60 000 hectares qui chaque année disparaissent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

60 000 hectares qui chaque année disparaissent

Message par Invité le Mer 29 Juin 2011 - 13:18

http://www.fondation-nature-homme.org/engagement/les-eco-reportages/quand-la-terre-repousse-le-beton


Salut voici un petit article

La famine nous pend elle au nez Confused:




QUAND LA TERRE REPOUSSE LE BÉTON
Sous le béton… la plage ? Non, la terre ! 60 000 hectares qui chaque année disparaissent engloutis par la coulée d’asphalte. De quoi convaincre tous les jeunes agriculteurs de troquer leurs salopettes contre un attaché-case... ou de faire appel à "Terre de liens". Grâce à l’épargne solidaire et à l’achat collectif, l’association rachète des terres pour les louer à de jeunes paysans spécialisés en agriculture bio. En 2005, par son intermédiaire, 1 260 franciliens ont acquis 20 hectares sur le plateau de Saclay. Exploitées par un agriculteur, ces terres permettent de fournir l’Amap des Jardins de Cérès en pommes de terre, farines, céréales, etc.

UN INVESTISSEMENT TRÈS TERRE À TERRE
La finance s’est tellement éloignée du réel qu’on a du mal à imaginer comment lui remettre les pieds sur terre. La Foncière "Terre de liens" en est certainement un bon exemple. Pas de dérivés empoisonnés mais des hectares de terre, des paniers de légumes bios et des troupeaux de chèvres. Certes, les épargnants renoncent à voir leur placement générer des bénéfices. Mais leur geste solidaire va fructifier bien autrement. D’abord, ils donnent un coup de pouce à l’agriculture bio, en manque chronique de terres car soupçonnée d’être peu rentable. Ensuite, ils permettent de créer des emplois dans des métiers trop souvent délaissés. Enfin, ils soutiennent la production locale et encouragent la constitution de filières courtes partout en France.

ENJEUX
En France, la surface agricole utilisée (SAU) représente environ 29 millions d'hectares et a diminué entre 1992 et 2003 de 75 000 hectares par an au profit d’activités non-agricoles pour la plupart. Il s’agit généralement « d’excellentes terres agricoles » ¹. Cette concentration a notamment provoqué une montée des prix des terres, devenus prohibitifs pour les jeunes agriculteurs qui se replient le plus souvent sur la location, difficile à obtenir quand on préfère l’agriculture biologique, dont la rentabilité est remise en cause²… C’est pour soutenir ces jeunes et préserver les dernières terres françaises que "Terre de liens" tente de les faire sortir du marché spéculatif.

ACTIONS ET MODALITÉS
C’est en 2003 que l’agriculteur d’origine hollandais Sjoerd Wartena lance l’association "Terre de liens", bien décidé à associer les citoyens à sa démarche. La même année, une poignée de citoyens franciliens, inspiré par la parole de Pierre Rabhi, crée son Amap, les Jardins de Cérès. En partenariat avec l’exploitant Emmanuel Vandame, céréalier acceptant de se plier aux règles du jeu des Amap, ils tiennent à favoriser les rapports entre zones rurales et zones urbaines en défendant une agriculture durable. En 2005, 180 ha sur les 240 que l’agriculteur exploite sont mis en vente. Afin de les préserver d’éventuelles constructions immobilières, les membres de l’Amap font appel à "Terre de liens" pour recourir à l’achat collectif et solidaire de 20 ha. En août 2005, l’association les aide à créer "Terres fertiles", une société civile immobilière (SCI) et négocie avec la Safer l’acquisition. Quatre mois après, l’achat est signé et les terres confiées à Emmanuel Vandame. Au début, seuls 3 ha sont entretenus sans pesticide et sans engrais afin de soutenir l’Amap des Jardins de Cérès. Le reste est consacré à l’exploitation de grande culture intensive. Mais en 2009, l’agriculteur a entamé une réflexion sur sa conversion aux pratiques biologiques.
Forte de cette expérience, "Terre de liens" lance en 2006 la "Foncière Terre de liens", un fonds d’investissement foncier pour racheter les terres agricoles. Pour financer ces actions, la "Foncière Terre de liens" collecte de l'épargne solidaire. Chaque épargnant qui veut participer doit acheter au moins une action d'une valeur de 100 € (plus 2 € de frais de souscription). 75 € sont investis directement dans l’achat de terres et de fermes, le restant est mis en réserve pour permettre le remboursement des actionnaires sortants. Ce placement, labellisé "Finansol", n’est pas rémunéré. La foncière s’engage seulement à rembourser le montant investi en tenant compte de l’inflation.
La "Foncière Terre de liens" est gérée par la Société à responsabilité limitée (SARL) "Terre de liens gestion", au capital de 7 500 € apporté à 45 % par la société coopérative financière La Nef, à 45 % par l’association "Terre de liens" et à 10 % par Sjoerd Wartena.

RÉSULTATS
Dan le cadre de "Terres fertiles", 1 260 personnes ont été rassemblées en trois mois pour réunir 144 000 €. 1 part = 50 €. Afin d’éviter de favoriser les plus gros financeurs au sein de la SCI, une personne, quel que soit le nombre de parts achetées, n’obtient qu’une seule voix. Les trois hectares cultivés sans pesticides et sans engrais fournissent depuis 2006 les 225 familles de l’Amap de Cérès.
En septembre 2008, la "Foncière Terre de liens" a collecté 950 000 € de capital auprès de 197 actionnaires, pour la plupart des particuliers. 80 % des actionnaires sont des petits épargnants qui détiennent une ou deux actions. La "Foncière Terre de liens" a opéré cinq acquisitions dans la Creuse, l'Isère, le Jura, la Drôme et le Nord pour une surface totale de 357 ha. Entre août 2008 et avril 2009, elle procède à la collecte de 3 M€ de nouveaux capitaux dont 2,28 M€ à investir dans la période 2009-2010 dans douze nouvelles acquisitions.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 60 000 hectares qui chaque année disparaissent

Message par Nadeon le Ven 1 Juil 2011 - 21:09

Difficile à dire, pour la france sa peut aller, on a de bonnes terres mais plusieurs ne sont pas encores exploitées,exemple pour l'afrique ils ont beaucoup de terre mais pas exploitées car le climat n'est pas bien et la terre ducoup encore moins,donc sa dépend de l'endroit,de la taille(pays ect),population ect Peu de production pour beaucoup trop de monde(exemple encore de l'afrique malheureusement) et les enfants naissent à plusieurs par familles (5-10).

Nadeon
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 162
Age : 21
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum