous qui possédez votre collection, et non l'inverse.
avatar
JN2B
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2673
Age : 34
Localisation : MONTPELLIER
Date d'inscription : 30/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par Gringos10 le Lun 27 Mar - 10:01

J'aime bien JN2B  Mr. Green

_______________________________________________________
Ma boutique Mes recherches Liquidation collec' Big Box Fiche de confiance / Feedback
"Is all that we see or seem But a dream within a dream"
avatar
Gringos10
Docteur agrégé Modérateur **
Docteur agrégé Modérateur **

Masculin Nombre de messages : 27176
Age : 35
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 04/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par MajorTom le Lun 27 Mar - 10:09

J'aime bien trainer dans les couloirs de l'hôpital, échanger avec les patients. Simplement car c'est le seul endroit où je peux partager ma passion pour le jeu vidéo. Dans la vie réelle, j'en parle rarement, car autour de moi, pratiquement personne ne joue "sérieusement". Et effectivement, ce n'est pas le genre d'activité dont on se vante en soirée. Me femme me laisse libre sur ce point, elle aime bien le jv, s'y adonne parfois mais préfère finalement les passe temps plus productifs. Et c'est là qu'on touche un point sensible qui m'empêche d'étaler le fait que je passe beaucoup d'heures à jouer. C'est une activité qui ne produit rien et dans notre société, c'est mal vu, tout comme glander, paresser, ne rien branler, tuer le temps, etc.

Concernant la "collectionnite", je ne suis pas atteint. Même si j'aime admirer les beaux objets, je me fous au final de les posséder. Lorsque je cède à une pulsion d'achat, souvent je revends l'objet dans la foulée. Je ne supporte pas les objets qui s'entassent et ne servent à rien. C'est pour cela que le jv en démat ne me dérange pas. Au contraire, c'est facile d'accès et cela ne prend pas de place. Comme tous, je suis souvent tenté de consommer, mais avant de craquer, je me pose toujours la question : est ce que cela va me servir réellement? Et dans la grosse majorité des cas, je n'achète pas.
avatar
MajorTom
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2185
Age : 44
Localisation : par ci par là
Date d'inscription : 03/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par tilou le Lun 27 Mar - 10:10

bon bon bon !
Se rendre malade a cause des jeux vidéo c'est (un peu con dommage) malgré cette passion qui nous animes tous, il faut surtout pas oublier la fonction primaire du jeu vidéo: Se détendre, s'amuser, partager (multi)
Ta lettre Floris nous rappelle a quel point nous sommes humains, nous tous derrière notre écran et justement nous ne devons pas nous faire posséder par deS objets ....bref ce que tu n'as pas aujourd’hui tu l'auras peu être demain  
d'ailleurs tyler durden nous l'as dit "tu n'es pas ton boulot, tu n'es pas ta bagnole, tu n'es pas ton appart.........."
avatar
tilou
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2477
Age : 40
Localisation : salon de pce
Date d'inscription : 10/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par JN2B le Lun 27 Mar - 10:23

@tilou a écrit:
d'ailleurs tyler durden nous l'as dit "tu n'es pas ton boulot, tu n'es pas ta bagnole, tu n'es pas ton appart.........."

Je pense que le souci est surtout là. Même si je ne serai pas allé jusqu'à citer Fight Club dans cet échange Mr. Green.

En fait, au contraire. Je pense que dans notre société, tu ES ton boulot, ta bagnole, ton appart et l'image que tu veux bien renvoyer... Ce qui revient à dire que tu n'es pas grand chose. Je vois encore dans l'intervention de MajorTom "ce n'est pas le genre d'activité dont on se vante en soirée". Je trouve que oui, c'est le genre de chose dont on peut se vanter en soirée, car c'est une passion, et la personne qui ne le comprend pas est une pauvre personne.
Si dans une soirée, on parle macroéconomie et non JV ou autre, c'est que je me suis planté de soirée. J'ai mieux à faire que de perdre mon temps là dedans et si le sujet ne me plait pas, je ne sacrifierai pas une soirée avec ma femme et mes enfants pour ça. Il faut passer au delà, cultiver le paradoxe, se vanter d'avoir des jeux vidéos et une grosse bite, et si ça peut être fait en soirée, et que la DRH recrache son vin blanc par le nez, c'est encore mieux. Soyez immatures, c'est important pour votre équilibre, mais sachez être adultes quand il le faut vraiment. Des fois, je tombe encore dans le piège de l'image, mais maintenant, j'essaie de me corriger et j'y arrive de mieux en mieux.
avatar
JN2B
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2673
Age : 34
Localisation : MONTPELLIER
Date d'inscription : 30/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par FK-corporation le Lun 27 Mar - 10:28

Tyler Durden le dit bien dans Fight Club. " Les choses que l'on possède, finissent par nous posséder "

Cela représente bien une partie des collectionneurs je pense.
avatar
FK-corporation
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 11145
Age : 30
Localisation : Entre Rennes et Laval
Date d'inscription : 27/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par JN2B le Lun 27 Mar - 10:33

@FK-corporation a écrit:Tyler Durden le dit bien dans Fight Club. " Les choses que l'on possède, finissent par nous posséder "

Cela représente bien une partie des collectionneurs je pense.


Pas uniquement les collectionneurs. La vie est faite comme ça. Toujours mieux que le voisin, toujours la meilleure bagnole (même si c'est pour aller chercher le pain), le meilleur smartphone à 4To de mémoire, la meilleure passion qui tape la classe en société "Moi ? Dans mes heures perdues, je fais de la géopolitique, d'ailleurs comme le disait le célèbre... qui est un ami..."... Dans la réalité, une fois le vernis écaillé, même le PDG de LVMH se gratte les couilles devant un navet à la télé. Et si ça se trouve, il collectionne les soupières miniatures car ça lui rappelle sa grand mère. Il ne s'en vante pas ? Il a tort...
avatar
JN2B
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2673
Age : 34
Localisation : MONTPELLIER
Date d'inscription : 30/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par MajorTom le Lun 27 Mar - 10:43

Me suis peut être mal exprimé. Je ne me vante pas de jouer au jv devant des gens qui n'y connaissent rien (quel intérêt?)  ou considèrent ce loisir comme puéril, voir dangereux pour le mental. En entretien d'embauche, j'évite de le mentionner par exemple  Wink
avatar
MajorTom
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2185
Age : 44
Localisation : par ci par là
Date d'inscription : 03/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par Vaval le Lun 27 Mar - 10:49

@JN2B a écrit:N'ayez jamais honte de vous, cette passion est importante et vous apporte également des compétences techniques que d'autres n'auront jamais.

@JN2B a écrit:Je trouve que oui, c'est le genre de chose dont on peut se vanter en soirée, car c'est une passion, et la personne qui ne le comprend pas est une pauvre personne.

C'est tellement bien dit Sad

Je suis totalement d'accord avec tout ce que vous avez dit. Je ne suis plus collectionneur, et je n'en ai jamais été vraiment un pour la simple et bonne raison que je déménage tout le temps. Mais je comprends le soucis que peut poser une telle pratique, d'un point de vue logistique mais également émotionnel. Je n'ai jamais compris les gens qui se battent en vide grenier ou sur internet pour du carton, ou des gars qui dépensent des sommes phénoménales dans des daubes sous prétexte que c'est "rare". Pour moi ce n'est pas de la passion, c'est de l'intéressement, avec tout l'aspect pécuniaire qu'on lui connaît.

FK, tu n'as pas à avoir honte de ta passion vidéo ludique. Tu fais ce que tu veux de ta vie, il n'y a personne qui a le droit de te dire ce que tu dois faire et encore moins te juger. A titre personnel, j'ai bien plus de respect pour un gars qui collectionne en toute modestie et qui utilise son temps libre à jouer, qu'un mec qui passe sa vie à sortir en boîte, à se mettre en avant à coup de Magnum ou a poster sa vie "formidable" sur Facebook et Snapchat (je sais de quoi je parle, je suis étudiant à Paris, et je vois ça tous les jours). Pourtant la société favorise ces pratiques ridicules et dénigre une passion pourtant noble. Va comprendre.

Ce qui compte c'est d'être fier de ce que l'on est. Si tu t'aimes, si tu assumes tes passions, alors ton entourage suivra. Je suis personnellement un hardcore gamer, je passe des heures devant les JV. Ca ne m'empêche nullement d'avoir une vie, des amis, de voyager, d'être cultivé et (bientôt) diplômé d'un grade master. Je pratique également beaucoup la musculation (4 à 5 fois par semaine), et je m'entraîne systématiquement avec des t-shirt Pokemon/ Dark Souls/ Batman/ Crash Bandicoot/ etc, dans une salle du 93 entre la maison de quartier et la banque postale (pas le lieu le plus fréquentable du monde donc). On ne m'a jamais fait une seule remarque, il n'y a jamais eu une seule moquerie ou réflexion déplacée. Pourquoi? Parce que j'assume totalement, parce que je suis droit dans mes bottes, et parce que si tu te permets de me juger parce que j'adore Tortank et Solarius d'Astora, tu t'en manges une.

Donc soit fier de ta passion, soit fier de ta belle collection, ne tombe pas dans les travers qui gangrènent notre milieu, et tu verras, tu n'en seras que plus heureux.

Spoiler:
Félicitation pour ta conversion, l'immobilier c'est un domaine difficile mais très enrichissant. J'y ai travaillé pendant deux ans et je ne peux que te souhaiter réussite et épanouissement Very Happy  
avatar
Vaval
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 517
Age : 26
Localisation : Romainville
Date d'inscription : 17/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par JN2B le Lun 27 Mar - 11:00

@MajorTom a écrit:Me suis peut être mal exprimé. Je ne me vante pas de jouer au jv devant des gens qui n'y connaissent rien (quel intérêt?)  ou considèrent ce loisir comme puéril, voir dangereux pour le mental. En entretien d'embauche, j'évite de le mentionner par exemple  Wink

ne t'inquiete pas, je ne l'ai pas pris au pied de la lettre, mais j'ai bien aimé ta formulation pour illustrer ce que je disais. De mon côté, c'est dans mon CV, dans "centres d'intérêts" Mr. Green
avatar
JN2B
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2673
Age : 34
Localisation : MONTPELLIER
Date d'inscription : 30/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par Vaval le Lun 27 Mar - 11:11

@JN2B a écrit:De mon côté, c'est dans mon CV, dans "centres d'intérêts" Mr. Green

Décidément, on est fait pour s'entendre  Mr. Green

Moi aussi c'est dans mon CV. J'ai mis une icône de manette de PS4 avec écrit, en dessous, "Bloodborne et The Witcher 3".

Anecdote rigolote, ça m'a permis d'être recruté en stage RP l'année dernière. Selon le recruteur, c'était "original et bienvenu, ça change des sempiternels sortie entre amis et football" smile


Dernière édition par Vaval le Lun 27 Mar - 11:14, édité 1 fois
avatar
Vaval
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 517
Age : 26
Localisation : Romainville
Date d'inscription : 17/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par Vetea le Lun 27 Mar - 11:14

Bonjour et merci pour ce beau témoignage et la sincérité de tes propos.
Pour ma part, ma maladie est différente sur le rétro, puisque ça touche plus la création et le temps que je passe à m'y consacrer.
Je collectionne plus les guitares, et accordé peu d'intérêt aux bagnoles, vêtements de marques, portables à la mode, bref les signes extérieurs superficiels qui m'ont toujours fait chier. J'accorde plus d'intérêt à prendre soin de moi, faire du sport, prendre soin de mes proches et essayer de faire plaisir aux gens que j'apprécie. 
Malgré tout, je peux comprendre le transfert émotionnel que l'on accorde à ces bouts de plastiques qui sont quand même, porteur d'un travail créatif dans lequel on peut se reconnaître, un peu comme mon travail avec un certain Papi Commando.
Bonne chance pour ta vie d'homme en laissant auusi une place à ton âme d'enfant. Wink
avatar
Vetea
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 5495
Age : 46
Localisation : Baillargues
Date d'inscription : 22/06/2012

http://www.rolango.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par JN2B le Lun 27 Mar - 11:16

D'ailleurs, la conception de bartop à base de raspberry m'a amené à m'interesser à la domotique via toujours les rasp... et c'est extrêmement intéressant. Tant que tu es droit dans tes bottes, que tu sais ce que tu fais et pourquoi tu le fais, il faut y aller franco.


Vetea, nous nous sommes rencontrés, nous en avons un peu parlé, et lui aussi est une personne simple, passionnée par la création et avec de vraies valeurs. Encore merci pour Papi Commando d'ailleurs, ma grande adore et moi aussi Mr. Green.


Dernière édition par JN2B le Lun 27 Mar - 11:27, édité 1 fois
avatar
JN2B
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2673
Age : 34
Localisation : MONTPELLIER
Date d'inscription : 30/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par Vetea le Lun 27 Mar - 11:18

Génial JN2B !! C'est le plus important ! Merci Wink
avatar
Vetea
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 5495
Age : 46
Localisation : Baillargues
Date d'inscription : 22/06/2012

http://www.rolango.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par sebnec le Lun 27 Mar - 11:18

Pour ma part, je ne me cache pas d'aimer le jeu vidéo. Je le mets même dans mon CV, avec mes autres centres d'intérêt, et je peux en parler volontiers. Parce que j'ai 40 ans et que je sais qu'il y a autre chose que Call of, Fifa ou des MMORPG... Reste que j'ai du mal à échanger avec ceux qui ne s'adonnent qu'à ces titres et n'ont pas ma culture vidéoludique ; pas par snobisme mais par manque de références communes qui rendent la conversation stérile (en disant cela je comprends soudainement ce qu'a dû éprouver une de mes ex, que j'aimais tellement mais qui sortait d'une prépa d'Henry IV et se lançait dans une grande école de commerce, contrairement à moi, provincial avec son petit bac L en poche !).

Pour l'anecdote j'ai fait le forcing pour continuer de parler JV dans un journal culturel pour lequel j'écris à temps perdu, pour lequel il s'agit du parent pauvre de la culture. Voire pas une activité culturelle, car c'est autre chose l'Art, voyez. Même (surtout ?) dans ce milieu, difficile de faire reconnaître que le jeu vidéo puisse être autre chose que du tir sur cible ou de la conduite de voiture pour écraser des piétons...

Bon, malgré mon obstination à essayer de donner une belle image à notre média préféré j'ai quand même dû déposer la plume il y a quelques mois, faute de pagination suffisante pour continuer à écrire sur le sujet (pour cause de réduction des budgets publicitaires, notamment des collectivités : les temps sont durs, surtout dans ce milieu). Il a fallu qu'ils se recentrent sur la scène, je comprends leur choix. [/anecdote]
avatar
sebnec
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2698
Age : 41
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 13/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par Chô Aniki le Lun 27 Mar - 12:33

Sujet intéressant, j'ai déjà fait le rêve plusieurs fois aussi. Mr. Green 

Pas mal de collectionneurs lâchent l'affaire ces derniers temps, totalement ou pas, perso j'ai passé le cap je pense, il y a quelques années j'ai pas mal réduit ma collection Sega, mais au niveau Nintendo et SNK ce n'est pas possible, ma maladie est incurable.
avatar
Chô Aniki
Docteur agrégé **
Docteur agrégé **

Masculin Nombre de messages : 13112
Age : 40
Localisation : 92
Date d'inscription : 05/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par drfloyd le Lun 27 Mar - 12:52

la folie des prix du rétro font que beaucoup arretent naturellement.

Et puis passé un cap, genre 40 ans, tu te rend compte que la vie est très courte, et que d'amasser ne sert strictement à rien.

_______________________________________________________

Mes objets en vente :
http://www.gamopat-forum.com/t98267-la-caverne-du-doc-poilu#2765310
Mon profil Gamopat Advisor :
http://www.gamopat-forum.com/t94659-dr-floyd-advisor





avatar
drfloyd
DOYEN ET PROFESSEUR FOU DE L'HOPITAL

Masculin Nombre de messages : 134959
Age : 48
Localisation : Dpt 62
Date d'inscription : 05/12/2004

http://www.gamopat.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par FK-corporation le Lun 27 Mar - 12:53

Je suis dans le même cas que toi Chô, je suis en train de réduire mais je ne pense pas réussir à vendre plus d'un tier de mes jeux mais cela reste déjà une victoire.
avatar
FK-corporation
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 11145
Age : 30
Localisation : Entre Rennes et Laval
Date d'inscription : 27/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par lessthantod le Lun 27 Mar - 15:02

Il ne faut pas dramatiser non plus, on a tous pleins de centres d'intérêts autres que le JV (perso c'est surtout la pratique sportive et la physio du sportif + le cinéma) et des relations familiales, amoureuses, de boulot, de copains suffisamment divers et nombreuses, que bon ... avoir un coin de pièce consacré au rétro, ce n'est pas bien envahissant. Au contraire, ça alimente la conversation, ça fait un sujet original de discussion quand j'invite chez moi des "connaissances" qui me connaissent peu ou pas du tout. Et jamais on ne m'a pris pour un fou ni ne me suis senti mal à l'aise, au pire le gars ou la fille s'en amuse et trouve ça insolite.
Ceci dit, je n'ai jamais fait de brocantes en dur de ma vie, alors forcément ça me bouffe moins de temps que certains ici qui se lèvent le Dimanche matin à 5H00 pour écumer les stands du coin. C'est peut-être ça qui peut poser problème dans un couple, ou dans l'entourage familiale.
avatar
lessthantod
Docteur Chef de Service Modérateur ***
Docteur Chef de Service Modérateur ***

Masculin Nombre de messages : 59721
Age : 36
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par Invité le Lun 27 Mar - 15:15

je te comprends : j'ai commencé à tout refourguer depuis quelques mois (plus de 4000 jeux partis, tout support)

et là, clairement, maintenant que je suis lancé, je ne pense pas garder la MD. De toute manière la MD n'a plus aucun sens depuis que j'ai le duo de l'enfer de la vie : Switch + Zelda.

Ton choix est le mieux qu'on puisse imaginer : la pierre c'est + sympa que du plastique :)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par Georgesstobbart le Lun 27 Mar - 15:49

Jolis témoignages...c'est rare de savoir faire son analyse et autocritique ! 
C'est ce qui rend cette communauté encore plus estimable Wink
avatar
Georgesstobbart
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 674
Age : 30
Localisation : Montbrison
Date d'inscription : 26/12/2011

http://backtooriginal.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un patient en voie de guérison

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum