anipassion.com

Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Clement_ le Ven 27 Mai 2011 - 9:52

N'ayant pas lui le livre (il vient de sortir), je relaye simplement l'information :
Le philosophe Mathieu Tricot vient de sortir un livre aux éditions Zones, Philosophie des jeux vidéo.
Il y a un critique du livre ici et une interview là.

Clement_
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 316
Age : 33
Date d'inscription : 31/03/2011

http://8bit16bit.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Elgregou le Ven 27 Mai 2011 - 9:58

Mouais... Je suis pas trop fan de ces ouvrages pseudos intellectuels sur un vecteur qui est principalement un loisir.
Laissons le jeu vidéo pour ce qu'il est : un amusement qui procure de la joie, de l'évasion, du divertissement... Mais n'essayons pas de l'élever au rang de truc-machin philosophique. Parce que si jamais un Kevin me sort que Final Fantasy 7 c'est trop de la philosophie, trop d'la balle.. je me tire une balle, vous voyez...

Elgregou
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2263
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/08/2009

http://www.power-up.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par kenshiraoh le Ven 27 Mai 2011 - 10:37

@Elgregou a écrit:Mouais... Je suis pas trop fan de ces ouvrages pseudos intellectuels sur un vecteur qui est principalement un loisir.
Laissons le jeu vidéo pour ce qu'il est : un amusement qui procure de la joie, de l'évasion, du divertissement... Mais n'essayons pas de l'élever au rang de truc-machin philosophique. Parce que si jamais un Kevin me sort que Final Fantasy 7 c'est trop de la philosophie, trop d'la balle.. je me tire une balle, vous voyez...

Ça fait pas non plus trop de mal de parler autrement du jeu vidéo...
Tu ne dois pas non plus aimer le site Planetjeux et les Cahiers du jeu vidéo alors ?
Je me rappelle avoir découvert le site de Tony Fortin via cet article :
http://www.planetjeux.net/index.php3?id=article&rub=read&article=098
et avoir été marqué par le rapprochement entre l'image du film d'Hitchcock et la vue subjective des FPS.

J'avoue que l'extrait (ou résumé) ne donne franchement pas envie par contre : on ne sait même pas ou l'auteur veut en venir... Ça parle de "management informationnel", de "capitalisme contemporain et informationnel (encore)", c'est ça la philosophie du jeu vidéo ? Une étude de son impact sur l'économie actuelle ?
Je suis plus enjoué à la lecture de ce passage :
"De « Space Invaders » à la 3D, des premiers hackers qui programmaient la nuit sur les ordinateurs géants d’universités américaines jusqu’à la console de salon, en passant par la salle d’arcade des années 1970, ce qui s’est à chaque fois inventé, au fil de l’histoire des jeux video, ce sont de nouvelles liaisons à la machine, de nouveaux régimes d’expérience, de nouvelles manières de jouir de l’écran" qui est donc vite absorbé par la deuxième partie du pitch, assez indigeste...

EDIT : Mince, j'avais pas vu tes 2 autres liens en dessous !



Dernière édition par kenshiraoh le Ven 27 Mai 2011 - 10:43, édité 1 fois

kenshiraoh
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 3868
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par psyhodelik le Ven 27 Mai 2011 - 10:40

C'est intéressant, je vais essayer de me le procuré. Histoire de voir ce qu'il a bien pu mettre dedans. Ca se trouve c'est du très bon. Mais je trouve que le titre est mal trouvé.

"Analyse et Compréhension d'un monde qui n'est pas le votre" aurait était plus judicieux je trouve après les bref lectures de tes liens.

Mais avant de m'avancé, il faudra que je passe dessus.
Merci pour le lien en tout cas. :)

psyhodelik
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4712
Age : 33
Localisation : Bondy
Date d'inscription : 01/09/2010

http://www.trials.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Elgregou le Ven 27 Mai 2011 - 10:46

Bof.
J'ai juste la très nette impression que bon nombre de joueurs ont honte de jouer aux jeux vidéo et cherchent à tout prix à valoriser leur loisir en invoquant l'art, la philosophie, la culture, et bla et bla et bla...
Pour ma part, je dis non. J'aime jouer aux jeux vidéo, je le revendique, mais je ne vais pas tenter de convaincre le monde qu'il est une forme d'expression baroque de la dualité de l'homme moderne et une forme de néo-classicisme post-moderne du dadaïsme, comme nous le montre par exemple le contraste des couleurs dans Super Mario Bros 3, jeu qui d'ailleurs est la simple esquisse de problèmes bien plus importants qui ternissent notre monde, à savoir que deviennent les plombiers qui mangent des champignons.

Et puis souvent, les philosophes font des démarches capillotractées pour tenter d'arriver à leurs fins, tant ils ont une idée fixe et pas une autre.
D'ailleurs, le rapprochement dont tu parles entre la vue des FPS et certaines images des films d'Hitchcock montre bien ce problème : on cherche à donner du sens artistique ou à faire des rapprochements à tous bouts de champ, là où il n'y a pas forcément de volonté autre que proposer une façon de jouer différente.

Elgregou
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2263
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/08/2009

http://www.power-up.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Invité le Ven 27 Mai 2011 - 10:55

@Elgregou a écrit:
Pour ma part, je dis non. J'aime jouer aux jeux vidéo, je le revendique, mais je ne vais pas tenter de convaincre le monde qu'il est une forme d'expression baroque de la dualité de l'homme moderne et une forme de néo-classicisme post-moderne du dadaïsme, comme nous le montre par exemple le contraste des couleurs dans Super Mario Bros 3, jeu qui d'ailleurs est la simple esquisse de problèmes bien plus importants qui ternissent notre monde, à savoir que deviennent les plombiers qui mangent des champignons.

Mr. Green J'aime ton argumentation et plussoie ce que tu dis thumleft C'est avant tout un loisir (qui peut quand même avoir des conséquences (consciente ou non) sur nous..


Dernière édition par supernana le Ven 27 Mai 2011 - 11:04, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par psyhodelik le Ven 27 Mai 2011 - 11:02

Pour avoir fait de la philo. Mon prof de la fac ma toujours dit. La philosophie c'est la capacité a raconté de la merde et déblatéré pendant deux heure des ineptie pour te dire que ta crotte a le mérite dexisté.

Il me manque ce prof Razz

psyhodelik
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4712
Age : 33
Localisation : Bondy
Date d'inscription : 01/09/2010

http://www.trials.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Elgregou le Ven 27 Mai 2011 - 11:06

Au moins, il était franc et je lui donne raison.

D'ailleurs, à part prof, qu'est-ce que ça peut devenir un philosophe ?

Elgregou
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2263
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/08/2009

http://www.power-up.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par kenshiraoh le Ven 27 Mai 2011 - 11:25

@Elgregou a écrit:Bof.
J'ai juste la très nette impression que bon nombre de joueurs ont honte de jouer aux jeux vidéo et cherchent à tout prix à valoriser leur loisir en invoquant l'art, la philosophie, la culture, et bla et bla et bla...
Pour ma part, je dis non. J'aime jouer aux jeux vidéo, je le revendique, mais je ne vais pas tenter de convaincre le monde qu'il est une forme d'expression baroque de la dualité de l'homme moderne et une forme de néo-classicisme post-moderne du dadaïsme, comme nous le montre par exemple le contraste des couleurs dans Super Mario Bros 3, jeu qui d'ailleurs est la simple esquisse de problèmes bien plus importants qui ternissent notre monde, à savoir que deviennent les plombiers qui mangent des champignons.

Et puis souvent, les philosophes font des démarches capillotractées pour tenter d'arriver à leurs fins, tant ils ont une idée fixe et pas une autre.
D'ailleurs, le rapprochement dont tu parles entre la vue des FPS et certaines images des films d'Hitchcock montre bien ce problème : on cherche à donner du sens artistique ou à faire des rapprochements à tous bouts de champ, là où il n'y a pas forcément de volonté autre que proposer une autre façon de jouer.

J'aime beaucoup ton premier paragraphe et notamment "que deviennent les plombiers qui mangent des champignons" Razz.

Cependant, essayer de tisser des liens visuels et/ou conceptuels n'est aucunement handicapant/dérangeant à mon goût mais juste différent.
Tout dépend aussi du sens que tu mets aux mots "art" et "philosophie"...J'ai l'impression que beaucoup de personnes voient l'art et la philosophie comme des domaines inaccessibles, très rigides et vraiment trop intellectuels.
Si tu prends comme postulat que l'art se matérialise dans tout objet créé afin d'exciter et donner du plaisir à nos sens, bon nombre de domaines créatifs (voire tous) sont artistiques. Je veux dire par là qu'on a créé le mot "art" après avoir sculpté, peint, dessiner tout comme on appose un discours/critique (souvent pompeux il est vrai) une fois que l'oeuvre a émergé.
Je rejoins donc ta dernière phrase en précisant que le regard extérieur se fout de connaître l'intention du créateur lorsqu'il regarde/consomme une création (c'est d'ailleurs pour ça qu'une film n'est jamais projeté au cinéma avec le commentaire audio du réalisateur, idem pour les jeux etc.).
Et c'est ça qui est bon : recevoir et "analyser" comme bon nous semble ce qu'on voit/sent/écoute/touche/éprouve/goûte...(pour que le choses soient claires, je ne me prends pas le cerveau en jouant aux jeux vidéo et je kiffe simplement, comme la plupart d'entre nous :)).

@psyhodelik a écrit:Pour avoir fait de la philo. Mon prof de la fac ma toujours dit. La philosophie c'est la capacité a raconté de la merde et déblatéré pendant deux heure des ineptie pour te dire que ta crotte a le mérite dexisté.

Il me manque ce prof Razz

Auto-dérision :lol:, prouvant que les philosophes ne sont pas tous des psychorigides ^^

@Elgregou a écrit:Au moins, il était franc et je lui donne raison.
D'ailleurs, à part prof, qu'est-ce que ça peut devenir un philosophe ?

Critique, artiste s'il a la fibre créa, conseiller auprès des grands pontes, essayiste, pourquoi pas écrivain aussi (mais rarement il est vrai).



kenshiraoh
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 3868
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Invité le Ven 27 Mai 2011 - 11:27

La question n'est pas tellement ce qu'il peut devenir..
Il faut penser aux philosophes d'avant qui ont permit de faire avancer la pensée. La philosophie offre diverses point de vue dans de très nombreux (voire tous) les domaines.
Ce n'est pas un exercice littéraire ou une simple rédac comme en français. C'est plus une science (ce point est discutable) qui permet de répondre à certaines attentes, ou questionnements sur l'homme, et la vie en général.
Je considère qu'elle a son utilité en permettant une ouverture d'esprit. Elle permet de se poser des questions sous un angle que nous n'aurions jamais abordée..
C'est mon avis:)

J'avais lu un bouquin génial la dessus dont je vous ferais part du titre quand je l'aurai retrouvé (j'ai totalement zappé^^)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par psyhodelik le Ven 27 Mai 2011 - 11:39

Ca va faire un gros HS : mais tant pis...

Je vous conseille de lire ce bouquin, un pure chef d'oeuvre sur l'homme !
Je me suis régalé a le lire !

Le Principe de Lucifer

psyhodelik
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4712
Age : 33
Localisation : Bondy
Date d'inscription : 01/09/2010

http://www.trials.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Clement_ le Ven 27 Mai 2011 - 11:41

D'une part, je vous conseille de lire ou de relire les liens que je vous proposé. Il ne s'agit pas comme le dit Elgregou de « élever au rang de truc-machin philosophique » le jeu vidéo. La philosophie propose des modes de pensée, des manières d'envisager notre environnement, au même titre que la sociologie, l'art, l'économie, etc. Il ne s'agit pas de dire pour l'auteur que le jeu vidéo est philosophique mais ce que la philosophie peut dire sur le jeu vidéo.

Après, tout domaine est digne d'intérêt et je crois qu'au contraire on a besoin de ce genre d'ouvrage ou d'étude pour arrêter que des politiques ou des personnes de notoriété publique dénigrent le jeu vidéo avec des rapprochements fallacieux du style : « les jeux vidéo rendent violents », « les jeux vidéo sont addictifs ».

Clement_
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 316
Age : 33
Date d'inscription : 31/03/2011

http://8bit16bit.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Invité le Ven 27 Mai 2011 - 11:42

@psyhodelik a écrit:Ca va faire un gros HS : mais tant pis...

Je vous conseille de lire ce bouquin, un pure chef d'oeuvre sur l'homme !
Je me suis régalé a le lire !

Le Principe de Lucifer

Je continue le HS en disant qu'il a l'air sympa^^ Sauf dans le résumé ils parlent du "génie de freud" Mr. Green assez paradoxal...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Clement_ le Ven 27 Mai 2011 - 11:46

Une dernière chose, les éditions Zones qui publient le livre mettent à disposition gratuitement sur leur site leurs ouvrages.
Pour le cas de la Philosophie des jeux vidéo, ça sera bientôt ici.

Clement_
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 316
Age : 33
Date d'inscription : 31/03/2011

http://8bit16bit.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par psyhodelik le Ven 27 Mai 2011 - 11:54

T'occupe pas du résumé.
Pour moi ces le meilleur bouquin que j'ai pu lire ces dernières années

Pour reprendre le sujet. Le livre m'intéresse. Je lis beaucoup d'essai j'aime bien le coté neutre sans être totalement neutre. J'aime bien chercher ce qu'il tente de dire a travers les lignes. :)

Allez a 100 contribution sur mon topic "Comment vous voyez en tant que Gamer" je l'envoie a une maison d'editions.

psyhodelik
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4712
Age : 33
Localisation : Bondy
Date d'inscription : 01/09/2010

http://www.trials.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Jusensei le Ven 27 Mai 2011 - 12:35

Le livre m'intéresse, mais les réactions de ce topic sont déjà des pépites.

Elgregou, je comprends ton raisonnement global et je plussoie : je suis énervé aussi de voir tant de gens essayer de dire que tel ou tel jeu c'est de l'art...

Pour faire un parallèle hasardeux, je suis graphiste, et je suis consterné par le nombre de gens de mon entourage qui me considère comme un artiste... Dès que tu sais dessiner, pour eux, tu es artiste. Moi je ne suis pas d'accord, la démarche et le cheminement d'un artiste sont à mes yeux très différentes d'un simple exécutant, fusse-t-il doué.

Ceci dit, il faut se rendre compte d'une chose : on joue trois heures par jour, on est des millions à le faire, alors à un moment la société va forcement être influencée par le jeu vidéo. Dans quel mesure, quel message va en transpirer, qu'est-ce que ça change dans notre perception des autres... Pour moi, ce ne sont pas des questions masturbatoires mais bien des enjeux sociologiques et bien sûr philosophiques majeurs.?

La philosophie, c'est s'arrêter deux minutes pour regarder vivre les autres, et prendre un peu de recul. ça a jamais fait de mal à personne!

Jusensei
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1475
Age : 39
Localisation : Nord
Date d'inscription : 27/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par 65c02 le Ven 27 Mai 2011 - 13:32

Paf !
Bring !
Bang !

* vient de tomber de sa chaise en prenant du recul pour regarder vivre les autres *

* Sort tout rouge de honte d'avoir fait un HS pour la déconne * Embarassed

65c02
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1848
Age : 45
Localisation : Paulhan
Date d'inscription : 23/05/2011

http://65c02.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Clement_ le Ven 27 Mai 2011 - 14:21

@Jusensei a écrit:
Pour faire un parallèle hasardeux, je suis graphiste, et je suis consterné par le nombre de gens de mon entourage qui me considère comme un artiste... Dès que tu sais dessiner, pour eux, tu es artiste. Moi je ne suis pas d'accord, la démarche et le cheminement d'un artiste sont à mes yeux très différentes d'un simple exécutant, fusse-t-il doué.

+1, et pour cause, je suis designer industriel de formation. Very Happy

Clement_
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 316
Age : 33
Date d'inscription : 31/03/2011

http://8bit16bit.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Elgregou le Ven 27 Mai 2011 - 15:00

L'ennui, dès qu'un jeu est beau graphiquement, c'est que tous les journaleux à peine sortis de la période acné nous sortent "C'est une oeuvre d'art". Pour Okami, ça n'a pas loupé, pour Dragon Quest 8 aussi, pour Final Fantasy 12 idem...
Seulement, la beauté (qui est purement relative) n'a absolument rien à voir avec l'art. Il existe de très grandes oeuvres artistiques qui dépeignent des actes cruels (Guernica de Picasso) ou des choses dérangeantes (Le Cri de je-sais-plus-qui). Or, la beauté graphique n'est souvent qu'un masque qui cache un jeu qui n'a rien à raconter. Okami était beau, certes, mais il n'y avait aucune dimension réflexive ou philosophique : le jeu se servait juste du folklore japonais pour nous faire voyager dans une sorte de pot-pourri des contes et légendes de l'archipel. Attention, j'adore Okami ! C'est juste que je ne vois guère de double-sens ou de choses qui mériterait un essai à part entière dans le jeu.
Pour moi, l'art dans les jeux vidéo est EXCEPTIONNEL. A titre d'infos, les 2 seuls jeux qui, je trouve, touche à un domaine supérieur sont Silent Hill 2 et Rez.

Elgregou
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2263
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/08/2009

http://www.power-up.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par psyhodelik le Ven 27 Mai 2011 - 15:43

@Elgregou a écrit: Il existe de très grandes oeuvres artistiques qui dépeignent des actes cruels (Guernica de Picasso) ou des choses dérangeantes (Le Cri de je-sais-plus-qui).

Le cri de wilhem What a Face

psyhodelik
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4712
Age : 33
Localisation : Bondy
Date d'inscription : 01/09/2010

http://www.trials.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Elgregou le Ven 27 Mai 2011 - 15:47

Christophe Wilhem ?

Pour le coup, lui, il me fait vraiment hurler de terreur.

Elgregou
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2263
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/08/2009

http://www.power-up.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Invité le Ven 27 Mai 2011 - 16:03

@psyhodelik a écrit:Pour avoir fait de la philo. Mon prof de la fac ma toujours dit. La philosophie c'est la capacité a raconté de la merde et déblatéré pendant deux heure des ineptie pour te dire que ta crotte a le mérite dexisté.

Il me manque ce prof Razz

Il devait être drôle !

Franchement, c'est pas le genre de bouquin que j'achèterai.

On a tous certaines prédispositions naturelles vers certains domaines, hors la philo c'est pas pour moi, j'en ai quand même fait un an au lycée, mais c'est comme en français, mon cerveau ne suit pas la classique construction d'une intérogation....

J'ai lu dix lignes sur la critique, puis j'ai arrêté, c'est vraiment le type de conversation qui me *trou le cul*, je pense pas qu'il soit nécessaire d'expliquer les jeux vidéos de cette manière, ça rendra la chose encore plus incompréhensible envers ceux qui ne jouent pas, car la philo, on n'en comprends que la partie que son cerveau sait décripter. Et j'ai horreur de ça.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par psyhodelik le Ven 27 Mai 2011 - 16:07

@Elgregou a écrit:Christophe Wilhem ?

Pour le coup, lui, il me fait vraiment hurler de terreur.

Alors le cri de Wilhelm et un des plus vieux running gag du cinéma.
Dans une pléthore de film, tu retrouve un cri bien distaint d'un film a l'autre.
Aujourd'hui tu peux même le retrouver dans les jeux vidéo.
Je les déjà entendu dans GTA, Tomb Raider et plein d'autres jeux.

Regarde cet petit vidéo qui en regroupe quelque un et après cela, tu verras que a chaque fois que tu entendra ce cri tu repensera directement au cri de wilhelm.


psyhodelik
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4712
Age : 33
Localisation : Bondy
Date d'inscription : 01/09/2010

http://www.trials.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Elgregou le Ven 27 Mai 2011 - 16:19

Non mais je connaissais ^^ . Il est aussi dans Red Dead Redemption.

Elgregou
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2263
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/08/2009

http://www.power-up.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Jusensei le Ven 27 Mai 2011 - 18:07

Pinaise Psyhodelik t'es trop fort en HS! Very Happy
Vous trouverez ici plus de détails sur ce cri, qui est une private joke plus si private que ça, en fait.
Cette vidéo montre une bonne partie des utilisations par ordre chronologique depuis le premier (1951 les enfants!).

Jusensei
Patient incurable

Masculin Nombre de messages : 1475
Age : 39
Localisation : Nord
Date d'inscription : 27/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par psyhodelik le Ven 27 Mai 2011 - 18:10

@Jusensei a écrit:Pinaise Psyhodelik t'es trop fort en HS! Very Happy

Désolé, il est vrai que je suis assez volatile Embarassed

psyhodelik
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 4712
Age : 33
Localisation : Bondy
Date d'inscription : 01/09/2010

http://www.trials.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par kenshiraoh le Sam 28 Mai 2011 - 1:36

@Jusensei a écrit:Le livre m'intéresse, mais les réactions de ce topic sont déjà des pépites.
Elgregou, je comprends ton raisonnement global et je plussoie : je suis énervé aussi de voir tant de gens essayer de dire que tel ou tel jeu c'est de l'art...

Même si le questionnement de l'art = jeu vidéo est totalement H.S par rapport au sujet du topic ; je ne vois pas ce qu'il y a de choquant et énervant d'essayer d'accoler le terme "art" à notre passion...? Ou est le problème lorsqu'on dit que certains jeux vidéo proposent une expérience nouvelle/atypique, dépassant le stade du loisir car procurant des émotions.
J'en reviens à ce que je disais dans mon premier message : si tu définis l'art comme un émetteur d'émotions et de sensations, il est clair que PES est certes un excellent jeu de loisir mais pas de l'art ; par contre en revenant sur Doom par exemple, j'ai encore rematé des vidéos dernièrement et la musique/l'ambiance participent énormément à élever le jeu au rang supérieur (plus que le gameplay pour moi par exemple mais là encore éternel débat).

@Elgregou a écrit:L'ennui, dès qu'un jeu est beau graphiquement, c'est que tous les journaleux à peine sortis de la période acné nous sortent "C'est une oeuvre d'art". Pour Okami, ça n'a pas loupé, pour Dragon Quest 8 aussi, pour Final Fantasy 12 idem...
Seulement, la beauté (qui est purement relative) n'a absolument rien à voir avec l'art. Il existe de très grandes oeuvres artistiques qui dépeignent des actes cruels (Guernica de Picasso) ou des choses dérangeantes (Le Cri de je-sais-plus-qui). Or, la beauté graphique n'est souvent qu'un masque qui cache un jeu qui n'a rien à raconter. Okami était beau, certes, mais il n'y avait aucune dimension réflexive ou philosophique : le jeu se servait juste du folklore japonais pour nous faire voyager dans une sorte de pot-pourri des contes et légendes de l'archipel. Attention, j'adore Okami ! C'est juste que je ne vois guère de double-sens ou de choses qui mériterait un essai à part entière dans le jeu.
Pour moi, l'art dans les jeux vidéo est EXCEPTIONNEL. A titre d'infos, les 2 seuls jeux qui, je trouve, touche à un domaine supérieur sont Silent Hill 2 et Rez.

Tu parles des jeux "beaux" alors qu'il est plutôt question de jeux atypiques graphiquement : forcément qu'un Okami, un DQ8 ou un Jet set radio déchaînent les passions car utilisant un modelé différent de la majorité des jeux.
Là encore, une création a-t-elle besoin d'avoir un fond afin d'être considérée comme artistique ?
L'originalité de la représentation ne peut se suffire à elle-même ? (je penche de ce côté-là)
Au bout d'un moment, tu as beau balancer les discours que tu veux sur une création (et c'est pour ça que je trouve qu'on est totalement entré dans un amalgame entre philosophie et art -auquel j'ai bien volontiers participé -Razz) ; lorsque c'est neuf et original, on ne demande rien de plus (et tu peux trouver de nombreux exempels, que ce soit au niveau de la peinture, de la bande-dessinée ou de la littérature -dans lesquelles le style est parfois plus important que le reste- voire de la musique, domaine de création ou l'innovation sonore est aussi importante voire plus que le sens véhiculé par les textes).

Pour en revenir au sujet principal, la phrase de Clement permet de prendre le problème dans le bon sens :
"Il ne s'agit pas de dire pour l'auteur que le jeu vidéo est philosophique mais ce que la philosophie peut dire sur le jeu vidéo"

kenshiraoh
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 3868
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Elgregou le Lun 30 Mai 2011 - 21:58

Oh que non l'originalité de la représentation graphique ne suffit pas à créer un art. Tu ferais plutôt parti (sans être méchant, hein, je tente d'avancer mon point de vue) de ces nouveaux intellectuels qui crient au génie dès qu'un nouveau truc qu'on a jamais vu apparait. ce qui explique pourquoi certains ont qualifié "d'oeuvre d'art" l'ardoise où le mec avait craché, entouré son crachat, et marqué "J'ai craché ici", ou l'autre gars qui écrit de simples morceaux de phrase sur des tableaux et, PAF, c'est de l'art.
Non. Désolé. L'art, c'est bien plus compliqué qu'apporter une représentation originale. Il faut avoir un sentiment à faire passer, une idée, une sorte d'onde qui va interpeler le chalant. Ceux qui disent "Ouah, j'ai jamais vu ça, c egars est un génie, c'est de l'art" sont juste des types impressionnables qui ne cherchent pas à analyser plus loin ce qu'on leur présente.
Pour conclure, tu tombes dans le piège bien trop classique de confondre concept et art.

Bref. Pas du tout d'accord avec toi. Ou sinon, dès demain, je peins sur une toile an chanvre la lampe de mon bureau avec du ketchup et de la moutarde et j'appelle l'Académie des Beaux Arts. Je suis sûr que ça sera neuf, original, et qu'ils n'auront jamais vu ça...

Elgregou
Guéri miraculeux

Masculin Nombre de messages : 2263
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 05/08/2009

http://www.power-up.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par kenshiraoh le Lun 30 Mai 2011 - 23:02

Merci d'avoir répondu..^^

Je crois que tu cernes mal ma vision de l'art car je ne suis justement pas du tout sensible à de nombreux mouvements d'art contemporain tels que Fluxus (dont tu cites en exemple masqué avec notre Ben Vautier national et ses phrases blanches sur fond noir ornant jusqu'aux agendas d'écoliers) ou Art and langage apparu dans les années 60 et ayant énormément laissé de côté l'aspect esthétique.

Si tu relis mes précédents messages, tu y trouveras ceci :
@Kenshiraoh a écrit:
Si tu prends comme postulat que l'art se matérialise dans tout objet créé afin d'exciter et donner du plaisir à nos sens, bon nombre de domaines créatifs (voire tous) sont artistiques.

@kenshiraoh a écrit:
J'en reviens à ce que je disais dans mon premier message : si tu définis l'art comme un émetteur d'émotions et de sensations, il est clair que PES est certes un excellent jeu de loisir mais pas de l'art ; par contre en revenant sur Doom par exemple, j'ai encore rematé des vidéos dernièrement et la musique/l'ambiance participent énormément à élever le jeu au rang supérieur (plus que le gameplay pour moi par exemple mais là encore éternel débat).

Je parle de plaisir des sens et d'émotions/sensations (ce qui peut se confondre).
Or, je n'éprouve aucune émotion particulière avec tes 2 exemples d'oeuvre d'art.
Encore une fois, tu précises que l'art est plus compliqué qu'apporter une représentation originale et je suis d'accord : toute représentation originale n'est pas art mais tout art passe (pour ma part) par un point de vu neuf, duquel découle une nouvelle "représentation" (et je maintien pour ma part que le style peut parfois se suffire à lui-même, je pense notamment au domaine de la peinture avec la touche de l'artiste). C'est aussi pour ça que même si le gameplay est fondamental dans le jeu vidéo, il peut souvent passer en second plan, absorbé par l'ambiance véhiculée par le visuel et le sonore.

Je suis d'accord qu'on ne passe parfois pas au-dessus du côté "séduction" mais l'art n'est pas qu'intellectuel ; il est aussi image et c'est cette image qui nous parle le plus souvent.
Lorsque tu parles d'analyser ce qu'on te présente, tu vas me dire que lorsque tu es au musée d'Orsay, tu analyses les peintures ? Tu ne peux pas te laisser charmer et tomber sous le joug d'une oeuvre sans en comprendre la nature, les enjeux et la genèse ?
Tu parlais de la subjectivité de la beauté mais on se rend bien compte aussi que l'art renferme de même une énorme part de subjectivité (et aussi d'"autorité" lorsque tu connais un peu le fonctionnement du milieu artistique et lorsque tu vois que l'étiquette d'"artiste" de grands noms n'a été obtenue que sur le tard, remis sur le devant de la scène par quelques artistes/intellectuels/galeristes).

C'est dommage que tes exemples d'oeuvres ne sont que des stéréotypes livrés par l'art contemporain alors que ce mouvement renferme énormément d'artistes talentueux ayant repris les idées/concepts des avant-gardes si chiantes visuellement et émotivement (Dada, Fluxus, Art and langage pour ne citer qu'eux, mais parfois passionnantes conceptuellement, je pense notamment à Marcel Duchamp, l'artiste manitou du XXe siècle pour le milieu) afin de produire des choses surprenantes et "belles" en même temps.

Encore un beau H.S, désolé... Confused

kenshiraoh
Infirmier

Masculin Nombre de messages : 3868
Age : 31
Date d'inscription : 13/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Clement_ le Mar 31 Mai 2011 - 8:04

Justement, pour revenir dans le sujet du topic, le livre est maintenant disponible gratuitement à la lecture ici.

Clement_
Patient contaminé

Masculin Nombre de messages : 316
Age : 33
Date d'inscription : 31/03/2011

http://8bit16bit.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie des jeux vidéo, un essai de Mathieu Tricot

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum