La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par MTL le Dim 6 Oct 2013 - 0:43

Je tiens à préciser, avant toute lecture, que ce sujet a été édité de nombreuses fois , j'ai supprimé beaucoup de superflu, ajouté très peu de nécessaire et refondu la forme sans jamais toucher à mon raisonnement logique d'origine, je considère l'exposé comme fini, seul manque la conclusion qui viendra sous peu.
Les critiques du raisonnement se trouvent(se trouveront) en conclusion, ce sujet à vocation à être encore édité de nombreuses fois, à mesures que les interventions se multiplieront.
Pour ceux qui ont déjà lu le sujet sous sa forme d'origine, les changements majeurs et les ajouts interviennent surtout sur le plan de cette forme, que j'ai voulu plus rigoureuse, mais j'ai aussi ajouté des éléments de fond.


Ça faisait  longtemps que j'avais envie d'écrire quelque chose sur un des aspects à mon sens extrêmement intéressant concernant notre passion: l'aspect patrimonial de la collection de jeux vidéos rétro, j'étais souvent intervenu à ce propos sur les topics d'estimation, de retour de brocante, sans jamais vraiment développer ce que j'avais à dire.

Je vais ici essayer de dégager les contours d'un aspect patrimonial de nos collections il s'agit d'un sujet assez sensible,(surtout sur Gamopat ou on se fait fort de critiquer une logique économique, sans pour autant jamais chasser les marchands du Temple, ce qui me fait dire que celui qui critique le mauvais matérialiste n'est sans doute qu'un autre matérialiste lésé de ne pas pouvoir continuer à accumuler à moindre cout),car il implique forcement de se pencher sur le potentiel de rentabilité d'un investissement qui se trouve être le jeu vidéo rétro.

Définissons d'emblée l'objet de l'étude, négativement d'abord: il n'est pas ici question de commerce, toute logique de profit à court terme est exclu, on se place dans le cas d'un collectionneur qui conserve ce qu'il achète et qui compte le conserver sur le long terme.
Positivement ensuite, il va s'agir ici d’épargne, de logique patrimoniale, d'accroissement de valeur, seul un intérèt supérieur peut ici commander l'aliénation de cette épargne(et on a vu des cas sur le forum), comme un achat immobilier(et on a vu CE cas sur le forum).

Définir les contours de cet aspect patrimonial certes, mais définir surtout pour dépasser, pour montrer que peut parfaitement coexister avec une logique patrimoniale une logique ludique, une logique de respect de la chose et de sa destination, une logique dans laquelle le propriétaire se comporte avec respect, on se défendra alors de prendre la partie pour le tout et de démontrer la symbiose de ces deux logiques.

On va d'abord s'intéresser aux caractéristiques et aux aspects sur lesquels on juge traditionnellement une épargne,bien qu'elle n'excelle nécessairement pas sur tous les points(c'est le cas de la collection, on le verra).

Ensuite intervient le dépassement, on définira la logique qui doit définir le comportement d'un propriétaire responsable, on mettra également en évidence la possibilité d’annihiler les effets néfaste d'une consommation traditionnelle en opérant une substitution d'objet dans le processus, l'objet dont on est déjà propriétaire remplaçant alors l'objet dont on est pas encore propriétaire.



I) Caractéristiques communes à tout type d’épargne et étude comparative: logique patrimoniale.


J'ai ici regroupé les caractéristiques qui, selon moi et beaucoup d'autres personnes, font qu'un produit d’épargne est intéressant ou non, ces caractéristiques sont tout à fait discutables et modulables en fonction de la mentalité de l'épargnant, de la volonté de courir un risque plus ou moins grand.

A) Un "droit d'entrée" modéré.

Une des premières caractéristiques que doit posséder un produit d’épargne selon moi est donc un droit d'entrée modéré : vous devez pouvoir commencer à épargner sans trop débourser: vous ne devez pas avoir à épargner pour pouvoir épargner.

Certains produits sont très accessibles comme certains livrets, certaines actions qui ne coutent pas si cher à l'unité, en revanche certains autres produits se révèlent assez couteux, c'est le cas de l'immobilier, des œuvres d'art et de certains placements financiers.

L'emprunt est possible mais les intérêts qui courent contre vous sont autant de rentabilité en moins pour votre Épargne.

Pour le jeu vidéo rétro, et bien qu'on se plaigne d'une augmentation massive des prix(sur le marché officiel, sur lequel je rappelle que nous n'achetons quasiment jamais), le ticket d'entrée reste très correct : on n'emprunte pas pour acheter et c'est bien là ce qui compte, on possède la connaissance du milieu du rétro nécessaire pour acheter au plus bas prix et on peut facilement se constituer ne serait-ce qu'une "mini-épargne".

B) Un produit, un marché et un environnement connu.

Il est assez difficile d'avoir des connaissances précises sur les produits d'épargne qui nous sont habituellement conseillés(immobilier, actions, comptes à terme), c'est là que doivent intervenir vos connaissances personnelles sur le monde du jeu vidéo rétro.

Alors, connaitre son produit d'épargne, son marché et son environnement, ça sert à quoi?
Ça sert d'abord à ne pas devoir passer par un intermédiaire pour réaliser votre placement : vous n'avez pas à acheter la connaissance de quelqu'un dans tel ou tel domaine, vous avez les compétences pour décider de vos investissements, vous pouvez directement jauger du prix d'un jeu vidéo, vous vous servez d'une qualité déjà acquise et ne perdez pas de temps(ou n'achetez pas le temps d'un intermédiaire) à vous renseigner sur le produit.
Ça sert ensuite, et c'est très lié à la première remarque, à immédiatement pouvoir identifier les bonnes opportunités d'investissement, là encore votre connaissance du monde du rétro vous est utile.
Ça sert enfin à fréquenter et connaitre les filières pour pouvoir, en cas de besoin de liquidités (je répète qu'on vise ici le long terme : on ne vend que parce qu'un projet majeur commande de vendre, on ne fait pas de commerce), vendre son bien le plus rapidement possible.

Cette dernière remarque nous emmène à la troisième caractéristique que doit selon moi comporter un produit d'épargne.

C) Une épargne modérément liquide.

Vouloir épargner, c'est vouloir réduire la liquidité de l'étalon de valeur commune qu'est la monnaie, qui est en fait la forme liquide par excellence.

Vous connaissez tous les cochons-tirelires.
Sur certaines tirelires, il possible de récupérer l'argent en ouvrant une petite trappe située dessous, mais sur certaines autres, vous allez devoir briser la tirelire pour toucher à votre épargne.
Pourquoi ça marche comme ça?
Parce que l’épargne par le biais d'une tirelire possède le désavantage de ne pas transformer la monnaie en un autre bien, c'est à dire qu'elle reste immédiatement utilisable pour aller consommer : elle est liquide sous sa forme maximum.
L'humain étant faible, il a fallu "tricher" et augmenter le cout d'accès à l'épargne, en obligeant l’épargnant à détruire la tirelire pour accéder à l'épargne (particulièrement efficace chez les enfants, qui généralement n'aiment pas détruire leur tirelire, surtout s'il s'agit d'un animal mignon) : on a artificiellement réduit la liquidité de l'épargne pour compenser sa liquidité réelle qui est maximale sous forme de monnaie.

Le même phénomène se retrouve au niveau bancaire avec les comptes à terme et certains autres produits qui vous feront payer des pénalités en cas de retrait de votre argent: le cout mis en place est là pour vous dissuader de toucher à votre épargne à la moindre occasion(et aussi pour rémunérer les banquiers, rassurez vous^^).

Vous l'avez compris, ces couts, ces barrières supplémentaires, ne sont ici nécessaires que parce que l’épargne demeure sous sa forme la plus liquide: la monnaie.

Avec les autres formes d'épargne qui se transforment en biens (immobilier, jeu vidéo...), et qui sont par définition moins liquides, le problème est moindre, car vous allez devoir retransformer votre épargne en monnaie pour pouvoir en profiter.

Ici, à mon sens, le jeu vidéo offre un compromis intéressant : votre épargne est assez peu liquide  (vous ne pouvez pas directement acheter un bien de consommation avec, pas de "troc" possible), mais elle est néanmoins transformable moyennant un cout assez faible qui prend essentiellement la forme de "temps" (poster une annonce sur le forum, leboncoin, Ebay...), et surtout elle n'est pas immédiatement transformée en argent (un paiement prend du temps), ce qui protège contre les achats compulsifs : un décalage dans le temps protecteur qui peut vous éviter de toucher à votre épargne et à reconsidérer sa transformation en monnaie.
Le jour où il sera vraiment nécessaire de dégager de l'argent, vous aurez les compétences nécessaires car vous connaitrez les filières d'achat pertinentes.
De plus la valeur du jeu vidéo rétro est reconnue, certes pas autant que celle des métaux précieux, mais la demande fait que vous devriez pouvoir vendre relativement rapidement, de là nait selon moi un équilibre intéressant entre épargne beaucoup trop liquide(une boite facilement ouvrable avec de la monnaie dedans, par exemple) et une épargne trop peu liquide.

D) Une épargne sécurisée

On entend ici par "sécurisée" une épargne peu soumise aux aléas matériels(que notre épargne soit, elle, sous forme matérielle ou non), pas question ici de risques liés à l'investissement même, de possibilité de moins-value.
Acheter de l'or est peu risqué au vu de la tendance historique des métaux précieux à s'apprécier, mais pas très sécurisé(risques de vols, perte...) tandis que boursicoter est plus risqué mais aussi matériellement plus sécurisé(on ne peut pas "voler" vos actions, elles ne sont pas obligatoirement matérialisées, et quand bien même on vous volerait votre titre, vous détenez toujours l'action en elle même).

On pourrait penser que le "dématérialisé", c'est à dire notre argent placé sur les différents livrets, est en sécurité, ce n'est vrai que si l'on considère la sécurité dans une perspective physique : oui votre argent ne peut pas être physiquement détruit, cependant on peut toujours pirater vos comptes et les vider, ce qui revient à la même chose, de plus gardez à l'esprit le récent scenario Chypriote : les épargnants pensaient que leur argent était en sécurité, cela n'a pas empêché la banque de procéder à un pillage en règle!

Pour ce qui est des actions/obligations, je dirais que depuis qu'il n'est plus nécessaire de matérialiser les créances sous forme papier (on ne détient plus de "bons" papier pour prouver l’existence des actions/créances, idem pour les actions), ces placements sont relativement sécurisés.
Pour tout ce qui est métaux précieux, bijoux, ce type de placement est bien sur moins sécurisé, très sensible aux vols, vous devrez prendre des mesures couteuses pour les rendre sécurisés (coffre-fort).

Cependant voici l'avantage que possèdent tous ces placements sur la collection de JV rétro : ils sont tous assurables.
Il doit être possible de faire évaluer votre collection par un expert, mais cela sera certainement au rabais, ou alors compris dans une assurance plus globale.

L'avantage que possède le rétro sur d'autres biens, c'est qu'il attire moins l’œil: lors d'un cambriolage, on préférera toujours emporter votre télé que votre collection de jeux Super Nintendo, alors qu'en valeur intrinsèque celle ci vaut sans doute bien plus.

Mais pour ma part je trouve que le rétro n'est pas un placement très sécurisé, il est facile de faire perdre de la valeur à nos bonnes vieilles boites, elle sont sensibles à l'eau, il y a le phénomène du sunfade, on peut perdre une notice , les composants sont assez sensibles, quoique conçus pour durer, dans une logique d'obsolescence programmée qui n'est pas ici matérielle(l'objet ne devient pas inutile car inutilisable) mais plutôt technologique:l'objet devient inutile, pensent-ils, car il n'est plus "à la mode" et est technologiquement dépassé, ce qui n'affecte en rien la possibilité de son usage, nous en sommes la preuve vivante et nous sommes, sans doute aussi, paradoxalement désormais "à la mode".

E) Une épargne qui protège et qui rapporte.

Petit rappel à nos amis les redresseurs de torts, pourfendeurs de banquiers et patrons, alter-économiques zélés(mais néanmoins sans doute pas les derniers des commerçants^^): il faut absolument déconnecter ici la notion d'épargne de la notion de profit immédiat et de commerce, la meilleure épargne, c'est celle qu'on ne transforme jamais en argent.

Un des but premier de l’épargne est de combattre l'inflation, la dépréciation chronique de la monnaie, posséder une épargne qui neutralise l'inflation c'est déjà faire une plus-value.
Pour calculer le rendement effectif d'un placement, il faut retrancher le taux d'inflation au taux d’intérêt de cette épargne pour obtenir le taux d’intérêt réel(en supposant que celui ci soit calculable, ce qui n'est que rétrospectivement le cas pour les épargnes sous forme de biens).
 J'ai un livret qui rapporte 1,25% par an, cependant l'inflation sur l'année a été de 2%, mon taux d’intérêt réel est donc de -0,75%, j'ai donc perdu de l'argent.
Conséquence,tous les produits type livret A, LDD(indépendamment de leurs avantages annexes), obligations d’état, comptes à terme et plus généralement les produits que vous proposera votre banquier ont une rentabilité négative ou quasi-négative, et vous n'avez ni payer vos frais bancaires, ni vos impôts sur les intérêts(40%, encore qu'il existe des moyens pour défiscaliser).

Il vous faut donc un produit qui prend de la valeur, beaucoup de valeur, et je crois que sur ce sujet il y a consensus: le prix du rétro a explosé et explose toujours.
Je crois l'avoir écrit dans un autre topic, il y a deux choses qui ne cesseront jamais de prendre de la valeur sur le long terme: les métaux précieux et la nostalgie: leur caractère universel en font des actifs intéressants, on trouvera toujours de la demande pour ce type d'actif.
Notre segment d'investissement c'est la nostalgie, soit la véritable, celle du joueur qui veut retrouver ses sensations d'enfance, soit la nostalgie par procuration, celle du "jeune joueur" qui veut savoir "comment c'était les jeux vidéos avant".

Comme tout ce qui est matériel, destructible(par méfait et négligence, pas par consommation), et qui correspond à une certaine époque, la valeur du rétro sur le long terme ne peut selon moi qu'augmenter.
La grosse baisse classique ayant été la dépréciation logique que subit un produit neuf après sa vente ou lorsqu'il est confronté à un bon technologique, comme le passage à la 3D ou le passage à la HD:le produit cesse momentanément d’être intéressant et perd de la valeur, puis regagne de la valeur par le biais de la nostalgie une fois l'effet du bon technologique estompé.
Ajoutons à cela un "effet pénurie" qui dope à la hausse le marché, je ne vois pas comment le rétro pourrait ne pas continuer à augmenter.


Voilà pour l'étude de la dimension patrimoniale de nos collection, la seconde partie se veut sans doute plus intéressante pour les personnes rebutées par une approche trop économique, bien que comme je vais le montrer ensuite(au cas ou certains en douterai et malgré mes avertissements préliminaires), je me défende de prendre la partie pour le tout et de ne considérer la collection uniquement qu'en tant qu'épargne: étudier un aspect de l'objet ce n'est pas réduire l'objet de l'étude qu'à cet aspect.



II) Caractéristiques spécifiques à la collection: logique de consommation et ludique.


Deux aspects importants, selon moi, l'aspect épargne-consommation qui s'analyse en une substitution d'un bien déjà possédé à un bien non possédé dans le processus de consommation classique et l'aspect épargne-ludique, en lien avec le premier aspect, mais plus éloigné des notions de rentabilité directe, davantage basé sur la satisfaction psychique et ludique que peut procurer une telle épargne.

L'objet fait ici le lien entre les notions d'épargne pures, de consommation et de satisfaction ludique qui peuvent à priori sembler éloignées: le produit, l'objet, est le confluent de ces notions.

A) Substituer le bien déjà approprié au bien en voie d'appropriation: logique de consommation.


L'humain consomme, c'est un fait et la société nous pousse de plus en plus à le faire.
On va entendre ici par "consommer" tout acte, transaction, transformation d'argent en bien ou en service qui vise à assouvir des besoins non essentiels, c'est tout le superflu , tout ce dont on n'a pas besoin pour survivre ou, dans une conception un peu moins restrictive pour "vivre simplement".

L'humain a besoin de sa dose de consommation par unité de temps pour se sentir bien, je ne reviens pas sur le bien fondé ou pas de ce besoin, l'humain doit commettre un certains nombre d'actes de consommation par unité de temps(c'est en tout cas le présupposé sur lequel on s'appuie ici).
Fort de ce constat deux solutions si on souhaite réduire sa consommation:

1) Une réduction de sa consommation en volume ou en valeur par unité de temps, passer de X/unité de temps actes de consommation à par exemple X-2/unité de temps actes de consommation, ou d'une valeur totale de consommation de X/unité de temps à X-2/unité de temps.

2) Une amélioration qualitative de sa consommation afin d'en faire une opération rentable et satisfaisante.

On va  substituer un produit que l'on possède déjà à un produit de consommation classique, que l'on ne possède pas.
Ici on économise le cout d'accès à la propriété: on utilise un produit qu'on a déjà payé(et logiquement payé pas cher, en passant par les filières d'achat connues de celui qui maitrise l'environnement de son produit).
Donc au lieu d'effectuer un acte de consommation banal, on se reporte sur un acte de consommation utilisant un produit déjà possédé.
Ce qui est intéressant, c'est qu'il s'agit du même produit que l'on utilise pour notre épargne, et ce qui l'est encore plus c'est qu'on ne détruit pas l'objet par l'usage, si on est assez précautionneux.
On prend ici à contrepieds la logique libérale la plus violente, celle de la consommation qui détruit l'objet, le dogme du jetable et de l'obsolescence programmée et en plus on intègre une dimension de responsabilité en ne consommant que de l'ancien, en faisant de la consommation-recyclage.


B) Destination ludique


Vous qui arpentez régulièrement Gamopat, vous connaissez le refrain:"la collection c'est fait pour jouer, pas pour regarder""A quoi ça sert de posséder si on ne joue pas?"

Et tout ça c'est bien vrai, le fil rouge de notre passion est, ou devrait ètre, de jouer!
Nous avons la chance, en plus d'avoir une épargne possédant toutes les qualités développées depuis le début de cet article, d'avoir une épargne utile, d'avoir une épargne avec laquelle on peut jouer, d'avoir une épargne qui possède une fonction autre que celle de protéger son argent, ce qui ne semble pas être le cas pour d'autres formes d'épargne au potentiel ludique manifestement plus limité.


Le droit de propriété se définit en effet comme un "droit absolu", celui de tout pouvoir sur la chose possédée, le code civil français va même plus loin en consacrant le droit de propriété comme le droit "le plus absolu", c'est à dire qu'il permet l'inertie, la négation de la destination de l'objet: on peut posséder des terres cultivables et ne pas les cultiver, on peut posséder un immeuble et le laisser vide, on peut posséder un jeu vidéo...et ne pas y jouer.
Cela pose un problème éthique énorme, certains pays ont introduit des limites à l'exercice excessif de ce droit de propriété, en Russie et dans plusieurs pays de l'Est, l'achat des terres cultivables par les étrangers est interdit, par peur qu'ils construisent des usines dessus, certains pays obligent même le nouveau propriétaire à cultiver les terres si elles sont destinées à être cultivées.
Sur le plan éthique vous vous devez d'exercer avec modération votre droit de propriété, c'est à dire de mettre en valeur la chose possédée: vous devez jouer aux jeux de votre collection.

Là encore l'aspect ludique rejoint l'aspect épargne et consommation dans le creuset du produit-jeu vidéo.
Cependant il revient à chacun de définir quelle logique, quel aspect prend le pas sur l'autre, il faut cependant garder à l'esprit que s'affranchir de l'une ou l'autre des logique est ici impossible: si on peut envisager des profils extrêmes de collectionneurs, soit tout joueur, soit tout spéculateur, la simple possibilité offerte de jouer ou de spéculer avec son épargne confère aux deux aspects leur caractère irréductible, peu importe que vous le fassiez ou non en vrai, vous avez la possibilité de le faire et c'est suffisant.

Conclusion.

A venir.


Dernière édition par MTL le Ven 11 Oct 2013 - 23:34, édité 11 fois

MTL
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 3449
Age : 26
Date d'inscription : 11/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par drfloyd le Dim 6 Oct 2013 - 23:37

y a de la lecture whaouuu... je lirai ca demain

_______________________________________________________

Ma brocante :
http://www.gamopat-forum.com/t86896-la-brocante-du-barbu








drfloyd
DOYEN ET PROFESSEUR FOU DE L'HOPITAL

Masculin Nombre de messages : 113149
Age : 47
Localisation : Dpt 62
Date d'inscription : 05/12/2004

http://www.gamopat.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par Invité le Lun 7 Oct 2013 - 10:49

Et je corrigerai ça ce soir ou demain.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par perfectneo le Lun 7 Oct 2013 - 11:20

Ce serait bien de réserver l'accès à un tel topic aux plus anciens parce que, au delà du bien ou pas bien de faire l'épargne avec le jv, je ne trouve pas bien d'en faire promotion aussi ouvertement. On a critiqué Minouche et sa vente aux enchères d'expert, mais là, ce n'est guère mieux....

_______________________________________________________
**Ma collection, listée, non exhaustive!**

Neo's Nintendo Shop!
Neo's Sega Shop!
Neo's Sony Shop!
Neo's Micro$oft Shop!

perfectneo
Docteur Modérateur **
Docteur Modérateur **

Masculin Nombre de messages : 20482
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 30/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par mikado le Lun 7 Oct 2013 - 11:37

Exposer de telles réflexions est bien pire...malheureusement.

Son pavé se résume en 2 lignes, j'ai des jeux car je sais (et non pas j'espère) que je vais gagner du pognon avec...

mikado
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 582
Age : 35
Localisation : Dansmonsalon
Date d'inscription : 02/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par JN2B le Lun 7 Oct 2013 - 11:46

+1 mais malheureusement dans toute collection, le sujet est toujours là...

La valeur du produit; par exemple, il y a des bouses incommensurables qu'on est prêts à payer pour la rareté du truc, et pour se dire ouah c'est de la merde, mais c'est super rare, et ça complète mon fullset... et ensuite on le prend en photo pour dire aux autres: ouah regardez !!! c'est de la merde, mais c'est rare, c'est cher, et ça complète ma collec...

Alors oui là on parle pas finance, mais le résultat est le même avoir un truc rare (donc cher) et qui au final prendra la poussière sur une étagère car c'est un pur jeu de merde...

Perso, je suis prêt à mettre des ronds dans un jeu, mais faut au minimum que j'ai envie d'y jouer quoi... et je pense que le marché du rétro n'est pas un si bon investissement que ça ! Le jour où l'économie se casse la gueule réellement, c'est une niche et donc peu de gens seront susceptibles de payer pour ce type d'achat.

JN2B
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2299
Age : 33
Localisation : MONTPELLIER
Date d'inscription : 30/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par antoniomontana71 le Lun 7 Oct 2013 - 11:48

Pour lire régulièrement MTL à travers le forum, je ne pense pas que l'on puisse résumé sa démarche en tant que tel et qu'il est loin d'avoir des idées de rentabilité. Je pense qu'il est plus maladroit qu'autre chose, et qu'il est peut être trop tôt pour avoir une perspective patrimoniale dans le jeux vidéo. Néanmoins, le jeux vidéo va être de plus en plus considéré comme des objets d'art (les tirages limités, les anciennes pièces n'ayant pas toute survécu au poids des années, etc.) ce qui laisse à penser que dans le futur les ventes aux enchères comme celle de Minouche vont probablement se multiplier. D'ailleurs, combien de gamopat ont fait les démarches nécessaires auprès de leur assurance afin d'être sur d'être indemnisé en cas d'incendie ? Cela montre bien la place que les jeux vidéo peuvent avoir dans notre patrimoine.

Edit : Par contre MTL, après D c'est E au cas ou tu ne le saurai pas :p

antoniomontana71
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 5425
Age : 28
Localisation : Sad Hill 21000
Date d'inscription : 11/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par perfectneo le Lun 7 Oct 2013 - 11:54

Mikado : non, pour l'avoir lu, ça ne se résume pas a ça, y a une vraie analyse mais effectivement, c'est pas bon du tout d'exposer ce genre de chose...

_______________________________________________________
**Ma collection, listée, non exhaustive!**

Neo's Nintendo Shop!
Neo's Sega Shop!
Neo's Sony Shop!
Neo's Micro$oft Shop!

perfectneo
Docteur Modérateur **
Docteur Modérateur **

Masculin Nombre de messages : 20482
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 30/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par Starfox18 le Lun 7 Oct 2013 - 11:56

Je suis d'accord, il n'aurait pas dû prendre exemple sur l'immobilier, mais plutot par exemple avec le trésorier dans Majora's Mask, ce serait moins suspect. Mr. Green

Starfox18
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4637
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par Reyn le Lun 7 Oct 2013 - 11:57

je m'abonne directement a ce topic Mr. Green

Reyn
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 3480
Age : 34
Localisation : dijon
Date d'inscription : 07/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par mikado le Lun 7 Oct 2013 - 11:58

Dans sa belle reflexion consumériste il occulte 3 aspects importants:
1- que le jeux video rétro aux prix hallucinants est un marché de niche, ce n'est paarce que nous sommes 4 couillons et demi sur 3 forums a faire ça que y'a un "marché". A contrario de l'immobilier, des oeuvres d'art ou encore des voitures de collection. La plupart des gens en ont rien à carrer des mario en boite cartons moisis et autres zelda sous blister.

2-La plupart des jeux cd voir cartouches ne fonctionneront plus dans quelques années, donc son "épargne", ben elle vaudra peau de zob.

3- Demain arrive un accident de la vie, ses ayant droit vont faire quoi de son épargne, ben tout revendre au prix donné, et lui et sa famille ne profiteront de rien, a contrario de l’immobilier par exemple ou de l'argent bien placé en banque.

Ma foi, on peux en débattre point par point, sa réflexion "d'épargne" et autre "rentabilité" n'a de valeur que dans les esprits étriqués des revendeurs non déclarés du dimanche matin.

J'ai bien aimé le couplet sur les religions, il fallait la placer celle là pas mal.

On compte le nombre de fois il a placé "épargne", "rentable" ou encore "investissement"?
On est plus dans la passion, ni  dans la collection ou le loisir, on est dans le commerce. Notre ami ferait mieux d'ouvrir un magasin de jeux réel, son "épargne" serait bien meilleure, et sa "rentabilité"
décuplée. Ah oui, mais il faut du courage pour entreprendre, et ça, c'est une autre histoire.

mikado
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 582
Age : 35
Localisation : Dansmonsalon
Date d'inscription : 02/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par perfectneo le Lun 7 Oct 2013 - 12:02

Lol, c'est sur que dit comme ça... MDR

_______________________________________________________
**Ma collection, listée, non exhaustive!**

Neo's Nintendo Shop!
Neo's Sega Shop!
Neo's Sony Shop!
Neo's Micro$oft Shop!

perfectneo
Docteur Modérateur **
Docteur Modérateur **

Masculin Nombre de messages : 20482
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 30/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par Dr House le Lun 7 Oct 2013 - 12:03

Je connais assez bien le forum et ses intervenants réguliers maintenant, et je suis sur que MTL n'a pas de mauvaises intentions ou quoi que ce soit du genre, il s'est penché sur la question et l'a développée. Mais je fait malgré tout partie des retrogamers qui rejoins l'avis de perfect.

Dr House
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 841
Age : 104
Localisation : 91
Date d'inscription : 05/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par Jusensei le Lun 7 Oct 2013 - 12:11

C'est très intéressant pour un sujet particulièrement sensible...
Le fait que vous ne soyez pas d'accord n'enlève rien au travail qui a été fait. Cela ne sert à rien de crier au vendu, on parle ici de pertinence.

Ma réaction :

1. Ta réflexion est parsemée de raccourcis et d'affirmations que je pense erronés. Ce n'est pas bien grave mais nombre d'exemples et de principes font appel aux mécanismes économiques et politiques tout en les mélangeant avec tes propres opinions... C'est un grand fourre-tout.

2. Ton pavé se résume bien en deux lignes : "investissez dans la pierre". Rassure-toi, des tas de gens ont déjà eu cette réflexion : on épargne en achetant. Que ce soit des maisons, mais plus proches des jeux vidéo, de l'art ou des objets précieux, c'est une tendance lourde au niveau historique. Ce qui m'amène au trois :

3. Le prix du marché. Nous sommes dans une période horrible pour les collectionneurs qui achètent et paradisiaque pour ceux qui vendent. Pleins de produits semblent prendre de la valeur. Tous? Et bien non, et c'est cela le problème, nous créons une bulle de spéculation qui va éclater un beau jour. Les gros titres seront bien moins impactés, mais une bonne majorité de titres vont être dépréciés. Il y aura moins de collectionneurs, la mode va passer petit à petit... Bref, je ne suis pas certain que nos collections vont continuer à valoir plus cher d'année en année (notez bien que j'ai récemment changé d'avis à ce sujet...).

Je trouve ta démarche courageuse et un brin naïve... Je doute que quiconque ici apprécie de reconnaître cet aspect de sa collection, on passe vite pour un salaud de capitaliste sans passion. J'imagine qu'il faut pas mal de maturité pour assumer les deux aspects (jeu/passion et collection/argent).

Enfin, vouloir nous présenter que consommer et épargner en même temps est un concept révolutionnaire... Bien tenté!
Je te rassure, de très (très) nombreux économistes et historiens se sont déjà penchés dessus.
Je te conseille "La Société de Consommation"  de Jean Baudrillard (1970!) qui est plutôt un philosophe mais qui résume assez bien les comportements sociaux du système capitaliste.

EDIT : plutôt d'accord avec Mikado, même s'il est un peu dur!
Le problème du jeu rétro est que la production est finie. Il y a quelques initiatives pour relancer une production de quelques consoles et quelques titres, mais c'est très marginal. C'est un marché très intéressant à étudier, car il y a peu de similitudes avec les autres marchés style "brocante". Peut-être les collectionneurs de machines à écrire? En tout cas la durée de vie est un facteur préoccupant!

D'un autre côté, une grande partie des joueurs vont bientôt être pleinement satisfaite avec les rééditions sur Steam, la VC de Nintendo et le PS Network. L'attrait de la boîte en carton aura ses limites quand on comparera les prix...


Jusensei
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1475
Age : 39
Localisation : Nord
Date d'inscription : 27/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par MTL le Lun 7 Oct 2013 - 12:15

@mikado a écrit:Dans sa belle reflexion consumériste il occulte 3 aspects importants:
1- que le jeux video rétro aux prix hallucinants est un marché de niche, ce n'est paarce que nous sommes 4 couillons et demi sur 3 forums a faire ça que y'a un "marché". A contrario de l'immobilier, des oeuvres d'art ou encore des voitures de collection. La plupart des gens en ont rien à carrer des mario en boite cartons moisis et autres zelda sous blister.

2-La plupart des jeux cd voir cartouches ne fonctionneront plus dans quelques années, donc son "épargne", ben elle vaudra peau de zob.

3- Demain arrive un accident de la vie, ses ayant droit vont faire quoi de son épargne, ben tout revendre au prix donné, et lui et sa famille ne profiteront de rien, a contrario de l’immobilier par exemple ou de l'argent bien placé en banque.

Ma foi, on peux en débattre point par point, sa réflexion "d'épargne" et autre "rentabilité" n'a de valeur que dans les esprits étriqués des revendeurs non déclarés du dimanche matin.

J'ai bien aimé le couplet sur les religions, il fallait la placer celle là pas mal.

On compte le nombre de fois il a placé "épargne", "rentable" ou encore "investissement"?
On est plus dans la passion, ni  dans la collection ou le loisir, on est dans le commerce. Notre ami ferait mieux d'ouvrir un magasin de jeux réel, son "épargne" serait bien meilleure, et sa "rentabilité"
décuplée. Ah oui, mais il faut du courage pour entreprendre, et ça, c'est une autre histoire.
Bon je pensais pas me prendre une telle volée de bois vert, je pensais vraiment essayer d'analyser un phénomène sans faire l'apologie d'un système pernicieux pour les joueurs/colelctionneurs, je vais essayer de répondre aux critiques.

Premièrement je ne comprend pas pourquoi tu parles de commerce, j'ai pris toutes les précautions nécessaires pour exclure cette notion dès le début de l'article, j'ai exclu TOUTE forme de rentabilité immédiate, de conversion en argent dès que possible, j'ai bien spécifié que, pour moi, la meilleure épargne est celle qu'on ne vend JAMAIS.

Pour le paragraphe sur les religions, je plaide coupable, c'est en lien avec mes études sur la propriété alors j'ai tendance à aimer en parler, si cela choque les gens je l'enlèverai(bien que le fond soit indiscutable à l'appui des textes religieux et autres études).

Pour ce qui est des CDs/cartouches qui sont effectivement périssables, je te renvoie au paragraphe ou j'en traite et ou je suis d'accord avec toi: c'est un des point faible du jeu vidéo, les composants se dégradent etc...

Enlevez vous du cerveau le mot "commerce" et "rentabilité immédiate" s'ilvouplait, je n'ai absolument pas voulu parler de ceci.

Et pour ceux qui ont du mal avec tout l'aspect économique(qui peut être discutable, outre au demeurant très chiant à lire^^) lisez plutôt si vous en avez envie la seconde partie sur la consommation alternative et le bon exercice du droit de propriété.


Dernière édition par MTL le Lun 7 Oct 2013 - 12:25, édité 1 fois

MTL
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 3449
Age : 26
Date d'inscription : 11/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par MTL le Lun 7 Oct 2013 - 12:24

@jusensei, oui, on peut toujours tout résumer en deux lignes^^

Et d'accord avec toi pour les raccourcis économiques: c'est pas vraiment mon domaine, beaucoup de concepts/choses à préciser.

Concernant ta critique je ne pense pas avoir parlé, à un moment ou à un autre de politique, je ne pense pas non plus avoir eu une révélation et apporter aux simples mortels le fruit de mon intense cogitement, ne t'inquiète pas.

Concernant "le prix du marché" qui est, tu le dis, horrible pour les collectionneurs, je pense avoir mis en évidence l’existence de filières annexes que le marché en surface pour pouvoir investir(brocantes etc...).

Ensuite concernant le concept épargne-consommation, je pense également qu'il reste valide dans la mesure ou on consomme tout type de bien qui s'apprécie en valeur(c'est pour moi la grande force de notre hobby, ètre une épargne ET une passion).

Enfin ça fait plaisir une critique modérée, de toute façon le but était clairement de susciter des réactions et de montrer qu'on peut réfléchir autour de notre passion, je ne suis pas assez idiot ou orgueilleux pour vouloir imposer un raisonnement"j'ai raison fermez vos gueules".

Donc parlez, débattez, critiquez, soyez d'accord ou non: ce topic est fait pour ça.

MTL
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 3449
Age : 26
Date d'inscription : 11/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par Earthworm jo le Lun 7 Oct 2013 - 12:51

Il est vrai que penser au long terme avec du matériel périssable renvoi d'une manière certe terre à terre le débat au rang d'analyse plutôt bancale. J'ai plus ou moins saisi le sens de ton développement mais si justement la question tourne autour du long, voir très long terme, ça enlève le côté éternel dont on peut évoquer devant d'autres biens, or par exemple. Biensur ça s'entretient comme un tableau d'ailleur.

Earthworm jo
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 13708
Age : 29
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par Jusensei le Lun 7 Oct 2013 - 12:59

Pour la politique : c'est le côté "l'inflation réelle n'est celle qui est publique", du style "on vous ment, on vous spolie". Les chiffres sont complétement transparents et visibles sur le site de l'INSEE site.
Oui, c'est maigre, mais ça a suffit pour que je l'insère.

Pour la consommation/épargne, je reprendrai une réflexion minoritaire parmi nos co-forumeurs mais qui pour moi est fondatrice : le jeu vidéo est l'expression même de la dérive consumériste de notre système :

1. C'est un loisir (il faut avoir du temps pour ses loisirs, ou tout simplement pouvoir avoir des loisirs, donc vivre dans un pays libre).
2. Il faut de l’électricité
3. Il faut une télé (longtemps chère et aujourd'hui encore dispensable. Il y a quelques machines qui ont leur propre écran).
4. Il faut une console
5. Il faut des jeux

Bref, c'est pas le besoin le plus basique, c'est cher et plutôt sophistiqué (tout ça pour tuer des terroristes virtuels).

Si je devais trouver une valeur refuge qui serve en toute circonstance, en cas de guerre ou de catastrophe, je pense que je me rabattrai sur l'or, le sucre et le sel. Et pas sur une Jaguar E ou un Stadium Events...

Bien sûr, je caricature, mais je pense que cela illustre bien le problème : le marché du jeu vidéo ancien est incroyablement complexe (beaucoup de systèmes, d'accessoires, de jeux...), et même si je trouve que je m'y connais pas mal, je découvre toujours un jeu super côté dont je n'avais jamais entendu parler la semaine d'avant.

Il est aussi particulièrement déraisonné. Les Zelda sont bien cotés bien qu'ils soient sortis à des milliers voire des centaines de milliers d'exemplaires en France. N'importe quel Mario se revend toujours plus cher qu'un Bomberman Nec.

Je trouve surtout que les gens ici pensent que tu pousses certains à se constituer une collection dans le but de faire une jolie plus-value. C'est un sujet que les Gamopats ont vraiment beaucoup de mal à aborder calmement et c'est bien dommage. Je n'aime pas ce genre de comportement mais je préfère que les gens soient clairs sur leurs intentions plutôt que de se cacher derrière de grandes phrases et passer en MP pour court-circuiter les ventes...







Jusensei
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1475
Age : 39
Localisation : Nord
Date d'inscription : 27/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par MTL le Lun 7 Oct 2013 - 13:18

D'accord avec toi erathworm jo, c'est clairement le point faible du JV en tant qu'épargne(je ne le cache pas et l'admet très bien dans l'article), la question est de savoir si ce paramètre l'exclu de la catégorie épargne ou non, pour ma part je pense que le JV a malgré tout d'autres points forts qui compensent ce point faible.

@jusensei, oui effectivement je pense que l'on nous ment sur plusieurs chiffres, soit en changeant leur mode de calcul à notre insu(mode de calcul du chômage par exemple), soit en truquant purement et simplement les chiffres, déjà que les différentes instances officielles ne sont pas d'accord entres elles(chiffres du gouvernement, de la BCE, de l'INSEE etc...)

Le problèmes de ces chiffres étant qu'ils créent souvent des anticipations autoréalisatrices: les chiffres de la croissance sont mauvais, alors le climat économique est mauvais et la reprise est plus difficile, au contraire si on les gonfle artificiellement, le moral revient et la reprise est plus facile.


Pour ta critique sur la consommation, je n'ai pas dit que collectionner le JV ne constituait pas un type de consommation, je l'ai mème admis.

J'ai simplement dit que consommer des biens sans les détruire, et qui de plus gagnent de la valeur avec le temps anéantissait le principal effet pervers de la consommation: la perte de valeur.


Dernière édition par MTL le Lun 7 Oct 2013 - 13:20, édité 1 fois

MTL
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 3449
Age : 26
Date d'inscription : 11/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par lesTrésorsdugrenier le Lun 7 Oct 2013 - 13:19

JE METS + 1 POUR MTL
Car j'ai tout lu, sujet bien fournis et expliquer et clair  et bien sur dans la tête de chacun même si sujet a controverse

mais je dis mais ya des points a soulever :

- Si et je dis Si (et j'espere que NON)  on rentre en recéssion comme la Grèce que deviendra notre collection nous devrions la vendre pour subvenir a nos besoin primaire (nourir, se loger, s'habiller)  et bien sur on en retirera pas la somme voulue car nous trouverons surement pas d'acheteur. en temps de disette ..idem si nous entrons en Guerre vendre notre collection pour subvenir a nos besoin ou la protéger  (je vais m'acheter un coffre fort) ? ....
- ensuite est ce que la nostalgie a un cout ?  est ce vraiment rentable ? 
la j'ai un doute car j'ai un bon exemple...les chevaliers du Zodiaque....Les figurines de bandait France de 1988-89-90 les premiers figurines vintages  celle ci 
des annees avant 2000 et bien c'etait le graal de tous fan de saint seiya, et ne parlons pas des editions collector de tirage au sort (Odin, grand pope, chevaliers noir) qui s'arrache  pour 1000 franc ou plus ... c'est figurine dit vintage n'etait pas de superbe qualité et de qualité assez inegale entre figurines mais la boite faisait tout car dessin de Shingo Araki hélas en 2002 surgit une réedition de ces figurines et aussi des figurines collector faisant chuter la cote de ces figurines et pour enfoncer le tout sortira ensuite le muste des figurins Saint Seiya a savoir les Myth Cloth d'une qualité superbe enfoncant a jamais ces figurines vintage au bas ras de relique..du coup la cote de ces anciennes figurines a  dégringoler et les fans on revendu leur collection figurines vintages ou profil des vintages ou comme une cotation en bourse on vu leur chute baisse et donc il fallait les vendre au bon momment....
De plus les années passant , les jeunes ne connaissent pas forcement l'ancienne série contrairement a Dragon Ball Z et sont plutot sur la nouvelle série Saint Seiya Omega plus en vogue avec les series jap actuelle (One piece, naruto, Bleach,...)
DOnc si jamais par exemple on a une reedition d'une super Nintendo ou d'une console permettant de relire les jeux ou les memes jeux ressortit en version amelioré telechargeable par le net ou sortit en cartouche on ne sait jamais...cela produira t'il le même effet ? sur notre bonne SNES et ses jeux ?
Est ce que la nouvelle generation suivra le retro ? avec l'emergence des jeux sur smartphone et tablettes nos vieilles cartouches ne seront t'elles pas Obsoletes ? comme notre bonne vieille cassette audio ou nos VHS que personne ne veut... même pour des dessins animées jamais sortit sur DVD comme Candy ou Nadia et bien personne n'en veut  serie trop vieille ou trop ciblé feminin  et l'autre plutot passé inaperçu pour Nadia ...
Je suis pas voyant ou visionnaire mais je ne sais pas ce que sera le marché du rétro dans les années a venir ....je n'en sais strictement rien ...mais j'espere que l'on créera un musée pour garder ces archives videoludique..


Dernière édition par lesTrésorsdugrenier le Lun 7 Oct 2013 - 16:59, édité 1 fois

lesTrésorsdugrenier
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 5419
Age : 39
Localisation : dans mon grenier
Date d'inscription : 18/03/2013

http://www.youtube.com/user/blancomanu?feature=mhee

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par MTL le Lun 7 Oct 2013 - 13:57

Je tiens à préciser que j'éditerai le message original avec vos critiques en rouge, en vous citant, pour que dès la première lecture on puisse avoir un autre point de vue que le mien.

Donc n'hésitez pas.

MTL
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 3449
Age : 26
Date d'inscription : 11/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par Invité le Lun 7 Oct 2013 - 14:21

Sujet à controverse, ça risque de partir en sucette...

Perso, je comprends que tu aies TA vision des choses MTL, et je ne critique absolument pas ton point de vue. Maintenant, je trouve vraiment dommage que certains (tu noteras que je ne t'inclus pas dans cette catégorie) voient leur collection comme une épargne à court ou long terme. Moi, j'achète pour jouer AVANT TOUT, et collectionne (un peu) pour le plaisir d'avoir de beaux objets accessible à tout instant. Les mecs qui achètent pour spéculer, ça me révulse, et c'est malheureusement ce qui gangrène le retro actuellement pukel 

La ou je te suis, c'est sur l'aspect "périssable" du matos (consoles, cartouches, CD, etc...), qui est vraiment problématique. Malheureusement, c'est ce qu'il risque d'arriver un jour ou l'autre, et l'émulation, bien qu'indispensable pour la préservation de ce patrimoine, ne remplacera jamais le plaisir de jouer sur du vrai matos Sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par perfectneo le Lun 7 Oct 2013 - 16:57

LesTrésors : tu ne peux pas comparer une figurine produit dérivé du produit original, à un produit original. De plus, ces produits étaient extrêmement moches. Or, en jv, resortir une version "plus jolie" revient souvent à dénaturer le produit original. Donc le comparatif ne tient pas la route.
Au début de la Wii et de la Virtual Console, je pensais que ça ferait baisser les prix des jeux rétro car c'était la première fois qu'était mis en avant, auprès du grand public, la possibilité de rejouer à des vieux jeux sons la contrainte du matériel et de devoir trouver son jeu. Et regarde où on en est aujourd'hui....
Quant aux jeunes qui n'auront pas connu ces machines et que ça n'intéressera pas, j'en doute quand on voit les petits jeunes d'une quizaine d'année s'intéresser à la snes, la MD etc.

Car, en faisant echo à un topic dont le débat ne veut rien dire, quand on aime le jeu vidéo, on aime tout le jeu vidéo, et on s'intéresse forcément à ce qui a existé avant.

_______________________________________________________
**Ma collection, listée, non exhaustive!**

Neo's Nintendo Shop!
Neo's Sega Shop!
Neo's Sony Shop!
Neo's Micro$oft Shop!

perfectneo
Docteur Modérateur **
Docteur Modérateur **

Masculin Nombre de messages : 20482
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 30/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par Francklin29 le Lun 7 Oct 2013 - 17:16

Envisager la collection de JV rétro comme un investissement c'est peut être un peu malsain, car le jeu vidéo c'est avant tout pour jouer.., après quand on collectionne on se rend compte au bout d'un moment que les prix augmentent assez rapidement avec le temps, et que la collection prends de la valeur, donc même si c'est pas le but premier, c'est plus agréable de se rendre compte que ce que l'on a, a pris de la valeur plutôt que l'inverse..

Francklin29
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2576
Age : 44
Localisation : The Fantasy Zone !
Date d'inscription : 16/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par Amy le Lun 7 Oct 2013 - 17:20

Après il y a beaucoup de collection differentes qui sont faites dans le but d'en faire un investissement.

Si un jour je suis dans le besoin je serai content d'avoir de l'argent en revendant ma collec, meme a contre coueur...

Donc d'un coté c'est une epargne... Jusqu'au jour ou sa se casse la gueule


Comme le disait cousin hubert "Jusqu'ici tout va bien..."

Amy
Docteur **
Docteur **

Masculin Nombre de messages : 11097
Age : 32
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 07/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par lesTrésorsdugrenier le Lun 7 Oct 2013 - 17:23

@perfectneo a écrit:LesTrésors : tu ne peux pas comparer une figurine produit dérivé du produit original, à un produit original. De plus, ces produits étaient extrêmement moches. Or, en jv, resortir une version "plus jolie" revient souvent à dénaturer le produit original. Donc le comparatif ne tient pas la route.


Au début de la Wii et de la Virtual Console, je pensais que ça ferait baisser les prix des jeux rétro car c'était la première fois qu'était mis en avant, auprès du grand public, la possibilité de rejouer à des vieux jeux sons la contrainte du matériel et de devoir trouver son jeu. Et regarde où on en est aujourd'hui....
Quant aux jeunes qui n'auront pas connu ces machines et que ça n'intéressera pas, j'en doute quand on voit les petits jeunes d'une quizaine d'année s'intéresser à la snes, la MD etc.

Car, en faisant echo à un topic dont le débat ne veut rien dire, quand on aime le jeu vidéo, on aime tout le jeu vidéo, et on s'intéresse forcément à ce qui a existé avant.

Perfectneo :  tu ne peux pas comparer une figurine produit dérivé du produit original, à un produit original. De plus, ces produits étaient extrêmement moches. Or, en jv, resortir une version "plus jolie" revient souvent à dénaturer le produit original. Donc le comparatif ne tient pas la route.
et bien defois si..SUper mario 64 DS est bien mieux que le super mario 64  le Zelda wind waker sur Wii est vraiment plus beau que le zelda WW sur Gamecube et cela n'a rien dénature du produit original
de même pour les chevaliers du zodiaque  je parle pas de comparer au dessin animée mais bien au figurines toutes sont des orginales et non des copies les 1er dites vintages officiel bandai de 89 puis les reeditions officiel de 2000 puis les figurines Myth Cloth figurines plus jolies dans le même principe que les 1er figurines pose de l'armure sur le personnage et sur le socle 
ensuite c'est un point de vue et question de gout perso moi les 1er figurines c'est toute mon enfance  même si les myth cloth sont super reussie j'adhere pas...idem les reedition de Zelda III de la SNES  il ya le cote nostalgique qui joue en ma faveur donc je serais toujours fan du zelda III sur SNES et pas des autres portage...

ensuite j'espere que tu dis vrais pour les generations futures qu'elle appreciront nos vieilles consoles et jeux moi cela me fait plaisir de voir  cela et j'espere que tu dit vrait

ensuite oui je suis d'accord avec toi..quand on aime le jeu video ou aime donc on joue au jeux ...et la plupart des speculateurs ne connaisse que la coté des jeux mais pas le contenu..j'en ai eu la preuve quand j'ai demander a un revendeur a quoi servait les flutes  super mario bros 3 MDR ....

Apres j'ai aime le contenu de MTL car cela m'a un peu surpris car il rale tout le temps sur le topic avec juste 2 ou 3 phrase (mais j'aime bien Mr. Green  il a du caractére  et des bon arguments c'est cool) et la vu son topic bien écrit, digne d'un journaliste économique, bien structuré trés peu de fautes d'orthographe et de syntaxe , bien expliquer j'ai trouvé cela vraiment bien et agréable a lire apres on aime ou pas
mais j'ai toujours du respect pour quelqu'un qui a des arguments et de la critique donc agreablement  surpris de MTL 
et avec toi Perfect tu n'a super bien accueilli ici et je t'ai toujours soutenu donc je risque pas de me facher avec toi  thumleft

lesTrésorsdugrenier
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 5419
Age : 39
Localisation : dans mon grenier
Date d'inscription : 18/03/2013

http://www.youtube.com/user/blancomanu?feature=mhee

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par ralflo34 le Lun 7 Oct 2013 - 17:24

dingoonutz a écrit:Après il y a beaucoup de collection differentes qui sont faites dans le but d'en faire un investissement.

Si un jour je suis dans le besoin je serai content d'avoir de l'argent en revendant ma collec, meme a contre coueur...

Donc d'un coté c'est une epargne... Jusqu'au jour ou sa se casse la gueule


Comme le disait cousin hubert "Jusqu'ici tout va bien..."
+ 1 idem quand j'ai quelques soucis d'argent je vend quelques jeux, souvent je rachetes les jeux que je revend une fois que ça va mieu coté argent, donc c'est quelques part un épargne, même si il est vrai qu'il y a certain jeux que je serais incapables de vendre.

ralflo34
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 3382
Age : 34
Localisation : 34
Date d'inscription : 13/11/2010

http://www.cash-gratuit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par Francklin29 le Lun 7 Oct 2013 - 17:27

Il y a clairement des jeunes dans les 15 ans qui découvrent les sms, Md et compagnies et qui se lance dans une collection ou dans le jeu sur ces machines, c'est une réalité.

Francklin29
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2576
Age : 44
Localisation : The Fantasy Zone !
Date d'inscription : 16/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par ralflo34 le Lun 7 Oct 2013 - 17:32

@Francklin29 a écrit:Il y a clairement des jeunes dans les 15 ans qui découvrent les sms, Md et compagnies et qui se lance dans une collection ou dans le jeu sur ces machines, c'est une réalité.
Oui c'est clair, mais justement je pense que le coté épargne sera plus du cotés jeunes, ils sont moins attachés aux jeux retro, pas de souvenirs d'enfances ect...

ralflo34
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 3382
Age : 34
Localisation : 34
Date d'inscription : 13/11/2010

http://www.cash-gratuit.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par lesTrésorsdugrenier le Lun 7 Oct 2013 - 17:41

@ralflo34 a écrit:
@Francklin29 a écrit:Il y a clairement des jeunes dans les 15 ans qui découvrent les sms, Md et compagnies et qui se lance dans une collection ou dans le jeu sur ces machines, c'est une réalité.
Oui c'est clair, mais justement je pense que le coté épargne sera plus du cotés jeunes, ils sont moins attachés aux jeux retro, pas de souvenir d'enfances ect...
Idea Oui en effet les series datent un peu...a part dragon Ball Z qui plait toujours autant car rediffuser sans cesse et les 1er jeux existe deja depuis la NES....et aussi la licence Star Wars..mais ...ya une licence qui fait fureur en  collection chez les jeunes  Pokemon ....et oui ya 20 ans deja que Pokemon existe chez nous
et les jeunes qui entre dans la vie active.. et bien j'ai vu beaucoup qui recherche les jeux pokemons (toutes les versions sur gameboy ainsi que sur N64 et gamecube) 
idem pour yu-gi- Oh 1er generation et aussi Digimon....et maintenant sur Transformers, naruto, One piece, bleach et dans quelques années Izuma eleven, Pets shop, Monster High, Totallies Spies....ces series on le même impact que nous quand on a vu Goldorak, Albator, Olive et tom, Dragon, ball, Saint Seiya....être fan d'une serie, d'un dessin animée, d'un film (comme starwars) ca aide a entrer dans une collection

lesTrésorsdugrenier
Docteur *
Docteur *

Masculin Nombre de messages : 5419
Age : 39
Localisation : dans mon grenier
Date d'inscription : 18/03/2013

http://www.youtube.com/user/blancomanu?feature=mhee

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de JV rétro: logique patrimoniale et destination ludique

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:03


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum