pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par LiquiD-GaminG le Dim 25 Aoû 2013 - 23:05

c'est pas ma question et j'ai deja donné mon point de vue la dessus, les gens sont pressé d'acheter !

sinon c'est juste que la rareté n'a pas de notion economique, a moins qu'un zelda qui prend la poussière chez quelqu'un est considéré comme perdu. et devant l'evidence d'une abondance de zelda sur le marché, tu ne veux pas admettre qu'il n'y a point de rareté (economique soit-elle) pour ce jeu surcoté

LiquiD-GaminG
Interne
Interne

Nombre de messages : 5008
Date d'inscription : 18/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par Marswaffle le Dim 25 Aoû 2013 - 23:07

@Kaméha
Et ben un exemple moins obscur.
Radiant Silvergun est réputé rare, n'empêche qu'il est très facile à trouver, un peu surcoté, mais il y en a toujours en vente dans un nombre qui te permet de choisir à qui tu l'achètes. Il n'est pas rare, il apparait très fréquemment.

Zelda III il innonde littéralement le marché. Il n'est pas rare. Produit en de très nombreux exemplaire, vendu en occase à la pelle, ils partent vite et leur prix monte? Il y aura toujours quelqu'un pour le vendre, justement parce qu'il "vaut des sous", mais il n'est pas rare.

Ton jeu à 10000 exemplaires, déja d'un point de vue production ça pèse pas lourd, alors bon certes mon exemple était extrême, désolé d'avoir heurté ta sensibilité, pinaillons sur des détails pour faire comme si c'était des arguments. 10000 exemplaires, personne les veut? Tant pis pour eux, n'empêche que 10000 ex d'un jeu c'est peu. De là donc à innonder le marché je reste circonspect. Mais si tu as ce jeu tu en as un sur dix mille, alors que ton Zelda III demandé ou pas, t'en as un sur cent millions, peu importe le prix que tu l'as payé.

D'autant que ton exemple sort un peu du sujet, parce que pour le coup c'est plus de la seconde main, mais pire si on va plus loin, ton jeu qui a pas de succès, le jour ou toi tu le cherches en occase 20 ans plus tard, sur 10000 cartouches ça va être plus dur de mettre le grappin dessus, mais ça sera pas forcément PLUS CHER. Que tu le veuilles ou non la cartouche sera rare, que ce soit un bon jeu, un mauvais jeu, qu'il ait eu du succès ou non.

Affirmer qu'un jeu est rare parce que c'est la foire d'empoigne c'est faux, et c'est même dangereux. C'est joli tout plein de faire un ratio offre/demande, mais ça reste un ratio offre/demande. Un jeu que tu peux trouver facilement, dire qu'il est rare parce que du monde est dessus, ça ressemble à de l'abus de confiance, et ça fait gonfler les prix, en se basant sur une définition biaisée qui se justifie par elle même. En somme le principe de la finance moderne. N'empêche que ça reste FAUX.

Sors moi toutes les définitions que tu veux, ici on est pas sur un forum de finance, peu importe la définition tordue de "rareté" que tu pourras trouver, pour un collectionneur jauger la rareté d'un jeu ne dépend pas de ton ratio, et c'est pour ça qu'il se renseigne, pour pas qu'on lui vende du plexiglas en lui affirmant que c'est du diamant. Peu importe que les gogos du coins se massent. Ce n'est pas RARE.

@LiquiD: Tu as raison, je suis toujours d'accord avec toi, ça a été dit et redit, ce que tu paye c'est l'impatience, pas la rareté. T'es impatient, on te le vend n'importe quel prix. Tu es patient, c'est toi qui dicte tes conditions au vendeur. Malheureusement les gens sont trop bêtes pour comprendre qu'il n'y a pas de prix tant qu'il n'y a pas d'achat. Bêêêêê-

Marswaffle
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 28
Localisation : Bordeaux et sa région ... de tarrés :D
Date d'inscription : 12/08/2009

http://8bitcollective.com/members/Frostedtreeandsnowyfloor2/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par Kaméha le Dim 25 Aoû 2013 - 23:15

J'ai tenté, sans succès, de vous expliquer la notion économique de rareté, qui explique pourquoi, comme c'est le titre du topic je vous le rappelle, "le prix des jeux augmente".

Pour le reste, comme je l'ai dit, pensez ce que vous voulez, y'a pas de souci. Perso j'ai répondu au topic. Si vous pensez que "rare = pa boucou é cé tou" bah pensez-le, qu'est-ce que tu veux que je te dise ?

Kaméha
BANNI RECIDIVISTE

Masculin Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Nice
Date d'inscription : 13/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par LiquiD-GaminG le Dim 25 Aoû 2013 - 23:15

hé Marswaffle, j'ai vu un secret of mana en loose à 55€ (véridique) au cash d’à coté, c'est un jeu rare économiquement ?  


(grand Dieu merci je l'ai choppé à 20€ il y a quelques jours, ca faisais un moment que je le trackais à ce prix, j'ai meme failli craquer à 25€ mais j'ai dis NON! il se trouve à 20€ patience! tout comme zelda...)

LiquiD-GaminG
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 5008
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par maverikk le Dim 25 Aoû 2013 - 23:20

oui mais la patience c'est du temps et de donc de l'argent :)

maverikk
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1346
Age : 35
Localisation : talence
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par LiquiD-GaminG le Dim 25 Aoû 2013 - 23:21

ah ? quand je track le net le matin pendant mon café, je me vois pas perdre de l'argent...ou alors faut que j'arrète le café...

LiquiD-GaminG
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 5008
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par Kaméha le Dim 25 Aoû 2013 - 23:27

@LiquiD-GaminG a écrit:ah ? quand je track le net le matin pendant mon café, je me vois pas perdre de l'argent...ou alors faut que j'arrète le café...
Tu t'amuses bien à te moquer de moi ? Quand on prend le temps de t'expliquer un concept que tu n'es pas capable d'assimiler, et qu'en plus tu te moques de celui qui a pris le temps de le faire, tu sais très bien comment ça se qualifie ce genre de personne.

Quant à ton histoire de café, sache qu'il y a deux types de personnes : ceux qui ont du temps, mais pas d'argent, et ceux qui ont de l'argent, mais pas le temps. Tu fais partie de la 1ère catégorie manifestement pour ne même pas comprendre que le temps c'est de l'argent. 

comme je te l'ai déjà dit, ne change rien surtout. C'est ma dernière réponse à tes inepties, inutile de polluer le forum plus que cela.

Kaméha
BANNI RECIDIVISTE

Masculin Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Nice
Date d'inscription : 13/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par Marswaffle le Dim 25 Aoû 2013 - 23:27

@ LiquiD: Ah bah économiquement c'est la chance d'une vie ! Very Happy

Demande au vendeur d'augmenter le prix, et d'inviter les collectionneurs de la région, comme ça il deviendra encore plus rare à mesure qu'ils se battront. Moi je vois qu'on problème de demande, pas d'offre qui elle ne bouge pas.

Pour Kaméha, j'ai envie de te dire, le sujet est "pourquoi certains jeux voient leur côte grimper", ce à quoi j'ai tenté de répondre ici et sur d'autres sujets similaires. La rareté n'a aucun rapport.
Les jeux existent physiquement en dehors de leur prix. Et leur prix est fixé par ceux qui les achètent.
Il existe peut être une notion de rareté économique, mais l'ambiguïté du terme ne reflète pas la réalité physique. Une double-sens à mon avis dangereux. Tu as raison sur "pourquoi leur prix augmente", mais pas sur "leur rareté augmente". Perso, jamais vu autant de jeux de SNes en vente que depuis que c'est hors de prix, j'en ai même la flemme de chercher tellement je dois éplucher de pages.

Marswaffle
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 28
Localisation : Bordeaux et sa région ... de tarrés :D
Date d'inscription : 12/08/2009

http://8bitcollective.com/members/Frostedtreeandsnowyfloor2/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par LiquiD-GaminG le Dim 25 Aoû 2013 - 23:29

ouep, ben tu sais quoi ? je suis TRES heureux d'avoir du temps et pas d'argent. au moins je jouis de ce que j'ai en ayant eu du mal à l'obtenir, que de claquer des doigts et d'avoir tout à porté de main et de ne meme pas avoir le temps d'en profiter. et si tout le monde faisait comme moi, tu trouverais ton zelda à 10€ (faire marcher la concurrence des milliers de vendeur de ce fameux titre) et ton batman & robin à 30€ comme il se doit.

et je me moque de personne, juste de ce qui a été dit.

LiquiD-GaminG
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 5008
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par LiquiD-GaminG le Dim 25 Aoû 2013 - 23:35

tu sais ce que m'a dit une fois un mec du cash ?

"tu sais, je l'ai pas touché cher, donc je le laisse là au prix fort, ca mange pas de pain, il partira bien un jour..."

je lui ai dis : "ben c'est pas moi qui te l’achèterai, ni dans ce monde ni dans l'autre"

LiquiD-GaminG
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 5008
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par maverikk le Dim 25 Aoû 2013 - 23:37

attention vous perdez du temps la :) et si vous prenez un cafe a cette heure la vous dormirez pas Wink

maverikk
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1346
Age : 35
Localisation : talence
Date d'inscription : 22/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par fredinho67 le Dim 25 Aoû 2013 - 23:38

m'étonne qu'il est pas encore fermé ce topic scratch

fredinho67
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 9639
Age : 33
Date d'inscription : 05/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par Cathedrale le Dim 25 Aoû 2013 - 23:40

@Marswaffle a écrit:... Mais c'est toi qui a rien compris, si y'a de la demande il est recherché, mais si il y en a plein il n'est pas RARE.

Si tout le monde veut le même jeu, il est cher, mais si y en a un en vente tous les deux jours et que l'acheteur a le choix de choisir chez qui il va se faire entuber, c'est pas rare. Puisque c'est dispo.

Ce que tu racontes c'est carrément l'inverse et c'est faux.
je m'incruste un peu comme une mouche dans le potage mais je vois pas comment on peut être plus juste et plus clair que ce post. 

batman

Cathedrale
Interne
Interne

Féminin Nombre de messages : 8381
Age : 28
Localisation : Strasburger
Date d'inscription : 30/07/2013

http://www.lachambredurobot.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par Marswaffle le Dim 25 Aoû 2013 - 23:42

Je suis d'accord avec le fait qu'avoir du temps est plus important, puisque même avec de l'argent on n'échappe pas au temps. Et ton exemple LiquiD illustre bien le problème actuel, tu as choppé ton jeu dans le bas du panier des prix, là ou ceux qui ont peur de le voir leur passer sous le nez se jettent sur le dessus à n'importe quel montant de peur de le manquer. Moins de temps, plus d'argent, et sûrement moins de satisfaction.

Ce qui est grave, c'est que la demande augmentant, on augmente les prix (un des premiers trucs que l'être humain a appris...), mais en créant cette aspiration, tout le monde se jette dessus, parce que plus demandé, plus "économiquement rare" il devient, cela est vrai mais cela occulte la réalité de la disponibilité et de la rareté réelle. De plus la confusion engendrée par tous ces remous incite à réviser ses critères de choix à la baisse.

Ceux qui ont de l'argent compensent la pression du vendeur en amortissant la surcote avec un surplus d'argent. Ceux qui ont du temps, réduisent la pression du vendeur sans céder à une révision de leurs objectifs. Cependant ils sont moins nombreux, d'où l'augmentation des prix, et comme un jeu à mascotte, ou plus connu attire plus d'attention, l’effet ne s'en trouve que plus grand.

@Cathedrale a écrit:
@Marswaffle a écrit:... Mais c'est toi qui a rien compris, si y'a de la demande il est recherché, mais si il y en a plein il n'est pas RARE.

Si tout le monde veut le même jeu, il est cher, mais si y en a un en vente tous les deux jours et que l'acheteur a le choix de choisir chez qui il va se faire entuber, c'est pas rare. Puisque c'est dispo.

Ce que tu racontes c'est carrément l'inverse et c'est faux.
je m'incruste un peu comme une mouche dans le potage mais je vois pas comment on peut être plus juste et plus clair que ce post. 

batman
L'optique de Kaméha se défend aussi, je comprends bien ou on veut en venir, mais la rareté, déjà subjective me semble difficile à objectiver par un simple quota offre/demande, là où si un jour la demande s'écroule, la présence physique des stocks ne gonflera où ne diminuera pas. Du moins pas en occasion.

Et LiquiD, comme tu le dis si bien, avec le temps, c'est la concurrence entre vendeurs qui joue. Le problème est qu'aujourd'hui et c'est partout pareil, on fait tout pour créer la concurrence entre acheteurs! C'est au moins aussi nocif que la concurrence de grosses entreprise et de petites. Le particulier se trouve doublement lésé, puisque lui ne vend pas.


Cette concurrence entre acheteurs peut répondre à elle toute seule à la question posée par ce sujet.

Marswaffle
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 28
Localisation : Bordeaux et sa région ... de tarrés :D
Date d'inscription : 12/08/2009

http://8bitcollective.com/members/Frostedtreeandsnowyfloor2/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par LiquiD-GaminG le Dim 25 Aoû 2013 - 23:59

le pire c'est quand un vendeur demande de faire une offre, tu lui en fait une et il te dis :

"on m'a proposé --SYNTAX_tonprix_+_20%--"

c'est vraiment prendre les gens pour des vaches à lait.

LiquiD-GaminG
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 5008
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par Sejakun le Lun 26 Aoû 2013 - 0:08

@Cathedrale a écrit:
@Marswaffle a écrit:... Mais c'est toi qui a rien compris, si y'a de la demande il est recherché, mais si il y en a plein il n'est pas RARE.

Si tout le monde veut le même jeu, il est cher, mais si y en a un en vente tous les deux jours et que l'acheteur a le choix de choisir chez qui il va se faire entuber, c'est pas rare. Puisque c'est dispo.

Ce que tu racontes c'est carrément l'inverse et c'est faux.
je m'incruste un peu comme une mouche dans le potage mais je vois pas comment on peut être plus juste et plus clair que ce post. 

batman
Pas d'accord. Quand tout le monde veut le même jeu, il n'est pas forcément cher. Comme j'ai expliqué, le coût vient de la rareté. Or pour reprendre l'exemple de Zelda, c'est un jeu plutôt rare en complet (on s'en fout à combien il a été tiré d'exemplaire y'a X années).
Des Zelda 3, y'en a bien sur ebay mais soit incomplets soit en état bof. En 6 mois, j'en ai vu que 2 ex. TBE complets (et sur gamopat aucun). Donc dire que c'est "dispo", ben c'est faux.
Si on trouvait des zelda complets à tous les coins de rue, les prix baisseraient automatiquement. Mais c'est pas le cas.

Sejakun
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1978
Age : 36
Localisation : Metz
Date d'inscription : 17/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par Kaméha le Lun 26 Aoû 2013 - 0:11


On va élever le débat :


Si la production crée les besoins et si la satisfaction des besoins incite à la production à créer de nouveaux besoins, ce n’est pas demain que l’on viendra à bout de la rareté.
La rareté n’a rien de « naturel ». Dans le règne animal elle n’a pas de sens. L’animal s’adapte à son milieu ou il meurt. La rareté économique a une toute autre signification.
Elle naît de la volonté de posséder ce que l’autre possède, afin de mieux l’imiter. L’autre nous incite à désirer un bien car il craint de voir notre désir se porter directement sur lui, avec quelques conséquences fort désagréables. Il accroît notre désir des choses, qu’il nous présente en faisant semblant de nous les refuser.
Nous l’avons dit, c’est cette relation qui crée la rareté, et non une simple relation aux choses. Son « invention » complétée par celle de la monnaie, s’inscrit dans la quête d’une violence non supprimée mais détournée. Elle est un acte de paix au même titre que l’invention de la monnaie, du travail, et fonde l’activité économique. La monnaie rend les biens échangeables, le désir ne débouche plus sur le vol et la capture, mais sur la production qui permet de se procurer de la monnaie. La nécessité de produire des biens pour accumuler la monnaie institue le travail et développe la rationalité instrumentale, la technique.
La production suscite de nouveaux désirs, les excite et accroît le sentiment de rareté par le désir contrarié de ce que possède l’autre (les « locomotives »). Pour vaincre la rareté, de nouvelles techniques sont mises au point. Nos vieux démons de la violence à l’état plus ou moins brut, qui nous jettent dans la guerre (ou sa préparation, activent cette évolution. La technique et son application à la transformation du monde élargissent le champ des productions possibles. A chaque élargissement du possible, la rareté ne recule pas, elle progresse. Tout progrès technique, toute nouvelle production fait apparaître de nouveaux besoins et exige de nouvelles ressources. La rareté précédente est remplacée par une rareté nouvelle, encore plus contraignante. Les imbrications entre l’organisation des hommes et l’organisation des choses multiplie les accaparements, les inégalités, les désirs et les raretés. »
Si la production crée les besoins et si la satisfaction des besoins incite à la production à créer de nouveaux besoins, ce n’est pas demain que l’on viendra à bout de la rareté.
La rareté n’a rien de « naturel ». Dans le règne animal elle n’a pas de sens. L’animal s’adapte à son milieu ou il meurt. La rareté économique a une toute autre signification.
Elle naît de la volonté de posséder ce que l’autre possède, afin de mieux l’imiter. L’autre nous incite à désirer un bien car il craint de voir notre désir se porter directement sur lui, avec quelques conséquences fort désagréables. Il accroît notre désir des choses, qu’il nous présente en faisant semblant de nous les refuser.
Nous l’avons dit, c’est cette relation qui crée la rareté, et non une simple relation aux choses. Son « invention » complétée par celle de la monnaie, s’inscrit dans la quête d’une violence non supprimée mais détournée. Elle est un acte de paix au même titre que l’invention de la monnaie, du travail, et fonde l’activité économique. La monnaie rend les biens échangeables, le désir ne débouche plus sur le vol et la capture, mais sur la production qui permet de se procurer de la monnaie. La nécessité de produire des biens pour accumuler la monnaie institue le travail et développe la rationalité instrumentale, la technique.
La production suscite de nouveaux désirs, les excite et accroît le sentiment de rareté par le désir contrarié de ce que possède l’autre (les « locomotives »). Pour vaincre la rareté, de nouvelles techniques sont mises au point. Nos vieux démons de la violence à l’état plus ou moins brut, qui nous jettent dans la guerre (ou sa préparation, activent cette évolution. La technique et son application à la transformation du monde élargissent le champ des productions possibles. A chaque élargissement du possible, la rareté ne recule pas, elle progresse. Tout progrès technique, toute nouvelle production fait apparaître de nouveaux besoins et exige de nouvelles ressources. La rareté précédente est remplacée par une rareté nouvelle, encore plus contraignante. Les imbrications entre l’organisation des hommes et l’organisation des choses multiplie les accaparements, les inégalités, les désirs et les raretés. »


Donc vous confondez tout. Rare dans le langage vulgaire ("y'en a pa boucou cé rare") et rare dans le langage économique. Je vous parle en termes économiques, vous me répondez sans comprendre. 

Le prix des jeux augmente car le désir de se procurer ces jeux augmente. Par conséquent ils deviennent plus rares. Rappelez vous que RIEN n'a de valeur si ce n'est CELLE QU'ON LUI DONNE. Un diamant n'est qu'un bout de carbone. Pourtant il vaut infiniment plus que du charbon, PARCE QU'ON LE VEUT. 

Le nombre d'exemplaires produits n'a fondamentalement AUCUNE importance face au phénomène de rareté.
Le phénomène rétrogaming s'accentue depuis 1 an est du notamment aux gros youtubeurs (joueur du grenier en tête pour la France, il s'agit des "locomotives"). Ils créent un besoin, celui d'acheter des jeux rétro. Ces derniers existent en quantité limitée par définition, ils sont "non reproductibles".

Des centaines de milliers de nouveaux collectionneurs sont ainsi créés. Ces derniers disposent de deux "ressources" : du temps (pour trouver les prix les moins chers, c'est notre cas à nous ici sur gamopat) ou de l'argent pour ceux qui ne disposent pas de la ressource temps.
Ce nouveau besoin (= ces centaines de milliers de nouveaux collectionneurs/acheteurs/joueurs etc) vont se disputer un produit non reproductible. Le produit se raréfie donc. Et les prix augmentent. Plus le prix augmente, plus cela signifie qu'il est rare. Plus il est rare, plus il suscite le désir. Il crée aussi alors d'autres façons de vaincre la rareté : les contrefaçons, cartmod et autres escroqueries. Si, en extrapolant, un million de nouveaux joueurs débarque sur le marché (une nouvelle vague) dans 2 ans, alors le Zelda se raréfiera d'autant plus, car il suscite d'autant plus de désir, et il se vendra facilement dans les 150 euros en loose. 

Punaise je pourrais même vous expliquer ce que sont réellement la monnaie et l'argent, pour aller au fond du fond des choses, mais un forum de jeux vidéos rétro n'est pas le lieu je crains (et puis ce serait off topic).


Kaméha
BANNI RECIDIVISTE

Masculin Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Nice
Date d'inscription : 13/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par LiquiD-GaminG le Lun 26 Aoû 2013 - 0:13

@sejakun a écrit:En 6 mois, j'en ai vu que 2 ex. TBE complets (et sur gamopat aucun).
t'as très mal cherché l'ami, sans fouiner j'en ai vu 3 en TBE (dont 1 à 100€) presque complet (tjrs le livre des secrets qui manque) en meme pas 2 semaines...

@kaméha, je sais pas d'ou tu sors ce texte (source ? ou ecrit par ta propre personne ? ), mais au bout d'un paragraphe j'ai du mal à continuer...

1-" la rareté économique nait de l'envie de faire comme l'autre". Soit, mais alors c'est un terme pour designer un mouton ?
2-"la monnaie rends les biens interchangeable". ARF, le troc n'est qu'une illusion alors ? échanger un besoin contre un autre c'etait un mythe ?

mais je continue à lire...en essayant de ne pas m'en imprégner


Dernière édition par LiquiD-GaminG le Lun 26 Aoû 2013 - 0:22, édité 1 fois

LiquiD-GaminG
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 5008
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par Marswaffle le Lun 26 Aoû 2013 - 0:19

C'est une combinaison des deux. Pour Zelda c'est vrai, tout le monde veut du Zelda, alors c'est cher. Certes c'est pas toujours vrai. Après je ne suis pas d'accord pour dire qu'il est rare. Il suffit de bien chercher pour trouver son bonheur. Après Zelda c'est aussi un exemple parmi tant d'autres, ... je me focalise pas que sur celui là :)


Dernière édition par Marswaffle le Lun 26 Aoû 2013 - 0:54, édité 2 fois

Marswaffle
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 28
Localisation : Bordeaux et sa région ... de tarrés :D
Date d'inscription : 12/08/2009

http://8bitcollective.com/members/Frostedtreeandsnowyfloor2/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par Kaméha le Lun 26 Aoû 2013 - 0:24

@Marswaffle a écrit:C'est une combinaison des deux. Pour Zelda c'est vrai, tout le monde veut du Zelda, alors c'est cher. Certes c'est pas toujours vrai. Après je ne suis pas d'accord pour dire qu'il est rare. Il suffit de bien chercher pour trouver son bonheur. Après Zelda c'est aussi un exemple parmi tant d'autres, ... je me focalise pas que sur celui là :)
Zelda c'est l'exemple le plus pertinent : un jeu produit à des centaines de milliers d'exemplaires, dont le prix ne cesse d'augmenter.

Tu dis : "il suffit de bien chercher pour trouver son bonheur" : pour vaincre la rareté du produit, tu disposes donc de la ressource temps. Or ce n'est pas le cas de tout le monde. Les autres utilisent la ressource argent pour vaincre cette rareté. Donc les prix augmentent.

Si tous les rétrogamers et collectionneurs étaient comme nous (lire "fauchés") les prix ne monteraient pas lol.

Kaméha
BANNI RECIDIVISTE

Masculin Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Nice
Date d'inscription : 13/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par LiquiD-GaminG le Lun 26 Aoû 2013 - 0:33

Un diamant n'est qu'un bout de carbone. Pourtant il vaut infiniment plus que du charbon, PARCE QU'ON LE VEUT.
faux, c'est pas nous qui fixons le prix du diamant, c'est le lobby qui contrôle toute l'Afrique du sud qui le fixe. et de sucroit un très mauvais exemple...

Le phénomène rétrogaming s'accentue depuis 1 an est du notamment aux gros youtubeurs
AVGN n'a pas fait grimper les prix aux US, et pourtant il a plus de talent qu'un JDG


Dernière édition par LiquiD-GaminG le Lun 26 Aoû 2013 - 0:36, édité 1 fois

LiquiD-GaminG
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 5008
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par Kaméha le Lun 26 Aoû 2013 - 0:36

... Lobby ou pas un diamant vaudrait toujours plus cher que du charbon... Et niveau réponse pertinente j'ai déjà vu mieux de la part d'un mollusque tétraplégique unijambiste atteint du syndrome de la Tourette...

Kaméha
BANNI RECIDIVISTE

Masculin Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Nice
Date d'inscription : 13/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par LiquiD-GaminG le Lun 26 Aoû 2013 - 0:37

t'as deja vu du charbon autour du cou ? cb de temps il faudra au charbon avant de devenir un diamant ?scratch 

et je ne t'ai pas manqué de respect, si t'as la tete dur, ne la cogne pas contre moi s'il te plait...

tiens encore un de tes arguments que je vais littéralement démanteler

pour vaincre la rareté du produit, tu disposes donc de la ressource temps. Or ce n'est pas le cas de tout le monde.
les jeunes de 14-20 ans qui sont en train d’inonder la vague retro, n'ont pas le temps ? je sais pas peut etre que l'epoque à changé , mais moi à 20 ans j'avais le temps pour tout !


Dernière édition par LiquiD-GaminG le Lun 26 Aoû 2013 - 0:45, édité 1 fois

LiquiD-GaminG
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 5008
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par Kaméha le Lun 26 Aoû 2013 - 0:45

1-" la rareté économique nait de l'envie de faire comme l'autre". Soit, mais alors c'est un terme pour designer un mouton ? 
2-"la monnaie rends les biens interchangeable". ARF, le troc n'est qu'une illusion alors ? échanger un besoin contre un autre c'etait un mythe ?

Pour te répondre là dessus, j'ai envie de dire qu'il faut vraiment réviser les bases des bases. Penses-tu avoir une pleine et entière conscience de ce que tu fais, de ta vie, de tes décisions, des relations de causalité qui motivent tes actes et tes choix? Non, personne ne l'a, la conscience est comme un radeau sur un océan (l'inconscient bien sûr). Tu as commencé à jouer aux jeux vidéo parce que tes copains le faisaient, ou parce que tu l'as vu à la télé, peu importe, c'est un comportement que tu as copié. Que ce comportement t'ai plu ou non n'a pas d'importance : tu l'as copié, point barre.


Quant au troc, essaye de bâtir une société qui soit plus qu'une tribu se baladant à poil et crevant à la moindre maladie ou changement de météo en te basant exclusivement sur le troc et on en reparlera. Et on échange pas "un besoin contre un autre", mais un bien répondant à un besoin contre un bien répondant à un autre besoin ou au même mais de façon différente.


La monnaie en hébreu archaïque signifie "mémoire". L'argent n'est que de la mémoire. Le souvenir du travail accumulé pour produire un bien ou un service. C'est la véritable nature de l'argent (et pourquoi le capitalisme spéculatif de la city ou wall street, c'est le mal absolu, coucou goldman sachs).

Kaméha
BANNI RECIDIVISTE

Masculin Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Nice
Date d'inscription : 13/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par Kaméha le Lun 26 Aoû 2013 - 0:46

@LiquiD-GaminG a écrit:les jeunes de 14-20 ans qui sont en train d’inonder la vague retro, n'ont pas le temps ? je sais pas peut etre que l'epoque à changé , mais moi à 20 ans j'avais le temps pour tout !
Ces jeunes utilisent la puissance économique de leurs parents, qui cèdent volontiers à leurs caprices pour diverses raisons (être tranquilles, acheter l'amour de leurs enfants, se faire pardonner l'échec de leur couple et leur divorce etc.). C'est pourquoi cette tranche d'âge est particulièrement chérie et visée par la publicité d'ailleurs.

Kaméha
BANNI RECIDIVISTE

Masculin Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Nice
Date d'inscription : 13/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par LiquiD-GaminG le Lun 26 Aoû 2013 - 0:50

arriver à un certain age, tu as conscience de ce que tu fais, j'avais 9 ans quand mon frère s'est acheté la NES et me l'a montrer, j'ai rien copié du tout, il m'a initié et à cet age j'avais pas cette conscience, mais cela dit je ne regrette pas son initiation avec le recul.

et excuse moi ta definition hébraique n'est que manipulation, un boulanger qui fait son pain et qui l'echange contre des patates (l'exemple est aussi bon qu'un menuisier qui va te faire une borne d'arcade contre des cours de cuisine) c'est aussi le souvenir (et peut etre plus saint que de passer par la monnaie) d'un dur labeur...

maintenant qu'on a atteint le point Godmachin, je vais au dodo, bonne nuit Mr l'intellect borné.

LiquiD-GaminG
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 5008
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par Kaméha le Lun 26 Aoû 2013 - 0:53

Oui le menuisier te fait une borne et l'électronique que tu vas mettre dedans, j'imagine qu'elle ne s'est faite que par le troc  

Bref comme je l'ai dit faut que tu révises les bases des bases là y'a du boulot. Quant au point Goldman Sachs, lol je savais pas qu'il existait mais merki !clown

Kaméha
BANNI RECIDIVISTE

Masculin Nombre de messages : 4400
Age : 33
Localisation : Nice
Date d'inscription : 13/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par Marswaffle le Lun 26 Aoû 2013 - 0:54

@Kaméha a écrit:
On va élever le débat :


Si la production crée les besoins et si la satisfaction des besoins incite à la production à créer de nouveaux besoins, ce n’est pas demain que l’on viendra à bout de la rareté.
La rareté n’a rien de « naturel ». Dans le règne animal elle n’a pas de sens. L’animal s’adapte à son milieu ou il meurt. La rareté économique a une toute autre signification.
Elle naît de la volonté de posséder ce que l’autre possède, afin de mieux l’imiter. L’autre nous incite à désirer un bien car il craint de voir notre désir se porter directement sur lui, avec quelques conséquences fort désagréables. Il accroît notre désir des choses, qu’il nous présente en faisant semblant de nous les refuser.
Nous l’avons dit, c’est cette relation qui crée la rareté, et non une simple relation aux choses. Son « invention » complétée par celle de la monnaie, s’inscrit dans la quête d’une violence non supprimée mais détournée. Elle est un acte de paix au même titre que l’invention de la monnaie, du travail, et fonde l’activité économique. La monnaie rend les biens échangeables, le désir ne débouche plus sur le vol et la capture, mais sur la production qui permet de se procurer de la monnaie. La nécessité de produire des biens pour accumuler la monnaie institue le travail et développe la rationalité instrumentale, la technique.
La production suscite de nouveaux désirs, les excite et accroît le sentiment de rareté par le désir contrarié de ce que possède l’autre (les « locomotives »). Pour vaincre la rareté, de nouvelles techniques sont mises au point. Nos vieux démons de la violence à l’état plus ou moins brut, qui nous jettent dans la guerre (ou sa préparation, activent cette évolution. La technique et son application à la transformation du monde élargissent le champ des productions possibles. A chaque élargissement du possible, la rareté ne recule pas, elle progresse. Tout progrès technique, toute nouvelle production fait apparaître de nouveaux besoins et exige de nouvelles ressources. La rareté précédente est remplacée par une rareté nouvelle, encore plus contraignante. Les imbrications entre l’organisation des hommes et l’organisation des choses multiplie les accaparements, les inégalités, les désirs et les raretés. »
Si la production crée les besoins et si la satisfaction des besoins incite à la production à créer de nouveaux besoins, ce n’est pas demain que l’on viendra à bout de la rareté.
La rareté n’a rien de « naturel ». Dans le règne animal elle n’a pas de sens. L’animal s’adapte à son milieu ou il meurt. La rareté économique a une toute autre signification.
Elle naît de la volonté de posséder ce que l’autre possède, afin de mieux l’imiter. L’autre nous incite à désirer un bien car il craint de voir notre désir se porter directement sur lui, avec quelques conséquences fort désagréables. Il accroît notre désir des choses, qu’il nous présente en faisant semblant de nous les refuser.
Nous l’avons dit, c’est cette relation qui crée la rareté, et non une simple relation aux choses. Son « invention » complétée par celle de la monnaie, s’inscrit dans la quête d’une violence non supprimée mais détournée. Elle est un acte de paix au même titre que l’invention de la monnaie, du travail, et fonde l’activité économique. La monnaie rend les biens échangeables, le désir ne débouche plus sur le vol et la capture, mais sur la production qui permet de se procurer de la monnaie. La nécessité de produire des biens pour accumuler la monnaie institue le travail et développe la rationalité instrumentale, la technique.
La production suscite de nouveaux désirs, les excite et accroît le sentiment de rareté par le désir contrarié de ce que possède l’autre (les « locomotives »). Pour vaincre la rareté, de nouvelles techniques sont mises au point. Nos vieux démons de la violence à l’état plus ou moins brut, qui nous jettent dans la guerre (ou sa préparation, activent cette évolution. La technique et son application à la transformation du monde élargissent le champ des productions possibles. A chaque élargissement du possible, la rareté ne recule pas, elle progresse. Tout progrès technique, toute nouvelle production fait apparaître de nouveaux besoins et exige de nouvelles ressources. La rareté précédente est remplacée par une rareté nouvelle, encore plus contraignante. Les imbrications entre l’organisation des hommes et l’organisation des choses multiplie les accaparements, les inégalités, les désirs et les raretés. »


Donc vous confondez tout. Rare dans le langage vulgaire ("y'en a pa boucou cé rare") et rare dans le langage économique. Je vous parle en termes économiques, vous me répondez sans comprendre. 

Le prix des jeux augmente car le désir de se procurer ces jeux augmente. Par conséquent ils deviennent plus rares. Rappelez vous que RIEN n'a de valeur si ce n'est CELLE QU'ON LUI DONNE. Un diamant n'est qu'un bout de carbone. Pourtant il vaut infiniment plus que du charbon, PARCE QU'ON LE VEUT. 

Le nombre d'exemplaires produits n'a fondamentalement AUCUNE importance face au phénomène de rareté.
Le phénomène rétrogaming s'accentue depuis 1 an est du notamment aux gros youtubeurs (joueur du grenier en tête pour la France, il s'agit des "locomotives"). Ils créent un besoin, celui d'acheter des jeux rétro. Ces derniers existent en quantité limitée par définition, ils sont "non reproductibles".

Des centaines de milliers de nouveaux collectionneurs sont ainsi créés. Ces derniers disposent de deux "ressources" : du temps (pour trouver les prix les moins chers, c'est notre cas à nous ici sur gamopat) ou de l'argent pour ceux qui ne disposent pas de la ressource temps.
Ce nouveau besoin (= ces centaines de milliers de nouveaux collectionneurs/acheteurs/joueurs etc) vont se disputer un produit non reproductible. Le produit se raréfie donc. Et les prix augmentent. Plus le prix augmente, plus cela signifie qu'il est rare. Plus il est rare, plus il suscite le désir. Il crée aussi alors d'autres façons de vaincre la rareté : les contrefaçons, cartmod et autres escroqueries. Si, en extrapolant, un million de nouveaux joueurs débarque sur le marché (une nouvelle vague) dans 2 ans, alors le Zelda se raréfiera d'autant plus, car il suscite d'autant plus de désir, et il se vendra facilement dans les 150 euros en loose. 

Punaise je pourrais même vous expliquer ce que sont réellement la monnaie et l'argent, pour aller au fond du fond des choses, mais un forum de jeux vidéos rétro n'est pas le lieu je crains (et puis ce serait off topic).

@Kaméha.
Jolie citation, ou texte original, je ne sais pas. Mais quoi qu'il en soit même si il y a une partie de vérité, certains points sont des postulats, la réflexion reste à prouver donc. La rareté dans le monde animal ou végétal existe. Elle est juste relative à autre chose, comme nous aux objets. Un cactus du désert de Mojave, pourra attendre des dizaines d'années avant de recevoir une goute de pluie, mais une fois arrosé, sa vitesse céllulaire et son fonctionnement sont comparables à ceux d'autres plantes. Elle ne se développe que plus rarement car, dans ce lieu précis, la pluie est RARE comaprée à la moyenne des précipitations ailleurs. Pourtant cette plante ne meurt pas. Elle est juste patiente.
Dans le cas présent la rareté est liée à la production car il s'agit d'objets industriels. Cependant pas besoin d'être humain pour avoir de la rareté, l'être humain peut PRENDRE CONSCIENCE de cette rareté.
Une huitre ne produira que rarement une perle. Dans la mesure ou seul peu d'huitres en produiront une dans leur vie entière! Bien que sans être humain la perle ne soit pas CONSIDEREE comme rare, d'un point de vue de son apparition elle l'est. Point de demande ou d'offre, juste des huitres, juste des perles, et le temps qui s'écoule entre chacune.

De plus l'envie de posséder un jeu ou quoi que ce soit ne vient pas nécéssairement de l'envie de posséder plus que l'autre, mais peut être un désir de stimulation intellectuelle, parce que cela plaît, donne du confort immatériel (spirituel?).
La demande de masse en effet aurait du mal à être justifiée par un tel effet, mais pour autant, les motifs de la volonté de posséder un objet, ici un jeu ne se limitent pas jusqu'à preuve du contraire, à une volonté de domination non violente.

En effet, la monnaie a un effet sur l'échange des objets rares, mais cette notion entièrement culturelle qu'est l'argent ne peut se substituer à la présence où non de tel où tel bien une fois qu'il a été créé ou détruit (ici les jeux non renouvelés encore en circulation). L'argent a un effet sur sa possession, non sur son existence.

En se concentrant sur des envies qui ne dépendent pas de l'autre mais de ce que l'on désire pour l'effet que l'objet procure et non que sa posséssion procure, on peut échapper à une morale dictée par les envies de l'autre, qui deviennent nos propres besoins. Cette morale à donc pour limite le choix intellectuel de savoir quelles conditions nous acceptons où non pour creer notre environnement comme on l'entend, et certaines limitations d'ordre financières, deviennent les chaines d'une hiérarchie non violente sitôt qu'elles fait de non-priorités, des priorités engendrant une frustration. Là où l'intellect de l'homme doué de raison devrait faire la part des choses, il tente de justifier des comportements par des envies primaires d'objets culturels (par opposition à naturel, rien à voir avec la Fnac).

Bien que de nouveaux "besoins" apparaissent, il est possible d'évaluer ces besoins, voire de les reléguer au rang d'envies. Pour autant, l'intérêt soudain d'une masse pour une posséssion ne rend pas cette dernière plus rare, elle augmente le pouvoir de leurs possésseurs sur ceux qui la désirent. La rareté a bon dos; ta notion de rareté, celle d'un économiste, celle qui bien que présente dans le dictionnaire semble si biaisée, après tout les mots ne sont que des véhicules de pensée, par déformation progressive, on peut très bien inoculer un sens à un mot, ce qui ici même est bien perfide à mon avis, ta notion de rareté est une conception culturelle qui se justifie par elle même comme le fondement de n'importe quelle doctrine. C'est rare parce que c'est demandé. Ce qui fait que c'est demandé parce que c'est rare. Le cercle vicieux nécessaire pour entortiller l'esprit dans cette bulle de cause à effet et d'effet à cause.

Il n'empêche que même avec toutes les typographies italiques du monde, ton propos n'implique que toi qui ne voit dans cette optique qu'une monnaie d'échange sans regarder objectivement et hors de ta propre pensée. Tu peux justifier un mot par une définition, si ce n'est pas le propos, c'est aussi utile qu'une ancre marine à un arbre.

Marswaffle
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 893
Age : 28
Localisation : Bordeaux et sa région ... de tarrés :D
Date d'inscription : 12/08/2009

http://8bitcollective.com/members/Frostedtreeandsnowyfloor2/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par jollyroger le Lun 26 Aoû 2013 - 0:56

vous vous faites du mal les mecs !

jollyroger
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1529
Age : 41
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 12/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par LiquiD-GaminG le Lun 26 Aoû 2013 - 0:57

le point GODWIN OH MY GOD, tu le fais expres la ?

et c'est bien, cherche les details (electronique dans la borne), comme on dit, le diable se cache dans les details.

et pour ponctionner ton point de vue, la monnaie a surtout créer la spéculation que la mémoire d'un quelconque travail

LiquiD-GaminG
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 5008
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par LiquiD-GaminG le Lun 26 Aoû 2013 - 1:00


LiquiD-GaminG
Interne
Interne

Masculin Nombre de messages : 5008
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: pourquoi certains jeux voient leur cote grimper

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum