[Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par sylesis le Jeu 24 Avr 2014 - 22:16

Un proverbe dit : "Si tu veux savoir qui tu es, regarde d'où tu viens" . Diablo est une série renommée, mais qui se souvient réellement du cheminement et des évolutions qu'elle a connu ? Suite à la sortie de l'extension Reapers of Souls pour le troisième volet, je vous invite à emprunter de nouveau les pas qui ont mené à ce stade.

___________



Éditeur : Blizzard, Ubisoft (Europe), Electronic Arts ( version Playstation
Développeur : Blizzard, Climax Group ( playstation )
Genre : Porte-monstre-trésor ( ou Dungeon Crawler)
Nombre de joueurs : un joueur, multijoueur
Support:
PC, Mac OS, Playstation
Sortie : 1997 (PC) , 1998 (Playstation, Mac)

Diablo est un jeu qui avant tout trouve son inspiration dans un autre titre de 1980 : Rogue. Rogue, développé par Michael Toy et Glenn Wichman, vous fait jouer un aventurier explorant un souterrain à la recherche d'une amulette. Le joueur doit avancer niveau après niveau, pour ensuite remonter à la surface une fois le trésor obtenu. Rogue a en quelque sorte fondé les codes du dungeon-crawler. Un genre que Diablo a magnifié et démocratisé et qui est devenu le Hack'n slash.
Pour la petite anecdote, je possédais mon premier ordinateur depuis à peine six mois quand on m'a tendu le cd de ce jeu : bravo, vous venez de créer un junky.



Dans Diablo, vous incarnez un héros de retour après une absence non-précisée dans le petit village de Tristram, situé dans le royaume du Khanduras. Les quelques personnages présents vont apprennent qu'un mal est apparu dans la cathédrale et qu'on peut y entendre des hurlements d'horreur. Il n'y a qu'une chose à faire : explorer l'édifice et ses souterrains.

Ce héros en question, vous le créerez en choisissant l'une des trois classes disponibles - warrior, rogue, ou magician - et en lui donnant un nom. Le guerrier est le champion du corps à corps, le magicien est le maître de la magie, tandis que la rogue n'a pas de rivaux arc à la main. Cette différence ne se voit pas juste dans les statistiques ou l'apparence : le warrior bloque plus rapidement que ses collègues et les bonus de vitalité des équipements sont doublés pour lui. Le mage est similaire car il lance les sorts le plus rapidement et reçoit des bonus plus important de mana.

Vous commencez le jeu avec une arme et quelques pièces. Votre équipement s'enrichira avec le butin collecté sur les monstres terrassés et acheté auprès des commerçants de Tristram : Griswold le forgeron, Adria la sorcière, Pepin le guérisseur et Wirt l’éclopé. Certains objets spéciaux sont obtenus par l’intermédiaire de quêtes : l'armure Arkaine's Valor, l'anneau Ring of Truth...
Chaque personnage dispose de quatre caractéristiques : strength, magic, dexterity et vitality. Strength est important pour tous car les armures en demandent plus ou moins. Magic est nécessaire pour apprendre divers sorts. Dexterity est important pour utiliser certaines armes légères et les arcs, mais aussi pour augmenter la classe d'armure et les chances de toucher avec une arme.
A chaque gain de niveau, vous gagnez 5 points à répartir parmi ces quatre domaines. Chaque classe a des paliers différents qu'elle ne pourra jamais dépasser : le warrior par exemple est le seul à pouvoir atteindre 250 en strength, et ne pourra pas monter sa magic aussi haut que la rogue, sauf en utilisant des pièces d'équipement donnant des bonus de ce coté.
A noter aussi que le jeu vous limite au niveau 50, soit 250 points à répartir. Après le niveau 20, il est possible d'acheter des élixirs auprès du guérisseur pour augmenter ses scores.
En plus de vos statistiques, l'écran de personnage permet de voir vos dégâts, vos chances de toucher, votre classe d'armure et vos résistance : résistance à la magie ( certains sorts particulier), au feu ou à la foudre. Au début à zéro, vos résistances peuvent être montée grâce à votre équipement.

Un petit mot au sujet de l'équipement : il existe un modificateur que l'ont voit très peu dans les jeux de ce style : le light-radius. Votre personnage est un être humain avec ses limitations dont une vue qui ne lui permet pas de distinguer dans le noir. Le modificateur de light-radius sert à augmenter ( ou diminuer) le rayon de la lumière générée par votre personnage, et par extension ce qu'il peut distinguer.  Même si ce n'est pas aussi important qu'un modificateur de stats, attention à ne pas avoir de light-radius négatif avec certains items uniques : en distinguant les choses moins loin, vous aurez du mal à anticiper les dangers.



Quelque soit votre choix, votre personnage débutera avec une compétence à l'usage illimité. Le warrior peut réparer son équipement au prix d'une diminution de sa durabilité maximale, et le mage peut recharger les bâtons avec en contrepartie une réduction du nombre maximal de charge qu'ils contiennent. La rogue quant à elle peut désamorcer les pièges des divers coffres et portes.
Cette compétence mis à part, les trois héros peuvent apprendre les même sorts, grâce à des livres ou une quête.
Les livres se trouvent dans le donjons ou auprès d'Adria la sorcière. En utiliser un la première fois vous fait apprendre le sort et vous rend un peu de mana. En utiliser par la suite vous permet d'augmenter le niveau de puissance : pour les sorts offensifs, ca augmente les dégâts, mais en règle général, ca permet aussi de réduire le coût en mana.  De fait même un guerrier a tout intérêt à apprendre et améliorer certains sorts.

Les sorts se trouvent également sous forme de parchemins à usage unique. Certains comme apocalypse ne se trouvent que sous cette forme. Les avantages du parchemin sont multiples : très faciles à utiliser en terme de compétence et ne consomment pas de mana. Il est recommandé de toujours avoir quelques parchemins vitaux comme Town Portal pour revenir facilement en ville. Durant le jeu, vous devrez faire de très réguliers allez-retour entre la ville et la cathédral, à cause de votre inventaire limité mais aussi pour compléter les différentes quêtes, et identifier votre butin auprès du sage Deckard Cain.

Le donjon est divisé en quatre strates de quatre étages chacune : la cathédrale, les souterrains, les cavernes et l'enfer. A chaque strate, un livre inamovible vous permet d'en apprendre plus sur l'histoire et la Guerre du Pêché, mettant en scène les trois grands démon Diablo, Mephisto et Baal.
Les différents aménagements des niveaux dépendent des strates mais tous peuvent contenir des sanctuaires ou "shrines" . Les shrines sont des éléments à usage unique générant un effet dépendant de leur nom. Par exemple en utilisant le "eldritch shrine", vous verrez le message "Crimson and azur become as the sun" : toutes vos potions de santé et de mana sont transformées en potions de rejuvenation ( qui rendent les deux). Les effets sont plus ou moins utiles, donc il est recommandé de toujours sauvegarder avant d'utiliser un shrine : l'un rempli les cases libres de votre inventaire par de l'or, un autre baisse le niveau d'un sort mais augmente celui de tous les autres ( ce qui m'est justement arrivé, d'où mon Healing au niveau 0).

Bloqué dans votre progression ? Trop dur ? C'est normal, ca arrive. Blizzard a inclus un système qui permet très facilement de recommencer une nouvelle partie avec le même personnage, afin de réessayer avec un autre donjon généré aléatoirement. Attention si vous avez laissé des objets en ville ( potions, équipement, piles d'or) : seul ce que vous transportez dans votre inventaire est transféré d'une partie à l'autre. Le jeu comporte également un mécanisme d'apprentissage des monstres : à mesure que vous tuez un monstre d'une même famille, vous obtiendrez des informations de plus en plus détaillées sur lui ( résistances, points de vie). Ces informations sont conservées d'une partie à une autre, mais ne sont pas partagées entre les différents personnage que vous aurez créé. Il faut noter que Diablo est un jeu assez dur, au début en tout cas. Par chance, il est possible de sauvegarder à tout moment, et et de recharger sa partie très rapidement. Le combat contre le dernier boss, Diablo lui même ne sera pas de la tarte : on parle bien du seigneur de la terreur, après tout.
On notera aussi que contrairement aux autres jeux du genre, l'or prend de la place et occupera une case pas pile cinq mille pièces. Il est donc recommandé de voyager léger, et de déposer son or dans le village : nombre de joueurs ont constitué de vastes champs d'or avec leur fortune. Lors d'un changement de partie, n'oubliez surtout pas de ramasser tout l'or que vous pouvez afin de le transférer, faute de quoi il sera perdu.



Si Diablo a eu le succès qu'on lui connait, c'est grâce à plusieurs ingrédients savamment mélangés :
_ de l'action ! Même si le personnage ne court pas rapidement, les ennemis sont partout et aucun ralentissement ne se produit, même sur une configuration d'époque. En fait je recommande même d'utiliser des souris sacrifiables pour jouer à ce jeu : à force de cliquer pour frapper ou tirer, j'en ai cassé deux en 1998. Depuis je sais qu'il faut y jouer avec des machins à 10€, pas une Logitech de précision à 50€
_ une atmosphère étouffante : le thème gothique du jeu est assez anxiogène avec ces cadavres empalés et autres éléments du décors, mais la bande-son avec les halètements du personnage et les divers gémissements n'est pas là pour vous égayer non plus. J'ai parlé de l'action plus haut, mais il faut également voir que la tension monte lorsque vous ne voyez plus personne. Où sont vos ennemis ? Vont ils vous prendre à revers ? Sont ils là bas tapis dans les ombres ? De plus, l'histoire elle même n'est absolument pas réjouissante : démons primordiaux sur Terre, sacrifice humain pour les faire revenir...
_ Un mode multijoueur : Diablo utilise les serveurs Battlenet pour permettre à plusieurs joueurs d'explorer la cathédral. Vous devez pour celà créer un personnage qui sera distinct de ceux en solo et pourrez ensuite vous entraider ou vous entretuer.
_ une rejouabilité infinie : les niveaux du jeu sont aléatoires et vraiment aléatoires. La construction est lancée au début de chaque partie et si vous sauvegardez votre personnage puis lancez une nouvelle partie, vous aurez des lieux différents, avec des monstres et des quêtes choisis parmi une liste. Vous pouvez être chanceux et trouver facilement plusieurs bibliothèques avec des livres de sorts comme ne rien trouver d'intéressant : la joie de l'exploration sans cesse renouvelée.
_ l'apparition du wysiwyw : What You See Is What You Wear. L'apparence du personnage reflète son équipement : selon le type d'arme, de bouclier ou d'armure ( légères, intermédiaires, lourdes), le modèle de votre personnage changera.

Autre détail totalement inutile et donc à essayer au moins une fois : le zoom. En appuyant sur Z, la caméra se déplace pour vous permettre d'admirer de près votre personnage. C'est absolument inutile en combat car on ne ne peut pas voir les ennemis sauf au contact, mais c'est amusant.

Tous ces ingrédients font que finalement, après 17 ans, le jeu reste plaisant à jouer. La technique a un peu vieilli et les graphismes font un peu pâle figure (surtout la résolution limitée à 640*480 en fait ), mais l'ensemble reste passionnant : j'ai remis mon cd récemment et j'ai du mal à décrocher, à essayer de enfin finir le jeu avec un mage ( à l'époque, j'avais vaincu Diablo avec une rogue). Peu de soucis de compatibilité : ma version 1.00 réglée en compatibilité Xp sp3 avec 256 couleurs fonctionne à merveille.

Hellfire




Hellfire est l'extension pour Diablo sortie en 1998. Elle n'a pas été développée par Blizzard mais a été sous-traitée au studio Synergistic Software par Sierra. A l'origine non-officielle, Hellfire a été légitimée lorsque les propriétaires de Blizzard ont également racheté Sierra ( merci Barbarian Bros pour l'info)
Les principaux ajouts de Hellfire sont une nouvelle classe ( le Monk), un nouveau big boss ( Na-Krul) et deux donjons supplémentaires ( moins grand que la cathédrale). On y trouve aussi les runes  - des pièges à poser au sol- et les huiles permettant d'améliorer l'équipement. Hellfire ajoute aussi quelques sorts et en a transformé d'autres en livres : il est enfin possible d'apprendre Apocalypse, le fameux sort avec lequel Diablo vous pourrie gaiement.
En créant un petit fichier, il est aussi possible d'altérer les choses et d'obtenir quelques ajouts :
_ multitest : par défaut Hellfire se joue uniquement en solo, mais cette option permet de jouer à plusieurs. Je n'ai jamais essayé donc je peux pas en dire plus.
_ theoquest : ajout d'une quête dont la récompense est une amulette permettant de regrouper l'or en piles de dix mille pièces ( contre cinq mille normalement)
_ bardtest : ajout de la classe bard. La barde à la même apparence que la rogue mais avec des stats plus équilibrés, et elle peut utiliser deux épées dans chaque main. Son talent inné permet d'identifier les objets.
_ barbariantest : ajoute la classe barbar. Le Barbare utilise l'apparence du guerrier et peut utiliser les marteaux lourds et épées à deux mains en même temps qu'un bouclier. Son pouvoir est la rage. Le barbar gagne également 1% dans chaque résistance par niveau, jusqu'à 50 au niveau maximal.
_ cowquest : transforme un NPC en vache à deux pattes qui donne une quête dont la récompense est une armure unique appelée Bovine Plate. Ce personnage est à l'origine d'une rumeur concernant un certain niveau des vaches, démentie dans Starcraft, puis confirmée dans Diablo 2.


_______________




Éditeur : Blizzard
Développeur : Blizzard
Genre : Hack'n Slash
Nombre de joueurs : un joueur, multijoueur
Support:
PC, Mac OS
Sortie : 2000 , 2001 pour l'extension

Fin juin 2000, Blizzard remettait le couvert et sortait Diablo 2. En cette époques de modems 56k et de forfaits Internet ultra-limités, ma soeur et moi positivement accrochés par le premier volet voulions ce jeu, mais ne connaissions pas la date de sortie. Alors régulièrement nous appelions les boutiques pour savoir et enfin un beau jour, un appel familial m'appris que le jeu venait juste de sortir. Le supplice d'attendre le lendemain pour pouvoir acheter ma copie fut extrêmement douloureux. Le plaisir de l'installation hautement savoureux.



Si on veut simplifier les choses, Diablo 2, c'est Diablo mais en plus grand. Dans beaucoup de domaines.
Plus grand déjà par le support physique. Là où le premier titre ne comportait qu'un seul disque avec une installation maximale de quelques centaines de mégas, Diablo 2  sorti de sa boite comporte trois disques répartis dans deux boitiers : un disque d'installation, un disque de jeu, et un disque de cinématiques.

Un disque réservé aux cinématiques ? Oui madame, car le jeu en compte quelques unes, et d'une bonne durée. Diablo 2 fait directement suite au premier à la fin duquel le héros, dans le but d'emprisonner Diablo dans son propre corps, s'est enfoncé la pierre d'âme contenant le démon dans le front. La première cinématique nous montre que le combat intérieur que le héros et Diablo se livrent semble sur le point de trouver une issue dramatique. Les cinématiques sont de toute beauté et on sent l'attention que les développeurs leur ont porté.

Plus grand aussi par la taille de l'espace de jeu. Ce n'est pas un unique village et un donjon que vous traverserez, mais quatre régions bien distinctes réparties sur quatre actes : le Khanduras avec les ruines de Tristram et le monastère des rogues, la ville de Lut Golein et le désert, la Jungle de Kurast et enfin Pandemonium, l'avant-poste angélique en enfer. l'extension Lord of Destruction apporte un cinquième acte, au pays des barbares.

Enfin plus grand aussi par le nombre de personnages jouables : cinq dans la version de base, sept avec l'extension.
Nous avons de gauche à droite :
_ l'amazone, spécialisée dans les lances, javelots et arcs
_ l'assassin ( personnage extension) : adepte des pièges et des arts martiaux utilisant les piques de poings.
_ le nécromancien : invocateur et adepte des malédiction.
_ le barbare : brute utilisant divers techniques de combat comme le tourbillon, mais aussi les cris de guerre. Il est le seul à pouvoir utiliser deux épées en même temps, même lourdes.
_ le paladin : dispose d'aura offensives, défensives, et de compétences sacrées renforçant son bouclier.
_ l'ensorceleuse qui maîtrise les pouvoirs du feu, du froid et de la foudre.
_ enfin le druide (personnage extension), capable de se métamorphoser en loup ou ours-garou, d'invoquer des animaux compagnons et des plantes ou d'utiliser des sorts élémentaires.



Le système d'inventaire et d'équipement  a été profondément revisité également. Premier constat : l'or n'occupe plus de place (ouf ). Deuxième constat : vous disposez à chaque camp de base de l'acte en cour d'un coffre. A l'origine limité, sa contenance a été doublée avec l'extension, et on peut voir ici que ce n'est pas encore trop. Le coffre permet de stocker vos effets personnels, mais également votre or pour éviter que vous ne le perdiez en mourant.

Dans Diablo 2, la mort n'est plus aussi définitive que dans le premier. Si votre personnage est tué, ses potions et son or tombent au sol, avec un petite réduction au passage ( les monstres se sont servis ?), tandis que votre équipement se trouve sur votre cadavre. Vous réapparaissez alors en ville et devez retourner sur le lieu de votre trépas pour retrouver vos effets personnels. Si celà s'avère trop difficile, vous pouvez quitter la partie et la recharger : votre corps sera alors en ville, plus facile à retrouver.
Un petit mot au passage au sujet des sauvegardes : elles se font au automatiquement lorsque vous quittez la partie. Du moins elles se font depuis le premier patch. A sa sortie, les sauvegardes étaient buggées et ne se faisaient pas, nous avons donc dû faire un patch day one pour jouer.

Au niveau de l'équipement, Diablo2 ajoute trois emplacements supplémentaires : les gantelets, les bottes et les ceintures.
Les ceintures ne sont pas juste un emplacement d'armure. Dans le premier opus, le personnage disposait de 8 emplacements; dans celui ci, vous avez par défaut quatre emplacements, mais de meilleurs ceintures apportent des rangées supplémentaires jusqu'à arriver à quatre, soit seize emplacements de potions.
Diablo 2 apporte également la notion d'objets de parure ou set : les objets de set sont verts et lorsque vous les avez tous équipé, vous recevez des bonus. Le set de Milabrega par exemple apporte +1 à toutes les compétences du paladin. A l'origine on n'obtenait que le bonus complet ou rien, mais avec les patchs sont venus les bonus partiels accordés si vous aviez une partie de l'ensemble.

Parmi les ajouts, on trouve également les gemmes, qui sont placées dans les trous de votre équipement afin d'accorder des bonus en fonction de leur emplacement. Il existe sept types de gemmes, ( diamant émeraude rubis topaze saphir crane, améthyste), de différentes qualités. Un diamant sur un bouclier accorde une résistance à tous les éléments tandis qu'un saphir sur une arme ajoutera des dégâts de froids. Une gemme ne peut être retirée une fois sertie, donc attention à votre choix. Des dégâts de froid supplémentaires donnent une chance de faire exploser votre victime en morceaux de glace, sans laisser de cadavre : intéressant pour certains personnages, mais ca peut également jouer en défaveur d'autres ( impossible pour un nécromancien de ressusciter un ennemi pour son compte quand tout ce qui reste de lui est un glaçon juste assez bon pour le pastis).
L'extension Lord of Destruction a également apporté les runes : les runes se placent comme les gemmes et donnent des bonus particuliers, mais placées dans le bon ordre sur la bonne pièce, elles permettent de créer des objets uniques. "Lum Io Sol Eth" ( incroyable que j'arrive à m'en souvenir depuis le temps) sur un bâton permet de créer "Mémoire", un excellent objet donnant entre autre +3 à toutes les aptitudes de la sorcière.

Dernière mention au sujet des nouveautés : Lord of Destruction a ajouté un type d'objets appelés les charmes. Les charmes sont des objets faisant une, deux ou trois cases ( verticales, toujours) et donnant des bonus passifs tant qu'ils sont dans l'inventaire. Ces bonus peuvent être des bonus aux statistiques comme des bonus aux dégâts ( +1-3 dégâts de froid, par exemple). On peut être tenté de remplir son inventaire de tous les charmes qu'on trouve. Oui mais dans ce cas, vous le mettez où, votre butin ?  Il faut arriver à trouver un équilibre entre bonus et capacité de stockage.



Et malgré ce petit topo sur l'équipement, c'est pourtant au niveau des sorts que le plus grand changement s'est produit entre les deux jeux.
Comme je le disais plus haut, toutes les classes de Diablo peuvent apprendre les même sorts à des niveaux différents, hormis leur talent inné de départ. Dans Diablo 2, chaque classe dispose de trois arbres qui lui est propre, contenant en tout 30 aptitudes. Le druide par exemple dispose des arbres de compétences "Invocations", "métamorphose" et "éléments" ; une ensorceleuse dispose des arbres "froid", "foudre" et "feu" . Les talents sont accessibles à un certain niveau, et uniquement si vous avez investi au moins un point dans le ou les aptitudes prérequises. Par exemple il est impossible d'obtenir Blizzard si vous n'avez pas Épieu de glace et choc thermique.

Votre personnage reçoit un point d'aptitude à chaque niveau et parfois des points bonus avec certaines quêtes. Comme une aptitude peut être montée jusqu'au niveau 20, on se rend compte qu'il faut bien choisir son orientation, car un point mis ne peut être annulé. Le bon joueur sera celui qui pèsera soigneusement son choix. De fait, il est possible de faire avec une même classe de nombreux profils de personnages. Le personnage que vous voyez ici est ma sorcière froid-foudre, dont l'arme principale est l'orbe de glace ( au niveau 21 grâce à son arme). Le druide avec lequel j'ai fini le dernier mode de difficulté était spécialisé combat en loup-garou et invocation de loups.
Enfin il faut remarquer que dans Diablo 2, le bouton gauche n'est plus limité à une frappe de base : il est possible d'assigner une aptitude spécifique à chaque bouton. Et tant qu'à parler des boutons, les membre de la ligue protectrice des souris seront ravis : leurs mulot favoris sont épargnés avec ce jeu. Fini les clics incessants, maintenir un bouton enfoncé permet d'attaquer en continu, du moins tant qu'il vous reste du mana  ou des munitions ( flèches, carreaux, couteau de lancer, javelot, hache ou même potions ).

Tout comme dans le premier, le Town Portal existe, mais à présent uniquement sous forme de parchemins que l'on peut stocker dans un livre pour économiser de la place. De plus un Town Portal ouvert avant de quitter une partie disparait. Pour voyager sur de longues distances, il faut activer des portails, des symboles au sol répartis partout dans le monde. Chaque ville en a un et une fois activé, il est possible de se rendre à n'importe quel portail, y compris ceux des villes des autres actes.
Finir le jeu en normal débloquera le mode cauchemar, puis le mode enfer. outre les ennemis plus résistants, jouer dans un mode de difficulté plus élevé entraine un malus aux résistances élémentaires, qui du coup peuvent être négatives. Mourir en cauchemar ou enfer entraine également une perte d'expérience, regagnée en partie en retrouvant votre cadavre. Les personnages ayant fini de difficulté gagnent un titre : après le mode normal, vous serez slayer, champion après cauchemar, et patriarch ou matriarch après l'enfer.

Je l'ai mentionné plus haut, mais le niveau des vaches qui était une rumeur est devenu réalité dans Diablo2. Après avoir fini un mode difficulté, il est possible avec une manipulation particulière ( utilisant la jambe de Wirt, l’éclopé du premier volet) d'obtenir un town portal menant à une carte contenant des hordes de vaches bipèdes. Spectacle garanti.
L'inconvénient est que ce niveau ne peut se faire qu'une seule fois par niveau de difficulté et par personnage, à moins de laisser en vie le boss du niveau ( merci elwing35 pour l'info). Du coup si comme moi vous avez l'habitude de récurer les cartes, chaque héros pourra trois fois au maximum, sauf à rejoindre des amis sur Battlenet.



Diablo 2 peut être joué en multijoueur comme son ainé. Plus facilement même en fait.
Il existe deux mode de jeux : battlenet fermé, et ouvert. En fermé, vous créez votre personnage qui sera alors sauvegardé dans les serveur de Blizzard. Un personnage en battlenet fermé doit être un minimum actif régulièrement, sous peine d'être supprimé pour faire de la place.
En battlenet ouvert, vous utilisez les personnages du mode solo, mais vous ne pouvez pas voir les personnages du mode fermé. J'ai déjà utilisé ce mode plusieurs fois, alors que j'étais bloqué et que je ne voulais pas tricher. Il faut bien avouer que Diablo est particulièrement coriace et effrayant dans ce jeu.

Outre les détails de jeu comme l'équipement ou les aptitudes, Diablo et Diablo 2 se distinguent l'un de l'autre. Déjà sur la rapidité de l'action : l'action est plus rapide et frénétique dans Diablo2. Dans D2, votre personnage peut courir tant que sa barre d'endurance est pleine, et les effets de zones sont plus nombreux et plus communs d'utilisation : décimer un groupe à l'aide d'une orbe de glace ou un javelot de peste est très simple.
Il faut également voir que le genre de jeu a changé. Diablo est un Dungeon-crawler car l'important est l'exploration de niveaux générés aléatoirement. Dans Diablo 2, l'exploration n'est plus le nerf de la guerre, l'important est de venir à bout de ses ennemis, de massacrer des hordes et leurs chefs, les grands démons. Bref, le Hack'n slash pur et dur.
La preuve est que les niveaux, bien que changeant un peu de géographie, ne sont plus aussi aléatoires qu'auparavant, et les quêtes sont toujours présentes sur les mêmes cartes. Certes on retrouve le système de shrines, mais ceux ci sont à présent entièrement bénéfiques et on hésite plus en les abordant.
Autre changement : vous n'êtes plus obligatoirement seul. Dans Diablo 2, il est possible de recruter un mercenaire dans les actes 1, 2, 3 et 5 . Au départ peu utiles, les divers patchs les ont rendu plus intéressants en les faisant leveler avec vous, et en vous permettant de les équiper avec certaines pièces d'équipement. Et du coup une équipe, ca change de l'exploration solitaire et presque suicidaire d'une cathédrale maudite.
Les multiples classes et surtout les nombreux builds possibles montrent également le changement de direction : le jeu n'est plus focalisé sur les niveaux et la façon de les aborder, mais sur le personnage du joueur et sa construction, qui doit être bien réfléchie pour développer une stratégie d'attaque efficace.

Et pourtant malgré ces changements, l'ambiance est restée la même : gothique et sombre, presque étouffante. En y regardant bien, les lieux ne sont pas plus gais que la cathédrale de Tristram : des ruines maudites à l'acte 3, un monastère souillé dans l'acte 1 et l'enfer en dessert acte 4. De même l'histoire est assez sombre : vous traquez le héros qui a vaincu Diablo mais qui à présent succombe au seigneur de la terreur, causant malheur et dévastation sur son passage où qu'il aille. Le début de Diablo 2 est donc une conclusion pessimiste au premier : dans Diablo vous avez tué le démon, mais c'est finalement lui qui a vaincu votre personnage. Les divers cinématiques vous le rappellent bien : il n'y a pas de bonheur dans cet univers, juste désespoir, lutte pour la survie, fuite et cauchemars sans fin. En celà, malgré les divergences, Diablo 2 est bien l'héritier de son aîné.

__________________



Éditeur : Blizzard
Développeur : Blizzard
Genre : Hack'n Slash
Nombre de joueurs : un joueur, multijoueur
Support:
PC, Mac OS, PS3, PS4, xbox 360
Sortie : 2012 , 2014 pour l'extension Reapers of Souls
Signe particulier :
Connexion Internet requise.

Diablo revient 10 ans plus tard et en profite pour faire un retour sur console. Cette fois les modems 56k ne sont plus que des cauchemars oublié et la France dispose en majorité de l'ADSL illimité. Ca tombe bien, car Diablo 3 demande impérativement une connexion et un compte battlenet pour être joué : une exigence qui a causé de nombreux hurlement au scandale.
Ici encore, j'ai eu l'occasion de jouer à Diablo 3 Day One, avec un nouvel ordinateur assemblé exprès pour ca. En fait, j'y ai même joué dés septembre 2011. Un ami sur un forum m'a demandé si j'aimais toujours Diablo : après un rapide coup d'oeil à la (très) longue liste de personnages créés dans D2, j'ai répondu oui, et reçu une invitation pour la béta fermée de Diablo 3 peu après.



Le passage de Diablo 2 à Diablo 3 est l'objet d'une double cassure :
_ une cassure dans la trame chronologique de l'histoire : Diablo et Diablo 2 se suivent de près. Entre Diablo 2 et Diablo 3 par contre, il s'écoule près de vingt ans.
_ une cassure dans le développement : une partie de l'équipe qui a réalisé les deux premiers jeux a quitté Blizzard pour former Flagship Studio. Ce départ a entrainé un remaniement dans l'équipe et un délai dans la réalisation du jeu qui a été recommencé à zéro par trois fois.

Au début de Diablo 3, nous voyons Deckard Cain et sa nièce Léa étudier des textes anciens dans les ruines de la cathédrale de Tristram - théâtre des évènements tragiques du premier épisode - quand une étoile filante s'abat sur l'édifice et les sépare. Le personnage du joueur commence alors son aventure, arrivé à la ville de Nouvelle-Tristram pour enquêter sur la chute de cette étoile. Le personnage peut être l'une des cinq classes :
_ barbare
_ chasseur de démon
_ féticheur
_ monial
_ sorcier

Contrairement aux premiers opus, le choix de la classe n'impose plus le sexe du personnage, et les personnage de chaque classe peuvent être indifféremment Homme ou Femme. L'extension Reapers of Souls a ajouté une sixième classe, le croisé.
Comme indiqué plus haut, le jeu se fait cette fois uniquement grâce à une connexion, et les personnages sont stockés sur les serveurs de Blizzard. Le nombre maximal de personnage créables est limité à 10, douze depuis Reapers of Souls, ce qui permet de faire un héros de chaque classe et de chaque sexe.
Il est également possible de créer un personnage en mode "extrême" : un personnage en mode extrême est effacé dés qu'il meurt, ce qui impose au joueur un challenge plus important.

Celui qui a joué au précédent épisode retrouvera avec plaisir le coffre en ville permettant de stocker son équipement excédentaire. Le coffre a d'ailleurs été amélioré. 1) parce que sa capacité peut être augmentée moyennant de l'or 2) parce ce coffre est en fait communs à tous vos personnages, vous permettant d'échanger l'équipement entre tous. Les personnages créés en mode "Extreme" ne peuvent toutefois pas accéder au coffre des joueurs normaux, et réciproquement.



Le système de compétences a évolué radicalement entre les deux premiers jeux, et c'est encore le cas cette fois. Les personnages ne disposent plus de trois arbres d'aptitudes, mais de six listes contenant plusieurs talents. Chaque talent dispose de runes parmi lesquelles vous pouvez en choisir une, qui modifient le comportent de ce talent de manière parfois drastique. Par exemple dans le cas du talent "compagnon animal" du chasseur de démon, le choix de la rune détermine quel animal sera invoqué. Talents et runes sont automatiquement débloqués à divers niveaux de progression.
Il existe également des talents passifs débloqués à mesure de la progression du personnage. Au niveau 10, 20 et 30 ( et 70 avec l'extension), vous recevez des emplacement de talent passif.
Au contraire de Diablo 2, les talents et runes peuvent être modifié à tout moment ( hors-combat) : le joueur n'est donc plus limité à son choix initial, et peut essayer un grand nombre de combinaisons.

Cette simplification se retrouve également dans les points de caractéristiques que le joueur n'a plus la liberté d'augmenter à son grès comme c'était le cas auparavant. Lorsque le personnage gagne un niveau, ses caractéristiques sont automatiquement augmentées en fonction de sa classe. Par exemple les moines et les chasseurs de démons tirant avantage de la dextérité reçoivent un bonus plus important de ce coté là que dans les autres attributs. Idem pour les féticheurs et ensorceleurs dont la caractéristique principale est l'intelligence.
L'utilisation des talents a également été changée. Dans Diablo et Diablo 2, toute aptitude active consommait du mana ( à une exception près, les flèches magiques de l'amazone). Dans Diablo 3, chaque classe a son type propre de ressource magique : la fureur pour les barbares, l'esprit pour les moines, le mana pour les féticheurs et les sorciers. Le chasseur de démon dispose quand à lui de deux ressources : la haine et la discipline. Pour ce qui est de leur utilisation, il y a plusieurs cas de figure :
_ certains talents servent à générer de la ressource
_ d'autres (la majorité en fait) consomme de cette ressource
_ certains talents ne consomme rien, mais demandent un temps de recharge
_ enfin certains talents se déclenchent automatiquement dans certaines circonstances : le talent "vengeance" des barbares a 15% de chance de se déclencher lorsque le personnage prend un coup.

Fini donc les ceintures de potions de mana : l'énergie se recharge soit en combattant avec des talents qui en génèrent, soit progressivement. Les potions de santé ne se mettent plus à la ceinture, mais en piles allant jusqu'à 100. utiliser une potion entraine un temps de recharge avant de pouvoir boire la suivante : gérez bien votre consommation lors de combats importants.



Les mercenaires sont de retour, mais cette fois ce sont trois personnages que vous rencontrerez automatiquement et qui progresseront en même temps que vous : il suffit de leur parler en ville pour les inviter à vos cotés, mais ils retourneront automatiquement en ville lorsque vous serez avec d'autres joueurs. Vos compagnons disposent chacun de quatre compétences débloquées au fil des niveaux et pour chacune, vous devrez choisir parmi deux possibilités afin d'orienter votre mercenaire dans une direction qui convient à votre style. Chaque compagnon dispose de plusieurs emplacements d'armes et armures : en l'équipant bien, vous le rendez plus utile. A défaut, un compagnon ne meurt jamais définitivement, et il peut servir de distraction dans la mêlée.

L'équipement a également connu un changement avec l'ajout de quelques emplacements : les jambières, les poignets et les épaulettes. La ceinture est toujours présente mais ne joue plus le rôle de porte-potions qu'elle avait auparavant. Les conditions d'équipement ont été réduites : il n'y a plus besoin d'un certain score en force ou dextérité, seul un niveau minimum est requis.
En plaçant le pointeur au dessus d'un objet de votre inventaire, vous verrez automatiquement comparaison avec l'objet que vous avez équipé au même emplacement, ce qui vous permet de voir très vite si vous feriez plus de dégâts avec, ou si vous seriez mieux protégé.
Besoin de matériel ? Vous serez rejoint dans votre odyssée par deux artisans, voir trois si vous avez l'extension : le forgeron, le joailler et la mystique. Chaque artisan dispose d'un niveau qui détermine ce qu'il peut réaliser, et améliorable avec de l'or et et les objets adéquats.
Le forgeron vous permet de créer armes et armures, en utilisant diverses ressources. Ces ressources sont trouvables soit en combattant et en les ramassant, soit en détruisant ( recyclant) de l'équipement. Certains ne peuvent être obtenus qu'en recyclant les rares objets légendaires.
Le joailler permet quand à lui de combiner des gemmes pour en créer de meilleurs. Cette opération était possible dans Diablo 2, mais grâce à un objet appelé "Le cube Horadrim" . C'est également à lui que vous vous adressez lorsque vous désirez retirer les gemmes d'un équipement : insérer une gemme par erreur n'est plus irréparable, simplement ca vous coutera plus ou moins cher selon la qualité de la pierre.

Enfin le troisième artisan est Myriam la mystique et vous la rencontrerez au début de l'acte 5, ajouté avec l'extension : elle permet de changer l'apparence d'un objet, mais également de changer une propriété d'un objet exceptionnel ( jaune ) ou légendaire. La nouvelle propriété est aléatoire, mais vous pouvez réessayer si vous n'êtes pas satisfait.

Pas de chance au loot ? Vous pouvez faire un tour à l’hôtel de ventes et enchérir ou acheter directement maints articles. Du moins vous pouviez, car il est fermé depuis le 18 mars. Il était possible de payer en or ou en devises réelles. L’hôtel des ventes a été très sévèrement critiqué, mais il ne m'a jamais dérangé car je n'avais pas de fortune à y dépenser. Et puis si une personne est assez conne pour payer 250€ un objet virtuel, je ne vois pas où est le problème : c'est son argent, pas le mien.



Diablo 3 peut se jouer seul, mais le mode multijoueur n'est jamais loin. Il suffit de cliquer sur un bouton pour ouvrir votre partie au public, et d'être rejoint par d'autres joueurs. De même, vous pouvez aussi rejoindre une partie publique au hasard.
En multijoueur, chaque personnage ( quatre par partie maximum) dispose d'une bannière personnalisable : en cliquant sur la bannière d'un joueur, vous vous retrouverez à ses cotés. Depuis Reapers of Souls, il est également possible de se téléporter à coté de quelqu'un peu importe l'endroit où vous vous trouvez.
Si vous souhaitez rejoindre une personne spécifique, l'un de vous devra avoir ajouté l'identifiant de l'autre à ses contacts auparavant. En ajoutant quelqu'un à ses contacts, il est possible de discuter en privé avec lui, de voir ses personnages et ses haut-faits.

Les Hauts-faits dans Diablo 3 servent à mémoriser vos prouesses en réussissant divers actions : finir le jeu avec toutes les classes, améliorer un artisan, ou tuer un boss dans certaines conditions particulières. Outre la possibilité de pavaner avec vos exploits, acquérir des hauts faits permet de débloquer des possibilité de personnalisation pour votre bannière personnelle.

There is no cow level ?

Non, il n'y a pas de cow level dans Diablo 3. Toutefois devant les critiques reprochant que le jeu n'était pas assez sombre, les développeurs se sont lancés dans un délire et ont créé un niveau secret : le monde imaginaire. Ce monde tout en rondeur est rempli de poneys, d'oursons et de nuages malicieux. Ok, de poneys démoniaques et d'oursons sanguinaires, mais au moins votre personnage se videra de son sang dans la gaieté. On accède au monde imaginaire en créant un bâton spécial appelé "bâton du bouvier", et en l'améliorant avec l'aide du forgeron : chaque amélioration permet de visiter ( à volonté) le niveau dans une difficulté supérieure.

Lassé de toujours enchainer les mêmes actes ? Reapers of Souls vous permet à présent de chasser les primes dans le mode aventure: des petites missions assez courtes avec de l'xp, de l'or, et des fragments de clés . Ces fragments peuvent être utilisés pour ouvrir une faille : un donjon aléatoire où il faut affronter des hordes d'ennemis avant de faire apparaitre un boss.



Diablo 3 est un jeu bourré de qualités, et pourtant je ne peux pas me débarrasser de ce sentiment désagréable que ce n'est pas vraiment Diablo.
Gothique ? Oui. Les décors sont très réussis et l'histoire vous met au coeur d'une lutte contre les enfers.
Epique ? Absolument. les combats peuvent être impressionnants, et il n'est pas rare d'affronter des foules gigantesques. Tout joueur sérieux confirmera qu'à certains moments, il arrive de finir un combat après avoir affronté une centaine d'ennemis sans souffler.
Angoissant ? Pas du tout.
Malgré tout ce qu'il déploie, on n'a pas ce sentiment oppressant de folie et de terreur que l'on avait avant, et qu'on associait à la série. Même le combat contre Diablo ne m'a pas donné la moindre sueur froide. La faute à une musique trop dynamique pour la circonstance et un démon qui vous parle tout au long de l'acte IV alors qu'il a toujours été muet ( ou presque) dans les épisodes précédents.

Il faut également noter que le jeu délaisse le coté aléatoire des cartes pour privilégier l'action, au point que les joueurs avec un peu d'expérience savent qu'à tel endroit, il y a une chance sur deux pour qu'un coffre soit présent. Cette critique s'applique aux quatre premiers acte, car les zones de l'acte V semblent bien plus différentes les unes des autres et poussent à nouveau le joueur à tout fouiller.

Pourtant Blizzard a essayé de recoller avec ses prédécesseurs, en multipliant les références : le retour d'Adria qui avait disparu du deuxième épisode, Gharbad Le Faible qui était un NPC rencontré aléatoirement dans le premier épisode, le retour de Léoric et les mentions de Lazar, ainsi qu'Izual qu'on avait déjà terrassé dans l'acte IV de Diablo 2 ( pour une sympathique récompense de deux points d'aptitude). Mais ca ne suffit pas : plutôt qu'une véritable suite, j'aurais presque envie de parler de spin-off de la série.

Ca n'en fait pas un mauvais jeu, je n'aurais pas passé des centaines d'heures dessus comme mon profil peut le confirmer. Simplement il manque ce sel, ce petit goût qui m'a fait parcourir inlassablement les rues de Travincal pour tuer Méphisto et franchir le portail des enfers à la suite de Diablo, ou affronter méthodiquement les créatures de Lazarus et accéder au sous-sol ultime de la cathédrale de Tristram, les tripes nouées à l'idée de ce que j'allais y rencontrer.

La faute en revient peut être à l'évolution de l'univers vidéo-ludique et du public des consoles sur lesquelles le jeu est également sorti. Après tout le jeu est beaucoup moins exigeant que ces prédécesseurs et il n'existe plus de mauvais choix possible (sauf peut être le recyclage d'un excellent objet légendaire), comme pour s'ouvrir aux masses qui aiment de l'action rapide et immédiate sans devoir faire de la planification de build.


____________
Conclusion

En l'espace de 17 ans, les trois jeux de la série Diablo ont connu une profonde évolution. Je parle bien d'évolution et non d'amélioration : une amélioration implique une base fixe dont les qualités sont progressivement accrues. Ici il s'agit bien d'une évolution, c'est à dire un changement, dans le gameplay et le thème.
Nous sommes passé d'un Dungeon-Crawler angoissant où l'exploration progressive d'un donjon était intimement mêlée à de l'action, à un Hack'n Slash où le héros affronte des légions de monstres dans une ambiance sombre, pour aboutir à un jeu d'action gothique se rapprochant beaucoup d'un God of War. Diablo 3 nous promet au moins une deuxième extension : lui fera t'elle prendre un nouveau tournant ? Seul l'avenir nous le dira.
Pour l'instant la seule chose que je peux dire est que la série comprend trois jeux ayant chacun son identité et que malgré son âge, même le premier est facilement jouable sur ordinateur. A vous donc de voir en fonction de vos goûts et de vos attentes : de mon coté, les trois sont installé sur ma machine, et ils le seront encore longtemps.


Dernière édition par sylesis le Mar 29 Avr 2014 - 23:51, édité 10 fois
avatar
sylesis
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 451
Age : 37
Localisation : Nord
Date d'inscription : 13/03/2013

http://www.sylesis.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par Evola le Jeu 24 Avr 2014 - 22:21

Oula c'est du lourd !!! 

Enorme !!!

Bravo pour ce pavé !!!
avatar
Evola
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 5916
Age : 48
Localisation : Côte d'Azur
Date d'inscription : 19/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par drfloyd le Jeu 24 Avr 2014 - 22:27

C'est la fête du slip en rubrique Pigiste aujourd'hui !

Je vais faire ma crise cardiaque et je reviens.

_______________________________________________________

Mon profil Gamopat Advisor :
http://www.gamopat-forum.com/t94659-dr-floyd-advisor





avatar
drfloyd
DOYEN ET PROFESSEUR FOU DE L'HOPITAL

Masculin Nombre de messages : 128054
Age : 48
Localisation : Dpt 62
Date d'inscription : 05/12/2004

http://www.gamopat.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par sylesis le Jeu 24 Avr 2014 - 22:42

Pas de ma faute : trois jours que je travaille sur ce dossier Wink . J'ai essayé d'être complet sans forcément rentrer dans tous les détails ( j'aurais pu doubler mon article) en essayant de bien mettre en valeur les changements. Je relirais bien demain histoire d'avoir du recul et voir s'il n'y a rien à retravailler impérativement.
avatar
sylesis
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 451
Age : 37
Localisation : Nord
Date d'inscription : 13/03/2013

http://www.sylesis.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par LiquiD-GaminG le Jeu 24 Avr 2014 - 23:05

@drfloyd a écrit:C'est la fête du slip en rubrique Pigiste aujourd'hui !

Je vais faire ma crise cardiaque et je reviens.

 MDR idem !

merci mille fois pour ce dossier, j'ai du sommeil à rattraper, mais pas avant d'avoir fini de lire !


chose faite, je vais aller me coucher (après avoir installer diablo et diablo 2 par ta faute !)

je sens que je vais rever de cow-run cette nuit...
avatar
LiquiD-GaminG
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 5897
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par remy75 le Jeu 24 Avr 2014 - 23:33

très bon
avatar
remy75
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1083
Age : 22
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par NeoNuke le Ven 25 Avr 2014 - 4:17

Ha ouais jolie, j'ai lu un peu en travers mais ça semble bien complet comme il faut !! Je le lirais à fond demain  Razz
Néanmoins Diablo et les autres licence de chez Blizzard, ça me rappelle tellement de souvenirs de la fin des années 90. Je me souviens quand Diablo 2 est sortie, j'étais en 4éme, j'avais un pote qui m'en parlais tous les jours de ce jeu mais j'accrochais vraiment pas à l'époque.
J'ai plongé dedans qu'à la sortie du 3, je suis pas non plus un très gros joueur mais je suis étonné d'avoir dépassé la barre des 80h de jeu alors que généralement quand je termine le scénario d'un jeu, je passe à autre chose, ce qui est fait en 7/8h avec ce jeu. Néanmoins la course au "stuff ultime", augmenter son DPS et autres stats font qu'on y retourne toujours un peu. Et l'extension de D3 met enfin ce jeu sur un piédestal ! Plus d'HV, un loot enfin cohérent et un mode aventure passionnant qui se renouvelle à chaque partie.
Malheureusement les deux premiers ont très mal vieillis maintenant, j'avais réinstallé le 2 avant la sortie du 3 et ça piquait déja les yeux, bon faut dire que la résolution en 800*600 n'aide pas quand maintenant on a des écrans qui dépasse le 1080p..... Et puis bon niveau gameplay aussi c'est devenu lourd, tout comme Starcraft 1 maintenant...... Enfin bref de toute façon quand Blizzard fait quelque chose il le fait très bien quitte à attendre entre chaque sortie mais, le gameplay, le background, la direction artistique, les musiques etc... je pense que beaucoup de développeur devraient s'inspirer d'eux.

EDIT: Bon ça y est, fini de lire  Razz
Impressionnant la mémoire que t'as sur les deux premiers, on vois que ces jeux t'ont vraiment marqué !!! Enfin Dossier très intéréssant à lire, je te félicite pour ta qualité d'écriture, très agréable à lire !
avatar
NeoNuke
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 30
Localisation : Saint Maur des Fossés/94
Date d'inscription : 11/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par barbarian_bros le Sam 26 Avr 2014 - 19:01

Pour la petite Histoire :
Hellfire n'a pas été officiellement sous-traité à Synergistic Software (du moins pas par Blizzard), et n'était pas une extension officielle à l'origine.

Sierra demande à Synergistic de faire une extension pour Diable... SANS l'accord de Blizzard, comme ça se faisait beaucoup dans les années 90 (Doom et Duke Nukem 3D ont eu droit à leurs extensions et campagnes non officielles, tout comme Starcraft, Warcraft II et même Age of Empires...)

Sauf que là il ne s'agit pas d'un vulgaire pack de maps, mais d'une vraie campagne avec du contenu supplémentaire...
Blizzard menace d'aller en justice...
Pendant ce temps, le Holding Cendant Software, déjà propriétaire de Blizzard, rachète le groupe Sierra.
Sierra devient le nouveau distributeur des jeux Blizzard... et Hellfire devient par la même occasion une extension officielle, l'extension étant prête  pour la mise en vente, Cendant n'allait pas s'en priver.

Conséquence secondaire de ce rachat : Ubi Soft (distributeur du jeu de base en France), travaillait à une VF du jeu version PC. La première édition contenait le classique coupon "échange contre la VF quand elle sera disponible".
Sachant qu'il va bientôt perdre les droits de distribution, UBI n'implémente pas la VF, le jeu reste en VO mais la boite contient dorénavant un livret avec la traduction de tous les éléments du jeu  (dialogues, descriptions, effets des sorts...)
Cette traduction appartenant à Ubi Soft, quand Sierra reprend les droits de distribution, ce livret ne sera plus inclus.

Résultat, seul le portage Playstation aura donc droit à une VF, réalisée chez Electronic Arts Europe.

Les boites des éditions FR  :

1ere version Ubi :


2eme version Ubi :


Version Sierra :


Hellfire :


Version Playstation :


Diablo II :


Diablo II extension Lord of Destruction :


Pas de boite Diablo 3.. peut-être un jour si ils virent la connexion obligatoire sur PC.
avatar
barbarian_bros
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 4523
Age : 40
Localisation : 33
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par Cathedrale le Sam 26 Avr 2014 - 19:12

bravo, Sylesis!! comme d'hab', hyper plaisant à lire ! très bon texte.
avatar
Cathedrale
Interne
Interne

Féminin Nombre de messages : 8960
Age : 29
Localisation : Strasburger
Date d'inscription : 30/07/2013

http://www.lachambredurobot.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par Starfox18 le Sam 26 Avr 2014 - 20:32

Super dossier, au passage, notre ami Diablo parle bien dans le premier jeu, mais en inversé.

Lorsqu'on comprend ce qu'il dit, on se pose la question : est-il vraiment méchant ?

avatar
Starfox18
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4665
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par elwing35 le Sam 26 Avr 2014 - 20:54

Bravo pour le travail.

Gros (probablement meme trop) ancier joueur de d2 et joueur actuel de d3, jai parcouru tres rapidement la dossier mais je reviens demain pour le lire correctement.
Juste 2 choses qui m'ont fait tilt en lisant quelques lignes.

La runes PO n'existe pas, mais la runes IO existe et je pense que tu parles de celle ci. ( ya aussi la runes KO ou LO qui s'en rapprochent)
Le cowlevel n'est pas non plus limite a un par mode de jeu mais est illimite tant que l'on ne tue pas le boss "roi des vaches" mob unique avec un enchantement eclair de memoire.

Je n'ai pas vu si tu parlais de theorycrafting etant donne que j'ai pas eu le temps de tout regarder, mais ca me semblais assez important etant donne l'obligation d'y passer beaucoup d'heures lorsque l'on etait amene a perfectionner son perso (palier fcr/fhr etc etc)

Un grand merci pour ton dossier en tous les cas et promis, je le lis en entier demain.

Mon btag au cas ou certains voudraient m'ajouter : vebririon#2256 :)
avatar
elwing35
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2278
Age : 31
Localisation : rennes
Date d'inscription : 23/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par sylesis le Dim 27 Avr 2014 - 8:45

@elwing35 a écrit:Bravo pour le travail.

Gros (probablement meme trop) ancier joueur de d2 et joueur actuel de d3, jai parcouru tres rapidement la dossier mais je reviens demain pour le lire correctement.
Juste 2 choses qui m'ont fait tilt en lisant quelques lignes.

La runes PO n'existe pas, mais la runes IO existe et je pense que tu parles de celle ci. ( ya aussi la runes KO ou LO qui s'en rapprochent)

Euh oui en effet, erreur de ma part.

Le cowlevel n'est pas non plus limite a un par mode de jeu mais est illimite tant que l'on ne tue pas le boss "roi des vaches" mob unique avec un enchantement eclair de memoire.

Ca je ne savais vraiment pas, et je suis heureux de l'apprendre : toujours cru que c'était limité car à chaque fois, je nettoie la carte..

Je n'ai pas vu si tu parlais de theorycrafting etant donne que j'ai pas eu le temps de tout regarder, mais ca me semblais assez important etant donne l'obligation d'y passer beaucoup d'heures lorsque l'on etait amene a perfectionner son perso (palier fcr/fhr etc etc)

A vrai dire, j'ignorais jusqu'à ce matin la notion de theorycrafting et les paliers. Par contre je prenanis un soin important à examiner les effets des aptitudes niveau par niveau, pour voir à quel moment la skill ne valait plus le coup d'être montée.
avatar
sylesis
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 451
Age : 37
Localisation : Nord
Date d'inscription : 13/03/2013

http://www.sylesis.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par LiquiD-GaminG le Dim 27 Avr 2014 - 9:27

@sylesis a écrit:
@elwing35 a écrit:Le cowlevel n'est pas non plus limite a un par mode de jeu mais est illimite tant que l'on ne tue pas le boss "roi des vaches" mob unique avec un enchantement eclair de memoire.

Ca je ne savais vraiment pas, et je suis heureux de l'apprendre : toujours cru que c'était limité car à chaque fois, je nettoie la carte..

nombre de fois ou j'ai pété un plomb car j'etais celui qui ouvrait le portail et un petit malin tuait le roi meuhmeuh volontairement...

et le pire c'est que tu t'en rends compte seulement à la prochaine partie ! (sauf si tu vois le roi meuh de tes yeux mais la tu quitte vite la partie Razz )

c'etait super connu pour les assidus du net.
avatar
LiquiD-GaminG
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 5897
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par sylesis le Dim 27 Avr 2014 - 11:26

Ca c'est l'effet "Modem 56k et forfait 20h" : je jouais en solo, ou parfois un peu en battlenet ouvert parce que très peu de temps pour se connecter (d'où mon ignorance).
avatar
sylesis
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 451
Age : 37
Localisation : Nord
Date d'inscription : 13/03/2013

http://www.sylesis.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par sylesis le Mar 29 Avr 2014 - 20:47

J'ai édité le dossier par rapport au Cow-level, à la rune Io et à l'extension Hellfire.
Je n'ai par contre pas parlé du theorycrafting et je ne l'aborderais pas, tout comme je n'ai pas parlé du craft avec le cube horadrim, ni des synergies ( apportées avec le patch 1.10) ni de la torche des flammes infernales (patch 1..1), ni de l'anneau des flammes infernales dans D3 ... Le but du dossier est de présenter les trois jeux de manière sérieuses afin d'expliquer les évolutions, pas de faire un test complet de chaque qui aurait abouti à un pavé indigeste même avec les images.
avatar
sylesis
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 451
Age : 37
Localisation : Nord
Date d'inscription : 13/03/2013

http://www.sylesis.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par lessthantod le Mar 29 Avr 2014 - 22:10

Passionnante analyse thumleft ... même si je ne suis pas du tout fan des DIABLO ou autres "Porte-monstre-trésor"!
avatar
lessthantod
Docteur Chef de Service Modérateur ***
Docteur Chef de Service Modérateur ***

Masculin Nombre de messages : 56358
Age : 36
Localisation : Ô Toulouuuse
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par toyafr le Mer 30 Avr 2014 - 15:57

super dossier
avatar
toyafr
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1531
Age : 34
Localisation : Périgueux
Date d'inscription : 14/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par drfloyd le Ven 2 Mai 2014 - 23:12

Article du mois à égalité avec Evola (Saga Dragon Quest)


+10SUPPO$

_______________________________________________________

Mon profil Gamopat Advisor :
http://www.gamopat-forum.com/t94659-dr-floyd-advisor





avatar
drfloyd
DOYEN ET PROFESSEUR FOU DE L'HOPITAL

Masculin Nombre de messages : 128054
Age : 48
Localisation : Dpt 62
Date d'inscription : 05/12/2004

http://www.gamopat.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par drfloyd le Dim 4 Mai 2014 - 18:35

Voilà, dossier entièrement publié ! Bravo Sylesis !

_______________________________________________________

Mon profil Gamopat Advisor :
http://www.gamopat-forum.com/t94659-dr-floyd-advisor





avatar
drfloyd
DOYEN ET PROFESSEUR FOU DE L'HOPITAL

Masculin Nombre de messages : 128054
Age : 48
Localisation : Dpt 62
Date d'inscription : 05/12/2004

http://www.gamopat.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dossier] Diablo, Historique d'une chasse au démon

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum