[DOSSIER SENTIMENTAL] Ys épisode 1 et 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[DOSSIER SENTIMENTAL] Ys épisode 1 et 2

Message par Mr.Bungle le Sam 10 Sep 2016 - 17:49



Quand on parle de jeu vidéo et plus particulièrement des Rpg ou des jeux d'action aventure il y a des noms qui reviennent toujours aux lèvres: zelda, final fantasy...
Vous savez ces jeux qui font partis du "panthéon" du jeu vidéo.
Et puis il y a les autres, ceux qui sont tombés dans l'oubli, qui n'ont pas réussi à se hisser au pinacle de la culture vidéoludique. Mais qui pour certains joueurs ont fait vivre des aventures incroyables et une expérience vidéoludique inoubliable.

Aujourd'hui j'aimerais vous parler de la série des Ys et plus particulièrement de ses deux premiers titres.

Ys est une série de jeu de Falcom qui existe depuis bien longtemps les tous premiers volets étant sortis en 1987 sur PC-88.
Les deux premiers volets dont je vais vous parler se nomment
A l'origine ces deux jeux ne devaient n'en former qu'un mais il en fut autrement.

Je vais vous parler de cette série telle que je l'ai découverte au fil du temps et tout commence sur sega master system:


I La découverte d'un jeu



Quand je découvre ce jeu, je ne suis qu'un enfant et je joue à la master system de mes grands frêres quand je le peux.
Comme ce n'est pas ma console je suis obligé de jouer aux jeux auxquelles ils jouent. J'ai de la chance car ils ont bon goût et je passe mon temps sur Golvellius,Wonder boy in monster land et Wonder boy the dragon's trap. J'adore ces jeux car pour moi qui est un enfant ils sont faciles, on a une épée il y a des monstres on avance et on tape sur tout ce qui nous tombe sous la main.

Tout au fond du carton dans lequel ils rangent leurs jeux il y a celui que je ne prends jamais pour trois raisons: il est dur, je ne comprends pas comment on y joue et surtout il me fait un peu peur.
Vous savez ces peurs irrationels qu'on avait étant gosse.

La seule fois que j'avais eu le courage d'essayer ce jeu, je m'étais aventuré dans le monde principal. C'était beau, coloré avec une super musique. Bon je ne pouvais pas attaquer les monstres car je n'avais pas d'arme mais ça n'était pas grave au moins je pouvais me balader et explorer.
Et voilà justement une grotte, super allons voir ce qu'il y a dedans.

Et là ce fut le drame, on ne voyait rien dans la grotte, la musique faisait super peur et c'était un labyrinthe, j'eus le malheur de m'y aventurer un peu puis de m'y perdre. Je cherchais désespérement à revenir à l'air libre en panique quand tout à coup un monstre ignoble arriva dans mon champ de vision, me sauta dessus et me tua en un coup super sauvagement. Bruitage de la mort, chanson du game Over... Pour moi c'était trop... J'éteignis la console et ne rejoua plus jamais à ce jeu (en tout cas pendant très longtemps)

Mais malgré tout ce jeu me fascinais. Au lieu d'y jouer je regardais mes frêres y passer beaucoup de temps. C'est comme ça que je découvris tout l'univers du jeu.
Mais malheureusement ce jeu, mes frêres ne le finirent jamais et ils partirent de la maison pour vivre leur vie de grand avec la console sous le bras. Non seulement je venais de perdre une console que j'adorais mais également tous les univers différents dans lesquels j'avais vécu de nombreuses aventures.

II La redécouverte

De nombreuses années passent. J'ai grandi et mes goûts pour les jeux vidéos n'ont pas changé, ils ont même grandi aussi. Je commence ma collection à peu près à l'époque où la game cube vient de sortir en magasin.
Mon frêre conaissant ma passion pour les jeux m'offrira alors sa master system dont il ne se sert plus avec tous les jeux.

Je redécouvre et refais tous les jeux de mon enfance avec un immense plaisir. Puis au fond du carton, en dernier il est là, il m'attend, il a toujours attendu. Ys est là et le moment est enfin venu de le faire et de le terminer.


Désormais je parle et comprends l'anglais et surtout je connais à peu près tous les différents types de jeu et leur gameplay.
Je vais donc redécouvrir ce jeu et je vais comprendre enfin pourquoi étant enfant ce jeu était aussi difficile.

Le jeu nous met dans la peau d'Adol Christin, un jeune aventurier roux qui sillonne le monde en quête d'aventure. Lors d'un de ses périples en Europe sur les côtes de la France il prend la mer. Malheureusement pour lui, une tempête va le faire chavirer et il se réveillera sur une île nommée Esteria. Une île étrange où des monstres sont apparus depuis peu et où des livres contant l'histoire de la montée en puissance et de la chute d'une cité légendaire nommée Ys ont disparu.

Il faut bien comprendre que Ys est une ville qui comme l'Atlantide a été englouti sous les eaux qui nous vient d'une véritable légende bretonne. Et c'est sur cette légende que se base l'histoire du jeu.

Etant un naufragé qui a été sauvé nous commençons donc l'aventure dans la ville portuaire de Minea presque à poil (par là j'entends sans armes ni armures et avec très peu d'argent).
Donc sortir de la ville c'est mourir car les monstres vous attendent de pied ferme en dehors de la ville fortifiée.

On fait la connaissance des gens de la ville et des boutiques du coin, on s'arrête au bar boire un coup avec les gens pour en apprendre un peu plus.
La diseuse de bonne aventure de son côté nous apprend qu'elle attendait notre venue pour trouver les livres d'Ys disparu, nous confie un cristal et nous dit d'aller au temple en haut de la montagne. Donc direction l'armurerie pour s'équiper et c'est parti pour l'aventure.

Comme dans un RPG ou un action Rpg, il faut aller dans le menu pour s'équiper. Mais quelque chose dans le gameplay est assez déconcertant. Il n' y a pas de boutons pour donner un coup d'épée.
Non pour se battre il faut aller au contact de l'ennemi en lui rentrant dedans.
Au contact d'un adversaire sa barre de vie s'affiche en bas et on voit les dégâts qu'on lui inflige et ceux que l'on reçoit.
Pour plus d'efficacité il vaut mieux les toucher par derrière ou un peu sur le côté. Les toucher de plein front en face à face garantira de sévères dégâts contre votre personnage.
Ce gameplay est vraiment atypique et peu conventionnel et il faut un petit temps d'adaptation avant de s'y habituer.

Tout au long de l'aventure vous récupérerez des objets à utiliser, de nouvelles armes et armures, des anneaux avec différents pouvoirs (plus de force, ralentir les ennemis, plus de défense, vous soigner...). Et votre personnage montera petit à petit en niveau.

III Un univers

Là où Ys tire sa force c'est son univers, la construction de son monde et LA MUSIQUE !

Quand on joue à un jeu d'aventure, on le vit à fond, dans notre tête ce que l'on voit à l'écran est démultiplié. On explore un monde en se l'imaginant tel qui pourrait être, on s'imagine tous les recoins cachés et toutes les sombres histoires qu'on pourra y trouver.

Le monde de Ys se présente de la manière suivante, une île avec une immense montagne en son centre avec un grand trou en plein milieu et un palais au sommet et sur cette même montagne une immense tour qui semble se dresser jusqu'aux cieux.



Et c'est là que le jeu devient magique. Le choix du gameplay simpliste n'est pas là par hasard, la petite taille du monde non plus. Le jeu veut que l'on s'attache à chaque lieu que l'on visitera et qui pour nous deviendront familier. Tous les lieux ont une musique différente qui lui est propre ce qui leur donne une véritable entité et une personnalité.

Le temple, c'est le premier donjon que l'on visite, il est vide, mystérieux et semble cacher un secret lourd de sens. Voilà sa musique :


Vous vous souvenez de la grotte, celle qui m'a terrorisé étant gosse, ce lieu sombre abandonné par les mineurs car il a été envahi par les monstres. Et bien voilà sa musique :





Chaque lieu du jeu devient vivant, a une personnalité on veut en explorer les moindres recoins et en connaître absolument tous les secrets.

Tout au long du jeu on croisera de nombreux personnages, une jeune fille amnésique emprisonnée au coeur même du temple, une troubadoure qui a perdu sa flûte en argent (que l'on retrouvera emprisonnée dans la tour dans la Darm tower), Dogi un homme fort comme un boeuf qui nous aide dans la Darm Tower, Sarah la diseuse de bonne aventure qui se fera assassinée.

Je suis enfin au climax du jeu, au sommet de la tour face au grand méchant du jeu qui veut tous les livres d'Ys car en étant au sommet de la tour avec tous les livres il pourra se rendre dans la ville légendaire pour y trouver un pouvoir surpuissant lui permettant d'asujettir le monde.
Gros combat final épique contre lui et le jeu est fini... Il y a une scène finale qui montre mon perso disparaître dans un halo de lumière pour aller dans la fameuse ville légendaire
Après presque 10 ans j'ai fini le jeu, j'ai pu faire ce que mes frêres n'avait jamais fait. Je suis heureux, je suis triste... Ce jeu est devenu plus qu'un classique pour moi, il est devenu mon jeu celui qui m'aura le plus marqué


IV La renaissance d'un jeu

Puis de nouveau quelques années vont passer...

Ma collection va continuer à s'agrandir et je vais faire acquisition d'une PC-engine dual core.
Et j'apprends que Ys existe sur cette console. Le jeu s'appelle Ys I & II.
Ys II ? Comment ça Ys II, il y a une suite ! ! ! ! Je m'empresse de faire acquisition du jeu. Ca sera mon premier jeu sur Pc-engine.

Et là je vais me reprendre une grosse baffe en pleine tronche.


Je mets donc la galette dans la machine, je lance la bête et je pense que je n'étais pas prêt pour ce qui allait suivre ( je ne savais absolument pas de quoi la pc-engine était capable à l'époque )
Tout d'un coup je me prends ça dans la tronche : (Dans cette vidéo il y a l'intro quand on a mis le CD et à 2min56 l'intro quand on lance une nouvelle partie, regardez les deux)



Mon dieu mais qu'est-ce que je viens de voir ! Il y a une intro ! Des cinématiques ! De vraies voix ! Et cette musique ! ! ! Cette musique ! ! ! ! ! Il y a même un solo de guitare ! ! ! !
Le jeu vient de renaître. Je n'aurai jamais pu imaginer que mon jeu culte soit à ce point transcandé.

Je vais ainsi refaire tout le premier jeu d'un trait et redécouvrir tous ces lieux à nouveaux dans de plus beaux graphismes mais surtout avec les meilleures versions musicales qui existent à ce jour (oui, oui même meilleures que les remakes qui ont été fait sur PC dernièrement)

Voici par exemple ce que donne la musique du temple que j'avais mis au-dessus sur PC-engine


Et voici la musique de la grotte :


Toutes les émotions que l'on a vécu sur master system sont démultipliées sur cette version grâce à ces musiques qui renforcent définitivement l'entité de chaque lieu.

Mais là où le jeu va me mettre le coup de grâce c'est sur le fait que je vais pouvoir réellement le terminer. Le chapitre final (la partie II) n'ayant jamais été porté sur master system.
Je retue le boss final au sommet de la tour, un rayon de lumière m'entoure et me fait disparaître.

Cette fois la cinématique continue et je vois enfin ce qu'est Ys, c'est une île qui flotte dans le ciel juste au-dessus de la montagne au dessus des nuages. La ville n'a jamais été détruite, elle s'est juste envolée dans les cieux.

V Le dernier chapitre

Et c'est ainsi que va commencer le chapitre final.
Je suis de nouveau presque à poil dans un petit village sur cette île flottante et une jeune fille m'a trouvé inconscient dans l'herbe après avoir vu un rayon de lumière.
J'apprend rapidement que sur Ys les démons font la loi et je vais devoir éliminer la racine du mal qui fait que tous les monstres sont apparus.

Pour ce qui est du jeu en lui même il n'y a rien qui change. Le gameplay est identique, on fonce toujours sur les adversaires pour leur faire du dégât.
La seule différence vraiment notable est l'apparition d'une barre de magie et de différents bâtons que l'on peut utiliser pour lancer des sorts. Le plus notable est celui du feu qui permet de lancer des boules en appuyant sur un bouton. Bien sûr la jauge de magie descend très vite et on doit l'utiliser avec parcimonie.

Cette fois-ci le jeu nous fera traverser un temple souterrain, une montagne enneigée, une caverne de lave, des canaux souterrains et un temple envahi par les monstres.
Les nouveaux thèmes pour chacun de ces lieux n'ont pas à rougir face aux thèmes du chapitre un.

Voici deux extraits :





Au final, on libère Ys de sa malédiction et elle retourne sur terre à sa place sur l'île d'Esteria du premeir opus (vous savez le gros trou au milieu de la montagne) et on apprend que les deux jeunes filles du premier opus qui s'était faite enlevée et que l'on vait libéré sont en réalité les déesses d'Ys.
(c'est pourquoi les monstres les avait enfermées)
Mais il faut encore tuer le grand méchant démon qui veut détruire le monde.

VI Un adieu

Et c'est là que survient à nouveau un plot twist personnel pour moi.

Quand j'avais fait le jeu sur Master system il y avait un endroit qui m'avait paru étrange. Tout au fond de la mine, quand on tue le boss, un coffre apparaît dans sa salle et on récupère un livre d'Ys. Mais dans la salle apparaît également une porte qui mène à... un cul de sac. Une pièce vide avec deux piédestaux également vides sur lesquels il n'y a même pas de statue. J'avais beau chercher une porte cachée secrète il n'y avait rien.
Cette salle n'avait absolument aucune raison d'exister.

Et bien à la fin du chapitre II sur PC-engine j'avais enfin ma réponse à cette question. Cette salle avait bien une utilité en réalité. C'est la pièce qui mène au boss final du jeu, le grand démon. Et pour faire apparaître la porte, les deux déesses doivent se positionner sur les piédestaux et se transformer en statues gardiennes.
Seulement le deuxième chapitre n'ayant jamais été porté sur master system tout ça je ne pouvais pas le savoir.

Pour moi la boucle est bouclée, on revient dans l'univers du premier jeu, le dernier mystère est percé. On retrouve les persos principaux du premier chapitre qui viennent nous lancer un bon courage pour le dernier combat. Comme si au final le jeu me disait au revoir, que ça y est cette fois c'est la fin. Le jeu je vais le finir pour de bon et il va falloir se dire adieu.

Et comme dernier clin d'oeil le titre de la musique du combat finale est "to make the end of the battle" et est absolument magnifique.


Je tue le boss final et la scène de fin se déclenche...


Je viens de réellement terminer Ys. Ça m'aura pris à peu près 15 ans après la première fois où je m'étais fait tuer dans les mines sauvagement.
En même temps que la scène de fin se déroule, tous les souvenirs liés à ce jeu me reviennent. Et des larmes montent aux yeux.

Je sais que Ys n'est pas le plus grand jeu qui soit, qu'il a de nombreux défauts. Mais pour moi il est le meilleur jeu qui existe car c'est celui qui m'a accompagné toute une partie de ma vie et qui m'a fait ressentir de très nombreuses émotions. Rares sont les jeux qui provoquent en nous ces sentiments. J'espère que chacun d'entre vous a vécu un jeu comme celui là. Que tout le monde à CE jeu, celui qui restera à jamais l'un des meilleurs même s'il n'est pas aussi connu qu'un Zelda ou un final fantasy.

Essayez ce jeu. Il ne vous marquera jamais comme il m'a marqué mais il est tout de même à faire (l'OST à elle seule justifie de faire le jeu). Et souvenez-vous qu'un jeu, il faut le vivre.
avatar
Mr.Bungle
Patient en incubation

Masculin Nombre de messages : 61
Age : 29
Localisation : Senlis
Date d'inscription : 15/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER SENTIMENTAL] Ys épisode 1 et 2

Message par Evola le Mar 13 Sep 2016 - 20:29

Même si le texte est perfectible, sincèrement bravo et merci pour ce dossier.

Sous couvert de parler d'un jeu tu parles de toi ce qui est la meilleure façon de lui rendre hommage.

De même que lorsqu'on joue à Ys on ressent tout l'amour des développeurs pour le travail qu'ils ont accompli. De même lorsqu'on lit ton dossier on ressent ta passion pour ce jeu et tu sais la transmettre.


Dernière édition par Evola le Mar 13 Sep 2016 - 21:00, édité 1 fois
avatar
Evola
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 5916
Age : 48
Localisation : Côte d'Azur
Date d'inscription : 19/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER SENTIMENTAL] Ys épisode 1 et 2

Message par petitevieille le Mar 13 Sep 2016 - 20:59

Et après on peut prolonger avec Ys IV sur PC Engine, dans la continuité du combo initial.
avatar
petitevieille
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2005
Age : 39
Localisation : The Cable Car, puis Pizza Hut
Date d'inscription : 13/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER SENTIMENTAL] Ys épisode 1 et 2

Message par Evola le Mar 13 Sep 2016 - 21:03

Prends aussi Ys I & II sur PSP.

Tu vas tomber sur un jeu réalisé par des monomaniaques fétichistes de la série qui ont poussé le perfectionnisme à un niveau inquiétant !
avatar
Evola
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 5916
Age : 48
Localisation : Côte d'Azur
Date d'inscription : 19/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER SENTIMENTAL] Ys épisode 1 et 2

Message par Urbinou le Mer 14 Sep 2016 - 9:33

C'est un genre que je n'apprécie pas particulièrement, mais j'ai adoré ton témoignage et ta passion, bravo !

_______________________________________________________
avatar
Urbinou
Docteur Modérateur *
Docteur Modérateur *

Masculin Nombre de messages : 4682
Age : 49
Localisation : Liège, Belgique
Date d'inscription : 12/02/2013

http://cambouisdelatari.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER SENTIMENTAL] Ys épisode 1 et 2

Message par Ataré le Mer 14 Sep 2016 - 10:17

somptueux témoignage

plus qu'un simple test

j'ai vraiment adoré
avatar
Ataré
Docteur Chef de Service ***
Docteur Chef de Service ***

Masculin Nombre de messages : 11751
Age : 40
Localisation : Nord
Date d'inscription : 27/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER SENTIMENTAL] Ys épisode 1 et 2

Message par Mr.Bungle le Mer 14 Sep 2016 - 16:50

Wouah merci beaucoup pour tous ces retours positifs.
Comme il s'agissait de mon premier dossier et vu que je l'avais écrit sous un angle très personnel je me demandais s'il allait plaire et être intéressant.

@Evola a écrit:Prends aussi Ys I & II sur PSP. 

Tu vas tomber sur un jeu réalisé par des monomaniaques fétichistes de la série qui ont poussé le perfectionnisme à un niveau inquiétant !

Oui, il s'agit de Ys I & II Chronicles et effectivement ils ont fait un super boulot dessus. Cette version est d'ailleurs disponible sur PC également maintenant.

@petitevieille a écrit:
Et après on peut prolonger avec Ys IV sur PC Engine, dans la continuité du combo initial.

Jeu qui a également une bande son parfaite. 
Mais je rajouterai à ce combo Ys origins qui est sorti sur PC, dont les événements ont lieu 700 ans avant le premier volet.
avatar
Mr.Bungle
Patient en incubation

Masculin Nombre de messages : 61
Age : 29
Localisation : Senlis
Date d'inscription : 15/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DOSSIER SENTIMENTAL] Ys épisode 1 et 2

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum